La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

C.R.O.P.S.A.V. de Champagne Ardennes mercredi 26 juin 2013 Situation sanitaire de la tuberculose bovine Présentation de la DDCSPP de la Marne:

Présentations similaires


Présentation au sujet: "C.R.O.P.S.A.V. de Champagne Ardennes mercredi 26 juin 2013 Situation sanitaire de la tuberculose bovine Présentation de la DDCSPP de la Marne:"— Transcription de la présentation:

1 C.R.O.P.S.A.V. de Champagne Ardennes mercredi 26 juin 2013 Situation sanitaire de la tuberculose bovine Présentation de la DDCSPP de la Marne:

2 Etat sanitaire du cheptel bovin marnais Un cheptel de bovins élevages De nombreux ateliers dengraissement La Marne est indemne de tuberculose depuis 2003 Dernier foyer de tuberculose bovine en 2002 Prophylaxie par tuberculination obligatoire de la tuberculose jusquen 2006 La DDCSPP de la Marne participe aux nombreuses enquêtes menées autour des foyers des départements touchés.

3 Infection de sangliers dans un parc de chasse de la Montagne de Reims Courant février 2012: lésions évocatrices observées sur un sanglier par le service dinspection dun atelier de découpage de gibiers basé dans lAisne. Ce sanglier provient du parc de chasse de Germaine (380 ha), au cœur de la Montagne de Reims.

4 La Montagne de Reims

5 Infection de sangliers dans un parc de chasse de la Montagne de Reims o Gestion en chasse privée avec une très forte densité de grands gibiers. o Une trentaine délevages fournisseurs o Le sanglier est bien contaminé par Mycobacterium bovis.

6 Parc de chasse de Germaine

7 Mesures de police sanitaire Il convenait de: - prévenir la diffusion de la maladie hors du parc de chasse dans un département indemne de tuberculose - évaluer lampleur de la contamination des ongulés du parc. Un arrêté préfectoral de déclaration dinfection du 28 mars 2012 ordonnait : – labattage total des animaux du parc, sans indemnité – la désinfection des zones dabreuvement et daffouragement – le démontage des dispositifs de reprise aménagés à lintérieur du parc – la vérification par les services de lEtat de la bonne application des mesures avant toute réintroduction de nouveaux gibiers.

8 Lopération dabattage Mobilisation rapide dune quarantaine de personnes sur 21 journées: des services de lEtat: DDT ( police de la chasse), DDCSPP ( sanitaire); de lOffice national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS); de lAssociation des lieutenants de louveterie; de lANSES; du laboratoire départemental de la Côte dor; de la Fédération des chasseurs de la Marne. pour organiser labattage total du 3 avril à la fin mai 2012 pour réaliser les autopsies et prélèvements à léquarrissage EffectifsAbattusInspectésAnalysésInfectés cervidés sangliers

9 Logistique

10 Enlèvement des gibiers

11 A léquarrissage

12 Bilan de ces investigations Dans ce parc de chasse très régulièrement réapprovisionné : - prévalence apparente de 7,3% sur les sangliers; - prévalence nulle chez les cervidés. 3 sangliers porteurs du même spoligotype (cas index de février ) Origine de la contamination tuberculeuse, probablement extérieure à la Marne: introduction de gibiers délevage infectés. Coût de lopération ( hors masse salariale):

13 Des mesures de surveillance renforcée dans la Marne: SYLVATUB passage au niveau maximal 3 1.Surveillance passive poursuivie sur le département: Réseau SAGIR Chasseurs formés à lidentification des lésions sur les venaisons ou sur des animaux de la faune trouvés morts. 2.Surveillance active dans le massif forestier de la Montagne de Reims durant la saison cynégétique Cadrage par la DGAl et lANSES Opérations préparées localement par la DDCSPP (sanitaire), la DDT( police de la chasse), la Fédération des chasseurs, lONCFS; en partenariat avec lassociation des louvetiers et le GDSI. - à lissue dactions de chasse: prélèvements sur sangliers et cerfs en vue danalyses bactériologiques - information et sensibilisation des sociétés de chasse et des chasseurs - logistique et organisation en cours pour optimiser la collecte des prélèvements vers le laboratoire.

14 Conclusion En 2012, la gestion du foyer de tuberculose du parc de chasse marnais de Germaine a donné lieu à des mesures de police sanitaire adoptées par le Préfet de la Marne en concertation avec la DGAl et les experts de lANSES. En 2012, un partenariat local, multiple et efficace a permis de traiter ce foyer. Durant lhiver , les cerfs et les sangliers de la montagne de Reims vont faire lobjet dune surveillance active de la tuberculose. La préparation partenariale de cette opération denvergure est engagée. La proximité de foyers de tuberculose dans des élevages bovins du sud ardennais, proches de la Marne incite à la coordination des mesures de surveillance dans les zones limitrophes..


Télécharger ppt "C.R.O.P.S.A.V. de Champagne Ardennes mercredi 26 juin 2013 Situation sanitaire de la tuberculose bovine Présentation de la DDCSPP de la Marne:"

Présentations similaires


Annonces Google