La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Analyse de la forme, des propriétés stylistiques de lœuvre … Comment lire lœuvre dart ? Comment lire lœuvre dart ? Vous lisez bien un livre et en décodez.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Analyse de la forme, des propriétés stylistiques de lœuvre … Comment lire lœuvre dart ? Comment lire lœuvre dart ? Vous lisez bien un livre et en décodez."— Transcription de la présentation:

1 Analyse de la forme, des propriétés stylistiques de lœuvre … Comment lire lœuvre dart ? Comment lire lœuvre dart ? Vous lisez bien un livre et en décodez les symboles … Quen est-il de lœuvre dart ?

2 ANALYSE Deux étapes OBSERVATION FORMULATION Étude minutieuse de lœuvre selon 5 facettes à analyser Choix des mots pour décrire lœuvre (étendue du vocabulaire, éviter avoir et être et choisir des verbes daction)

3 AUJOURDHUI Analyse de la PEINTURE ancienne et moderne Peinture = Objet matériel bidimensionnel Surface plane / application de pigments (couleurs) Implique un rapport frontal

4 À FAIRE EN COMMENÇANT LANALYSE : À FAIRE EN COMMENÇANT LANALYSE : Déterminer les PROPRIÉTÉS de lobjet Lieudimensions Format du support Angle de Présentation Cadre Inscrire la FICHE TECHNIQUE de lœuvre Nom de lartiste : Anne-Louis Girodet ( ) Titre en italique : Le Sommeil dEndymion Date : 1791 Matériaux : Huile sur toile Dimensions : 198 x 261 cm Lieu de conservation : Paris, Musée du Louvre

5 1. COMPOSITION ET PROFONDEUR Perspective avec un point de fuite ? Perspective par étagements de formes ? Perspective par dégradés de couleurs ? Est-ce un espace bidimensionnel ? Une composition en aplat, sans profondeur ? Est-ce un espace en profondeur ? Une composition avec perspective (profondeur) ? Comment est construit lespace dans le tableau ? Comment lartiste rend-t-il lillusion de la profondeur ?

6 Girodet, Les Funérailles dAtala, 1808 Klee, Villas florentines, 1926 Composition en profondeur Espace construit avec une perspective à point de fuite (ici, la croix) Illusion complète de la tridimensionnalité (on simagine bien circuler dans lœuvre …) Composition sans perspective Référence dans le titre : construction Par étagement de plages colorées

7 2. DESSIN ET LIGNES DE FORCE Est-ce le dessin, la ligne qui circonscrit la forme ? Quels sont les vecteurs principaux de lœuvre ? L a ligne est –elle descriptive, arbitraire ou auto-référencielle ? Q uelles sont les lignes réelles ou fictives qui orientent le regard ?

8 Kandinsky, Sur les pointes, 1928 David, Le Serment du Jeu de Paume, 1791 Œuvre construite par le dessin, par la ligne ici, complètement descriptive (remarquez les détails, les personnages, les Rideaux…) Lignes de force (bras tendus, mur) orientées vers le cœur du tableau, soit le personnage qui lit le serment, au centre … Œuvre construite par la ligne Ici, auto-référencielle (ne renvoie à rien de concret) Lignes de force = sujet premier de loeuvre

9 3. COULEUR, LUMIÈRE ET CONTRASTE Quel est limpact de la couleur dans lœuvre ? Les couleurs sont-elles descriptives, arbitraires ou auto-Référencielles ? Lartiste emploie-t-il des couleurs primaires, complémentaires ou secondaires ? Quel est limpact de la lumière dans lœuvre ? L artiste utilise-t-il le procédé du Clair Obscur ?

10 Le Caravage, Le Repas à Emmaüs, Pellan, Jeune fille au col blanc, vers 1934 Couleurs descriptives : liées à des formes que lon reconnaît Impact important des couleurs chaudes avec les blancs, les crèmes Forts contrastes créant un effet de clair obscur (jeu tranchant dombre et de lumière) Couleurs descriptives (cheveux, visage) Peu dimpact de la lumière – la couleur domine … ET arbitraires (peau verdâtre) ET auto-référencielles (Fond, nappe)

11 4. ÉQUILIBRE ET MOUVEMENT Comment notre œil circule-t-il dans loeuvre ? Comment les couleurs, les formes et les vides sont- ils répartis dans lespace ? Est-ce que leur interaction créé du mouvement ? Lensemble est-il stable, équilibré ?

12 Monet, La rue Montorgueil à Paris, 1878 Girodet, La Révolte du Caire, 1810 Grand mouvement dans cette mêlée, pyramide ascendante, instabilité, désordre Accumulation de détails, surcharge de personnages en action Palette chromatique vive contribuant à la dynamique Vue en plongée de la ville, mouvement de lair rendu par le frétillement des drapeaux Taches de couleurs qui bougent dans lespace

13 5. TEXTURE Étape à ne pas oublier, même si on ne peut lanalyser ici ! Mais pourquoi ? Parce quon ne peut analyser la texture à partir dune reproduction papier ou dune image projetée … par définition, lisse. POUR LANALYSE DE LA TEXTURE, IL FAUT SE PLACER DEVANT LŒUVRE ORIGINALE ET OBSERVER LA SURFACE : Y a-t-il des accidents de matière, des empâtements ? Au contraire, la surface est-elle léchée, lisse ?

14 Manet, Le Fifre, 1866 Exercice interactif 1. Composition et profondeur 2. Dessin et lignes de force 3. Couleur, lumière et contraste 4. Équilibre et mouvement Fond sombre, sans référence Ombres = seuls indices de profondeur Vecteurs principaux = pose du Fifre Ligne descriptive dans le visage La couleur, le trait de pinceau, dessine les formes ( contrastes plages colorées) Zones auto-référencielles : aplats de noir Affirment la planéité de la surface Équilibre chromatique / zones colorées qui créent le mouvement des yeux

15 TYPES dœuvres dart Peinture Installation sculpture Land art dessin Etc. La semaine prochaine :

16 Production UQAM Réalisation Annie Champagne FPE automne 2005 Supervision : Monique Dugal, Simon-Pierre Bosset et Philipe Lampron Site consulté pour les images :

17 LIEU Dans quel espace est située lœuvre ? Dans un musée, une galerie ? Dehors, dans un parc, dans les rues ? Dans un espace public ? ETC.

18 DIMENSIONS Quelle est la taille de lœuvre ? Hauteur et largeur En mètres ou en centimètres

19 ANGLE DE PRÉSENTATION Comment se place-t-on par rapport à lœuvre ? Lœuvre est suspendue au mur, à la hauteur des yeux et oblige un rapport frontal ? Lœuvre est accrochée dans le haut dun mur, il faut lever la tête ? Lœuvre est placée dans un coin qui oblige à se positionner de biais ? ETC.

20 FORMAT GÉOMÉTRIQUE DU SUPPORT FORMAT GÉOMÉTRIQUE DU SUPPORT De quelle forme est la toile, le support ? Rectangulaire, carré ? Ovale, circulaire ? ETC.

21 CADRE Lœuvre a-t-elle un cadre ? À quoi ressemble-t-il ? Le cadre est fait de quel matériau ? Vous semble-il dorigine ? Le cadre sharmonise-t-il ou jure-t-il avec le tableau ? Le cadre fait-il partie de lœuvre ? ETC.


Télécharger ppt "Analyse de la forme, des propriétés stylistiques de lœuvre … Comment lire lœuvre dart ? Comment lire lœuvre dart ? Vous lisez bien un livre et en décodez."

Présentations similaires


Annonces Google