La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Après avoir établi des objectifs de promotion de la santé clairs et mesurables, vous pouvez décider de ceux qui peuvent être atteints (en tout ou en partie)

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Après avoir établi des objectifs de promotion de la santé clairs et mesurables, vous pouvez décider de ceux qui peuvent être atteints (en tout ou en partie)"— Transcription de la présentation:

1 Après avoir établi des objectifs de promotion de la santé clairs et mesurables, vous pouvez décider de ceux qui peuvent être atteints (en tout ou en partie) grâce à vos efforts de communication dans le domaine.

2

3 Les objectifs doivent être… En rapport avec les grands objectifs de promotion de la santé Pertinents dans le contexte des activités de communication Réalistes Clairs Précis

4 Critères de bons objectifs de communication 1.En rapport avec un objectif important du programme abordé dans les communications. 2.Description dun résultat réaliste dans ce contexte et pour lequel on vous tiendra responsable. 3.Description dun changement (p. ex., grâce à lutilisation de mots comme augmenter ou diminuer) plutôt que dune mesure. 4.Pour un public précis (groupe cible).

5 Critères de bons objectifs de communication – suite 5.Changement digne de constituer un objectif; nécessitant un choix de véhicules et et de canaux ainsi quune planification minutieuse plutôt que simplement la mise en œuvre dune mesure. Exemple : « distribution de linformation » ne décrit pas un changement important chez le public cible. 6.Changement dune portée appropriée (tenant compte du public cible ultime, pas nécessairement du public immédiat). Exemple : Les changements individuels touchent les individus. Linfluence sociale sous-entend un travail auprès de réseaux informels. La politique et les marches à suivre guident les organisations. Les lois et règlements influencent les divers paliers de gouvernement.

6 Critères de bons objectifs de communication – suite 7.Priorité stratégique (point de convergence entre besoins, capacités et mandat). 8.Objectif précis, mesurable, atteignable, réaliste et limité dans le temps.

7 Un bon objectif est… Lié à la communication Axé sur les résultats plutôt que sur le processus En rapport avec un changement au niveau approprié Stratégique Spécifique

8 Lié à la communication En rapport avec un objectif important du programme abordé dans les communications. Description dun résultat réaliste dans ce contexte et pour lequel on vous tiendra responsable.

9 Axé sur les résultats Description dun changement (p. ex., grâce à lutilisation de mots comme augmenter ou diminuer) plutôt que dune mesure. Pour un public précis (groupe cible). Changement digne de constituer un objectif; nécessitant un choix de véhicules et et de canaux ainsi quune planification minutieuse plutôt que simplement la prise dune mesure. Exemple : « distribution de linformation » ne décrit pas un changement important chez le public cible.

10 À lorigine dun changement Choisissez un partenaire et placez-vous en face de lui. Observez-le attentivement. Retournez-vous et changez trois choses qui modifieront votre apparence. Essayez à votre tour de trouver les trois choses changées par votre partenaire. Parlez-vous!

11 Leçons à tirer Des changements peuvent être apportés de différentes façons. Certains changements sont plus difficiles à mesurer. Souvent, ils ne sont pas permanents, parfois ils sont même éphémères. Des changements superficiels peuvent être à lorigine dautres plus profonds.

12 Objectifs RÉSULTAT – « Faisons-nous les bonnes choses? » changements chez les individus changements du milieu changements organisationnels ou au niveau de la politique et des pratiques sociétales PROCESSUS – « Faisons-nous bien les choses? »

13 Changement au niveau approprié Changement dune portée appropriée (tenant compte du but ultime, pas nécessairement du public immédiat). Exemple : Les changements individuels touchent les individus. Linfluence sociale sous-entend un travail auprès de réseaux informels. La politique et les marches à suivre guident les organisations. Lois et règlements influencent les divers paliers de gouvernement.

14 Stratégique Priorité stratégique (au point de convergence entre besoins, capacités et mandat).

15 Astuces en vue du choix dobjectifs de communication 1.Créez ou consulter un modèle de programme logique. 2.Procédez à lévaluation en colorant en… bleu les domaines où les besoins et lintérêt du public sont les plus grands; jaune ceux où vous excellez particulièrement; rouge ceux qui sont le plus pertinents dans le cadre de votre mandat (niche). 3.Établissez un ordre prioritaire conséquent.

16

17 Spécifique Objectif précis, mesurable, atteignable, réaliste et limité dans le temps.

18

19 Exercice sur les objectifs Les six objectifs qui suivent comportent des lacunes. Il sagit pour vous de repérer les principales dans chaque cas.

20 N o 1 Évaluez lobjectif suivant : Distribuer exemplaires de deux dépliants sur lallaitement au sein. Problème : Mesure non axée sur les résultats et doù tout groupe cible est absent. Correction : Élargir les connaissances au sujet de lallaitement au sein chez les femmes en âge de procréer en distribuant deux dépliants sue le sujet.

21 N o 2 Évaluez lobjectif suivant : Augmenter de 50 % dici deux ans la valeur monétaire de lappui non financier au projet. Problème : Non axé sur les résultats; pourrait ne pas appartenir à une campagne de communication. Correction :

22 N o 3 Évaluez cet objectif au niveau des réseaux : Accroître le soutien aux règlements anti- tabac dans les restaurants et les bars chez les leaders du secteur touristique. Problème : En dépit du principe de diffusion, il ne sagit pas de réseaux, mais plutôt de règlements au niveau des collectivités. Objectif approprié au niveau des réseaux :

23 No 4No 4 No 4No 4 Évaluez cet objectif au niveau des réseaux : Accroître le nombre de choix santé au menu des restaurants davant-garde. Problème : En dépit de lintention de diffusion, il sagit dune question de politique et de pratiques organisationnelles. Objectif approprié au niveau des réseaux :

24 No 5No 5 No 5No 5 Évaluez cet objectif au niveau des individus : Jouir dun plus grand soutien public pour lexpansion du transport en commun. Problème : Au niveau des collectivités. Objectif approprié au niveau des individus :

25 N o 6 Évaluez cet objectif : Sassurer que les ONG à léchelle nationale exercent leurs revendications de façon plus pressante. Problème : Peut ne pas être stratégique pour les projets locaux; peut être impossible à atteindre ou il se peut quil nexiste pas de mandat à cet égard, en dépit du besoin. Objectif approprié possible :

26 No 6No 6 No 6No 6 Évaluez cet objectif : Sassurer que les ONG à léchelle nationale exercent davantage de pression. Problème : Peut ne pas être stratégique pour les projets locaux; peut être impossible à atteindre ou il se peut quil nexiste pas de mandat à cet égard, en dépit du besoin. Objectif approprié possible :

27 Au plan aérodynamique, le bourdon ne devrait pas pouvoir voler, mais comme il ne le sait pas, il vole quand même.

28 Feuille de travail pour les objectifs de communication But de promotion de la santé : Objectifs de promotion de la santéObjectifs de communication Individus Réseaux Organisations Collectivités / Société

29 Établissement des objectifs : Instructions 1.Passez en revue la liste dobjectifs aux pages 31 et 32 du cahier dexercices. 2.Tirez un ou deux objectifs de cette liste et modifiez-les de façon à combler les lacunes quils présentent. 3.Choisissez un ou deux des objectifs les plus importants pour la mesure envisagée. 4.Vous disposez de 20 minutes pour ce faire. 5.Vous devrez ensuite parler des enjeux posés, des leçons apprises et des applications possibles. 6.Les animateurs de latelier sont là pour vous aider.

30 Compte-rendu Ce que jai appris… Ce qui ma causé des difficultés… Dans la « vraie vie », je pourrais… Dans la « vraie vie », je ne pourrais pas…

31 Sixième étape Identification des véhicules et des canaux de communication

32 Canaux Modes de transmission dun message (télé, radio, communication interpersonnelle, etc.)

33 Véhicules Moyens précis servant à transmettre le message par le canal choisi (messages dintérêt public, publicité, présentations, etc.)

34 Choix des canaux et des véhicules appropriés De cette façon, leffet produit est maximal et la cible est touchée. Vous évitez dengager des ressources dans quelque chose qui ne vous aidera pas à atteindre vos objectifs.

35 Dun tel choix dépendent… Lefficacité La portée Les coûts

36 Par efficacité, il faut entendre… La complexité La durée Linteractivité La possibilité de contrôle de la part du récepteur La répétition Le rappel du message

37 Par portée, il faut entendre… La taille du groupe Le pouvoir multiplicateur La spécificité

38 Par coûts, il faut entendre les frais engagés afin de produire et de diffuser le message. $$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$

39 100, rue College Bureau 213 The Banting Institute Université de Toronto Toronto (Ontario) M5G 1L5 Téléphone : (416) Télécopieur : (416) Courriel : Diapo « Médicaments »

40 Meilleur véhicule = efficacité + efficience accrues Efficacité = Caractéristiques des véhicules les mieux adaptées à lobjectif visé Efficience = (Portée * Fréquence) / Coûts Portée = N bre dexpositions au message – personnes non ciblées + partage avec autrui (exposition par répercussion) + pouvoir multiplicateur (autres véhicules et canaux)

41 100, rue College Bureau 213 The Banting Institute Université de Toronto Toronto (Ontario) M5G 1L5 Téléphone : (416) Télécopieur : (416) Courriel : Photo « Réseautage »

42 100, rue College Bureau 213 The Banting Institute Université de Toronto Toronto (Ontario) M5G 1L5 Téléphone : (416) Télécopieur : (416) Courriel : Diapo « Vie »

43 Principes généraux Médias Forme exigeant le moins de participation / dinteraction. Convient particulièrement aux messages simples, faciles à comprendre et ne demandant aucune rétroaction. Communication interpersonnelle Prévoit une participation beaucoup plus grande. Convient aux situations où le public a besoin dinteraction et de rétroaction. Événements Regroupent médias et communication interpersonnelle. Atteignent de vastes publics tout en permettant une plus grande participation.

44 Liste de canaux et de véhicules A. MÉDIAS Presse écrite : nouvelles, éditoriaux, articles de fond, annonces, suppléments, bandes dessinées, affiches Bulletins : consommateurs, hebdomadaires, milieu de travail, organisations Radio : publicité, messages dintérêt public, présentateurs, tribunes radiophoniques Télévision : publicité, messages dintérêt public, nouvelles, divertissements, films, reportages, documentaires Affichage : panneaux extérieurs, abribus, affiches dans les transports en commun Téléphone : ventes directes, ligne dinformation (pré-enregistrement ou en direct), commandes, lignes-conseils Poste : magazines, brochures, lettres, publipostage, offres dessai Lieu de vente : brochures, affiches, présentoirs, démonstrations, bandes vidéo Formation : acétates, matériel audiovisuel, documentation Communication par ordinateur: bulletins électroniques, courriel, sites Web, cédérom Affichage intérieur

45 Liste de canaux et de véhicules – suite B. COMMUNICATION INTERPERSONNELLE Présentations : discours Formation : cours, discours, groupes dentraide Réseaux informels : pairs, familles, leaders Milieux cliniques : médecins, travailleurs sociaux, enseignants, infirmières C. ÉVÉNEMENTS À léchelle de la collectivité : concours, foires, marathons, activités de financement, rassemblements Groupe précis : congrès, etc.

46 Feuille de travail pour choisir canaux et véhicules Public / Objectifs CANAUX ET VÉHICULES Individus Réseaux Organisations Collectivités / Société

47 Feuille de travail pour choisir canaux et véhicules Public / Objectifs CANAUX ET VÉHICULES Individus Réseaux Organisations Collectivités / Société

48 Instructions relatives à lexercice à accomplir 1.Choisissez les canaux et les véhicules les plus appropriés pour atteindre votre public en fonction de lobjectif visé. 2.Vous disposez de 20 minutes pour ce faire. 3.Vous devrez ensuite parler des enjeux posés, des leçons apprises et des applications possibles. 4.Les animateurs de latelier sont là pour vous aider.

49 Compte-rendu Ce que jai appris… Ce qui ma causé des difficultés… Dans la « vraie vie », je pourrais… Dans la « vraie vie », je ne pourrais pas…

50 Exercice sur les canaux et véhicules Au niveau des canaux et des véhicules, quels sont les plus appropriés pour atteindre le segment du public cible dans votre collectivité? MÉDIAS COMMUNICATION INTERPERSONNELLE ÉVÉNEMENTS

51 Septième étape Planification des activités

52 Planification À cette étape, les activités de communication sont planifiées de façon à suivre un ordre logique répondant aux besoins du public, tout en tenant compte des occasions pouvant se présenter et des événements ou messages concurrents. Il sagit dun moyen de répartir énergie et ressources sur toute la campagne.

53 Astuces de planification Tenez dabord une manifestation monstre ou donnez graduellement de lampleur à vos activités jusquà la grande finale. Tenez des activités dont le niveau de visibilité varie. Leur durée de vie utile doit aussi varier (p. ex. nouvelle flash et affiches, dépliants, aimants, etc., qui demeureront visibles plus longtemps). Gardez toujours à lesprit les événements spéciaux et les fêtes. Essayez de planifier vos activités en fonction de la saison pour ne pas sembler déphasé.

54 Astuces – suite Intégrez vos activités dans le cadre, par exemple, de semaines thématiques, congrès nationaux, etc. Préparez-vous aussi en cas dévénement inattendu. Préparez un calendrier prévoyant la répétition des activités tout en évitant la fatigue des participants. Suivez une règle toute simple : trois messages, trois fois, de trois façons. Soyez au fait des questions qui captent lintérêt du grand public. Cherchez toujours les occasions dintégration qui vous permettront datteindre les quatre niveaux avec une seule activité.

55 Feuille de travail pour la planification

56 Scénarios _communication.htm

57 Renseignements sur les feuilles de travail _communication.htm

58 Exercice de planification 1.Lobjet de cette activité est de planifier vos activités de communication. Elles auront plus de poids si elles se complètent et se succèdent à des moments opportuns. 2.Gardez à lesprit les principes et critères avancés dans cette section. 3.Fixez le cadre temporel de lactivité. Nous proposons entre trois et cinq ans pour les campagnes globales. Aux fins de latelier, la période peut être plus courte. Précisez les dates de début et de fin de campagne. 4.À lintérieur de ce calendrier, indiquez tous les événements dimportance qui pourraient profiter (ou nuire) à votre campagne. 5.Introduisez ensuite, dans ce même calendrier, chacune des activités choisies pour le public cible et lensemble des objectifs appropriés, en précisant le moment et le nom de chaque événement prévu. 6.Intégrez ce calendrier à votre feuille de travail. 7.Vous disposez de __ minutes pour ce faire. 8.Vous devrez ensuite parler des enjeux posés, des leçons apprises et des applications possibles. 9.Les animateurs de latelier sont là pour vous aider.

59 Compte-rendu Ce que jai appris… Ce qui ma causé des difficultés… Dans la « vraie vie », je pourrais… Dans la « vraie vie », je ne pourrais pas…

60 Douzième étape Évaluation

61 Présentation de lévaluation Même si on en traite plus à fond ici, lévaluation sapplique en réalité à toutes les étapes. Pendant la conception dune campagne, elle permet : den assurer une efficacité maximale; de faire preuve de responsabilité devant les bailleurs de fonds; daider à la diffusion des connaissances de façon que les autres puissent profiter de notre expérience; de rehausser le prestige de lorganisation dans la collectivité; de prédire les résultats dun programme, de les mesurer ou daider à les analyser.

62 Trois types dévaluation Lévaluation formative comprend lanalyse du public et les pré-tests afin de mettre toutes les chances de succès de son côté. Lévaluation des processus examine la façon dont un programme fonctionne. Un bilan consiste habituellement à comparer le degré de sensibilisation, les attitudes ou les comportements du public avant et après la campagne.

63 Questions propres à lévaluation formative Analyse du public Qui a besoin de nos services ou souhaite en profiter? Qui se soucie du problème? Comment peut-on atteindre ces personnes? Pré-tests A-t-on été compris? Linformation est-elle précise, attrayante et crédible?

64 Questions propres à lévaluation des processus Planification Largent a-t-il été bien dépensé? Léchéancier était-il approprié? Surveillance et suivi de la mise en place Combien de personnes ont été atteintes? Qui? Quelle a été leur réaction? Y a-t-il eu couverture médiatique? Avons-nous fait ce quil fallait?

65 Questions propres au bilan À court terme Qui a réagi? Quel a été limpact? Quels changements a-t-on constaté au niveau des connaissances ou des comportements? À long terme Quels sont les avantages de notre programme par rapport à dautres, notamment en matière de coûts?

66 Évaluation des 12 étapes Communications sur la santéType dévaluation qui sapplique 1. Gestion de projetFormative : Évaluation de la situation 2. Développement dune stratégie de promotion de la santé Formative : Modèle logique 3. Analyse et segmentation du publicFormative : Analyse du public 4. Identification des ressources disponibles 5. Établissement des objectifs de communication Bilan : Objectifs et indicateurs de communication choisis 6. Identification des véhicules et des canaux de communication Processus : Objectifs et indicateurs de mise en place choisis 7. Planification des activitésProcessus : Objectifs et indicateurs de mise en place choisis 8. Conception des messagesFormative : Pré-tests 9. Élaboration de lidentitéFormative : Pré-tests 10. Développement de la documentationFormative : Pré-tests 11. Mise en place de la campagne de communication Processus : Modèle de publicité Bilan : Modèle de surveillance de lincidence, expérimental ou quasi-expérimental 12. Évaluation de la campagne de communication Tous les types : Analyse, interprétation et mesures

67 Modèle logique de THCU

68 Trois modèles de bilan Publicité Surveillance de lincidence Expérimental

69 Évaluation de programmes de promotion de la santé 1.Préparation à lévaluation Adoption dobjectifs et de buts bien définis Identification dindicateurs de succès mesurables 2.Appel aux parties intéressées Compréhension des intérêts en cause et des attentes des parties Appel à la participation Conception de questions dévaluation 3.Étude des ressources disponibles Établissement des sommes affectées à lévaluation ainsi que de la disponibilité du personnel et des ressources 4.Conception de lévaluation Choix du type dévaluation à mener Élaboration du cadre dévaluation Étude des questions de déontologie et de confidentialité 5.Utilisation de méthodes qualitatives ou quantitatives Mesure des points forts et des faiblesses de différentes méthodes Choix de léchantillonnage

70 Évaluation de programmes de promotion de la santé – suite 6.Adoption dun plan de travail, budget et calendrier 7.Cueillette des données à laide des méthodes et marches à suivre choisies Test Cueillette 8.Traitement et analyse des données Préparation des données Analyse 9.Interprétation et diffusion des résultats Interprétation Présentation Partage 10.Action

71

72

73 Viol par une connaissance

74 Organisations Centre daide aux victimes dagression sexuelle à Toronto et lassociation Multicultural Women Against Rape Campagne de publicité créée gratuitement par lagence Vickers & Benson

75 Caractéristiques de la campagne Trois « fiches », numérotées 3, 5 et 7 (pour donner lillusion dune campagne de plus grande envergure) et des affiches. À inclure dans les trousses remises aux nouveaux étudiants (trois campus dans la région de Toronto ont refusé de participer). Dix stations de métro ainsi que 150 bars et restaurants en vue dune diffusion grand public.

76 Objectifs de la campagne Former, informer et sensibiliser sur la question du viol par une connaissance. Susciter un débat sur la question.

77 Résultats de la campagne Na pas vraiment atteint le public cible (étudiants à luniversité) puisque trois campus sur cinq nont pas participé, mais couverture médiatique (des commanditaires de la campagne et de lagence de publicité). Il ny a pas eu de pré-tests, et le niveau dalphabétisation des messages était trop élevé pour le grand public. Aucune évaluation effectuée.

78 Résultats de la campagne – suite Perspective créatrice et novatrice avec prise de risque (peu fréquent dans les campagnes en santé publique). Utilisation dune voix dhomme et pas de « condamnation de la victime ». Les fiches constituent un format novateur.

79 Huitième étape Conception des messages

80

81 Trois principaux éléments du message « Quoi? » « Et alors? » « Et maintenant? »

82 Chaque mot compte… Un homme ouvre une poissonnerie et accroche fièrement sa nouvelle enseigne à la porte : POISSON FRAIS VENDU ICI AUJOURDHUI. Un ami lui fait poliment remarquer que le mot AUJOURDHUI est superflu, tout le monde sachant fort bien que nous sommes aujourdhui. Le poissonnier rature donc ce mot. Puis un client lui suggère déliminer le mot ICI car il est évident que le poisson est vendu ici. Nouvelle rature sur lenseigne du commerçant. Une femme qui passe par là lui demande pourquoi préciser le mot FRAIS puisque toute poissonnerie qui se respecte ne vend que du poisson frais. En outre, précise un autre passant, le mot VENDU est aussi de trop. Personne ne sattendrait que le poisson lui soit donné. Lenseigne ne comporte donc plus que cet unique mot : POISSON. Enfin, quelquun lui demande pourquoi prendre la peine davoir une enseigne avec le mot POISSON, lodeur en faisant foi un mille à la ronde. Adaptation de « Poor fish » dans Ausubel, 1948.

83 Exercice « Et maintenant? » Cernez trois changements dont vous aimeriez être témoin chez le public cible en raison de votre campagne. Clarté et concision sont de mise… Assurez-vous de tenir compte de toutes les directives à cet égard. Vous disposez de dix minutes.

84 Compte-rendu Ce que jai appris… Ce qui ma causé des difficultés… Dans la « vraie vie », je pourrais… Dans la « vraie vie », je ne pourrais pas…

85 Exercice « Quoi? » et « Et alors? » Pour chaque Quoi, repérez le Et alors (lien avec la tête, le cœur, les convictions profondes ou le porte- monnaie). Cernez un Quoi (fait, image, idée, etc.) ou plusieurs à lappui du rapport essentiel entre le Et alors et le Et maintenant. Vous disposez de 20 minutes pour ce faire. Vous devrez ensuite parler de votre expérience.

86 Compte-rendu Ce que jai appris… Ce qui ma causé des difficultés… Dans la « vraie vie », je pourrais… Dans la « vraie vie », je ne pourrais pas…

87 Définition de la démarche Ton Source Attrait Autres considérations

88 Ton LégerLourd HumourColère FantaisieOutrage IronieInjustice JovialitéDrame

89 Messagers Le messager est le modèle qui, dans le message, livre linformation, démontre le comportement ou offre un témoignage. À la source, il sert à attirer lattention, à personnaliser des notions abstraites par ses actions ou leurs conséquences, à étayer des croyances grâce à sa crédibilité et à faciliter la mémorisation du message. Information présentée par le docteur Chuck Atkin à latelier de TCHU 2000 Special Topics.

90 Catégories types de messagers Célébrité (artiste ou athlète de renom) Personnalité publique (dirigeant ou leader gouvernemental) Expert (médecin ou chercheur) Leader dun organisme (directeur ou administrateur dun hôpital) Comédien (porte-parole attitré, modèle attrayant ou acteur dans un rôle) Personne ordinaire (col bleu ou femme de classe moyenne) Personne directement concernée (victime, survivant ou modèle à suivre) Personnage imaginaire (animé, anthropomorphique ou costumé) Information présentée par le docteur Chuck Atkin à latelier de TCHU 2000 Special Topics.

91 Choix des messagers Le facteur déterminant dans le choix dun messager est lélément qui donnera à la campagne le coup de pouce dont elle a besoin : les célébrités attirent lattention même si le sujet est ennuyeux; les experts sont à lorigine dune réponse accrue; les personnes ordinaires mettent en valeur la confiance en leur capacité personnelle; les victimes soulignent la gravité des conséquences; les victimes représentatives du grand public augmentent le pouvoir de sensibilisation. Atkin (1994) traite en profondeur des points forts et des faiblesses des divers types de messagers. Information présentée par le docteur Chuck Atkin à latelier de TCHU 2000 Special Topics.

92 Source Expert Pair Célébrité

93 Attrait Rationalité Émotivité Déontologie Positivisme Négativisme

94 Exercice sur les démarches propres au message Visionnez la bande vidéo PSAs That Work. Des notes vous sont fournies. À la pause, évaluez : le public le message ton source attrait autres considérations Vous disposez chaque fois de cinq minutes.

95 Analyse de messages sur la santé 1.Le message a un ton positif plutôt que négatif. 2.Toute mesure à prendre est clairement énoncée. 3.Les incitatifs à changer de comportement sont généraux. 4.Les comportements à adopter sont simples. 5.Le message est persuasif. 6.Le message est crédible. 7.Le messager (p. ex., célébrité, expert ou survivant), le cas échéant, constitue une source dinformation et de conseils que lutilisateur juge pertinente et crédible. 8.Le message porte sur un besoin des utilisateurs. 9.Le texte et les images sont clairs. 10.La présentation (p. ex., texte, illustrations, images ou son) est bonne. 11.Lattrait distinctif est approprié. 12.Aucun groupe (p. ex., sexe, âge ou culture) ne peut se sentir offensé par le message.

96 Exercice de classement des ressources Examinez les ressources confiées à votre groupe. À laide du formulaire fourni, classez-les. En groupe, tentez den arriver à un consensus sur le « classement définitif ». Vous devrez présenter un bref rapport (dune trentaine de secondes) de ce classement définitif, avec une ou deux justifications à lappui. Vous disposez de 15 minutes pour ce faire.

97 Feuille de travail sur la conception des messages ÉlémentsDémarche Quoi?Ton Et alors?Source Et maintenant?Attrait Autres considérations

98 Incitatifs Principales stratégies de persuasion : Promesse – Le produit est lié à une attribut positif. Risque – La concurrence est liée à un attribut négatif.

99 Formes dincitatifs Physiques Économiques Psychologiques Moraux / Juridiques Sociaux

100 Incitatifs physiques PromessesRisques Sécurité Bien-être Décès Maladie

101 Incitatifs économiques PromessesRisques Rapidité Efficacité Facilité Bonne affaire Emploi Lenteur Gaspillage Difficulté Coût élevé Chômage

102 Incitatifs psychologiques PromessesRisques Succès Sûreté Liberté Estime de soi Plaisir Satisfaction Intelligence Logique Échec Anxiété Perte dautonomie Dévalorisation Détresse Regret Ignorance Irrationalité

103 Incitatifs moraux / juridiques PromessesRisques Respect de la loi Valeurs morales Équité Criminalité Regret Injustice

104 Incitatifs sociaux PromessesRisques Acceptation Considération Attrait Normalité Sociabilité Altruisme Puissance Rejet Honte Répulsion Déviance, marginalité Isolement Égoïsme Faiblesse

105 100, rue College Bureau 213 The Banting Institute Université de Toronto Toronto (Ontario) M5G 1L5 Téléphone : (416) Télécopieur : (416) Courriel :

106 Article vedette du bulletin électronique sur la promotion de la santé en Ontario (2 février 2001) Pour des message dintérêt public efficaces Daprès un atelier animé par Chuck Atkin

107 Neuvième étape Élaboration de lidentité

108 Identité du projet Définir Distinguer Créer une synergie

109 Identité Lidentité définit la perception de votre projet par les gens. Elle communique qui vous êtes, ce que vous faites ainsi que les relations que vous entretenez avec le sujet et le public. Votre projet aura une identité, que vous le vouliez ou non.

110 Nous construisons des routes et les route nous façonnent. Dicton sri lankais

111 Éléments clés de lidentité Nom Positionnement ou axe de communication de la campagne Logo Images Autres considérations

112 Identité Affichez-la. Partagez-la. Protégez-la.

113 Feuille de travail pour lélaboration de lidentité Quelles sont les quatre choses auxquelles vous voulez que les gens pensent à votre sujet et au sujet des questions que vous soulevez ou des services que vous proposez? Comment voulez-vous que les gens réagissent? Quest-ce qui distingue votre projet des autres? Quest-ce qui le rend particulièrement efficace? De quelle façon votre projet en complétera-t-il dautres? Quelle sera la synergie ainsi créée?

114 Grande chasse au trésor identitaire TROUVEZ Un logo fantastique (secteur privé) Un logo fantastique (secteur public) Un énoncé de positionnement (secteur privé) Un énoncé de positionnement (secteur public) Un exemple dutilisation dun porte-parole qui contribue à la notoriété dune organisation ou dun produit Un exemple de la façon dont un produit ou une organisation se distingue Une image ou une phrase qui rend « crédible » le message Une image ou une phrase qui sous-tend une collaboration Une image ou une phrase qui évoque une émotion cadrant avec le produit ou encore avec lidentité de lorganisation Une image ou une phrase sur un élément qui aide à définir le produit ou même lorganisation Un exemple dutilisation globale dimages, de mots et démotions visant à définir une identité Un exemple didentité confuse

115 Compte-rendu Ce que jai appris… Ce qui ma causé des difficultés… Dans la « vraie vie », je pourrais… Dans la « vraie vie », je ne pourrais pas…

116 Communication claire Clarté Mots Style Agencement Propos sans ambiguïté Exactitude Images Disposition et impression Illustrations

117 Clarté Degré de compréhension du message par les personnes à qui il est destiné. Facteurs liés au matériel Facilité de lecture Style Disposition, agencement et accessibilité Incidence visuelle et attrait Impression globale Renseignements généraux Incitation à la lecture Motivation, intérêt et « besoin de savoir »

118 100, rue College Bureau 213 The Banting Institute Université de Toronto Toronto (Ontario) M5G 1L5 Téléphone : (416) Télécopieur : (416) Courriel : Diapo « Âge ou Beauté »

119 Style Style personnel conversationnel Mots de tous les jours Définition des mots nouveaux ou techniques Mots concrets comme « nourriture » plutôt que « nutrition » Longueurs de phrase variées Abréviations à bannir Capacité de lecture maximale – 9 e année

120 Clarté et passion Un bon énoncé de mission définit très clairement lobjet de lorganisation. « Faire de Merck la plus importante société pharmaceutique du monde. » Merck (1979) « Se hisser au deuxième rang de lindustrie de la bière dici la fin des années » Coors (1990) « Démocratiser lautomobile. » Henry Ford (1909) « Notre peuple et notre empire ont fait le vœu de se consacrer à la tâche unique de débarrasser lEurope de la peste nazie pour que le monde ne régresse pas jusquau Moyen-Âge. Hitler mourra; lhitlérisme perdra son âme. Une volonté unique et permanente jusquà la fin des temps. » Winston Churchill (1940)

121 Organisation de linformation Clarté des titres et des en-têtes Ordre logique Clarté de lobjet Instructions précises et explicites Répétition des idées ou faits importants Énumérations maintenues à un niveau minimal Coupure du texte en unités faciles à comprendre Table des matières au besoin Énoncé clair des conclusions

122 Propos sans ambiguïté 1.Évitez détoffer inutilement – Le camp de formation ressemblait à une colonie de vacances. 2.Éliminez le jargon spécialisé 3.Rédigez à la forme active 4.Évitez les négations 5.Ayez recours à des verbes forts 6.Éliminez, dans la mesure du possible, les verbes « être », « devenir », « sembler » ou « paraître » 7.Transformez un suite de noms en verbes 8.Éclaircissement = Éclaircir Observation = Observer

123 Propos sans ambiguïté Aspects positifs et négatifs Un professeur de linguistique tint un jour ces propos devant ses élèves. « Dans bien des langues, dit-il, lemploi dune double négation fait que la phrase devient positive, mais pas dans toutes. Par contre, jamais lemploi de deux éléments positifs ne transformera la phrase en une négation. » Cest alors quon entend, du fond de la classe, un étudiant qui dit : « Ouais, ouais. »

124 Pour faciliter la compréhension NE METTEZ JAMAIS TOUT EN MAJUSCULES En-têtes et sous-titres Puces dans les listes Espaces vierges Détails suffisants Symboles, tableaux et graphiques Bordures

125 Exactitude Assurez-vous quil ny a pas derreurs factuelles. Portez une attention particulière aux titres. Évitez les oxymorons (sauf à des fins humoristiques). Recherchez clarté et passion. Ne combinez jamais vos différents messages.

126 Disposition et impression Attrait visuel Espaces vierges et marges généreuses Caractères gras pour mettre laccent sur un point Importance de la grosseur des caractères Police à empattement Majuscules et minuscules DIFFICULTÉ DE LECTURE DES MAJUSCULES Alignement à gauche non justifié

127 Illustrations Illustrations claires et ne prêtant pas à confusion Images appropriées sur le plan culturel Graphiques et tableaux clairs Utilisation judicieuse de dessins

128

129

130 Incontournables Connaissance du public cible Pré-tests Simplicité Identification facile des images Mariage entre le texte et les images Vérification des couleurs Caractère approprié, culture et sexe Recours à un professionnel Participation anticipée du fournisseur Échéance en fonction de lampleur du projet

131 Attention aux normes et significations culturelles Acceptabilité Sensibilité par rapport au sexe des personnes Style Symbolisme Essai sur le terrain

132 Ressources et services : langage clair 1. Association canadienne de santé publique 1565, avenue Carling, bureau 400 Ottawa, ON K1Z 8R1 téléphone : (613) – télécopieur : (613) courriel : – site Web : honoraires à lacte trousse de formation pour les communications sur la santé, bande vidéo, jeu de société et trousse à lintention des personnes qui doivent sadresser à des aînés peu alphabétisés 2. Clear Language And Design (CLAD) Projet dalphabétisation dans lest de Toronto Sally McBeth honoraires à lacte

133 Dixième étape Développement de la documentation

134 Cest grâce à une exécution créative que le message atteindra le public cible pour en tirer une réaction ou un engagement.

135 Règle dor de la production Vous ne pouvez choisir que deux de ces trois caractéristiques pour un seul et même projet : Vitesse Qualité Coût peu élevé

136 Feuille pour la production de documents Organisation/Groupe Problème/But Nom du produit Description du produit Public cible Objectif de communication

137 Feuille pour la production de documents – suite Messages clés Contenu (Quoi)Avantages (Et alors)Mesure (Et maintenant) Identité désirée pour le problème, lorganisation et les services Ce que le public devrait penserCe que le public devrait ressentir Échéancier DébutFinDiffusion Budget MinimumMaximum

138 Onzième étape Mise en place de la campagne de communication

139 Avant le lancement de la campagne La documentation doit être produite en quantité suffisante. Un plan de lancement et de promotion doit être adopté. Les représentants des divers canaux de communication doivent être tenus au courant de lévolution de la campagne.


Télécharger ppt "Après avoir établi des objectifs de promotion de la santé clairs et mesurables, vous pouvez décider de ceux qui peuvent être atteints (en tout ou en partie)"

Présentations similaires


Annonces Google