La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les figures de rhétorique (ou figures de style) (ou procédés de style) (ou procédés de rhétorique) © A. RUHLMANN.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les figures de rhétorique (ou figures de style) (ou procédés de style) (ou procédés de rhétorique) © A. RUHLMANN."— Transcription de la présentation:

1 Les figures de rhétorique (ou figures de style) (ou procédés de style) (ou procédés de rhétorique) © A. RUHLMANN

2 La rhétorique autrement dit de lorateur (à Rome) Lorateur cherche à convaincre par des arguments logiques et rationnels, en sadressant à la raison ; à persuader par son éloquence en provoquant des émotions (peur, pitié, colère…) La rhétorique est lart du rhéteur (en Grèce), © A. RUHLMANN

3 La publicité, les journalistes, les politiques utilisent des techniques de persuasion pour nous toucher et nous émouvoir. En particulier, les écrivains utilisent les techniques du style pour toucher et émouvoir leurs lecteurs. Comme Leclerc entra aux Invalides, avec son cortège dexaltation dans le soleil dAfrique et les combats dAlsace, entre ici, Jean Moulin, avec ton terrible cortège. Extrait du discours dAndré Malraux pour le transfert des cendres de Jean Moulin au Panthéon, 1964 Persuader © A. RUHLMANN

4 Persuader Comme Leclerc entra aux Invalides, avec son cortège dexaltation dans le soleil dAfrique et les combats dAlsace, entre ici, Jean Moulin, avec ton terrible cortège. Symétries, ou parallélismes Comme Leclerc entra aux Invalides, avec son cortège dexaltation dans le soleil dAfrique et les combats dAlsace, entre ici, Jean Moulin, avec ton terrible cortège. Antithèses (oppositions) Comme Leclerc entra aux Invalides, avec son cortège dexaltation dans le soleil dAfrique et les combats dAlsace, entre ici, Jean Moulin, avec ton terrible cortège. Comparaison © A. RUHLMANN

5 Les figures Symétries, antithèses, sont des figures de rhétorique, parmi beaucoup dautres. Nous en utilisons en permanence quand nous parlons : – quand je bois un verre, cest son contenu que je bois ; – quand je répare le pied dune chaise, cest une autre façon de parler… Romanciers, poètes, dramaturges en font une grande consommation. Les images aussi proposent des figures de rhétorique : © A. RUHLMANN

6 Le classement des figures Pour simplifier, on classe les figures en quatre catégories : Les figures de substitution : la métonymie, la synecdoque, la périphrase, lantiphrase. Les figures dopposition : lantithèse, loxymore, le chiasme. Les figures dinsistance : le parallélisme, lanaphore, la gradation. Les figures damplification et datténuation : lhyperbole, la litote, leuphémisme. Les figures de substitution : la métonymie, la synecdoque, la périphrase, lantiphrase. Les figures dopposition : lantithèse, loxymore, le chiasme. Les figures dinsistance : le parallélisme, lanaphore, la gradation. Les figures damplification et datténuation : lhyperbole, la litote, leuphémisme. Cest le classement de votre livre Nathan, pages © A. RUHLMANN

7 Les figures de substitution : la métonymie La métonymie désigne une chose par une chose proche : La France a gagn é 5 à 0 : Cest léquipe représentant la France qui en réalité a gagné. Boire un verre : Cest boire le contenu dun verre. Regarder la t é l é : Cest regarder les émissions, quand elle est allumée. René Magritte, © A. RUHLMANN

8 Les figures de substitution : la métonymie et la synecdoque La synecdoque est une sorte de métonymie. Elle désigne une chose par une chose proche, mais dans un rapport dinclusion. Dans le tableau de Magritte, larbre est représenté par une de ses feuilles : cest donc une synecdoque. Un bleu de travail : Cest un vêtement de travail de couleur bleue. Croiser le fer : Cest croiser lépée, donc se battre en duel. Un troupeau de cinq cents têtes : La tête désigne lanimal entier. Un orchestre de cuivres : Seuls les instruments sont en cuivre… René Magritte, La Belle Saison © A. RUHLMANN

9 Les figures de substitution : la périphrase La périphrase désigne une chose par une expression (un Groupe Nominal) qui la fait deviner. LÎ le de Beaut é = Cest la Corse. Le Roi des animaux = Cest le Lion. À vous, maintenant ! La Cit é phoc é enne = Le Vengeur masqu é = La Grande Pomme = L Agent 007 = « Les hôtes de ces bois » = Marseille. Zorro. New York (The Big Apple) James Bond Les habitants de la forêt © A. RUHLMANN

10 Les figures de substitution : lantiphrase, ou ironie Lironie dit le contraire de ce quelle veut exprimer, mais personne ne sy trompe. Orgon répond à son frère Cléante qui lui fait des reproches : Oui, vous êtes sans doute un docteur quon révère ; Tout le savoir du monde est chez vous retiré ; Vous êtes le seul sage et le seul éclairé, Un oracle, un Caton dans le siècle où nous sommes ; Et près de vous, ce sont des sots que tous les hommes. Molière, Le Tartuffe, I, 5. © A. RUHLMANN

11 Les figures dopposition : lantithèse Lantithèse présente une opposition, un contraste, voire une contradiction. Vous croyez avoir la force et limpunité, mais je crois avoir la vérité et linnocence. Blaise Pascal, Provinciales, Je vis, je meurs : je me brûle et me noie, Jai chaud extrême en endurant froidure ; La vie mest et trop molle et trop dure ; Jai grands ennuis entremêlés de joie. Louise Labbé, Sonnets, © A. RUHLMANN

12 Les figures dopposition : loxymore Loxymore ressemble à lantithèse. Mais dans loxymore, les deux termes antithétiques sont réunis à lintérieur dune même expression : Un soleil noir – un illustre inconnu – un silence assourdissant un rire douloureux - une amourette éternelle - un mort-vivant. « Cette obscure clarté qui tombe des étoiles… » (P. Corneille). © A. RUHLMANN

13 Les figures dopposition : le chiasme [kiasm] Le chiasme est une double antithèse (ou un double parallélisme) avec interversion dans lordre des éléments. Des cadavres dessous et dessus des fantômes Victor Hugo Dautres exemples (mais nen voyez pas partout !) : « Ces murs maudits par Dieu, par Satan profanés » (V. Hugo) « Des crapauds imprévus et de froids limaçons » (Ch. Baudelaire) © A. RUHLMANN

14 Les figures dinsistance : le parallélisme Le parallélisme reprend une même construction pour montrer le rapport étroit qui lie deux énoncés. Dieu aima les oiseaux et inventa les arbres Lhomme aima les oiseaux et inventa les cages. Jacques Deval Le parallélisme (ou symétrie) est donc proche de lantithèse. «Je suis la plaie et le couteau ! Je suis le soufflet et la joue ! » (Charles Baudelaire) Le parallélisme peut, comme lantithèse, prendre la forme dun chiasme : «Que de soucis flottants ! Que de confus nuages ! » (Corneille) © A. RUHLMANN

15 Les figures dinsistance : lanaphore Lanaphore est une répétition particulière : elle reprend un même mot ou groupe de mots en tête de phrase, de proposition ou de vers. Te voici à Marseille au milieu des pastèques Te voici à Coblence à lhôtel du Géant Te voici à Rome assis sous un néflier du Japon Guillaume Apollinaire, Alcools, 1913 Cest le drapeau de la France, cest le drapeau de vos armées victorieuses, cest le drapeau de vos triomphes quil faut relever devant lEurope. Alphonse de Lamartine, Contre le drapeau rouge, © A. RUHLMANN

16 Les figures dinsistance : laccumulation, avec ou sans gradation On lui fit un beau cheval de bois quil faisait parader, sauter, voltiger, ruer et danser en même temps, aller au pas, au trot, à lentrepas, au galop, à lamble, au trot allongé, au trot anglais, au pas de hongre, au pas de chameau ou donagre. François Rabelais, Gargantua, Laccumulation peut aussi être organisée selon une gradation, en général du moins vers le plus : « La prostitution, ladultère, linceste, Le vol, lassassinat, et tout ce quon déteste, Cest lexemple quà suivre offrent vos immortels.» (Corneille) Laccumulation (ou énumération) peut être sans gradation : © A. RUHLMANN

17 Les figures damplification et datténuation : lhyperbole Lhyperbole est une forme dexagération. Elle est très utilisée dans la langue familière ( Je suis mort de faim, un torrent de larmes ), dans la publicité, mais aussi en poésie : « Tandis quune folie épouvantable broie Et fait de cent milliers dhommes un tas fumant… » (A. Rimbaud, « Le Mal »). © A. RUHLMANN

18 Les figures damplification et datténuation : la litote La litote dit moins pour suggérer plus. Finalement, la litote est plus expressive que lexpression directe ! Je ne suis pas fâché darriver au col ! = je suis rudement content… Je ne suis pas peu fière de mes meringues ! = je suis très fière… De Chimène à Rodrigue, dans le Cid de Pierre Corneille : « Va, je ne te hais point. » Comprenez : Je taime. © A. RUHLMANN

19 Les figures damplification et datténuation : leuphémisme Cest une expression qui atténue la réalité, pour la rendre moins choquante : une personne âgée devient… un senior ! les victimes civiles dun bombardement ne sont que des… dommages collatéraux ! Mais comment appeler un ordinateur volé ? un ordinateur tombé du camion… Les pouvoirs publics font un grand usage deuphémismes… © A. RUHLMANN

20 Dautres figures difficiles à classer mais bien utiles… La paronomase : Coca-cola – Qui se ressemble sassemble. Les jeux sur les répétitions de sonorités : Lallitération (sons consonnes) : Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes ? (Racine). On entend les sifflements des serpents. Lassonance (sons voyelles) : Les sanglots longs / Des violons / De lautomne Blessent mon cœur / Dune langueur / monotone. (P.Verlaine) Le rythme ternaire : … enchanté, tourmenté et comme possédé par le démon de mon cœur. (F.-R. de Chateaubriand) Dans cet exemple, comme souvent, le troisième et dernier groupe est plus long que les autres. © A. RUHLMANN

21 Vous avez vu les figures les plus importantes… mais il en existe beaucoup dautres ! Vous connaissez maintenant les principales figures de style, les plus répandues, celles qui vont vous être utiles à lécrit de lEAF et quon vous demande de connaître à loral. Il en existe bien dautres ! Si vous voulez allez plus loin, vous trouverez ce petit livre à 2 : Cette présentation est à compléter avec celle sur les Images. FIN © A. RUHLMANN


Télécharger ppt "Les figures de rhétorique (ou figures de style) (ou procédés de style) (ou procédés de rhétorique) © A. RUHLMANN."

Présentations similaires


Annonces Google