La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Sur cette image de couverture de partition de la marche musicale, fin des années 1870, on remarque le «trouvlê» emenant le cortège On remarque également.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Sur cette image de couverture de partition de la marche musicale, fin des années 1870, on remarque le «trouvlê» emenant le cortège On remarque également."— Transcription de la présentation:

1 Sur cette image de couverture de partition de la marche musicale, fin des années 1870, on remarque le «trouvlê» emenant le cortège On remarque également dautres déguisements traditionnels dont les ancêtres du long-bras, «longuès –brèsses» en wallon et le «hape-tchâr» dont on reparlera un peu plus loin

2 Le «Trouvlê» En fait le costumé porte le nom de son attribut. Le «trouvlê» est la pelle de brasseur quil tient en main et qui le personnifie. Cest plus que probablement le capitaine de la société de jeunesse e la ville, organisatrice du «Cwarmê» autrefois qui portait ce costume dun rouge flamboyant.

3 Le «Trouvlê» En fait le costumé porte le nom de son attribut. Le «trouvlê» est la pelle de brasseur quil tient en main et qui le personnifie. Cest plus que probablement le capitaine de la société de jeunesse e la ville, organisatrice du «Cwarmê» autrefois qui portait ce costume dun rouge flanboyant.

4 Entourant le «Trouvlê», depuis les années 1960 deux personnages traditionnels. La grosse police, un peu époque «révolution française» qui annonce le carnaval La «djoupsène» qui veut dire « égyptienne », lancien nom des gitans ou bohémiens. Les bras sous le costume parce que ce masque fut interdit, vu ses abus, il y a deux siècles.

5 A laffût des détails, sur cette ancienne représentation du «Cwarmê» Notre fouille nous permet encore une fois de faire lhistorique des masques traditionnels malmédiens

6 A laffût des détails, sur cette ancienne représentation du «Cwarmê» Notre fouille nous permet encore une fois de faire lhistorique des masques traditionnels malmédiens

7 A laffût des détails, sur cette ancienne représentation du «Cwarmê» Notre fouille nous permet encore une fois de faire lhistorique des masques traditionnels malmédiens

8 A laffût des détails, sur cette ancienne représentation du «Cwarmê» Notre fouille nous permet encore une fois de faire lhistorique des masques traditionnels malmédiens

9 A laffût des détails, sur cette ancienne représentation du «Cwarmê» Notre fouille nous permet encore une fois de faire lhistorique des masques traditionnels malmédiens

10 Vers le «hape-tchâr» était un masque cité à part dans les commentaires du journal local «La Semaine»

11

12 Le masque va évoluer et toujours sembellir

13

14 Si vers le «hape-tchâr» était un masque à part entière La «haguète» est devenu aujourdhui le masque le plus réputé

15 Le «hape-tchâr» = «prendre la viande», est une allusion aux jours gras, précédant le carême (les jours maigres)

16 1857 Les «Xhaguettes» sont renseignées avec leurs «ramons» (balais), pas le hape-tchâr, dans lhebdomadaire local en (témoignage attribué à Marie-Anne Libert).

17 1899 La «savadje haguette» & la «Mareye-drousse» décrite par Henri Bragard en 1899 Cette «savadje haguette» est aussi armée dun balai pour poursuivre la représentation des vieilles femmes médisants la jeunesse. Jeunesse qui jusque vers le milieu des années 1800 organisait le carnaval

18 Ce costume de haguète est devenu très prestigieux et coûteux (1 plume dautruche colorée coûte plus de 25 et ne résiste pas à la pluie)

19 Ce costume de haguète est devenu très prestigieux et coûteux (1 plume dautruche colorée coûte plus de 25 et ne résiste pas à la pluie) Laigle bicéphale de lempire romain germanique est aujourdhui en paillette, autrefois simplement dessiné


Télécharger ppt "Sur cette image de couverture de partition de la marche musicale, fin des années 1870, on remarque le «trouvlê» emenant le cortège On remarque également."

Présentations similaires


Annonces Google