La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

VIAVOICE 9 rue Huysmans 75006 Paris Tél : 01 40 54 13 90 www.institut-viavoice.com BAROMÈTRE « CE QUE PENSENT LES FRANCILIENS » POUR LE MAGAZINE ÎLEDEFRANCE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "VIAVOICE 9 rue Huysmans 75006 Paris Tél : 01 40 54 13 90 www.institut-viavoice.com BAROMÈTRE « CE QUE PENSENT LES FRANCILIENS » POUR LE MAGAZINE ÎLEDEFRANCE."— Transcription de la présentation:

1 VIAVOICE 9 rue Huysmans Paris Tél : BAROMÈTRE « CE QUE PENSENT LES FRANCILIENS » POUR LE MAGAZINE ÎLEDEFRANCE JANVIER 2014

2 2 Synthèse des enseignements3 Questions barométriques 4 La qualité des transports en commun 5 La qualité de lenvironnement6 Le climat économique 7 Bénévolat et vie associative8 Lexercice dune activité bénévole 9 Les freins au bénévolat10 Les formes dengagements privilégiées 11 Les évocations associées à lengagement 12 Lengagement dans le partage 13 Lengagement dans le bénévolat en ligne 14 Limpact de la crise sur lengagement 15 La confiance accordée aux associations pour imaginer de nouvelles réponses à la crise 16 Le secteur associatif dans le tissu économique francilien 17 Le secteur associatif dans la vie quotidienne18 Le financement des associations 19 Les aides prioritaires à légard des associations 20 Sondage Viavoice pour le magazine Île de France. Interviews réalisées par téléphone du 19 décembre 2013 au 6 janvier Echantillon de 1010 personnes, représentatif de la population francilienne de 18 ans et plus. Représentativité assurée par la méthode des quotas appliquée aux critères suivants : sexe, âge, profession du chef de famille, catégorie dagglomération et département de résidence. Sommaire et note technique

3 3 Pour une large majorité de Franciliens (61 %), le secteur associatif occupe une place importante dans la vie quotidienne et pour le vivre-ensemble en Ile-de-France, preuve dune véritable adhésion au secteur de léconomie sociale et solidaire, dont les organisations nont pas toujours déquivalent, que ce soit dans les services marchands – entreprises privées traditionnelles – ou dans les services publics, qui ne répondent pas à toutes les attentes et besoins sociétaux. Pour une majorité de Franciliens (57 %), et notamment pour les plus jeunes (64 % des ans), le secteur associatif devrait recevoir davantage dargent public. Ils ne sont à linverse que 18 % à penser que les associations sont suffisamment financées, et 17 % à privilégier des financements privés, à limage du mode de financement des fondations dentreprises, particulièrement présentes et visibles dans la région Ile-de-France (Fondation Cartier, Vuitton, etc.). Principaux enseignements Considérez-vous que le secteur associatif occupe, dans la vie quotidienne et pour le vivre ensemble en Île-de-France… Dune manière générale, estimez-vous plutôt que les associations… Voici plusieurs formes dengagements. Laquelle vous correspond le plus ? Les formes dengagement privilégiées par les Franciliens sont relativement diversifiées, même si elles se structurent dabord autour de deux priorités : - Les associations ou ONG liées à la solidarité locale, nationale ou internationale (par exemple Croix Rouge, Unicef, Restos du cœur…) qui fédèrent 29 % des personnes interrogées, notamment les ans et les femmes ; - Les associations sportives, culturelles ou sociales, porteuses de lien social à léchelle locale, attirent quant à elles un Francilien sur cinq (25 %), en premier lieu les cadres et les hommes. À linverse, les collectifs citoyens (4 %), syndicats de salariés (4 %) ou partis politiques (2 %) apparaissent beaucoup moins attractifs aux yeux des Franciliens. À noter enfin quenviron un habitant de la région sur trois (34 %) ne se retrouve pas dans les formes dengagement traditionnelles, institutionnalisées, et leurs préfèrent une implication plus informelle, selon leurs envies.

4 4 Questions barométriques

5 5 En % MarsMaiAoût Janv Très satisfait Assez satisfait Sous-total « Satisfait » Pas vraiment satisfait Pas du tout satisfait 1213 Sous-total « Pas satisfait » (Ne se prononce pas) Total 100 Êtes-vous satisfait ou non des transports en commun en Île-de-France ? Catégories de population les moins « satisfaites » : ans 41 % Essonne 47 % Base : ensemble de léchantillon Catégories de population les plus « satisfaites » : ans 70 % Paris 74 % La qualité des transports en commun

6 6 Catégories de population les plus « satisfaites » : ans 73 % Moins de hab. 79 % Val-dOise 69 % La qualité de lenvironnement Êtes-vous satisfait ou non de la qualité de lenvironnement ? Base : ensemble de léchantillon Catégories de population les moins « satisfaites » : ans 47 % Seine-Saint-Denis 57 % En % MarsMaiAoût Janv Très satisfait Assez satisfait Sous-total « Satisfait » Pas vraiment satisfait Pas du tout satisfait Sous-total « Pas satisfait » (Ne se prononce pas)211 1 Total 100

7 7 Le climat économique Diriez-vous que, en ce moment, lactivité économique en Île-de-France est : Base : ensemble de léchantillon Catégories de population jugeant lactivité « dynamique » : ans 51 % Prof. intermédiaires 55 % Paris 51 % Catégories de population jugeant lactivité « pas dynamique » : Ouvriers 60 % Communes rurales 64 % Seine-Saint-Denis 59 % En % MarsMaiAoût Janv Très dynamique Assez dynamique Sous-total « Dynamique » Pas vraiment dynamique Pas du tout dynamique Sous-total « Pas dynamique » (Ne se prononce pas)655 6 Total 100

8 8 Bénévolat et vie associative

9 9 Êtes-vous membre actif dune association ou exercez-vous une activité bénévole régulière ? Une seule réponse possible Base : ensemble de léchantillon Lexercice dune activité bénévole En % Oui, dans plusieurs associations 5 Oui, dans une seule association 17 Sous-total « Oui » 22 Sous-total « Non » 78 Total 100 Dans quel(s) secteur(s) exercez-vous cette activité associative ? Plusieurs réponses possibles Base : A ceux qui exercent une activité bénévole En % Culture, Sport, Loisirs 36 Social, caritatif 27 Jeunesse, éducation populaire 24 Solidarité internationale 10 Environnement 7 Aide aux personnes âgées 7 Formation, emploi, insertion 6 Autres secteurs 14

10 10 Les freins au bénévolat Pour quelles raisons nexercez-vous pas dactivité associative ? Plusieurs réponses possibles Base : A ceux qui nexercent pas une activité bénévole En % Par manque de temps 69 Parce que loccasion ne sest jamais présentée 21 Parce que vous ne vous sentez pas concerné 9 Parce que le bénévolat prend la place demplois rémunérés 6 Parce que la façon dont fonctionnent les associations nest pas faite pour vous 5 Parce que vous estimez ne pas avoir les compétences nécessaires 5 Autres 12 Ne se prononce pas 1

11 11 Voici plusieurs formes dengagements. Laquelle vous correspond le plus ? Une seule réponse possible Base : ensemble de léchantillon Les formes dengagements privilégiées En % Le bénévolat auprès dune association de solidarité ou ONG de type Croix Rouge, Unicef ou Restos du cœur 29 Une association culturelle, sportive, sociale ou autre de type loi Un collectif citoyen 4 Un syndicat de salariés, ou une organisation professionnelle 4 Un parti politique 2 Aucune, je préfère mimpliquer de manière informelle selon mes envies, au coup par coup 34 Ne se prononce pas 2 Dont : Employés 36 % ans 35 % Femmes 34 % Dont : Professions intermédiaires 32 % Cadres 31 % Hommes 28 % Dont : Ouvriers 43 % Retraités 41 %

12 12 Lengagement associatif, pour vous, cest dabord… Deux réponses possibles Base : ensemble de léchantillon Les évocations associées à lengagement En % Un acte de solidarité citoyenne 56 Un plaisir 31 Une manière de transmettre son savoir et ses compétences 29 Une façon de soccuper 14 Rien de cela 9 Dont : Cadres 65 % Dont : ans 37 % Dont : Prof. intermédiaires 39 % Dont : Ouvriers 22 %

13 13 Face à la crise émergent des réponses nouvelles, basées sur la notion de partage (crèches parentales, location intergénérationnelle, troc de vêtements, partage de voitures…). Cette forme dengagement vous intéresse-t-elle ? Une seule réponse possible Base : ensemble de léchantillon Lengagement dans le partage En % Oui 47 Non 51 Ne se prononce pas 2 Total 100 Dont : 65 ans et plus 67 % ans 60 % Ouvriers 67 % Dont : ans 59 % Employés 60 %

14 14 Avec lessor des nouvelles technologies, on voit se développer un bénévolat en ligne (ou e-bénévolat), qui permet de partager des idées et des engagements sur le web et de mobiliser des communautés dinternautes via les réseaux sociaux. Comment percevez- vous ce type dengagement ? Une seule réponse possible Base : ensemble de léchantillon Lengagement dans le bénévolat en ligne En % Je le pratique régulièrement 6 Je le pratique ponctuellement 16 Cela ne correspond pas à ma conception de lengagement 53 Je pourrais le faire mais je ne lai jamais fait 15 Pas intéressé 10 Total 100 Dont : ans 22 % Dont : ans 11 % Dont : 65 ans et plus 64 % Ouvriers 60 % Dont : ans 24 %

15 15 De manière générale, diriez-vous que la crise vous a plutôt incitée… Une seule réponse possible En % A limiter vos engagements dans la vie associative 6 A vous impliquer davantage dans la vie associative 13 Ni lun ni lautre 79 Ne se prononce pas 2 Total 100 Base : ensemble de léchantillon Limpact de la crise sur lengagement Dont : Ouvriers 12 % Dont : ans 19 % Dont : ans 88 %

16 16 Faites-vous tout à fait confiance, plutôt confiance, plutôt pas confiance ou pas du tout confiance aux associations pour imaginer de nouvelles réponses face à la crise ? Une seule réponse possible Base : ensemble de léchantillon La confiance accordée aux associations pour imaginer de nouvelles réponses à la crise En % Tout à fait confiance 8 Plutôt confiance 50 Sous-total « Confiance» 58 Plutôt pas confiance 20 Pas du tout confiance 19 Sous-total « Pas confiance » 39 Ne se prononce pas 3 Total 100 Dont : ans 44 % Ouvriers 52 %

17 17 Considérez-vous que le secteur associatif occupe, dans léconomie de lÎle-de-France… Une seule réponse possible Base : ensemble de léchantillon Le secteur associatif dans le tissu économique francilien En % Une place très importante 13 Une place assez importante 50 Sous-total « Une place importante » 63 Une place peu importante 21 Une place pas du tout importante 9 Sous-total « Une place pas importante » 30 Ne se prononce pas 7 Total 100 Dont : ans 43 % Communes rurales 45 % Dont : ans 70 % Employés 70 % Val-dOise 75 % Hauts-de-Seine 73 %

18 18 Considérez-vous que le secteur associatif occupe, dans la vie quotidienne et pour le vivre ensemble en Île-de-France… Une seule réponse possible Base : ensemble de léchantillon Le secteur associatif dans la vie quotidienne En % Une place très importante 13 Une place assez importante 48 Sous-total « Une place importante » 61 Une place peu importante 24 Une place pas du tout importante 10 Sous-total « Une place pas importante » 34 Ne se prononce pas 5 Total 100 Dont : ans 40 % Ouvriers 46 % Essonne 43 % Dont : ans 68 % Hauts-de-Seine 69 %

19 19 Dune manière générale, estimez-vous plutôt que les associations… Une seule réponse possible Base : ensemble de léchantillon Le financement des associations En % Devraient recevoir plus dargent public 57 Devraient se débrouiller sans argent public, à limage des fondations dentreprises 17 Sont suffisamment financées 18 Ne se prononce pas 8 Total 100 Dont : ans 64 % Dont : 65 ans et plus 24 % Ouvriers 28 % Dont : Cadres 27 %

20 20 Selon vous, pour aider les associations, la Région Île-de-France devrait en priorité… Deux réponses possibles Base : ensemble de léchantillon Les aides prioritaires à légard des associations En % Alléger les contraintes et les procédures administratives 35 Accompagner financièrement la réalisation de leurs projets 23 Apporter une formation continue pour les bénévoles (environnement juridique, montage de projets…) 22 Leur permettre de recruter des salariés (emplois tremplin par exemple) 22 Proposer des financements sur le long terme (plusieurs années) 21 Participer à la construction de locaux associatifs 21 Ne se prononce pas 8 Dont : CSP+ 44 % Dont : Employés 32 % Dont : Retraités 26 % Dont : Ouvriers 30 %

21 21 Viavoice Sondages, études et conseil pour la communication, les ressources humaines et le marketing Les récents sondages Viavoice, réalisés pour HEC, la CCI, Libération, Le Figaro, Les Echos, France Inter et France Info sont consultables sur 9, rue Huysmans Paris + 33 (0) Viavoice est une SAS indépendante. « La réalité ne pardonne pas quon la méprise. » Joris-Karl Huysmans © Andrew Bret Wallis - Getty


Télécharger ppt "VIAVOICE 9 rue Huysmans 75006 Paris Tél : 01 40 54 13 90 www.institut-viavoice.com BAROMÈTRE « CE QUE PENSENT LES FRANCILIENS » POUR LE MAGAZINE ÎLEDEFRANCE."

Présentations similaires


Annonces Google