La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Bilan DSRP 2004-2006 / INDS GTT 2 « Accès aux services sociaux de base »

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Bilan DSRP 2004-2006 / INDS GTT 2 « Accès aux services sociaux de base »"— Transcription de la présentation:

1 Bilan DSRP / INDS GTT 2 « Accès aux services sociaux de base »

2 Les 4 axes du DSRP 1- Relance de la croissance économique et le renforcement de la compétitivité du pays; 2- Développement progressif des ressources humaines à travers la mise en œuvre des stratégies cohérentes dans les secteurs de léducation et de la santé et à promouvoir le rôle de la femme, lemploi et les activités génératrices de revenus en direction des pauvres et à protéger les couches vulnérables; 3- Développement local durable et amélioration de laccès à leau potable et aux services universels de base; 4- Promotion de la bonne gouvernance

3 Les objectifs et actions du DSRP en matière daccès aux services sociaux de base Education : 17 objectifs – 41 actions prioritaires Santé: 23 objectifs – 65 actions Eau: 12 objectifs – 51 actions Assainissement : 7 objectifs – 20 actions Habitat / Logement : 5 objectifs – 8 actions Intégration de la femme: 19 objectifs – 87 actions Promotion de lemploi : 9 objectifs - 31 actions Formation professionnelle : 2 objectifs – 7 actions Jeunes : Cf. Formation professionnelle

4 Objectifs et actions du DSRP en matière daccès aux services sociaux de base (suite) Total des objectifs : 94 Total des actions prioritaires : 310

5 Constat - INDS 1- Les services sociaux de base ne répondent pas suffisamment aux besoins de la population ; 2- De larges franges de la population et des zones entières du territoire national vivent dans des conditions difficiles et parfois dans une situation de pauvreté et de marginalisation ;

6 Les 3 axes de lINDS 1- Promouvoir laccessibilité aux services sociaux de base par le renforcement des politiques sociales (éducation, santé, eau, énergie, logement …) 2- Restructurer lappareil productif national, afin de créer lemploi nécessaire et suffisant pour éradiquer la pauvreté et réduire le chômage, notamment des jeunes 3- Apporter une assistance aux personnes en grande vulnérabilité…

7 Les objectifs prioritaires de lINDS 1- Améliorer le niveau social des localités les plus pauvres du monde rural, des quartiers pauvres en milieux urbains et périurbains où sévissent les manifestations les plus alarmantes de lexclusion sociale, du chômage, de la délinquance et de la misère; 2- Permettre la création et le renforcement des structures daccueil existants, tant en qualité quen capacité, pour venir en aide aux personnes en situation de détresse sociale (enfants abandonnés, femmes démunies sans soutien et sans abri, vieillards et orphelins livrés à eux- mêmes).

8 Les orientations stratégiques de lINDS 1- Sur le court terme, donner corps à lINDS dans sa première phase sous forme de programmes et de projets intégrés tangibles sur le terrain; 2- Sur le moyen terme, concrétiser linitiative eu égard ses objectifs de développement qui sont au centre des préoccupations quotidiennes du peuple; 3- Sur le long terme, hisser les indices de développement humain (les OMD) à un niveau comparable à celui des pays comme Djibouti

9 INDS / Domaines traités par le GTT2 Accès à léducation Accès à la santé Accès à leau Accès à lassainissement Accès au logement Accès à lemploi et protection sociale Intégration de la femme au développement Problématique des jeunes

10 Canevas du Rapport GTT 2 1- Bilan de la mise en œuvre du DSRP (bilan des réalisations) et principaux enseignements - (12 pages) 2 - Eléments de perspectives pour la période , 2015 (Objectifs et orientations et plan dactions avec estimation du financement, besoins en assistance extérieure, et les risques ) - (5 pages) 3 - Système de suivi-évaluation de lINDS - (3 pages)

11 Méthodologie 1 - Mise en place du GTT2 (Arrêté /PR du 06/02/07), espace de réflexion déchanges ; 2 - Collecte et exploitation de documents pertinents y compris les contributions sectorielles ; 3 - Analyse et interprétation des données par secteurs; 4 - Degré datteinte des objectifs et mesure de lécart en % entre par rapport aux indicateurs de performance ; 5 - Estimation en % de létat davancement des actions prévues ;

12 Méthodologie (suite) 6 - Synthèse générale 7 - Principaux enseignements 8 - Eléments de perspectives : décliner en politiques sectorielles, les orientations de lINDS – vision du secteur sur le court, moyen et long termes - objectifs chiffrés par rapport aux OMD à lhorizon Plan dactions et financement 10 - Système de suivi et dévaluation

13 Principales réformes sectorielles Education : Nouvelle loi dorientation 2000, schéma directeur , plans daction , IMOA; Santé: Nouvelle loi dorientation, plan national de développement sanitaire à long terme ; plan national à moyen terme ; plan national de lutte contre le VIH/SIDA ; réforme hôpital Peltier; Eau : Code de leau 1999, Schéma directeur national de leau, 3 plans daction pour lapprovisionnement en eau (Djibouti-ville, villes de lintérieur, et hydraulique rurale) Assainissement : Schéma directeur, plan daction ; étude définissant les priorités en matière dassainissement ; Texte créant lONEAD 2006 ;

14 Principales réformes (suite) Habitat : Politique de lhabitat et de laménagement du territoire 2001 Promotion de la femme : Stratégie nationale dintégration de la femme dans le développement 2002 ; Code de la famille ; Jeunes : Politique nationale de la jeunesse ; Rapport de consultation nationale des jeunes, janvier 2007; Emploi et protection sociale : Programmes dassurance sociale – programmes axés sur le marché du travail – programmes dassistance sociale – études sur la formation professionnelle – et insertion professionnelle

15 Difficultés rencontrées Certains objectifs sont chiffrés dans le DSRP (éducation et santé), dautres ne le sont pas (eau, assainissement, logement etc.) ; Les indicateurs de performance par secteur ne sont pas toujours disponibles ; Les données de lEDIM et celles produites notamment par les secteurs de léducation et de la santé ne concordent pas toujours ! Les données en termes de coûts et financement ;

16 Bilan DRSP / Globalement les objectifs et stratégies du DSRP sont en cohérence avec les stratégies sectorielles ; Secteur Education Des progrès assez substantiels sont accomplis tant au niveau de laccès, de léquité et de la qualité quau niveau des moyens humains et financiers ; la scolarisation des filles et lalphabétisation des femmes ans saméliorent ;

17 Bilan DRSP / (suite) Secteur Santé Lensemble des processus de la réforme sont en chantier ; de nouvelles directions (médicament et pharmacie, prévention et hygiène publique) sont créés ; les principaux établissements de soins hospitaliers sont autonomes ; des CSC sont mis en place ; la participation des communautés à la gestion du système est appliquée ; la couverture sanitaire globale est améliorée ;

18 Bilan DRSP / (suite) Secteur Eau Les principales réformes engagées ont permis dentreprendre avec succès de nombreuses actions en matière daccès à leau, tant en milieu urbain quen milieu rural ; des progrès sont enregistrés ; diverses études sont diligentées afin didentifier les sources et les technologies appropriées pour un approvisionnement optimal en eau ;

19 Bilan DRSP / (suite) Secteur Assainissement Lassainissement des vieux quartiers ainsi que des principaux cités et des villes secondaires se sont poursuivis ; des moyens ont été mis en œuvre pour renforcer la collecte, le traitement et lévacuation des eaux usées ; la viabilisation et le drainage de certains cités sont en cours ; un plan stratégique Eau-Assainissement de la ville de Djibouti est en cours de finalisation;

20 Bilan DRSP / (suite) Secteur Habitat – Accès au logement La réforme de la politique de lhabitat dont la création dun fonds de lhabitat a permis de promouvoir laccès aux logements pour les ménages à faibles revenus (Barwaqo, Hayableh, Balbala, PK 12, Obock etc.) ; La SID construit des logements destinés à la location vente visant à accroître loffre foncière tout en facilitant laccès à la propriété de toutes les couches de la population.

21 Bilan DRSP / (suite) Promotion de la femme Lintégration de la femme dans le processus de développement a été placée au cœur du débat politique ; de nombreuses actions ont été entreprises dans le cadre de la mise en œuvre de la SNIFD ; Convention et Protocole ont été ratifiés ; des actions de plaidoyer, de sensibilisation, de mobilisation ont été conduites avec succès en partenariat avec les ONGs et associations dont lUNFD.

22 Bilan DRSP / (suite) Les réalisations en faveur des jeunes (hors DSRP) Création des CDC ; pratique du sport à Djibouti- ville et dans les régions de lintérieur ; création dun centre de formation technique ; création dun institut des arts ; mis en place du SNA pour les jeunes déscolarisés ; mise en place des programmes de prévention et de lutte contre le SIDA ; comité national de lutte contre les stupéfiants et drogues etc. Un Conseil national (CNJD) est mis en place en mars 2007.

23 Bilan DRSP / (suite) Lemploi et la protection sociale Diverses initiatives sont en cours de réalisation : programmes axés sur le marché du travail (formation professionnelle, assistance à la recherche dun emploi), programmes dassurance sociale (retraites et assurance maladie) et des programmes dassistance sociale (Direction de la solidarité nationale). Création de lADETIP (emploi) et du FSD (micro-crédit pour AGR) ;

24 Bilan DRSP / (suite et fin) Protection des couches vulnérables La stratégie de protection des enfants de rue est au point mort ; les nomades ont bénéficié de quelques programmes de développement rural et daide alimentaire ; les déplacés ont bénéficié également du programme aide alimentaire en zone rurale et dans les centres urbains et ont eu accès aux soins et à leau potable.

25 Principaux enseignements tirés Au total sur les 340 actions prioritaires prévues, plusieurs ont été entreprises, certaines ont été exécutées, dautres sont en cours de réalisation, dautres nont pas été lancées. (NB : ces dernières seront reprises dans le plan dactions INDS). Le pourcentage de létat davancement du DSRP en matière daccès aux services sociaux de base sur la période est estimé à 35,22%

26 Principaux enseignements (suite) Secteur Education Défis de plusieurs ordres : au niveau de laccès, équité, qualité, efficacité interne, AENF, capacités institutionnelles et financement ; Secteur Santé Couverture sanitaire marquée par une répartition inégale des infrastructures et du personnel qualifié qui se répercute sur la qualité des prestations. Le profil épidémiologique du pays est dominé par les maladies infectieuses et parasitaires. Le VIH/SIDA demeure un problème majeur. Problème de financement. Programmation budgétaire inefficiente.

27 Principaux enseignements (suite) Secteur Eau Le problème se pose à plusieurs niveaux ; les nappes les plus accessibles sont en surexploitation; Eau de plus en plus salée ; coût de production relativement élevé ; déséquilibre entre loffre et la demande ; faiblesse du budget de lEtat ; précarité financière de lONED ; gestion des infrastructures hydrauliques lourdes devenue problématique ; délabrements des points deau en milieu rural etc.

28 Principaux enseignements (suite) Secteur Assainissement Le développement du secteur est marqué par une série de contraintes entravant son développement (faiblesse du cadre institutionnel préalable à la mise en place des infrastructures, absence ou inadéquation du système de recouvrement des coûts indispensable pour lexploitation et la pérennisation des équipements).

29 Principaux enseignements (suite) Habitat – logement La situation du logement demeure précaire ; un tiers de besoins sont satisfaits par le parc immobilier existant ; coûts de construction élevé; prolifération des occupations illicites et précaires; dégradation du cadre de vie ; Promotion de la femme Les pesanteurs socioculturels freinent encore lémancipation et la pleine participation des femmes dans le développement.

30 Principaux enseignements (suite) En ce qui concerne les jeunes Les jeunes sont victimes dune vulnérabilité grandissante liée à la pauvreté, au chômage, à lanalphabétisme, aux différents fléaux (tabac, drogues, IST/SIDA etc.). Le SNA demeure une préoccupation sur le plan coût-efficacité. Les CDC ne sont fréquentés que par des garçons. Certains fonctionnent dautres non!

31 Principaux enseignements (suite) Emploi et protection sociale Les programmes de formation ne sont pas adaptés au marché du travail qui, par ailleurs, nest pas réglementé ; les nouveaux entrants sur le marché sont confrontés à une faible probabilité de trouver un emploi ; linitiative de micro finance est relativement nouvelle ; il existe une demande dassistance pour divers groupes vulnérables etc.

32 Principaux enseignements (suite et fin) Participation de la société civile Plusieurs centaines dOSC poursuivent des objectifs divers, mais la grande majorité dentre elles ne sont pas opérationnelle, car elles nont pas encore les capacités et les compétences requises leur permettant de jouer un rôle de levier accompagnant les actions de lEtat en matière de lutte contre la pauvreté.

33 Principaux enseignements (suite et fin) Partenariat Les initiatives en faveur dune coordination de laide sont récentes ; des consultations ont eu lieu dans les secteurs de léducation et de la santé. Mais, lélaboration du DSRP est la première tentative dans la mise en place dun référentiel unique à travers lequel se sont inscrites les interventions des partenaires au développement. Toutefois, peu de financements extérieurs ont pu être mobilisés pour la mise en œuvre du DSRP.

34 Eléments de perspective INDS / , 2015 Au vu de ce qui ressort du bilan et des enseignements: Orientations : Education : Améliorer laccès et la qualité à tous les niveaux et garantir un accès équitable et sans restriction à une éducation fondamentale efficace ; Santé: Accroître laccès à la santé, notamment pour les populations pauvres et améliorer la qualité des soins et léquité du système ;

35 Eléments de perspective INDS / , 2015 Eau : Renforcer laccès à leau potable pour tous ; Assainissement : Améliorer lenvironnement urbain et rural pour un accès à des ouvrages dassainissement adéquats ; Habitat- logement : Promouvoir lhabitat social pour permettre à la population davoir accès à un logement décent ; Intégration de la femme: Promouvoir le rôle de la femme dans le processus de développement

36 Eléments de perspective INDS / , 2015 Pour les jeunes : Promouvoir lemploi et les activités génératrices des revenus pour réduire le taux de chômage des jeunes Pour les couches vulnérables: Protéger les enfants de rue, les sans abri, les nomades, les déplacés;

37 Eléments de perspective INDS / , 2015 Objectifs Education : Porter le TNS dans lenseignement fondamental à 70% en 2011 et à 100% en 2015; Réduire les disparités géographiques (urbain rural) et de genre en portant le ratio filles/garçons à 1 en 2015; Porter le taux de redoublement à 5% en 2011 et à 2% en 2015; Porter le taux dabandon à 1% en 2011 et 0% en 2015; Porter le taux dalphabétisation des ans à 65% en 2011 et à 95% en 2015;

38 Eléments de perspective INDS / , 2015 Objectifs santé Porter le taux de mortalité infantile à 60 pour mille en 2011 et à 50 pour mille en 2015; Porter le taux de mortalité infanto-juvénile à 80 pour mille en 2011 et à 70 pou mille en 2015; Porter le taux de mortalité maternelle à 570 pour cent mille en 2011 et 400 pour cent mille en 2015; Stabiliser le taux de prévalence du SIDA à 2,9% jusquen 2011 puis commencer à inverser la tendance; Réduire le taux de prévalence du paludisme et le taux de mortalité lié à la maladie;

39 Eléments de perspective INDS / , 2015 Objectifs santé (suite) : Réduire le taux de prévalence de la tuberculose et le taux de mortalité lié la maladie Porter le taux de couverture vaccinale (vaccination complète) à 50% en 2011 et 80% en 2015 Réduire le taux des enfants mal nourris à 20% en 2011 et à 10% en 2015; Porter le taux de prévalence contraceptive à 30% et à 50% en 2015; Porter le taux daccouchements assistés par un personnel de santé qualifié à 90% en 2011 et 100% en 2015 ; Réduire le taux danémie des femmes enceintes ;

40 Eléments de perspective INDS / , 2015 Objectifs Eau – Assainissement – Logement Porter le taux daccès à leau potable à 95% en 2011 et 100% en 2015 aussi bien milieu rural quen milieu urbain; Porter le taux daccès à des ouvrages dassainissement adéquats à 80ù en 2011 et à 100% en 2015; Augmenter le taux daccès à un logement décent à 50% en 2011 et à 75% en 2015 ; Réduire la prolifération des occupations illicites et précaires Objectif emploi Augmenter le nombre de petites et micro-entreprises

41 Eléments de perspective INDS / , 2015 Objectifs à légard des femmes, des jeunes et des couches vulnérables : Augmenter le pourcentage de femmes au niveau des postes de décision (taux à préciser) Augmenter le pourcentage des femmes salariées dans le secteur non agricole; (taux à préciser) Augmenter le pourcentage des femmes ayant accès au micro-crédit ; ) Réduire le taux de chômage des jeunes ; (taux à préciser) Augmenter le taux dinsertion des diplômés de lETP ; Augmenter le pourcentage des enfants de la rue ayant accès à léducation (taux à préciser) Augmenter le pourcentage des sans abris ayant accès aux soins de santé ; (taux à préciser)

42 Plan dactions INDS Des plans dactions proposés par certains secteurs ont été intégrés (éducation, santé, eau ) ; En ce qui concerne les femmes, les recommandations issus de la conférence de suivi- évaluation de la SNIFD ont été prises en compte ; Sagissant des jeunes, les recommandations issues de la consultation nationale des jeunes ont été traduites en plan dactions.

43 Financement du plan dactions INDS Le coût global nest pas encore chiffré; La mise en œuvre du plan va nécessiter dimportantes ressources extérieures ; Des promesses des institutions financières arabes sont faites depuis novembre 2005 ; les fonds sont estimés à 370 millions de dollars US pour le financement des projets éducation, santé, habitat social, eau, énergie et assainissement.

44 Système de suivi-évaluation de lINDS Un ensemble de 60 indicateurs environ sont proposés (indicateurs de processus, indicateurs de résultats et produits) pour le suivi-évaluation de lINDS ; Un renforcement des capacités nationales en matière de collecte, danalyse, de gestion et de diffusion des données est hautement recommandé ; Un mécanisme de suivi conformément à larticle 19 de larrêté est proposé (un tableau de bord trimestriel sectoriel, un rapport semestriel élaboré par le STP, un rapport annuel de mise en œuvre de lINDS préparé également par le STP); Des enquêtes et études sont prévues à mi-parcours; Des réunions avec les partenaires au développement sont également proposées.


Télécharger ppt "Bilan DSRP 2004-2006 / INDS GTT 2 « Accès aux services sociaux de base »"

Présentations similaires


Annonces Google