La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

GOL503 Évaluation des technologies de la santé au Québec Version 2012.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "GOL503 Évaluation des technologies de la santé au Québec Version 2012."— Transcription de la présentation:

1 GOL503 Évaluation des technologies de la santé au Québec Version 2012

2 IntroductionHistorique 1988: Conseil dévaluation des technologies de la santé (CÉTS); 2000: Agence dévaluation des technologies et des modes dintervention en santé (AETMIS) incluant les aides techniques pour personnes handicapées; 2011: Institut national dexcellence en santé et en services sociaux (INESSS) – succède au Conseil du médicament et à lAETMIS; 2011: AETMIS est remplacé par des UETMIS (les CHU). Mandats – évaluation des technologies Interface entre la recherche et prise de décision; Transfert des connaissances et diffusion des résultats dévaluation; Formation en gestion et évaluation des technologies de la santé; Rayonnement de lexpertise scientifique québécoise.Note: La vente des appareils médicaux – réglementée par le fédéral; Leurs usages – réglementé par les provinces. 2

3 Introduction Domaines dévaluation Appareils et réutilisation dappareils; Dépistage génétique; Équipements et installations; Génomique; Instruments; Interventions; Médicaments; Pratiques professionnelles; Réadaptation; Soins alternatifs; Substances; Suivi communautaire; Mode d'organisation des services; Vaccination. 3

4 Introduction Cadre conceptuel UETMIS produit des recommandations pour diverses instances décisionnelles – gouvernement du Québec; Le processus dévaluation prend en considération: o La synthèse des connaissances scientifiques, o Les considérations économiques, sociales, éthiques et dautres facteurs spécifiques. 4

5 Introduction Cadre conceptuel Les mécanismes de réglementation (appareils médicaux et procédures) sont de nature : o Financiers, cliniques, professionnels, institutionnels et politiques; o Ces mécanismes sopèrent sur trois niveaux: o Micro – pratiques médicales; o Meso – règles institutionnelles; o Macro – politique gouvernementale en matière de la santé. En réponse à une prise de décision et à limplantation de cette décision : o Évaluation de la qualité; o Amélioration continue; o Monitoring; o Assurance de la qualité Les résultats de ces activités constitueront une base de connaissance qui sera réutilisée par lINESSS dans les évaluations futures. 5

6 Évaluation des TS Processus dévaluation Formation dun groupe de travail o 2 à 4 personnes de lassemblée des membres (); o Sélection dun ou des chercheurs – si nécessaire, un comité scientifique est formé dexperts externes; Le groupe de travail produit une première version du rapport contenant les conclusions et recommandations: o Première lecture – experts externes; o Analyse, validation et modification; o Seconde lecture si nécessaire. Rapport soumis à lapprobation officielle dassemblée des membres; Rapport transmis au Ministre de la santé et des services sociaux, à lorganisme requérant et aux décideurs externes, puis rendu public. () Les membres sont des experts nommés par lUETMIS et le gouvernement. 6

7 Évaluation des TS Quelques exemples et leurs impacts Dépistage du cancer de la prostate o Examiner les bénéfices, les risques et les coûts de ce dépistage; o Connaître la précision du test PSA (prostate-specific antigen) dans la détection de la forme fatale de ce cancer; o Déterminer lefficacité des procédures de traitement du cancer de la prostate; o Quantifier les effets secondaires des traitement et leurs coûts. o Les conclusions de cette évaluation: o Un programme de dépistage provincial nest pas utile; o Les patients doivent en être informés des avantages et des désavantages du test PSA avant la procédure. o Ce rapport dévaluation a permis: o Développement des guides cliniques sur le cancer de la prostate; o Création dun comité spécial sur les pratiques cliniques comprenant: o Le collège des médecins; o UETMIS; o La fédération des médecins spécialistes o Etc. 7

8 Évaluation des TS Quelques exemples et leurs impacts Dépistage du cancer de la prostate o Le résultat de cette évaluation a eu des impacts aux trois niveaux de réglementation: o Niveau macro – létude a convaincu le ministère de ne pas dinstaurer un programme provincial de dépistage; o Niveau micro – des nouvelles guides sur la pratique clinique ont été élaborées; o Niveau meso – un protocole de laboratoire a été conçu afin dencadrer lutiliser du test PSA. 8

9 Évaluation des TS Quelques exemples et leurs impacts Substances de contraste en radiologie o Examiner les bénéfices et les risques de ces substances (haute ou faible osmolarité); o Présenter les implications éthiques et légales dans lutilisation de substances coûteuses (substance à faible osmolarité) pour les patients à haute risque; o Déterminer la rentabilité de ces substances. o Cette évaluation a permis: o Au gouvernement dadopter une politique dusage sélectif des substances de contraste (niveau macro); o Aux hôpitaux dadopter des règles dutilisation sur ces agents de contraste (niveau meso); o Au collège des médecins démettre des guides de pratique clinique (niveau micro). 9

10 Évaluation des TS Quelques exemples et leurs impacts Réutilisation des hémodialyseurs (reins artificiels) o Examiner les avantages et les désavantages de leur réutilisation; o Déterminer le protocole de réutilisation; o Les conclusions de cette évaluation: o Les hémodialyseurs peuvent être réutilisés selon un protocole très strict en termes de: o Procédures de stérilisation; o Étiquetage des appareils; o Nombre de réutilisation; o Dans de telles conditions, cette réutilisation est sécuritaire et rentable. o De plus, la réutilisation pour un même patient réduit le risque de réaction allergique associé à la première utilisation des hémodialyseurs. 10

11 Évaluation des TS 11 Quelques exemples et leurs impacts CHUM o Évaluation terrain sur limplantation des salles dopération hybrides en neurochirurgie; o La pertinence du remplacement de la scintigraphie par la tomographie par émission de positrons (TEP) dans la détection des métastases osseuses des cancers du poumon et du sein; o Etc. CHU Ste-Justine o Transport pédiatrique spécialisé; o Création du Centre d'excellence en gestion de la douleur de l'enfant; o Suivi du processus d'implantation et de gestion d'un nouveau parc de pompes à infusion; o Conception et fabrication assistées par ordinateur (CFAO) des orthèses et des prothèses au Centre de Réadaptation Marie Enfant; o Upopolis (réseau social reliant les jeunes patients des hôpitaux, leurs proches et le milieu scolaire); o Etc.

12 Évaluation des TS 12 Quelques exemples et leurs impacts CHUQ o Évaluation terrain de l'utilisation du robot chirurgical en uro-oncologie et en gynéco-oncologie; o Évaluation des lits bas; o Évaluation de l'utilisation préopératoire de l'imagerie par résonance magnétique en neurochirurgie; o Évaluation de l'utilisation de la tomographie par émission de positrons couplée à la tomodensitométrie (TEP-TDM) pour la planification des traitements en radiothérapie; o Etc. CHUS o Évaluation dun système de téléassistance en salle durgence; o Évaluation de la technologie Dispill automatisée par un système robotisée; o Efficacité du triage à l'urgence; o Efficacité du casque réfrigérant en chimiothérapie; o Etc.

13 Évaluation des TS Quelques chiffres 13

14 Évaluation des TS Quelques chiffres 14

15 Évaluation des TS Quelques chiffres 15


Télécharger ppt "GOL503 Évaluation des technologies de la santé au Québec Version 2012."

Présentations similaires


Annonces Google