La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Soins infirmiers en post opératoire immédiat IFSI CROIX-ROUGE Frédéric NAVAS IADE IADE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Soins infirmiers en post opératoire immédiat IFSI CROIX-ROUGE Frédéric NAVAS IADE IADE."— Transcription de la présentation:

1 Soins infirmiers en post opératoire immédiat IFSI CROIX-ROUGE Frédéric NAVAS IADE IADE

2 Plan Généralités sur les Anesthésies et les produits utilisés. Généralités sur les Anesthésies et les produits utilisés. Les conséquences de leur utilisation et de la chirurgie/Complications possibles. Les conséquences de leur utilisation et de la chirurgie/Complications possibles. Les soins infirmiers en post-opératoire immédiat : Lide et le patient, Surveillance en général, Soins proprement dits Les soins infirmiers en post-opératoire immédiat : Lide et le patient, Surveillance en général, Soins proprement dits

3 Généralités sur lAnesthésie Plus de 8 millions dactes anesthésiques par an en France. Plus de 8 millions dactes anesthésiques par an en France. Population vieillissante, avec des pathologies plus lourdes donc des interventions plus délicates. Population vieillissante, avec des pathologies plus lourdes donc des interventions plus délicates. Nécessité légale dorganiser la surveillance post opératoire, Nécessité légale dorganiser la surveillance post opératoire,

4 Généralités sur lAnesthésie Soit en salle de surveillance post- interventionnelle SSPI, au minimum. Décret n° du 5 décembre 1994 qui rend obligatoire la mise en place de mesures destinées à garantir la sécurité anesthésique dans les établissements de santé (Consultation pré-anesthésique, Programmation des interventions, Surveillance continue post- interventionnelle). Soit en salle de surveillance post- interventionnelle SSPI, au minimum. Décret n° du 5 décembre 1994 qui rend obligatoire la mise en place de mesures destinées à garantir la sécurité anesthésique dans les établissements de santé (Consultation pré-anesthésique, Programmation des interventions, Surveillance continue post- interventionnelle). Soit en service de réanimation. Soit en service de réanimation.

5 LAnesthésie est définie comme lensemble des techniques qui permet la réalisation dun acte chirurgical, obstétrical, endoscopique, radiologique… en labsence de douleur, dans les meilleures conditions pour le praticien, et le mieux adapté au patient en fonction de ses antécédents. LAnesthésie est définie comme lensemble des techniques qui permet la réalisation dun acte chirurgical, obstétrical, endoscopique, radiologique… en labsence de douleur, dans les meilleures conditions pour le praticien, et le mieux adapté au patient en fonction de ses antécédents. Généralités sur lAnesthésie

6 Deux catégories : Deux catégories : LAnesthésie Générale (AG), LAnesthésie Générale (AG), LAnesthésie Loco-Régionale (ALR). LAnesthésie Loco-Régionale (ALR).

7 LAnesthésie Générale consiste en linjection ou linhalation de produits anesthésiques afin de recréer un sommeil artificiel associé à une analgésie, et à une curarisation si besoin. LAnesthésie Générale consiste en linjection ou linhalation de produits anesthésiques afin de recréer un sommeil artificiel associé à une analgésie, et à une curarisation si besoin. Généralités sur lAnesthésie

8 LAnesthésie Générale est produite par ladministration sanguine ou pulmonaire de différentes drogues, on distingue 4 catégories dagents : LAnesthésie Générale est produite par ladministration sanguine ou pulmonaire de différentes drogues, on distingue 4 catégories dagents : Les anesthésiques intraveineux, Les anesthésiques intraveineux, Les morphiniques, Les morphiniques, Les halogénés, Les halogénés, Les curares. Les curares. Généralités sur lAnesthésie

9 LAnesthésie Locorégionale est lensemble des techniques qui permet dinterrompre la transmission nerveuse dans une zone concernée. Lanesthésie est réalisée par linjection danesthésiques locaux soit par : LAnesthésie Locorégionale est lensemble des techniques qui permet dinterrompre la transmission nerveuse dans une zone concernée. Lanesthésie est réalisée par linjection danesthésiques locaux soit par : voie périphérique (infiltration, blocs plexiques, blocs intraveineux), voie périphérique (infiltration, blocs plexiques, blocs intraveineux), voie centrale (caudale, péridurale, rachianesthésie). voie centrale (caudale, péridurale, rachianesthésie).

10 Complications possibles… …en phase de réveil Les complications à redouter et rechercher concernent principalement et le plus souvent : Les complications à redouter et rechercher concernent principalement et le plus souvent : La fonction respiratoire La fonction respiratoire La fonction cardio-circulatoire La fonction cardio-circulatoire La fonction neurologique La fonction neurologique Le thermorégulation Le thermorégulation La rétention durine La rétention durine Le risque hémorragique Le risque hémorragique

11 Complications respiratoires Complications respiratoires 1. Le risque majeur en phase de réveil est lHypoxémie. Elle est la conséquence des effets de lanesthésie Elle est la conséquence des effets de lanesthésie générale sur la respiration par : générale sur la respiration par : Les morphiniques inhibent les centres de la respiration (bradypnée, apnée) ; Les morphiniques inhibent les centres de la respiration (bradypnée, apnée) ; Complications possibles… …en phase de réveil

12 Mais aussi par Mais aussi par Les curares qui empêchent tous mouvements musculaires du diaphragme, des muscles intercostaux, des muscles laryngés, et provoquent un relâchement de la langue en arrière et potentiellement une obstruction des voies aériennes supérieures. Les curares qui empêchent tous mouvements musculaires du diaphragme, des muscles intercostaux, des muscles laryngés, et provoquent un relâchement de la langue en arrière et potentiellement une obstruction des voies aériennes supérieures.

13 Complications respiratoires Complications respiratoires 2. Lobstruction des voies aériennes due aux sécrétions, atélectasie, bronchospasme, et pneumothorax…sont des complications pouvant survenir au réveil. Complications possibles… …en phase de réveil Atélectasie lobe moyen Inhalation poumon droit

14 Complications cardio-circulatoires Complications cardio-circulatoires Troubles du rythme : Troubles du rythme : - tachycardie (douleur, hypovolémie), - bradycardie (imprégnation morphinique), - extrasystoles ventriculaires et arythmies (favorisées par lhypokaliémie, lhypoxie, les perturbations métaboliques, intoxication au AL), Ischémie myocardique chez le coronarien et/ou la personne qui frissonne, Ischémie myocardique chez le coronarien et/ou la personne qui frissonne, Complications possibles… …en phase de réveil

15 Complications cardio-circulatoires Complications cardio-circulatoires Défaillance cardiaque avec chute de la TA, pouls filant, pâleur, cyanose, oligurie, marbrures. Défaillance cardiaque avec chute de la TA, pouls filant, pâleur, cyanose, oligurie, marbrures. Hypotension artérielle due : Hypotension artérielle due : aux produits anesthésiques utilisés, à une hypovolémie non compensée, Hypertension artérielle (hypercapnie, douleur…) Hypertension artérielle (hypercapnie, douleur…) Complications possibles… …en phase de réveil

16 Complications neurologiques Complications neurologiques Retard de réveil dû à un surdosage en anesthésique, un problème métabolique, une insuffisance hépatique ou rénale,Retard de réveil dû à un surdosage en anesthésique, un problème métabolique, une insuffisance hépatique ou rénale, Agitation, crise convulsive (intoxication aux AL),Agitation, crise convulsive (intoxication aux AL), AVC…AVC… Complications possibles… …en phase de réveil

17 Complications digestives Complications digestives Ce sont les nausées et vomissements parfois le hoquet qui sont le plus fréquemment rencontrés.Ce sont les nausées et vomissements parfois le hoquet qui sont le plus fréquemment rencontrés. Ils peuvent être provoqués par les agents anesthésiques, la chirurgie ou la douleur.Ils peuvent être provoqués par les agents anesthésiques, la chirurgie ou la douleur. Complications possibles… …en phase de réveil

18 Thermorégulation Thermorégulation Une hypothermie peur survenir en cas de chirurgie longue, de réchauffement per-op. insuffisant, douverture de la cavité abdominale ou thoracique, de transfusion massive ; elle peut entraîner un retard de réveil.Une hypothermie peur survenir en cas de chirurgie longue, de réchauffement per-op. insuffisant, douverture de la cavité abdominale ou thoracique, de transfusion massive ; elle peut entraîner un retard de réveil. Complications possibles… …en phase de réveil

19 Thermorégulation Thermorégulation Une hyperthermie traduit un problème infectieux, un choc septique ou une hyperthermie maligne.Une hyperthermie traduit un problème infectieux, un choc septique ou une hyperthermie maligne. Complications possibles… …en phase de réveil

20 La rétention urinaire La rétention urinaire Les anesthésies rachidiennes et péridurales peuvent entraîner une rétention urinaire,Les anesthésies rachidiennes et péridurales peuvent entraîner une rétention urinaire, Il en est de même lors dune anesthésie générales avec lutilisation des morphinomimétiques.Il en est de même lors dune anesthésie générales avec lutilisation des morphinomimétiques. Il est important de :Il est important de : bien surveiller lémission durines soit par la sonde soit dans les protections,bien surveiller lémission durines soit par la sonde soit dans les protections, de surveiller lapparition dun globe vésical.de surveiller lapparition dun globe vésical. Complications possibles… …en phase de réveil

21 Le risque hémorragique Le risque hémorragique Commun à tous les types de chirurgie, cest le risque, le plus fréquent.Commun à tous les types de chirurgie, cest le risque, le plus fréquent. Il convient de surveiller la cicatrice et les drains.Il convient de surveiller la cicatrice et les drains. Complications possibles… …en phase de réveil

22 Complications cutanés Complications cutanés A type descarres au point dappuisA type descarres au point dappuis Complications possibles… …en phase de réveil

23 Laccueil du patient, au sortir de la salle dintervention, ne peut se réaliser quaprès que lIDE ait contrôlé le matériel de surveillance et de suppléance (respi.), Laccueil du patient, au sortir de la salle dintervention, ne peut se réaliser quaprès que lIDE ait contrôlé le matériel de surveillance et de suppléance (respi.), LIDE aura renseigné la check-list douverture de Box. LIDE aura renseigné la check-list douverture de Box. LIDE accueille le patient escorté du médecin anesthésiste et/ou de lIADE. LIDE accueille le patient escorté du médecin anesthésiste et/ou de lIADE. LIDE et le Patient…

24 LIDE qui installe le patient prend connaissance des transmissions. LIDE qui installe le patient prend connaissance des transmissions. Celles-ci concernent lanesthésie, le déroulement de lintervention ainsi que les prescriptions pour la surveillance et les soins à effectuer. Celles-ci concernent lanesthésie, le déroulement de lintervention ainsi que les prescriptions pour la surveillance et les soins à effectuer. LIDE et le Patient…

25 Les transmissions sont donc écrites et orales et doivent comporter les éléments suivants : Les transmissions sont donc écrites et orales et doivent comporter les éléments suivants : Identité du patient, âge, antécédents, traitements habituels, caractéristiques particulières (surdité, barrière linguistique…), Identité du patient, âge, antécédents, traitements habituels, caractéristiques particulières (surdité, barrière linguistique…), Type danesthésie, produits et doses utilisées, difficultés éventuelles (intubation difficile, pb hémodynamiques… Type danesthésie, produits et doses utilisées, difficultés éventuelles (intubation difficile, pb hémodynamiques…

26 LIDE et le Patient… Cathéters : localisation, nombre et calibre, Cathéters : localisation, nombre et calibre, Type dintervention, déroulement, Type dintervention, déroulement, Pertes sanguines éventuelles, remplissage et transfusion, Pertes sanguines éventuelles, remplissage et transfusion, Pansements, drainage (localisation et type), sonde urinaire, aspiration digestive, attelle… Pansements, drainage (localisation et type), sonde urinaire, aspiration digestive, attelle… Mise en route de lanalgésie post-opératoire (médicaments et techniques…), Mise en route de lanalgésie post-opératoire (médicaments et techniques…),

27 Paramètres hémodynamiques et ventilatoires avant larrivée en Réanimation, Paramètres hémodynamiques et ventilatoires avant larrivée en Réanimation, Prescriptions médicamenteuses, Prescriptions médicamenteuses, Consignes concernant linstallation, la surveillance, les examens biologiques et radiologiques à réaliser. Consignes concernant linstallation, la surveillance, les examens biologiques et radiologiques à réaliser. LIDE et le Patient…

28 Les différents monitorages sont mis en place, les constantes vitales et les éléments de surveillance sont transcrits sur la feuille de surveillance. Les différents monitorages sont mis en place, les constantes vitales et les éléments de surveillance sont transcrits sur la feuille de surveillance. Ce document doit être le plus complet et le plus clair possible et rendre compte de la prise en soins du patient pendant tout son séjour en Réanimation. Ce document doit être le plus complet et le plus clair possible et rendre compte de la prise en soins du patient pendant tout son séjour en Réanimation.

29 La surveillance continue en post-opératoire a pour objet : La surveillance continue en post-opératoire a pour objet : - de contrôler les effets résiduels des médicaments anesthésiques et leur élimination.- de contrôler les effets résiduels des médicaments anesthésiques et leur élimination. - de faire face, en tenant compte de l'état de santé du patient, aux complications éventuelles liées à l'intervention ou à l'anesthésie.- de faire face, en tenant compte de l'état de santé du patient, aux complications éventuelles liées à l'intervention ou à l'anesthésie. Cette surveillance commence en salle, dès la fin de l'intervention et de l'anesthésie. Cette surveillance commence en salle, dès la fin de l'intervention et de l'anesthésie. LIDE et le Patient…

30 Elle ne s'interrompt pas pendant le transfert du patient (transport médicalisé). Elle ne s'interrompt pas pendant le transfert du patient (transport médicalisé). Elle se poursuit jusqu'au retour et au maintien : Elle se poursuit jusqu'au retour et au maintien : - de l'autonomie respiratoire du patient,- de l'autonomie respiratoire du patient, - de son équilibre circulatoire,- de son équilibre circulatoire, - et de sa récupération neurologique.- et de sa récupération neurologique.

31 La période de réveil sentend de la fin de lintervention chirurgicale ou de lacte technique jusquau moment où le patient récupère un état de conscience et des fonctions vitales compatibles avec une autonomie complète. La période de réveil sentend de la fin de lintervention chirurgicale ou de lacte technique jusquau moment où le patient récupère un état de conscience et des fonctions vitales compatibles avec une autonomie complète. Cest une période critique, propice aux complications et aux accidents ( 42% des accidents survenus lors dune anesthésie se sont passés au réveil ). Cest une période critique, propice aux complications et aux accidents ( 42% des accidents survenus lors dune anesthésie se sont passés au réveil ). La surveillance du patient

32 La surveillance devra donc être méthodique, rigoureuse et suivie, pour éviter au patient tout incident délétère. La surveillance devra donc être méthodique, rigoureuse et suivie, pour éviter au patient tout incident délétère. Une bonne connaissance des risques liés aux drogues et aux interventions permet de déceler, et dadapter une surveillance efficace afin de les prévenir. Une bonne connaissance des risques liés aux drogues et aux interventions permet de déceler, et dadapter une surveillance efficace afin de les prévenir.

33 Surveillance Clinique : constante et adaptée, personnalisée à chaque patient, elle porte sur : Surveillance Clinique : constante et adaptée, personnalisée à chaque patient, elle porte sur : Ventilation spontanée ou assistée, amplitudes des mouvements thoraciques, coloration des téguments,Ventilation spontanée ou assistée, amplitudes des mouvements thoraciques, coloration des téguments, Circulation : pâleur, peau sèche, marbrures, cyanose,Circulation : pâleur, peau sèche, marbrures, cyanose, Conscience et récupération après lanesthésie,Conscience et récupération après lanesthésie, La surveillance du patient

34 Toujours dans la surveillance clinique; Toujours dans la surveillance clinique; État cutané et la températureÉtat cutané et la température Saignements : pansements et drainages ;Saignements : pansements et drainages ; Douleur : évaluation chiffrée ;Douleur : évaluation chiffrée ; Élimination : diurèse, aspiration digestive ;Élimination : diurèse, aspiration digestive ; Glycémie.Glycémie.

35 La surveillance du patient Surveillance paraclinique avec : Surveillance paraclinique avec : le contrôle continu du rythme cardiaque et laffichage en continu du tracé ECG,le contrôle continu du rythme cardiaque et laffichage en continu du tracé ECG, le contrôle de la saturation pulsée en oxygène,le contrôle de la saturation pulsée en oxygène, la surveillance périodique de la pression artérielle,la surveillance périodique de la pression artérielle, les moyens nécessaires à un retour à un équilibre thermique normal.les moyens nécessaires à un retour à un équilibre thermique normal.

36 La surveillance du patient Les personnels doivent pouvoir sans délai avoir accès : Les personnels doivent pouvoir sans délai avoir accès : Au matériel de suppléance ventilatoire et durgence.Au matériel de suppléance ventilatoire et durgence. Au matériel de défibrillation cardiaque,Au matériel de défibrillation cardiaque, Moniteur de curarisation,Moniteur de curarisation,

37 La surveillance du patient Le but du monitorage est dassurer une sécurité dans la surveillance du patient en plus de la surveillance clinique, il nest pas destiné à le remplacer ! Le but du monitorage est dassurer une sécurité dans la surveillance du patient en plus de la surveillance clinique, il nest pas destiné à le remplacer !

38

39 Soins infirmiers Objectifs : Lidée principale est : Objectifs : Lidée principale est : Daider le patient à retrouver léquilibre de son organisme après l'intervention, Daider le patient à retrouver léquilibre de son organisme après l'intervention, Daider au retour à la plus grande autonomie possible, Daider au retour à la plus grande autonomie possible, De prévenir les complications dues à l'intervention, De prévenir les complications dues à l'intervention,

40 Soins infirmiers Objectifs Objectifs Daccueillir et installer le patient : Daccueillir et installer le patient : En sécurité et confortablement, En sécurité et confortablement, Selon les prescriptions médicales qui tiennent compte des consignes anesthésiques et chirurgicales, Selon les prescriptions médicales qui tiennent compte des consignes anesthésiques et chirurgicales,

41 Soins infirmiers Objectifs : Objectifs : Après avoir accueilli le patient, le monitorage standard est mis en place. Le patient bénéficiera dune surveillance constante et spécifique, adaptée à sa pathologie.

42 Soins infirmiers Post-Op Elle concerne plus particulièrement : Elle concerne plus particulièrement : la surveillance clinique et para-clinique des constantes vitales (état de conscience, ventilation, circulation), la surveillance clinique et para-clinique des constantes vitales (état de conscience, ventilation, circulation), les effets résiduels de lanesthésie, les effets résiduels de lanesthésie, la température, la température, les nausées et vomissements, les nausées et vomissements, la surveillance locale de la zone opératoire (drains, redons, pansements…), la surveillance locale de la zone opératoire (drains, redons, pansements…), laccès vasculaire, laccès vasculaire,

43 Soins infirmiers Post-Op Enfin, la mise en route des prescriptions médicales post-opératoires : Enfin, la mise en route des prescriptions médicales post-opératoires : Eventuelle antagonisation, Eventuelle antagonisation, Extubation, Extubation, Cycle de Perfusion, Cycle de Perfusion, Evaluation et traitement de la douleur, Evaluation et traitement de la douleur, Antibiotiques, Antibiotiques, bilan sanguin et radiographie… bilan sanguin et radiographie…

44

45 Plus concrètement : Plus concrètement : S'il y a transfert du brancard au lit, il faut être plusieurs et bien organisé. S'il y a transfert du brancard au lit, il faut être plusieurs et bien organisé.transfert Bien se coordonner. Bien se coordonner. Manipuler le patient avec douceur : il est très algique. Manipuler le patient avec douceur : il est très algique. Quelqu'un doit s'occuper des drains : ne pas tirer dessus, ne pas les couder. Quelqu'un doit s'occuper des drains : ne pas tirer dessus, ne pas les couder. Faire attention aux sondes et perfusions. Faire attention aux sondes et perfusions. Éviter que la tête bascule. Éviter que la tête bascule. Soins infirmiers Post-Op

46 Veiller à la position des membres. Veiller à la position des membres. Placer le patient en décubitus dorsal, la tête sur le côté pour éviter l'inhalation. Placer le patient en décubitus dorsal, la tête sur le côté pour éviter l'inhalation. À plat, sauf indication particulière. À plat, sauf indication particulière. Couvrir le patient. Couvrir le patient. Mettre les barrières. Mettre les barrières. Vérifier que tout est relié et fonctionne bien. Vérifier que tout est relié et fonctionne bien. Vérifier que la perfusion passe bien : faire un reflux. Vérifier que la perfusion passe bien : faire un reflux. Veiller à ce que rien ne traîne par terre. Veiller à ce que rien ne traîne par terre. Soins infirmiers Post-Op

47 Se renseigner sur l'emplacement exact des drainages, la zone de drainage. Se renseigner sur l'emplacement exact des drainages, la zone de drainage. Savoir jusqu'où va une sonde. Savoir jusqu'où va une sonde. Connaître le mode d'aspiration. Connaître le mode d'aspiration. Tout doit être noté sur une feuille de surveillance. Tout doit être noté sur une feuille de surveillance. Constantes Constantes Drains Drains Signes Signes Soins infirmiers Post-Op

48 Rassurer le patient. Rassurer le patient. Lui rappeler où il est. Lui rappeler où il est. Lui parler normalement : ne pas crier. Lui parler normalement : ne pas crier. S'il est algique, être attentif à sa plainte. S'il est algique, être attentif à sa plainte. S'il a soif, humecter les lèvres. S'il a soif, humecter les lèvres. On ne fait rentrer la famille qu'une fois que tout est en ordre. On ne fait rentrer la famille qu'une fois que tout est en ordre. Faciliter une rencontre avec le chirurgien si elle le demande. Faciliter une rencontre avec le chirurgien si elle le demande. Soins infirmiers Post-Op

49 SURVEILLANCE de la fonction Ventilatoire (deux cas possibles) : SURVEILLANCE de la fonction Ventilatoire (deux cas possibles) : Malade sous ventilation mécanique : Surveillance du respirateur Avec VERIFICATION : Mode ventilatoire. Mode ventilatoire. Alarmes adaptées. Alarmes adaptées. Spirométrie (VtxF). Spirométrie (VtxF). Des pressions intrathoraciques. Des pressions intrathoraciques. Des paramètres prescrits par rapport à ceux obtenus. Des paramètres prescrits par rapport à ceux obtenus. De l'absence de fuites du circuit patient. De l'absence de fuites du circuit patient. De la présence du matériel de ventilation manuelle dans le box. De la présence du matériel de ventilation manuelle dans le box. Soins infirmiers Post-Op

50 SURVEILLANCE de la fonction Ventilatoire (deux cas possibles) : SURVEILLANCE de la fonction Ventilatoire (deux cas possibles) : Malade sous ventilation mécanique : Surveillance du malade Fréquence respiratoire. Fréquence respiratoire. Amplitude respiratoire avec auscultation des champs pulmonaires (bases et sommets). Amplitude respiratoire avec auscultation des champs pulmonaires (bases et sommets). Coloration. Coloration. Volume inspiratoire et expiratoire. Volume inspiratoire et expiratoire. Pression d'insufflation. Pression d'insufflation. Spo2. Spo2. Fraction expirée du Co2. Fraction expirée du Co2. Position à 30° du patient si possible. Position à 30° du patient si possible.

51 Soins infirmiers Post-Op SURVEILLANCE de la fonction Ventilatoire (deux cas possibles) : SURVEILLANCE de la fonction Ventilatoire (deux cas possibles) : Malade sous ventilation mécanique : Surveillance du malade Vérification de l'étanchéité du ballonnet basse pression et si nécessaire ajustement de la pression de gonflage. Vérification de l'étanchéité du ballonnet basse pression et si nécessaire ajustement de la pression de gonflage. Vérification de la bonne position de la sonde en fonction du repérage centimétrique, afin d'éviter une extubation ou une intubation sélective. Vérification de la bonne position de la sonde en fonction du repérage centimétrique, afin d'éviter une extubation ou une intubation sélective. Etre encore plus vigilant si le malade est en cours de sevrage Etre encore plus vigilant si le malade est en cours de sevrage - Mode de ventilation. - Tolérance. - Durée.

52 Soins infirmiers Post-Op Critères dextubation Critères dextubation Un patient peut être extubé si : - il a récupéré un état de conscience normal ( réflexes) - il a récupéré un tonus musculaire satisfaisant - il a récupéré une ventilation spontanée efficace - il présente une hémodynamique stable - sa température corporelle est normale.

53 Soins infirmiers Post-Op SURVEILLANCE de la fonction Ventilatoire (deux cas possibles) : SURVEILLANCE de la fonction Ventilatoire (deux cas possibles) : Malade en ventilation spontanée : Surveillance respiratoire Contrôle du niveau dO2 (celui affiché par rapport à celui prescrit). Contrôle du niveau dO2 (celui affiché par rapport à celui prescrit). Fréquence respiratoire. Fréquence respiratoire. Vérification de la liberté des voies aériennes supérieures. Vérification de la liberté des voies aériennes supérieures. Caractéristiques de cette respiration: Caractéristiques de cette respiration: Battement ailes du nez.Battement ailes du nez. Amplitude respiratoire.Amplitude respiratoire. Rythme ventilatoire.Rythme ventilatoire. Tirage inspiratoire.Tirage inspiratoire. Bruit inspiratoire ou expiratoire.Bruit inspiratoire ou expiratoire. Coloration des téguments. Coloration des téguments. Spo2. Spo2. Patient calme. Patient calme.

54 Soins infirmiers Post-Op SURVEILLANCE de la fonction Ventilatoire SURVEILLANCE de la fonction Ventilatoire SURVEILLANCE PARACLINIQUE avec Fetco2, Fetco2, SpO2, SpO2, Gaz du sang, Gaz du sang, Radio thoracique. Radio thoracique.

55 SURVEILLANCE de la fonction HDM : SURVEILLANCE de la fonction HDM : Surveillance horaire ou selon la prescription de fréquence : Surveillance horaire ou selon la prescription de fréquence : - du pouls, - du pouls, - de la tension, - de la tension, - de la diurèse. - de la diurèse. Les noter sur la feuille de surveillance. Les noter sur la feuille de surveillance. Soins infirmiers Post-Op

56 SURVEILLANCE Neurologique SURVEILLANCE Neurologique de létat de conscience, Appréciation de létat de conscience, Appréciation du degré de réveil qui est fonction (élimination des drogues, type dintervention et la durée, état général du patient et des tares pré-existantes), Vérifier que le patient comprend ce qu'on lui dit. Vérifier que le patient comprend ce qu'on lui dit. Réponse à lordre simple, Réponse à lordre simple, Récupération de ses réflexes Récupération de ses réflexes

57 Soins infirmiers Post-Op SURVEILLANCE de la Température : SURVEILLANCE de la Température : Et mettre les moyens pour obtenir une température normale. Et mettre les moyens pour obtenir une température normale.

58 Soins infirmiers Post-Op SURVEILLANCE des Nausées et Vomissements SURVEILLANCE des Nausées et Vomissements Vérifier présence et apparition, Vérifier présence et apparition, Noter fréquence et quantité, Noter fréquence et quantité, Traitement adéquat. Traitement adéquat.

59 Soins infirmiers Post-Op SURVEILLANCE des Drainages et Sondes : SURVEILLANCE des Drainages et Sondes : a) Drains : a) Drains : Les numéroter Les numéroter Vérifier l'aspiration Vérifier l'aspiration Noter les quantités Noter les quantités

60 Soins infirmiers Post-Op SURVEILLANCE des Drainages et Sondes : SURVEILLANCE des Drainages et Sondes : b) Urines : b) Urines : Vérifier et noter les quantités d'urines Vérifier et noter les quantités d'urines Faire attention au globe vésical Faire attention au globe vésical La vérification de lémission durine est important. La vérification de lémission durine est important.

61 Soins infirmiers Post-Op SURVEILLANCE de l'Incision et des Pansements : SURVEILLANCE de l'Incision et des Pansements : Surveiller : Surveiller : L'état du pansement L'état du pansement Coloration Coloration Tout saignement suspect Tout saignement suspect Tout écoulement anormal Tout écoulement anormal

62 Soins infirmiers Post-Op SURVEILLANCE de la Peau SURVEILLANCE de la Peau Avec : Vérification létat cutané, Vérification létat cutané, Apparition descarres et Trt si besoin Apparition descarres et Trt si besoin

63 Soins infirmiers Post-Op SURVEILLANCE des Perfusions et Traitements : SURVEILLANCE des Perfusions et Traitements : Veiller à la bonne administration des traitements. Veiller à la bonne administration des traitements. Seringues électriques. Seringues électriques. Perfusions. Perfusions.

64 Soins infirmiers Post-Op La Feuille de SURVEILLANCE : La Feuille de SURVEILLANCE : Tout doit y être inscrit. Bilan des entrées et des sorties : Bilan des entrées et des sorties : Urines Urines Sudation Sudation Drains Drains Vomissements Vomissements Cycle de perf en cours Cycle de perf en cours Traitements administrés. Traitements administrés.

65 Soins infirmiers Post-Op Outre la surveillance clinique et paraclinique, les patients nécessitent des soins pendant leur séjour en réanimation. Outre la surveillance clinique et paraclinique, les patients nécessitent des soins pendant leur séjour en réanimation. Certains soins relèvent de linitiative propre de lIDE, dautres sont effectués sur prescription médicale. Certains soins relèvent de linitiative propre de lIDE, dautres sont effectués sur prescription médicale.

66 Soins infirmiers Post-Op Soins dhygiène et de confort, installation du patient, réchauffement, respect de la pudeur, surveillance des drains, des pansements… Soins dhygiène et de confort, installation du patient, réchauffement, respect de la pudeur, surveillance des drains, des pansements… Assurer la sécurité des patients : surveillance attentive, barrière de sécurité… Assurer la sécurité des patients : surveillance attentive, barrière de sécurité…

67 Soins infirmiers Post-Op Prise en charge psychologique : informer, rassurer, situer le patient dans lespace et dans le temps, Prise en charge psychologique : informer, rassurer, situer le patient dans lespace et dans le temps, Prévention des infections nosocomiales : mise en application des précautions standards ou spécifiques, respect des protocoles de soins et règles dasepsie, Prévention des infections nosocomiales : mise en application des précautions standards ou spécifiques, respect des protocoles de soins et règles dasepsie,

68 Soins infirmiers Post-Op Transmissions orales et écrites permettant une continuité des soins et une prise en charge de qualité, Transmissions orales et écrites permettant une continuité des soins et une prise en charge de qualité, Mise en application des thérapeutiques et des examens prescrits, surveillance et oxygénation, Mise en application des thérapeutiques et des examens prescrits, surveillance et oxygénation, Surveillance des patients sous respirateurs, Surveillance des patients sous respirateurs,

69 Soins infirmiers Post-Op Prise en charge de la douleur, son évaluation, Prise en charge de la douleur, son évaluation, Rôle administratif : enregistrement des patients, renseignements des divers supports : heures darrivée et de sortie etc… Rôle administratif : enregistrement des patients, renseignements des divers supports : heures darrivée et de sortie etc… Travail en collaboration avec les autres membres de léquipe. Travail en collaboration avec les autres membres de léquipe.

70 Conclusion LIDE durant cette période post-opératoire doit assurer une surveillance adaptée et continue, indispensable pour apporter au patient un maximum de sécurité et de qualité pendant cette phase délicate quest le réveil, et où peuvent survenir un nombre certains dincidents liés à lanesthésie et/ou la chirurgie. LIDE durant cette période post-opératoire doit assurer une surveillance adaptée et continue, indispensable pour apporter au patient un maximum de sécurité et de qualité pendant cette phase délicate quest le réveil, et où peuvent survenir un nombre certains dincidents liés à lanesthésie et/ou la chirurgie.

71 Conclusion Lexercice infirmier en Réanimation est exigeant en ce qui concerne le niveau de compétence et de rigueur ; mais il permet surtout dassocier capacités techniques et aptitudes relationnelles dans un moment de lexistence où le patient est en état de dépendance totale vis-à-vis des professionnels qui lentourent. Il nous appartient de faire en sorte que lépreuve traversée soit empreinte du plus dhumanité possible, de qualité et de sécurité. Lexercice infirmier en Réanimation est exigeant en ce qui concerne le niveau de compétence et de rigueur ; mais il permet surtout dassocier capacités techniques et aptitudes relationnelles dans un moment de lexistence où le patient est en état de dépendance totale vis-à-vis des professionnels qui lentourent. Il nous appartient de faire en sorte que lépreuve traversée soit empreinte du plus dhumanité possible, de qualité et de sécurité.


Télécharger ppt "Soins infirmiers en post opératoire immédiat IFSI CROIX-ROUGE Frédéric NAVAS IADE IADE."

Présentations similaires


Annonces Google