La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Enjeux de R-D et dapplication de quatre systèmes de boisement et dagroforesterie en courtes rotations : résultats de groupes de discussion réalisés au.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Enjeux de R-D et dapplication de quatre systèmes de boisement et dagroforesterie en courtes rotations : résultats de groupes de discussion réalisés au."— Transcription de la présentation:

1 Enjeux de R-D et dapplication de quatre systèmes de boisement et dagroforesterie en courtes rotations : résultats de groupes de discussion réalisés au Québec et dans les provinces des Prairies par Sylvain Masse Analyste en économie forestière, RNCan-SCF, CFL BIENVENUE

2 Les colloques du SCF-CFL Le 8 janvier 2009 Enjeux de R-D et dapplication de quatre systèmes de boisement et dagroforesterie en courtes rotations : résultats de groupes de discussion réalisés au Québec et dans les provinces des Prairies Sylvain Masse et Pierre P. Marchand SCF-CFL

3 PLAN DE PRÉSENTATION 1. Objectifs 2. Contexte 3. Projet-cadre 4. Approche 5. Faits saillants des résultats 6. Prochaines étapes 7. Principaux collaborateurs

4 1.OBJECTIFS Identifier des enjeux de recherche et dapplication perçus par des adoptants potentiels pour quatre systèmes de boisement et dagroforesterie en courtes rotations Évaluer le potentiel dadoption des systèmes Par le biais de groupes de discussion (focus groups) avec des propriétaires terriens du Québec et des trois provinces des Prairies

5 Quentend-on par boisement et agroforesterie ? Boisement : Création de forêts là où il ny en avait pas Conforme à lesprit du Protocole de Kyoto Exclut les sites reboisés après coupe Surtout de la plantation sur terres agricoles abandonnées Ex.: Plantation en blocs du peuplier hybride sur friche herbacée

6 Agroforesterie : Association intentionnelle darbres ou darbustes avec des cultures ou élevages agricoles Interaction entre culture ligneuse et culture ou élevage agricole Ex.: Bandes de protection riveraines avec saule adjacentes à des cultures agricoles

7 Réchauffement climatique Nouvelles technologies de conversion de la biomasse cellulosique Instabilité des marchés des carburants Dévitalisation des régions-ressources Importantes superficies de friches agricoles 2. CONTEXTE

8 Source : GIEC 2007

9

10 Négociations pour donner suite au protocole de Kyoto, au-delà de 2012 Objectif du Canada de réduire, dici 2020, ses émissions de GES de 20 % par rapport aux niveaux de 2006 Objectif de 5 % déthanol dans lessence dici 2010 pour le Canada et 2012 pour le Québec Pour le Québec, représente 800 M litres par an. Actuellement, 120 M litres déthanol-maïs produits par Ethanol Greenfield à Varennes

11 Nouvelles technologies de conversion de la biomasse cellulosique : Pour la production déthanol (dans un premier temps) et de coproduits Bilan énergétique amélioré

12

13 Léthanol cellulosique : une technologie en voie de devenir opérationnelle Lusine dEnerkem à Westbury, en Estrie

14 Instabilité des marchés des carburants :

15

16 Variation de la population de quelques régions administratives Régions administratives Bas Saint-Laurent (01)-2,6 %-3,7 % Saguenay-Lac-Saint-Jean (02)6,6 %-5,1 % Abitibi-Témiscamingue (08)4,2 %-6,3 % Côte-Nord (09)-4,5 %-8,1 % Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine (11)-14,8 %-8,1 % Source : Ministère du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation, 2008

17 Importantes superficies de friches agricoles : Pas de données consolidées et peu de données descriptives Estimation conservatrice de ha pour le Québec (AAC 2008) Exclut lA-T et lOutaouais (pas de données fiables)

18 Friche arbustive dans la région Chaudière-Appalaches

19 3. LE PROJET-CADRE Développement de systèmes de boisement et dagroforesterie en courtes rotations, dans le but de : produire de lénergie et réduire les émissions de GES contribuer au développement régional contribuer à lavènement de la bioéconomie au Canada Financé par le Programme Technologie et Innovation de RNCan ( )

20 Le projet-cadre (suite) Équipe de 10 centres de recherche canadiens : 5 de RNCan (4 du SCF, CANMET), 2 de AAC, Universités de Guelph et de lAlberta, et lIRBV Filière de R-D : sélection génétique, systèmes de production, mécanisation de la récolte, conversion en biocarburants, rentabilité économique, aspects politiques et sociaux

21 Les 4 systèmes de boisement et dagroforesterie du projet : Culture intensive en courtes rotations du saule ou du peuplier hybride (boisement) Plantations en blocs du peuplier hybride (boisement) Bandes de protection riveraines avec saule (agrofor.) Culture intercalaire avec saule ou peuplier hybride (agrofor.)

22 Culture intensive en courtes rotations (CICR) du saule ou du peuplier hybride : Haute densité de plantation ( boutures/ha) Récolte selon des cycles de 3-4 ans (gestion par recépages) Forte densité de rejets après coupe ( à /ha) 7-8 cycles (20-25 ans) entre deux plantations Rendements de tonnes sèches à lhectare par an

23

24 Plantations en blocs du peuplier hybride : Environ 800 arbres à lhectare Rendements potentiels de m 3 /ha/an Rotations de ans ( m 3 /ha) La bioénergie : un des débouchés potentiels parmi une gamme de produits

25 Plantation de peuplier hybride après 2 ans Plantation de peuplier hybride après 6 ans

26 Plantation de peuplier hybride après 15 ans Peuplier hybride de 15 ans sur un sol très fertile

27 Système de bandes de protection riveraine avec saule : Saules espacés à chaque mètre sur le rang, aux 2 mètres entre les rangs Herbe semée entre les rangs et sur la limite de la bande côté champ Récolte du saule selon des cycles de 3-4 ans; rejets après coupe; 7-8 cycles sur ans Rendements potentiels de 10 à 20 tonnes sèches/ha/an

28 Système de bandes de protection riveraine avec saule Source : Bill Schroeder, AAFC-PFRA Culture de biomasse de saule 10 m5 m Cours deau Bande herbacée Culture

29 Saules de trois mois dans une bande de protection riveraine Source : Bill Schroeder, AAFC-PFRA

30 Culture intercalaire avec saule ou peuplier hybride : Systèmes agroforestiers où des plantes herbacées sont cultivées entre des rangées de peupliers hybrides (gestion par courtes rotations) ou de saules (gestion par recépages) Tirer partie dinteractions écologiques positives entre des végétaux ligneux et herbacés, particulièrement aux niveaux du sol et des modifications du microclimat Stage préliminaire de développement

31 Rangs de saules dans un site expérimental de culture intercalaire dans les provinces des Prairies Source : AAFC – PFRA Shelterbelt Centre

32 Culture intercalaire avec peupliers hybrides en Europe Source :

33 4. APPROCHE Groupes de discussion (focus groups) avec des propriétaires terriens du Québec et des trois provinces des Prairies

34 Quest-ce quun groupe de discussion? Une méthode de recherche développée en sciences sociales, surtout pour identifier et approfondir des perceptions, attitudes et comportements Définition (Krueger et Casey, 2000) : 1. des personnes 2. qui possèdent certaines caractéristiques, et 3. qui fournissent des données qualitatives 4. dans le cadre dune discussion centrée 5. dans le but de comprendre un sujet donné

35 Lapproche retenue : Groupes formés dadoptants potentiels, à 70 % des agriculteurs et leur famille proche 2 ou 3 systèmes discutés par groupe de 7-10 personnes; environ 2 heures par système Présentation vulgarisée de min. sur un système avant les discussions PBPH discuté au Québec seulement

36 Lapproche retenue (suite) : Questions qualitatives, p.ex. sur les connaissances initiales, avantages, et désavantages Questions quantitatives, p.ex. sur les prévisions dapplication, lapprentissage et le changement dintérêt 81 participants rencontrés en 2006 et 2007 au Québec et dans les Prairies

37 5. FAITS SAILLANTS DES RÉSULTATS 5.1 Niveau initial de connaissances 5.2 Avantages et désavantages perçus 5.3 Prévisions dapplication 5.4 Enjeux perçus 5.5 Autres résultats 5.6 Conclusions

38 5.1 Niveau initial de connaissances Participants ayant un niveau initial de connaissances élevé ou très élevé RégionCICRPlantations de PH Bandes riveraines Culture intercalaire Québec17 %25 %21 %7 % Prairies36 % %86 %

39 5.2 Avantages et désavantages E xemples davantages perçus par système Culture intensive en courtes rotations : Technologie simple et conviviale (tech.) Croissance et rendements élevés (tech.) Courts cycles de production (tech.) Potentiel de réduction des coûts dans un contexte opérationnel (finan.) Présence de marchés (finan.) Séquestration du carbone (envi.)

40 Plantation en blocs du peuplier hybride : Culture plus connue que le saule (tech.) Disponibilité de clones adaptés (tech.) Aide technique et financière disponible (tech., finan.) Présence de marchés (finan.) Programme de remboursement des taxes foncières si statut de producteur forestier (légal) Séquestration du carbone (env.)

41 Bandes de protection riveraines avec saule : Implantation facile et rapide des bandes (tech.) Revenus de la vente de bois (finan.) Réduction des poursuites reliées à la pollution en aval (légal) Capacité de filtration améliorant la qualité de leau (envir.) Contrôle de lérosion et stabilisation des berges (envir.) Amélioration du paysage (autre)

42 Culture intercalaire : Plus grande accumulation de neige (tech.) Effet brise-vent (tech.) Diversification des revenus (finan.) Possibilité dobtenir des crédits de carbone (finan.) Culture apte à respecter les normes environnementales (légal) Stabilisation des sols et réduction de lérosion éolienne (env.) Amélioration du paysage (autre)

43 Avantages perçus par catégorie RangCICRPlantations de PH Bandes riveraines Culture intercalaire Tech. 36 % Envir. 30 % Finan. 27 % Autres 4 % Légaux 2 % Tech. 34 % Finan. 30 % Envir. 28 % Autres 6 % Légaux 1 % Envir. 39 % Tech. 27 % Finan. 14 % Autres 11 % Légaux 9 % Tech. 36 % Envir. 36 % Finan. 19 % Autres 8 % Légaux 1 %

44 Désavantages perçus par catégorie RangCICRPlantations de PH Bandes riveraines Culture intercalaire Finan. 43 % Tech. 41 % Envir. 8 % Légaux 6 % Autres 1 % Tech. 47 % Finan. 35 % Autres 8 % Légaux 6 % Envir. 3 % Tech. 40 % Finan. 38 % Envir. 11 % Légaux 5 % Autres 5 % Tech. 62 % Finan. 25 % Autres 7 % Légaux 4 % Envir. 1 %

45 5.3 Prévisions dapplication Participants avec lintention dappliquer un système dici 5 ans (à moyen terme pour la culture intercalaire) selon ladmissibilité à une subvention de 75 % des coûts détablissement (sauf pour la culture intercalaire) SystèmesAvec subvention Sans subvention Culture intensive en courtes rotations81 %50 % Plantation en blocs du peuplier hybride70 %37 % Bandes de protection riveraine59 %24 % Culture intercalaire----8 %

46 5.4 Enjeux perçus Identifiés principalement à partir des : Désavantages perçus Raisons invoquées pour expliquer les prévisions dapplication et les changements dintérêt Éléments jugés manquants ou à clarifier dans les présentations Généralisation de certains enjeux à dautres systèmes que ceux pour lesquels ils ont été identifiés

47 48 enjeux perçus, regroupés en cinq catégories : techniques, financiers, environnementaux, légaux et autres Les deux-tiers sont surtout des enjeux de R-D, le tiers, des enjeux dapplication 80 % des enjeux sappliquent à plus dun système; la CICR et la PBPH ont en commun le plus grand nombre denjeux

48 Exemples denjeux perçus communs à au moins trois systèmes : Établir et documenter les caractéristiques des clones disponibles (R-D, A) Évaluer les risques que les racines bouchent ou endommagent les drains agricoles (R-D) Préciser les rendements et les coûts de production dans un contexte opérationnel (R-D) Préciser les marchés potentiels des divers usages (R-D)

49 Exemples denjeux perçus communs à au moins trois systèmes (suite) : Développer des modèles permettant dévaluer la rentabilité selon divers scénarios (R-D) Évaluer et proposer des mesures incitatives (fiscales, techniques ou financières) (R-D) Évaluer les risques de favoriser des organismes nuisibles aux autres cultures (R-D) Préciser le statut de la culture (agricole, forestier, énergétique) (A)

50 Exemples denjeux perçus communs à au moins trois systèmes (suite) : Infirmer ou confirmer les avantages environnementaux perçus, comparativement à lagriculture traditionnelle (R-D) Produire des informations vulgarisées et intensifier le transfert technologique envers les différents intervenants (A)

51 Exemples denjeux perçus pour un ou deux systèmes : Préciser et faire connaître les caractéristiques requises des sols pour la CICR et la PBPH (R-D, A) Préciser lincidence à moyen et long termes de la CICR et de la PBPH sur les sols (R-D) Préciser les modalités et les coûts de lessouchement à la fin dune rotation pour la CICR et la PBPH (R-D, A) Établir si la capacité de protection des bandes riveraines diminue de façon notable suite à la récolte périodique des tiges (R-D)

52 Exemples denjeux perçus pour un ou deux systèmes (suite) : Évaluer dans quelle mesure les fertilisants et pesticides séchappent par les systèmes de drainage, malgré les bandes de protection riveraines (R-D) Spécifier limpact des bandes ou haies sur les cultures adjacentes (R-D) Les opérations additionnelles pour les bandes riveraines représentent une surcharge pour certains propriétaires, particulièrement les agriculteurs (A) Augmenter significativement les connaissances techniques sur la culture intercalaire, particulièrement sur les rendements globaux à lhectare (R-D)

53 5.5 Autres résultats Différences selon les zones géographiques : Plus grand nombre davantages environnementaux mentionnés dans les Prairies Désavantages légaux surtout mentionnés au Québec, p.ex. les contraintes liées au zonage agricole

54 Autres résultats (suite) Augmentation importante de lintérêt envers trois systèmes : CICR, bandes riveraines et culture intercalaire Pour la PBPH, pas de changement ou diminution de lintérêt justifié entre autres par : Incertitude des marchés Période dattente pour obtenir des revenus Risques techniques

55 Autres résultats (suite) Appréciation de la formule des groupes de discussion par la grande majorité des participants : acquisition de connaissances sur plus dun système échanges de points de vues

56 5.6 Conclusions 1.Les trois objectifs initiaux ont été atteints : Identification denjeux de développement et dapplication du point de vue dadoptants potentiels Évaluation du potentiel dadoption des systèmes Comparaison des résultats selon les systèmes et zones géographiques

57 Conclusions (suite) 2.Lapproche développée pour les groupes de discussion sest avérée efficace et efficiente 3.Cette approche pourrait être utilisée pour promouvoir ladoption de systèmes de boisement et dagroforesterie

58 6. PROCHAINES ÉTAPES 1. Au début février, publication du rapport en versions française et anglaise Sera aussi disponible en ligne sur le site de la librairie du CFL et sur le site Agri-Réseau du CRAAQ Formulaire pour en obtenir une copie Pour les gens en régions, contacter Guyta Mercier du PIF

59 2. En 2009, mise en œuvre dune enquête auprès dexperts des enjeux identifiés afin de : Préciser et valider les enjeux perçus Identifier des réponses ou solutions pratiques existantes Évaluer la pertinence de sattaquer aux enjeux à court et moyen termes Identifier dautres enjeux pertinents Formuler des recommandations à différents intervenants

60 7. PRINCIPAUX COLLABORATEURS Participants des groupes de discussion Derek Sidders et Brent Joss, Centre canadien de la fibre du bois, Edmonton, Alberta Bonita (Bonnie) McFarlane, SCF, Edmonton, Alberta Bill Schroeder et John Kort, Agriculture et Agroalimentaire Canada, Indian Head, Saskatchewan Michel Labrecque, IRBV, Montréal André Vézina, ITA, Campus La Pocatière Alain Olivier et David Rivest, Université Laval Pamela Cheers, Isabelle Lamarre et Diane Paquet, SCF-CFL Jean-François Bureau, Gaston Joncas, Normand Laflamme et Évelyne Thiffault, SCF-CFL

61 Merci de votre attention! Pour nous rejoindre : Sylvain Masse Tél.: Pierre P. Marchand Tél.: Guyta Mercier Tél.:


Télécharger ppt "Enjeux de R-D et dapplication de quatre systèmes de boisement et dagroforesterie en courtes rotations : résultats de groupes de discussion réalisés au."

Présentations similaires


Annonces Google