La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les adolescents et la planification familiale les manques entre les besoins et lutilisation des services quelques solutions pour combler les vides Nafissatou.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les adolescents et la planification familiale les manques entre les besoins et lutilisation des services quelques solutions pour combler les vides Nafissatou."— Transcription de la présentation:

1 Les adolescents et la planification familiale les manques entre les besoins et lutilisation des services quelques solutions pour combler les vides Nafissatou Diop, Population Council, et Laura Hoemeke, IntraHealth International Repositionnement de la Planification Familiale Accra février 2005

2 Définitions multiples dadolescents/jeunes –UNICEF: 0-18 ans –UNFPA:15-24 ans –OMS: ans –Tendance dans les pays dAfrique de lOuest: la tranche dâge ans Une population particulière

3 La plus importante génération de jeunes de lhistoire de lhumanité 58%-60% de la population a moins de 20 ans Les ans représentent 33%-37% de la population des pays ouest africains Ambivalence du contexte socio-culturel Tradition: Rapports sexuels non autorisés, sauf dans le cadre du mariage Culture mondiale des jeunes: sexualité fait partie de lépanouissement

4 DEFI: adolescence, période de transition Idées fausses Sexualité souvent sous contrainte (économique, morale, psychologique, sociale…), sans protection, multipartenariat La puberté Changements physiques, physiologiques Changements émotionnels Recherche didentité, désir dautonomie

5 OPPORTUNITE: adolescencepériode de décisions Curiosité Acquisition de compétences pour la vie Ouverture desprit Acquisition de bons comportements en matière de santé promet un futur adulte responsable et sain.

6 Qui est adolescent? une population diverse Age Genre Statut marital Avec/sans enfant A lécole/Hors de lécole Travailleur/Non travailleur Vivant avec ses parents/confiés Migrant Zones rurales/urbaines

7 Leurs besoins sont nombreux… Informations sur lespacement des naissances Informations et services de consultation pré-natale, accouchements, soins des enfants Protection contre la violence et la cohérsion sexuelle Compétences de négotiation pour éviter les rapports sexuels Informations, compétences et produits contraceptifs pour éviter les grossesses non désirées, IST et avortement Counseling en ce qui concerne les comportements à risque

8 Contribution importante à la situation sanitaire Rapports sexuels non protégés = grossesse non désirée (20%), avortement, IST, séropositivité (majorité des nouvelles infections) Que la grossesse soit désirée ou non cest limmaturité de lappareil reproductif qui détermine la fréquence plus élevée des morbidités et de la mortalité (68% des complications)

9 Une utilisation faible des services de santé de la reproduction Les adolescents ont les rapports sexuels et les grossesses précoces… Les adolescents nutilisent pas les services de planification familiale…

10 Premiers rapports sexuels, premières grossesses (parmi les femmes en union) (EDS, ) AGE

11 Jeunes filles de 18 ans ayant déjà un enfant ou attendant leur premier enfant (EDS, ) Pourcentage

12 Connaissance et utilisation de méthodes contraceptives modernes chez les adolescentes (âgées de 15 à 19 ans, EDS) Pourcentage

13 Besoin non satisfait en contraception chez les adolescentes (âgées de 15 à 19 ans) par situation matrimoniale (EDS, ) Pourcentage

14 Quels sont les « gaps » ??? 1)Manque de ressources (par rapport à la proportion dadolescents dans la population) 2)Programmes se focalisent sur les jeunes scolarisés, non-mariés, dans les villes 3)Centres de PF/SR des jeunes marchent dans les projets pilots, mais pas à grande échelle 4)Problèmes lies aux attitudes et compétences des prestataires 5)Manque dimplication des adolescents ET de leurs parents dans lélaboration et lapplication des programmes des jeunes 6)Manque de considération de laspect genre

15 GAP 1: Manque de ressources Adolescents représentent plus que 50% de la population « Quel pourcentage des ressources financières et humaines destinées à la SR sont consacrées aux services de PF pour les adolescents dans votre pays? »

16 SOLUTION 1: Valoriser les adolescents et leurs besoins Plaidoyer auprès des autorités politiques et sanitaires (en se servant des données statistiques) pour plus de ressources et programmes nationaux efficaces Adapter les services existants aux besoins des adolescents au lieu des créer les services à part pour eux

17 GAP 2: Programmes se focalisent sur les jeunes scolarisés, non mariés, dans les centres urbains/grandes villes Les programmes déducation a la vie familiale, programmes déducation et programmes de média de masse touchent une tranche précise des adolescents… Mais les adolescents représentent un groupe aussi divers que la population entière.

18 SOLUTION 2: Considérer les besoins divers des adolescents Élaborer les programmes déducation et de services pour toutes catégories des adolescents Adapter les services existants dans les zones rurales aux adolescents, y compris les adolescents non scolarisés, les jeunes parents et autres

19 GAP 3: Centres de PF/SR des jeunes efficaces dans les projets pilots, mais pas à grande échelle Centres crées uniquement pour les jeunes ont tendance dêtre chers, peut fréquentés, et les centres de sports et de loisirs attirent plus les garçons que les filles

20 SOLUTION 3: Adapter les structures et services existants aux besoins des adolescents Adapter les structures existantes pour mieux servir aux jeunes Revoir laccueil et lorganisation des formations sanitaires par rapport à/aux: Heures de consultations Frais de consultations, produits, médicaments Confidentialité Autres aspects?

21 GAP 4: Problèmes liés aux attitudes et compétences des prestataires Les prestataires peuvent présenter un obstacle… en moralisant lutilisation de la PF chez les adolescents (« Revenez quand vous êtes mariés… ») en ignorant comment recevoir les adolescents, quels sont les méthodes appropriées de PF chez les jeunes, etc.

22 SOLUTION 4: Améliorer la performance des prestataires Revoir les normes et protocoles de SR par rapport aux adolescents Intégrer la santé de la reproduction des adolescents dans le curriculum des écoles professionnelles de santé Utiliser les matériels existants de formation (curriculum de lOMS, etc.) pour recycler les prestataires Organiser les réunions des prestataires pour encourager les échanges au niveau national, dans les districts, etc.

23 GAP 5: Manque dimplication des adolescents ET de leurs parents dans lélaboration et lapplication des programmes des jeunes Des programmes pilots ont impliqués les jeunes avec des résultats positifs… Mes des programmes nationaux impliquent peu les adolescentset encore moins les parents, les enseignants et autres adultes qui influencent les décisions prises par les adolescents

24 SOLUTION 5: I mpliquer et les adolescents et leurs parents (enseignants, personnes ressources) dans lélaboration et lapplication des programmes Concevoir un programme national qui impliquent les points de vue des jeunes au début et tout au long du processus Encourager limplication des parents et autres adultes Encourager la communication ouverte entre les jeunes et les adultes, y compris les parents

25 GAP 6: Manque de considération de laspect genre Les filles et les garçons, les jeunes femmes et les jeunes hommes, ont des besoins différents La conception culturelle sur le genre (une femme doit subir, on nest pas femme avant de devenir maman, ou un homme doit montrer sa virilité, par exemple) joue un rôle important dans les décisions prise par rapport a la sexualité

26 SOLUTION 6: Considérer les besoins spécifiques des jeunes femmes et des jeunes hommes Élaborer les programmes déducation et de communication qui touchent aux rôles traditionnels et culturels des femmes et des hommes Adapter les structures existantes de santé pour pouvoir assurer un accueil et des services pour les jeunes femmes et hommes Encourager limplication des hommes dans la SR à un jeune age

27 Exemples des « meilleures/promettant pratiques » Recherches opérationnellesatteindre les besoins en SR des adolescents Sénégal, FRONTIERS/Population Council Compétences et attitudes des prestataires –Ghana Registered Nurse Midwives Association (GRMA), PRIME II/IntraHealth International

28 Recherches opérationnelles: atteindre les besoins en SR des adolescents, Sénégal, FRONTIERS/Population Council Tester/étudier la faisabilité des méthodes de fournir des informations et des services SR aux adolescents dans 2 sites au Sénégal 3 venuescommunautés, formations sanitaires, écoles 1 sitepaquet des 3 interventions (communauté, formation sanitaire et école) 1 sitepaquet de 2 interventions (communauté et formation sanitaire)

29 RH and adolescents, Senegal, FRONTIERS/Population Council Accent sur les informations appropriées au contexte culturel des adolescents sénégalais sur plusieurs aspects de SR y compris connaissance du corps humain; puberté; sexualité; gendre; valeurs culturelles, familiales et des paires par rapport aux comportements; contraception; parente responsable; ISTs/SIDA; sources dappui/services Méthodesactivités au niveau communautaire, participation interactive des bénéficiaires, activités dans les écoles, edu-tainment et dautres approches standards dans les formations sanitaires Implication active des adolescents et de leurs parents et dautres adultes (enseignants, leaders communautaires, etc.)

30 Je serais servi avec respect quand jaurai besoin dune méthode contraceptive (enquête de base, 2000) Source : Enquête de base « Amélioration de la SR des adolescents au Sénégal »

31 Connaissances des moyens déviter une grossesse (garçons ans) SSNS

32 SS Connaissances des moyens déviter une grossesse (filles ans)

33 NSS Connaissance « théorique » de la pilule (garçons)

34 SSS Connaissance « théorique » de la pilule (filles)

35 SSNS Connaissance « pratique » de la pilule (garçons)

36 SSNS Connaissance « pratique » de la pilule (filles)

37 Compétences et attitudes des prestataires: Santé Reproductive des Adolescents/ Interaction Client-Prestataire Initiative dAuto-Apprentissage Ghana Registered Nurse Midwives Association (GRMA) PRIME/IntraHealth International décembre 1999

38 Initiative de GRMA/PRIME II But Démontrer que lauto-apprentissage (apprentissage à distance) pourrait améliorer la qualité des et laccès aux services de SR/PF pour les adolescents en améliorent les compétences des sages femmes

39 Initiative de GRMA/PRIME Réalisations Participants dans le programme dauto- apprentissage ont démontré une amélioration nette par rapport à linteraction client- prestataires et ont offert les services améliores/plus ciblés que les non-participants 97% des 59 sage femmes de GRMA ont achevé le programme de 5 mois dapprentissage à distance La plupart des sages femmes ont réorganisé les services pour améliorer la confidentialité pour leurs jeunes clients

40 Indicateurs Services offerts –Offrez-vous les services spécialisés pour les adolescents dans votre clinique? Base:78.6%OUI Final:100%OUI Connaissance des normes nationales –Est-ce quune femme doit être mariée pour pouvoir recevoir une ordonnance pour la PF? Base:7% NON Final:100%NON

41 Conclusion Il existe les moyens pour combler les vides dans la gestion des services de PF pour les adolescents…il faut de la volonté politique, des ressources et lapplication des meilleurs pratiques au niveau des programmes nationaux… Tout le système sanitaire doit servir les besoins des adolescents; il sagit de notre avenir…


Télécharger ppt "Les adolescents et la planification familiale les manques entre les besoins et lutilisation des services quelques solutions pour combler les vides Nafissatou."

Présentations similaires


Annonces Google