La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Cerur,groupeReflex_1 171 rue de Vern – BP 70416 35204 Rennes Cedex 2 Tél : 02 99 50 70 22 - Fax : 02 99 53 13 60 -

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Cerur,groupeReflex_1 171 rue de Vern – BP 70416 35204 Rennes Cedex 2 Tél : 02 99 50 70 22 - Fax : 02 99 53 13 60 -"— Transcription de la présentation:

1 Cerur,groupeReflex_1 171 rue de Vern – BP Rennes Cedex 2 Tél : Fax : Comité technique 14 octobre 2009 Cérur - Acadie Pays dAlençon, Ouche et Perche Etude-animation pour identifier des formes alternatives de logements pour jeunes

2 Cerur,groupeReflex_2 Titre CERUR, groupeReflex_ Les enjeux communs aux différents publics jeunes

3 Cerur,groupeReflex_3 Titre CERUR, groupeReflex_ En termes de mobilité: Améliorer la réactivité pour lentrée/sortie du logement : capacité daccueil de loffre existante dans des délais correspondant aux contraintes des jeunes et faciliter les procédures accès/sortie (plus de fluidité dans les parcours résidentiels) Peu de moyens de locomotion : besoin dune offre à proximité des lieux de formation (15-25km maxi), proche des commerces/services, moyens de transports En termes de temporalité: Adaptation des offres proposées aux durées doccupation de plus en plus courtes (de 1 mois à 1 an) Favoriser une rotation rapide dans les segments doffre qui sont destinés au logement temporaire En termes de solvabilité: Prendre en compte la question des ressources financières : en règle générale, des profils de jeunes avec de faibles ressources (budget de lordre de ), irrégularité voire absence de ressources financières Vigilance sur les niveaux de charges (par exemple, problématique des logements énergivores dans le parc privé ancien de mauvaise qualité) Alternance entre période rémunérée et période sans aucune rémunération o EX: 68% des jeunes de la ML Alençon nont pas de revenus au moment de leur inscription Les enjeux communs aux différents publics jeunes

4 Cerur,groupeReflex_4 Titre CERUR, groupeReflex_ Les enjeux communs aux différents publics jeunes Les besoins daccompagnement : différencier plusieurs niveaux Information et orientation (identification des sources, des informations disponibles, …), principalement pour les jeunes autonomes. Accompagnement du parcours résidentiel (lien entre les différentes offres) sans accompagnement social Complété par un encadrement, légitimité juridique, pour les jeunes mineurs Accompagnement social individualisé, pour les jeunes en difficulté Un enjeu damélioration des partenariats et de la coordination entre les acteurs Manque de coordination et de partenariat entre acteurs : situations de défiance Une mobilisation politique insuffisante

5 Cerur,groupeReflex_5 Titre CERUR, groupeReflex_ (source : étude URFJT-Cereq, mai 2007) Bassin dAlençon: 215 places environ (besoins : 360 environ – offre existante : 145) A pondérer par limportance des actifs provenant des départements limitrophes et par labsence de tension sur les marchés de lhabitat (notamment dans les structures) Proposition dune structure collective dans le secteur de Sées Bassin de LAigle 90 places environ, à pondérer par limportance des migrations domicile-travail avec les départements limitrophes Proposition dune structure collective dans la ville centre Bassin de Mortagne au Perche 180 places environ À pondérer par limportance des migrations domicile-travail, et la faible rotation de lemploi Proposition dune structure collective sur la ville centre, reliée à des unités éclatées principalement au sud du bassin Lestimation des besoins en logement temporaire

6 Cerur,groupeReflex_6 Titre CERUR, groupeReflex_ Les enjeux pour les différents publics jeunes publics jeunes

7 Cerur,groupeReflex_7 Titre CERUR, groupeReflex_ Les jeunes en formation: synthèse des remarques formulées par les acteurs sur loffre dhébergement Universités / Formation Des demandes qui sexpriment très majoritairement sur la période mai-septembre qui diffèrent en fonction de lannée détude : -1 ère année : priorité à lencadrement et à la proximité du lieu de formation -Années suivantes : recherche dautonomie, colocation, priorité à la proximité des lieux de loisirs (attractivité du centre ville) Une offre existante qui couvre les besoins en petits logement pour le public solvable Mais un défaut de réponse pour : Les étudiants aux revenus modestes, ou sans accompagnement familial La demande de colocation (procédures: bail, cautionnement…) Besoin de souplesse pour répondre aux besoins de rotation, sur des bases temporelles différentes : année universitaire, alternance, formations de courte durée… Ex: Manque de places dhébergement pour les formations adultes de courte durée (ex: IFF propose des formations sur 2 ou 3 mois) Ex: ISERP manque 7-10 places: louent des places à lAFPA ou en hôtel F1

8 Cerur,groupeReflex_8 Titre CERUR, groupeReflex_ Les jeunes en formation: synthèse des remarques formulées par les acteurs sur loffre dhébergement Lycées Les limites de loffre existante : - Inadaptation du fonctionnement internat aux jeunes majeurs (Ex : environ 10 à 15 demandes sur LAigle). -Fermeture les week-ends et vacances. Les besoins mal couverts : laccompagnement -des jeunes mineurs, notamment ceux qui sont en rupture familiale -des jeunes originaires des DOM-TOM et étrangers (accueil)

9 Cerur,groupeReflex_9 Titre CERUR, groupeReflex_ Apprentis et alternance : Des indicateurs de tension sur loffre Ex: CFA 3 IFA-CMFAO, internat dune capacité de 209 places, loue des places dans linternat du lycée M. de Navarre (manque actuel, environ 50 places), rénovation en projet avec augmentation de sa capacité daccueil (attente de financement du CR) Limites de loffre dhébergement : - Inadéquation de laccompagnement proposé en résidence sociale -Obsolescence de la formule internat : règlement rigide, fermeture le week- end. Des contraintes spécifiques : - Double charge de logement - Forte rotation formation / entreprise - Besoin dun logement à lannée, été compris, mais pour des périodes courtes - Très peu de revenus: de 300 à 800 en CFA et 300 à 1000 en Bac Pro - Besoin de souplesse pour l'hébergement : sadapter aux impératifs de lemployeur Les problématiques spécifiques aux apprentis et stagiaires

10 Cerur,groupeReflex_10 Titre CERUR, groupeReflex_ Une problématique accentuée pour les mineurs : Limites de loffre actuelle : Problème daccès à certaines structures réservées aux majeurs ou disposant dun faible quota de mineurs, … Encadrement humain renforcé : Animation (lien école/vie culturelle, sportive…), Gestion de la mixité garçons/filles Faible autonomie : Juridique : pas de capacité de signer un bail = besoin caution + solvabilité Personnelle : capacité de gestion dun logement (factures, entretien, …) En termes de mobilité : impératif de la proximité du lieu de stage ou de formation Des besoins en augmentation : Phénomène de rajeunissement des apprentis (cf. réforme du Bac Professionnel 2009) Les problématiques spécifiques aux apprentis et stagiaires

11 Cerur,groupeReflex_11 Titre CERUR, groupeReflex_ Alternance entre période d'emploi, période de chômage, période de formation, d'où incertitude des ressources Besoin d'accompagnement pour construire son parcours résidentiel Besoin de réactivité: accueil rapide, court terme, pouvoir déclencher rapidement les APL ou autres aides sachant qu'ils ont peu de moyens (aides Mobilipass... sont-elle adaptées à leur situation?) Permettre un hébergement dans l'attente du 1er emploi Les problématiques spécifiques aux jeunes en insertion professionnelle

12 Cerur,groupeReflex_12 Titre CERUR, groupeReflex_ Des besoins de courte durée : Dans l'Orne, 1 contrat/6 est inférieur à 2 mois. Problèmes de mobilité, surtout pour personnes en horaires décalés, Doù la nécessité de solutions dhébergement ou de logement temporaire à proximité du lieu de travail. Une solvabilité relativement faible: Faibles salaires Importance du temps partiel, en particulier chez les femmes Les problématiques spécifiques aux jeunes saisonniers

13 Cerur,groupeReflex_13 Titre CERUR, groupeReflex_ Spécificités : Un public n'ayant quasiment aucune solvabilité Inadaptation de laccueil durgence (non spécifique aux jeunes) Des publics en émergence : Jeunes en rupture familiale, sortants de prison (SPIP) ou ayant un long parcours institutionnel et/ou présentant des problèmes d'ordre psychiatrique Estimation des besoins à LAigle : mineurs en rupture familiale (nécessitant hébergement sur le week-end et à lannée) : env. 20/an, majeurs et sortants ASE : env. 15/an Pays dOuche: difficultés concernant l'accompagnement de jeunes faisant des allers-retours entre structure d'accueil et hôpital En particulier chez les plus jeunes Cf. Diminution de l'âge moyen des jeunes fréquentant les accueils de jour (22 ans en 2006 à 19 ans en 2007) Besoin : un accompagnement global et dans la durée Les problématiques spécifiques aux jeunes en difficulté

14 Cerur,groupeReflex_14 Titre CERUR, groupeReflex_ De nouveaux besoins pour des profils émergents et/ou de plus en plus présents : Mineurs Jeunes en rupture familiale Apprentis Courte durée : 1 à 6 mois (stagiaires, saisonniers…) Accompagnement des parcours : lien entre les offres Mais une quantification délicate : Difficile perception des tensions sur loffre (cf. peu de réponses à lenquête auprès des structures, faible demande pour la résidence Semilor à Sées, démarche OT de LAigle : beaucoup de refus …). Des profils qui représentent a priori des volumes relativement limités. Des besoins plus ponctuels pour: Jeunes actifs (accompagnement du parcours résidentiel) et jeunes en formation (modification des règles de fonctionnement des internats, développement de la colocation…). Des besoins fluctuants en fonction de lactivité économique et du développement de loffre de formation Synthèse des enjeux sur les différents publics

15 Cerur,groupeReflex_15 Titre CERUR, groupeReflex_ Les enjeux en matière doffre et de dispositifs dispositifsdaccompagnement

16 Cerur,groupeReflex_16 Titre CERUR, groupeReflex_ Laccès aux informations pour le logement Enjeux : Permettre d'identifier « qui fait quoi » (communiquer, développer les mises en réseaux des informations) Aller vers les publics ex. pas d'information mise à disposition dans les CFA Questions en suspens : Quelle information fournir? Quel lien avec le travail daccompagnement ? Un volet en cours de structuration : ALTHEA vient de créer un service information et accompagnement dans la continuité de l'action des éducateurs des FJT qui aident les jeunes à se reloger Intervention prévue sur tout le département Positionnement de lADIL pour devenir le « guichet unique » sur linformation logement à destination des jeunes Dans le cadre de la mise en œuvre du PDLJ Les enjeux liés à linformation

17 Cerur,groupeReflex_17 Titre CERUR, groupeReflex_ Les dispositifs daccompagnement social Limites des dispositifs existants : Une mauvaise couverture pour certaines situations : Publics nécessitant un accompagnement « léger » (au-delà de laide financière mais en-deçà de laccompagnement social lourd) Notamment, via la médiation locative : aujourdhui, assurée uniquement par lAOLTJ mais des perspectives de développement inscrites dans le PDALPD (pilotage CG, quid du partenariat pour le financement ?) Situations de perte de revenu (question du maintien dans le logement) Ex : dans les situations de location courte durée, remboursement du LocaPass après le départ du logement Une logique dintervention qui met laccent sur le « curatif » A compléter par une approche préventive

18 Cerur,groupeReflex_18 Titre CERUR, groupeReflex_ Les dispositifs daccompagnement social « Laccompagnement » : un problème de définition une notion parfois stigmatisée, renvoyant à la perception dun public en grande difficulté une approche parfois sous évaluée, qui dépasse la seule délivrance « dinformation » Une coordination des acteurs qui interroge : Pas ou peu dassociation du secteur privé dans les réflexions sur lhabitat des jeunes Positionnement respectif compliqué, difficultés pour organiser les complémentarités, Or la qualité de fonctionnement du réseau de partenaires est indispensable à lorganisation dune réponse complète et cohérente à lattention des jeunes Des positions divergentes entre acteurs sur la réactivité de la procédure 15j pour entrée en ALT jugé trop pour certains, assez réactif pour dautres Quid de la pérennité des financements pour laccompagnement social lié au logement?

19 Cerur,groupeReflex_19 Titre CERUR, groupeReflex_ Pour le parc privé Une réticence de la part des propriétaires bailleurs pour louer à des jeunes sur des périodes courtes : vacance du logement se traduisant par un manque à gagner et frais dagence pour la recherche dun nouveau locataire Pour le parc social Mobilisation de logements vacants dans le parc locatif social (développement de la colocation?) Réactivité : procédure dattribution Pour les structures dhébergement Fragilité du tissu économique et contraintes liées à lalternance : impact sur la fréquentation, et donc sur léquilibre budgétaire Vieillissement de certaines structures : locaux défraîchis, normes, inadaptation des services proposés Éviter les trop grandes concentrations de jeunes pour éviter les conduites à risques (alcool, …) Cependant, des structures offrant des espaces communs qui permettent déviter les situations disolement, favoriser les rencontres pour nouveaux arrivants… Les enjeux relevant de loffre

20 Cerur,groupeReflex_20 Titre CERUR, groupeReflex_ Les enjeux territoriaux

21 Cerur,groupeReflex_21 Titre CERUR, groupeReflex_ Des enjeux territoriaux qui sont davantage à envisager par type despace (Agglomération dAlençon / autres pôles demploi / espace rural) que par Pays Lagglomération dAlençon: Un territoire où se concentrent lemploi et les formations Doù la nécessité de disposer dune offre diversifiée, dans le parc autonome et en structures dhébergement, ainsi quen termes daccompagnement Pôles relais: LAigle et Mortagne Des actions à engager pour développer loffre et les dispositifs daccompagnement social mais à bien calibrer compte tenu du relativement faible volume de la demande. Des actions qui doivent sinscrire plus globalement dans une réflexion sur lattractivité de ces pôles pour les jeunes. Les territoires ruraux: Des difficultés pour organiser loffre en milieu rural, liées à un faible potentiel de demandes : besoins diffus, problème de quantification, y compris par les acteurs de terrain En particulier en matière daccompagnement : difficulté pour concilier limpératif de proximité (accompagnement individuel) dune part, et les contraintes daccessibilité dautre part (coût et temps de déplacement) Les enjeux territoriaux

22 Cerur,groupeReflex_22 Titre CERUR, groupeReflex_ Les enjeux territoriaux Lhabitat des jeunes : une problématique à articuler avec celle des mobilités En ville : En ville : offre de transport en commun : lignes, arrêts, fréquence, amplitude horaire, … En milieu rural : En milieu rural : question de « seuil de rentabilité » pour la structuration dune offre publique (transport collectif, transport à la demande), Soutien à la mobilité individuelle : prêt de mobylette, aide au permis de conduire, …

23 Cerur,groupeReflex_23 Titre CERUR, groupeReflex_ Premières pistes de réflexion de réflexion

24 Cerur,groupeReflex_24 Titre CERUR, groupeReflex_ Premières pistes de réflexion globales sur la question du logement des jeunes Réfléchir sur des modes de logement plutôt que sur des publics dans un contexte où les parcours des jeunes sont marqués par davantage de mobilité. La mixité des publics : ne pas catégoriser les approches du logement des jeunes Le développement dune gamme globale de solutions de logement en développant une offre nouvelle et en travaillant sur loffre existante Besoin dune coordination ET dun pilote

25 Cerur,groupeReflex_25 Titre CERUR, groupeReflex_ Postulat : dans un contexte de marché peu tendu et compte tenu des difficultés à quantifier précisément les besoins Une priorité à donner avant tout à la diversité et à la qualité de loffre (avant celle de la quantité) Une vigilance à avoir pour que toute offre nouvelle ne vienne pas déstabiliser le marché Dans les actions et les projets à envisager, donner la priorité à lhébergement et au logement de courte durée (besoins peu couvert par loffre actuelle) Développer la polyvalence des structures dhébergement Permettre laccueil des intérimaires, CDD, apprentis, … sous un même toit, permettant de répondre à davantage de besoins et datteindre un taux de remplissage suffisant sur toute lannée Élargir les possibilités daccueil des offres existantes : permettre lextension des panels de publics accueillis (critères daccès). Pour le développement des offres, quelles opportunités de mobilisation de bâtiments en reconversion (exemple à LAigle du bâtiment actuellement destiné au logement des pompiers…)? Le développement doffres pour les jeunes: un levier pour lamélioration et la mobilisation de lhabitat ancien Développer des formes alternatives: sous-location, bail glissant, colocation, logement intergénérationnel… Premières pistes de réflexion sur loffre de logements

26 Cerur,groupeReflex_26 Titre CERUR, groupeReflex_ Sur les communes pôles demploi ou de formation (cest-à-dire sur les territoires dotés déquipements) : Alençon, LAigle, Mortagne Développer loffre dhébergement temporaire Accroître les capacités daccueil en internats et envisager des modifications dans le fonctionnement deux ceux-ci (ouverture le week-end et pendant les vacances) Travailler sur les courtes durées (<1 mois) Sur les 3 autres communes structurées (Le Theil sur Huisne, Sées, Mamers) Expérimenter des solutions souples, expérimentales et sans investissement lourd pendant une durée limitée : sous-location, colocation, bail glissant, … Créer des petites structures polyvalentes (« veiller au seuil de rentabilité ») En milieu rural : Mobiliser le parc existant dans les bourgs : Réhabilitation de logements avec création de petits logements conventionnés à destination des jeunes salariés Communication auprès des propriétaires et propriétaires de chambres pour inciter à louer à des jeunes Travailler sur les mobilités (compliqué et coûteux) Premières pistes de réflexion sur loffre de logements selon les types de territoires

27 Cerur,groupeReflex_27 Titre CERUR, groupeReflex_ Créer un observatoire de la demande jeune et de leurs conditions de logement Pour être en capacité de quantifier la demande. Et de suivre lefficacité des actions mises en œuvre. Clarifier la mission de chaque partenaire: Public accueilli : âge, profil social, … Mission : accueil, information, orientation, accompagnement Protocole de suivi : partenariat Information Attendre la montée en puissance du nouveau service Althea puis effectuer un bilan pour déterminer si le système dinformation permet de répondre aux besoins et aux attentes Premières pistes de réflexion sur les dispositifs d accompagnement

28 Cerur,groupeReflex_28 Titre CERUR, groupeReflex_ Pour lensemble des jeunes : Assurer la possibilité davoir des parcours résidentiels sur lensemble du territoire Proposer des offres adaptées à chaque étape du parcours résidentiel Augmenter les moyens pour les jeunes en difficulté Adapter les dispositifs à lattention des mineurs Adapter les dispositifs aux situations durgence Et pour certains publics, un accompagnement social particulier : Travailler sur linsertion et la pédagogie (ex : adaptation logement aux capacités financières, …) Compléter (ou réorienter) les aides existantes dans une logique plus préventive Développer de nouveaux moyens en direction de publics cibles : des mineurs, des sortants ASE et publics en difficulté Adapter les modalités et les budgets daccompagnement aux problématiques spécifiques du milieu rural Difficulté dorganiser laccompagnement en milieu rural : difficulté pour concilier limpératif de proximité dune part, et les contraintes daccessibilité dautre part / Coût et temps de déplacement, privilégier un accompagnement individuel Médiation locative : Sensibiliser les propriétaires bailleurs pour lamélioration de la qualité des petits logements et pour la mise en location sur des courtes durées. Éventuellement accompagnement de ces propriétaires. Premières pistes de réflexion en termes dinformation et daccompagnement

29 Cerur,groupeReflex_29 Titre CERUR, groupeReflex_ Adaptation / compléments en terme daides financières Mieux mobiliser les aides existantes Caution sur des locations de courte durée Conditions et points de vigilance Identification de pilotes pour assurer le portage, et de partenaires pour accompagner les acteurs locaux Problème de recensement précis de loffre et des besoins : différences de chiffres selon les sources, pas denregistrement formalisé des demandes Premières pistes de réflexion en termes dinformation et daccompagnement

30 Cerur,groupeReflex_30 Titre CERUR, groupeReflex_ Par rapport aux enjeux et aux différentes pistes de réflexion envisagées précédemment, des actions ou des projets dores et déjà engagés ou prévus par les acteurs. Ces actions et projets ont fait lobjet dune première identification lors du diagnostic. Un bilan sera réalisé dans la suite de la démarche (groupes de travail). Des initiatives et des projets dores et déjà engagés ou prévus

31 Titre CERUR, groupeReflex_ Présentation du diagnostic dans chacun des trois Pays (29-30 octobre) Débat sur les enjeux spécifiques Mobilisation des collectivités sur le sujet Benchmarking Recherche dexpériences menées en matière de solutions alternatives de logements proposées aux jeunes (offre dhébergement, dispositif daccompagnement, …) Trois groupes de travail thématiques (12-13 novembre) Objectifs faire un bilan des actions et des projets des différents acteurs. Définir les actions les plus adaptées à chaque public et chaque territoire Identifier les dispositifs et moyens mobilisables pour leur mise en œuvre Mesurer les engagements et collaborations possibles des différents partenaires Thèmes proposés Les réponses à apporter aux besoins de courte durée (< 1 mois) Laccompagnement social en milieu rural Les publics très spécifiques : mineurs, sortants ASE, … La suite de la démarche


Télécharger ppt "Cerur,groupeReflex_1 171 rue de Vern – BP 70416 35204 Rennes Cedex 2 Tél : 02 99 50 70 22 - Fax : 02 99 53 13 60 -"

Présentations similaires


Annonces Google