La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

« LES PHACOCHÈRES SONT MIEUX TRAITÉS QUE LES HUMAINS ». CONSERVATION DES RESSOURCES NATURELLES DANS LE PARC NATIONAL DU DELTA DU SALOUM ET MARGINALISATION.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "« LES PHACOCHÈRES SONT MIEUX TRAITÉS QUE LES HUMAINS ». CONSERVATION DES RESSOURCES NATURELLES DANS LE PARC NATIONAL DU DELTA DU SALOUM ET MARGINALISATION."— Transcription de la présentation:

1 « LES PHACOCHÈRES SONT MIEUX TRAITÉS QUE LES HUMAINS ». CONSERVATION DES RESSOURCES NATURELLES DANS LE PARC NATIONAL DU DELTA DU SALOUM ET MARGINALISATION SOCIO- ÉCONOMIQUE DES VILLAGES RIVERAINS Mamadou Ndongo DIMÉ Ph.D. Chercheur Marie FALL Ph.D. Professeure Université du Québec à Chicoutimi (Canada) Colloque Gouvernance locale et gestion décentralisée des ressources naturelles Dakar, les 12 et 13 février 2008

2 PLAN DE LA PRÉSENTATION 1.Objectifs de la recherche et démarche 2.Le Parc national du Delta du Saloum et les villages riverains : localisation et caractéristiques éco-géographiques et sociologiques 3.Création du PNDS et marginalisation des populations riveraines a)Une naissance dans la controverse b)Le parc comme espace daffrontement entre administration forestière et populations locales : des références, des perceptions et des références en contradiction c)Avoir limpression de « valoir moins que les phacochères » et « dêtre dépossédés de son patrimoine » : discours critiques sur le PNDS 4.Y a-t-il moyen dapaiser les rancœurs et de résoudre les conflits ?

3 OBJECTIFS DE LA RECHERCHE ET DÉMARCHE Prolongement de recherches sur les aires protégées Objectif de documentation des répercussions de lédification du PNDS sur les villages situés dans ses aires centrale et périphérique Démarche essentiellement qualitative centrée sur des entretiens individuels et de groupe et des observations de terrain

4 LE PARC NATIONAL DU DELTA DU SALOUM : UN SITE DE RICHE BIODIVERSITÉ

5 LE PARC NATIONAL DU DELTA DU SALOUM COMME ESPACE DE VIE Établissement dun village sur laire centrale du PNDS et plusieurs autres sur son aire périphérique Deux groupes ethniques dominants : les Socés et les Niominkas Économie et mode de vie essentiellement basés sur lexploitation des ressources naturelles : agriculture, pêche, transformation des produits de mer, la vente des produits forestiers Autres sources de revenu : établissements hôteliers, migration et commerce transfrontalier Malgré la richesse du milieu naturel, les conditions de vie sont difficiles Emplacement des villages riverains

6 « ON NOUS PRIVE DE RICHESSES QUI NOUS REVIENNENT DE DROIT ». RÉPERCUSSIONS DE LÉDIFICATION DU PNDS SUR LES VILLAGES RIVERAINS

7 « DE PAUVRES PAYSANS NE PEUVENT RIEN CONTRE LA TOUTE PUISSANCE DE LÉTAT ». UNE NAISSANCE DANS LA CONTROVERSE Volonté étatique vs légitimité villageoise : confiscation des terres et déguerpissement de villages pour créer le PNDS Objectifs de protection de lenvironnement et de sauvegarde de la biodiversité Sentiment de « spoliation » La politique de protection des ressources naturelles a des répercussions sur les activités et les conditions de vie des villages riverains

8 Le PNDS : frein aux activités de production ?

9 Interdiction ou limitation de lutilisation des ressources naturelles Amenuisement des terres de culture et des zones de pêche Incursion dans les champs des animaux protégés dans le PNDS (singes, phacochères)

10 « ON NE PEUT PAS VOIR UN FRUIT POURRIR ALORS QUON NA RIEN DANS LE VENTRE ». LE PNDS COMME ESPACE DE CONFLIT

11 Litiges entre administration du PNDS et populations riveraines Enjeu principal : utilisation des ressources naturelles Non-accès aux retombées générées par le PNDS Avoir limpression de « valoir moins que les phacochères » et « dêtre dépossédés de son patrimoine » : discours critiques sur le PNDS Des conflits découlant dune divergence de références, de perceptions et de pratiques Paradoxes et « injustices » de laction étatique : privilèges accordés aux amodiataires et aux hôteliers

12 Y a-t-il moyen dapaiser les rancœurs et de résoudre les conflits ?

13 Lever lincompréhension mutuelle des fonctions des uns et des besoins des autres Réviser les politiques et les stratégies de protection des ressources naturelles Dialogue et concertation permanente Décentralisation : palier dans limplication des populations

14 MERCI DE VOTRE ATTENTION


Télécharger ppt "« LES PHACOCHÈRES SONT MIEUX TRAITÉS QUE LES HUMAINS ». CONSERVATION DES RESSOURCES NATURELLES DANS LE PARC NATIONAL DU DELTA DU SALOUM ET MARGINALISATION."

Présentations similaires


Annonces Google