La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Cellule mobile Consultation avancée sur site pour adolescents en risque suicidaire potentiel.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Cellule mobile Consultation avancée sur site pour adolescents en risque suicidaire potentiel."— Transcription de la présentation:

1 Cellule mobile Consultation avancée sur site pour adolescents en risque suicidaire potentiel.

2 Consultation avancée réalisée par deux intervenants (infirmière et assistante sociale) destinée à évaluer le risque suicidaire global dadolescents vivant à distance des lieux de prise en charge facilement accessibles. Les jeunes doivent être perçus comme en risque de passage à lacte pour solliciter la cellule mobile. Cette intervention se déroulera à domicile ou en institution résidentielle. Accompagnement éventuel du jeune vers le site de consultation spécialisée adaptée.

3 Contexte et diagnostic

4 En raison de la taille du département, de lisolement géographique, social et affectif de certains adolescents, il existe de nombreuses situations de jeunes en réel risque suicidaire qui ne sont pas aidés en amont de tout passage à l'acte.

5

6 Cantons prioritaires Classe BClasse C Classe DClasse E Indre-et-Loire Tours Joué-les-Tours Saint-Pierre- des- Corps Chinon Montrésor Loches Ligueil Descartes Sainte-Maure- de-Touraine Li ̂ le-Bouchard Richelieu Azay- le-Rideau Langeais Bourgueil Cha ̂ teau-la- Vallière Neuvy- le-Roi Cha ̂ teau- Renault Le Grand Pressigny Preuilly-sur- Claise Cantons prioritaires pour la prévention du suicide chez les enfants, les adolescents et les personnes en situation de précarité : Classes : B et C

7 Objectifs opérationnels Pouvoir intervenir auprès dadolescents en détresse suicidaire mais peu accessibles. Permettre des consultations dévaluation et dorientation (avec le projet de réduire les demandes inadéquates faites à des services de psychiatrie déjà saturés). Favoriser la mise en place dune prise en charge adaptée en cas de risque suicidaire significatif. Soutenir lentourage (au sens large) pour mieux aider ladolescent

8 Public concerné

9 Jeunes jusquà 18 ans (pas dâge limite inférieur compte tenu de la gravité des situations cliniques des enfants suicidaires). Garçons et filles. N = 60 (1 à 2 situations par semaine, 4 semaines par mois, sur 10 mois en moyenne).

10 Opérateurs/Intervenants

11 Mise en place du projet : Equipe à constituer Base opérationnelle (MDA) Secrétaire : m. à dispo Intervenants : Assistante sociale 0,20 ETP Infirmière « Psy » 0,20 ETP Psychiatre référent 0,05 ETP Marc Fillatre (VIES 37) Dominique Jaulhac –Sentenero (CPU) Samuel Guérin (MDA) Mathieu Chicoisne (CPU) Gilles Farnault (CPU)

12 Partenaires Deux types de partenaires : Demandeurs Ressources

13 Les structures qui adressent Éducation Nationale (Direction Académique du 37) et ses personnels psycho, médico et sociaux. Le Conseil Général du 37 (Maisons départementales de la solidarité, PMI, MECS, notamment) Les médecins généralistes Éducation spécialisées (MFR, ITEP,…) …

14 Les structures et personnes prenant en charge (Non urgent) Les secteurs et les Intersecteurs de (pédo)psychiatrie (CHU, CHIC, CHC, CH de Loches) Le centre Oreste Le CMPP (APHAJ 37) Les médecins généralistes et faire les coordinations avec le secteur social, éducatif, judiciaire.

15 Les structures et personnes prenant en charge (Urgent) Urgences psychiatriques (Trousseau) > 16 ans Urgences pédiatriques (Clocheville) < 16 ans Lunité dadolescents de la Clinique Psychiatrique Universitaire

16 Autres partenaires Le SIMEES et lUnité régionale dépidémiologie hospitalière (UREH) : soutien méthodologique pour la caractérisation des parcours de soins.

17 Modalités de fonctionnement

18 1. Demande écrite* dun professionnel de santé (Médecin, infirmière) ou dun autre professionnel « habilité » (assistant social, éducateur,…) suspectant un risque suicidaire 2. Transmission à la MDA 3. Linfirmière et/ou lassistante sociale de la cellule analyse la demande et la valide (ou non). Information faite au psychiatre référent. * Des supports seront disponibles sur le sites de VIES 37

19 4. En cas de validation : déplacement sur site de la cellule mobile (ces deux personnes) dans les 48 heures maximum (hors week-end et vacances). Le site étant compris comme le domicile ou la structure résidentielle (MECS, Internat, Familles daccueil…) où se trouve le jeune.

20 5. Ces deux intervenants auront préalablement été formés « Repérage de la crise suicidaire ROCS ». Ils analyseront le niveau du potentiel suicidaire et informeront le médecin psychiatre de la cellule mobile de leurs conclusions. 5. En fonction du résultat, la cellule mobile pourra accompagner le jeune sur le lieu de soin le plus adapté (libéral, Centre Médico-Psychologique, Clinique Psychiatrique Universitaire adolescents, urgences pédiatriques ou psychiatriques).

21 7. De plus, la cellule pourra apporter un soutien et une aide technique (analyse du contexte, proposition dintervention) aux personnes qui soccupent du jeune au quotidien rencontrées sur place à loccasion de ces déplacements. 8. Enfin, au cas où la demande ne serait pas adaptée aux objectifs de la cellule mobile, celle-ci pourra aider à sa réorientation.

22 Calendrier de mise en œuvre Initial et réactualisé

23 Date de démarrageDuréeActionsCorrectif Dès accord financement Rédaction des profils de poste des intervenants et dune charte du dispositif. Dès accord financement janvier 2013 Poursuite du choix et validation des critères de « zones prioritaires » et leur classement. mars 2013 janvier 2013février 2013 Rédaction des documents nécessaires (fiche de demande, protocole dintervention, de synthèse, de bilan annuel,…) avril 2013 février 2013 Recrutement des intervenants (Infirmier, assistant social et psychiatre référent) avril 2013

24 février 2013sans date de fin Communication sur laction (plaquette, Web,, rencontres, médias,…) sans date de fin mars 2013 Formation « Personnes ressource », si nécessaire juin 2013 avril 2013sans date de fin Interventions et analyse de chaque intervention sans date de fin avril 2013sans date de fin Analyse des parcours (approche épidémiologique et économique) ante- et post suivis par le SIMEES et lUREH. sans date de fin avril 2014 Bilan et analyse avec les partenaires de la première année de fonctionnement et propositions de modification du protocole juillet 2014

25

26 Merci de votre participation ! Consultation avancée sur site pour adolescents en risque suicidaire potentiel.

27


Télécharger ppt "Cellule mobile Consultation avancée sur site pour adolescents en risque suicidaire potentiel."

Présentations similaires


Annonces Google