La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Cnidaires Vers plats Vers annelés Mollusques Crustacés Tuniciers Vertébrés Végétaux Eponges Echinodermes Bryozoaires Francis Anton Patricia Courtois.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Cnidaires Vers plats Vers annelés Mollusques Crustacés Tuniciers Vertébrés Végétaux Eponges Echinodermes Bryozoaires Francis Anton Patricia Courtois."— Transcription de la présentation:

1 1 Cnidaires Vers plats Vers annelés Mollusques Crustacés Tuniciers Vertébrés Végétaux Eponges Echinodermes Bryozoaires Francis Anton Patricia Courtois Yves Deschomets Sylvie Didierlaurent

2 2 Plan 1.Introduction 2.Chaîne alimentaire 3.Les différents processus 4.Quiz

3 3 Introduction Ce topo abordera uniquement les différents modes dalimentation. Il se limite à passer en revue les façons de manger des espèces en notant les embranchements à qui elles appartiennent.

4 4 Chaîne alimentaire

5 5 phytoplancton Rayonnement du soleil chlorophylle Sels minéraux Gaz carbonique eau photosynthèse matière organique par la oxygène qui constitue le végétal quil rejette dans leau Lumière Les végétaux produisent donc leur propre matière organique. Ils sont dits autotrophes

6 6 phytoplancton Rayonnement du soleil zooplancton herbivore zooplancton carnivore Petits carnivores gros carnassiers CO2 + sels minéraux La chaîne alimentaire bactéries

7 7 phytoplancton Rayonnement du soleil zooplancton herbivore zooplancton carnivore Petits carnivores gros carnassiers CO2 + sels minéraux La chaîne alimentaire bactéries Les producteurs primaires Les consommateurs Les décomposeurs On distingue

8 8 phytoplancton Rayonnement du soleil zooplancton herbivore zooplancton carnivore Petits carnivores gros carnassiers CO2 + sels minéraux La chaîne alimentaire bactéries On distingue plusieurs maillons Les producteurs primaires Les décomposeurs Les consommateurs primaires Les consommateurs secondaires Les consommateurs tertiaires

9 9 Les producteurs Le Phytoplancton Les producteurs sont les végétaux : Les algues Les Plantes marines (principalement la Posidonie)

10 10 Producteurs primaires Le phytoplancton et les végétaux 1 Consommateurs primaires Le zooplancton et les herbivores 2 3 Consommateurs secondaires Petits carnivores Consommateurs tertiaires Gros carnassiers 4 Pyramide des rendements énergétiques Cest à partir de la biomasse végétale (1er maillon) que sélabore la totalité de la bio masse animale kg 1000 kg 100 kg 10 kg Les consommateurs

11 11 Les décomposeurs Le dernier maillon, il ferme la boucle. Les décomposeurs sont les bactéries qui transforment la matière organique morte en : –CO2 –Azote –Sels minéraux –Etc…

12 12 La chaîne alimentaire La chaîne alimentaire est la succession des êtres vivants qui se mangent les uns après les autres. Elle permet de comprendre le principe écologique de la nutrition. La réalité est plus complexe.

13 13 On parle plus de réseau trophique Un réseau trophique est l'ensemble des relations alimentaires existant à l'intérieur d'un milieu entre les différentes espèces qui constituent ce milieu. Des animaux mangent - des végétaux, mais aussi des animaux -êtres vivants, mais aussi des êtres morts Leur niveau peut varier

14 14 Les différents types de comportements alimentaires

15 15 phytoplancton zooplancton herbivore zooplancton carnivore Petits carnivores gros carnassiers herbivore ou omnivore bactéries La nourriture se trouve 1.En petites particules - en suspension dans leau - sur ou dans le sédiment 2. En masse plus importante - fixée - mobile - déposée sur le sédiment Particules de matière organiques

16 16 phytoplancton zooplancton herbivore zooplancton carnivore Petits carnivores gros carnassiers herbivore ou omnivore bactéries Les différents types de comportements alimentaires 1.En petites particules - en suspension dans leau - sur ou dans le sédiment 2. En masse plus importante - fixée - mobile - déposée sur le sédiment - les suspensivores - les limivores - les brouteurs - les chasseurs 4. Les nécrophages Nous allons donner notre définition pour chaque type et montrer les différentes techniques de capture. 1.Les microphages 2. Les macrophages - les détritivores 3. Les parasites Particules de matière organiques

17 17 Ils se nourrissent de particules de matière organique vivantes ou non qui flottent dans leau. Les suspensivores

18 18 Ils peuvent être : Filtreurs Lanimal –créé un courant deau qui traverse au moins une partie du corps –filtre les particules alimentaires. Les suspensivores

19 19 Les suspensivores Filtreurs : Les éponges EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX Les flagelles créent un courant deau Elles filtrent avec tout leur organisme.

20 20 Crambe crambe La clathrine jaune Laxinelle plate Axinella damicornis La crambe crambe Clathrina clathrus

21 21 Cacospongia sp Lircinia Léponge pierre Ircinia fasciculata La cacospongia Petrosia ficiformis

22 22 Les suspensivores Ils filtrent avec leurs branchies. EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX Branchies Des cils à lintérieur des branchies crée le courant deau Filtreurs : Les mollusques bivalves

23 23 La moule commune Mytilus edulis Pinna nobilis La grande nacre Larche de Noé Arca noae

24 24 Les suspensivores EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX Siphon buccal Pharynx muni de nombreux cils Siphon cloacal Le courant deau est créé par les cils du pharynx Filtreurs : les tuniciers Ils filtrent leau avec leur pharynx.

25 25 clavelines ascidie rouge polyclinidé sinueux Aplidium nordmanni Halocynthia papillosa

26 26 Cest le plus gros poisson du monde. Il filtre l'eau qu'il avale par son immense gueule ! Il se nourrit uniquement de plancton de krill ou de petits poissons de moins de dix centimètres (près d'une tonne de plancton par jour). Dans le même genre il y a la raie manta. Rhincodon typus EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBTES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX Suspensivores Filtreurs : le requin baleine

27 27 Ils peuvent être aussi : Piégeurs Les suspensivores Lanimal possède un système qui lui permet de « piéger » les particules alimentaires et de les acheminer vers la bouche.

28 28 Les suspensivores Ils utilisent leurs cellules urticantes. EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX La cellule urticante Piégeurs : les cnidaires

29 29 EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX Les suspensivores Piégeurs : les cnidaires Eudendrium Eudendrium spp Hydrozoaires Il se nourrit de zooplancton.

30 30 EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX Les suspensivores Piégeurs : les cnidaires pélagie Scyphozoaires Elle se nourrit de plancton, de crustacés, voir de petits poissons. Pelagia noctiluca

31 31 EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX Les suspensivores Piégeurs : les cnidaires Le corail Se nourrit de plancton. Anthozoaires Octocoralliaires Corallium rubrum

32 32 EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX Les suspensivores Piégeurs : les cnidaires Les gorgones Se nourrissent de plancton. Anthozoaires Octocoralliaires Eunicella cavolinii Paramuricea clavata

33 33 EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX Les suspensivores Piégeurs : les cnidaires Anthozoaires Hexacoralliaires Le cérianthe Lanémone encroûtante jaune Parazoanthus axinellae Cerianthus membranaceus

34 34 EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX Les suspensivores Piégeurs : les cnidaires Anthozoaires Hexacoralliaires La dent de chien Lanémone verte Anemonia viridis Caryophyllia smithii

35 35 Les suspensivores Ils utilisent leurs petites cirres pour filtrer le plancton. EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX Cirres articulés Les balanes Le courant deau est créé par le mouvement des grandes cirres Piégeurs : les crustacés fixés

36 36 Les suspensivores Ils utilisent les tentacules de leurs lophophores. EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX lophophores Piégeurs : les bryozoaires

37 37 La dentelle de Neptune La rose de mer Pentapora foliacea Le faux corail Reteporella grimaldii Myriapora truncata

38 38 Les suspensivores Les vers annelés sédentaires utilisent leur panache. EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX Le spirographe Piégeurs : les vers annelés Sabella spallanzanii

39 39 Serpule Sabelle Protule Protula tubularia Sabella pavonina Serpula vermicularis

40 40 Les suspensivores Ce mollusque secrète un filet de bave dans lequel saccrochent les particules alimentaires. EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX Piégeurs : le grand vermet Serpulorbis arenarius

41 41 Les suspensivores Ils utilisent leurs bras pour attraper les particules planctoniques. EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX La comatule se sert des pinnules de ses 10 bras comme filet pour attraper les particules nutritives. Piégeurs : certains échinodermes Antedon bifida La comatule

42 42 Les suspensivores Ils utilisent leurs bras pour attraper les particules planctoniques. EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX Piégeurs : certains échinodermes, lophiure Lophiure capture, la nuit, les particules à laide des nombreux piquants translucides de ses cinq bras quelle dresse à la verticale dans leau. Ophioderma longicauda

43 43 Les suspensivores La nuit, il déplie tous ses bras pour pouvoir capter le maximum de particules alimentaires. Ils utilisent leurs bras pour attraper les particules planctoniques. EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX Piégeurs : Certains échinodermes Gorgonocéphale Astrospartus mediterraneus

44 44 Les suspensivores La documentation que nous avons consultée divise les suspensivores en - Filtreurs actifs, - Filtreurs passifs. Nous navons pas pu considérer les cnidaires, les bryo, les vers annelés comme des filtreurs. Donc ce que nous avons appelés - Filtreurs sont appelés : « Filtreurs actifs », - Piégeurs : « Filtreurs passifs ».

45 45 Ils se nourrissent des particules alimentaires déposées sur le fond, telles que les débris dalgues. Ils jouent un rôle important déboueurs. Les détritivores

46 46 Il se nourrit des fragments organiques présents dans le sédiment. Il s'enfouit le jour et ne ressort que la nuit pour s'alimenter. EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX Les détritivores La spatangue pourpre Spatangus purpureus

47 47 Les détritivores Avec sa trompe fourchue elle trouve sa nourriture sur le sable. A laide de cils elle transporte les aliments vers la bouche. EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX La bonellie Bonellia viridis

48 48 Les détritivores EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBTES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX Ces nourritures microscopiques sont amenées à la bouche par la gouttière ambulacraire ciliée du dessous des bras. Elle serait à loccasion mangeur déponges. Elle se nourrit principalement de particules organiques récoltées sur le fond, et de très petits organismes. Létoile de mer rouge Echinaster sepositus

49 49 Ils ingèrent directement les sédiments (sable, vase, terre). C'est la digestion qui extrait des particules nutritives et des êtres vivants microscopiques. Ils rejettent par lanus les éléments non assimilables. Les limivores

50 50 Les limivores Cet animal se nourrit de détritus quil ingère avec le sédiment La nourriture est amenée vers la bouche à laide de tentacules. EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX La matière organique est digérée. Le sable est évacué sous forme de crottes. Lholothurie Holothuria forskali

51 51 Il vit enfouit dans le sable. Il avale du sable dirigé vers la bouche par le mouvement de ses piquants ventraux. EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX Il digère ensuite les fins fragments organiques et vraisemblablement toute une faune microscopique. Les limivores Loursin en forme de coeur Echinocardium cordatum

52 52 Les animaux brouteurs consomment une nourriture fixée sur le substrat. Ils possèdent en général un appareil buccal spécial. – La lanterne dAristote chez les oursins – La radula chez les mollusques notamment les gastéropodes. Les brouteurs

53 53 Les brouteurs EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX Loursin possède un système brouteur constitué de 5 dents : la célèbre « lanterne dAristote ».

54 54 Les brouteurs EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX De nombreux mollusques possèdent dans la bouche une langue râpeuse ou radula ornée de petites dents de chitine.

55 55 On distingue : - les brouteurs herbivores Ils se nourrissent de végétaux - les brouteurs carnivores Ils se nourrissent danimaux fixés

56 56 Les brouteurs herbivores

57 57 Les brouteurs EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX Il vit caché le jour dans des logettes circulaires quil creuse dans la roche avec ses piquants. Paracentrotus lividus Il part brouter la nuit les algues qui recouvrent les roches et les feuilles de posidonies. Les brouteurs herbivores : oursin pierre

58 58 Les brouteurs Les brouteurs herbivores : autres oursins Arbacia lixula Cet oursin se nourrit dalgues calcaires (Lythophyllum). Oursin noir Sphaerechinus granularis Oursin violet Se nourrit dalgues et plantes marines.

59 59 Les brouteurs EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX Il est équipé d'une solide radula avec plusieurs rangées de dents qui lui permettent de brouter la couche d'algues calcaires qui recouvre la roche. Chiton olivaceus Les brouteurs herbivores : le chiton vert Polyplacophores

60 60 Les brouteurs Les brouteurs herbivores : Le lièvre de mer EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX Ce gastéropode se nourrit surtout dalgues vertes. Aplysia spp Gastéropodes Opistobranches

61 61 Les brouteurs Les brouteurs herbivores : La patelle EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX Elles broutent la couche algale recouvrant les rochers. Elles retournent toujours vers leur lieu de départ, où leur coquille a usé une rainure circulaire dans la roche. Patella sp Gastéropodes prosobranches

62 62 Les brouteurs Les brouteurs herbivores : La saupe EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX Elle se nourrit dalgues vertes telle que la laitue de mer (Ulva), et bien sur de la posidonie. Sarpa salpa Les juvéniles mangent des petits crustacés.

63 63 Les brouteurs Les brouteurs herbivores : La blennie de Roux EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX Contrairement à la plupart des Blennies, ce poisson se nourrit dalgues. Il se nourrit aussi de crustacés copépodes. Parablennius rouxi

64 64 Les brouteurs carnivores

65 65 Les brouteurs Les brouteurs carnivores : La porcelaine brune EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX Elle se nourrit principalement la nuit au détriment des éponges. Gastéropodes prosobranches Cyprea luridila

66 66 Les brouteurs Les brouteurs carnivores : EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX Parmi les mollusques un certain nombre de limaces de mer, (nudibranche de type « éolidien ») se nourrissent exclusivement dhydraires, le plus souvent leudendrium. Gastéropodes opistobranches

67 67 Flabelline mauve Flabellina pedata Coryphelle mauve Flabellina pedata Flabelline blanche Mangent Eudendrium Flabellina babai

68 68 Hervia Cratena peregrina Godive orange Dondice banyulensis Caloria elegans Facéline Mange hydraires ou bryozoaires Mange Eudendrium Mange Eudendrium et dautres hydraires

69 69 Les brouteurs Les brouteurs carnivores : Lantiopelle EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX Ce nudibranche de type « éolidien » se régale de bryozoaires. baudroie Janolus cristatus Gastéropodes opistobranches

70 70 Les brouteurs Les brouteurs carnivores : EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX Dautres limaces de mer, (nudibranche de type « doridien ») ont pour nourriture presque exclusivement des spongiaires, comme par exemple : le très médiatique doris dalmatien qui se régale de léponge pétrosia. Discodoris atromaculata Gastéropodes opistobranches

71 71 Doris rose Doris géant Hypselodoris picta picta Chromodoris purpurea Mangent léponge Ircinia

72 72 Doris céleste Doris tricolore Mangent entre autre léponge cacospongia. Hypselodoris tricolor Hypselodoris orsinii

73 73 Les brouteurs Les brouteurs carnivores : … Et certains animaux mangent des animaux fixés. Mais broutent-ils ?

74 74 Les brouteurs EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX Elle se nourrit des tissus de madrépores (coraux durs). Elle dévagine son estomac et applique la face digestive sur le corail. (destruction de plusieurs dizaines de m² par an et par individu). En dehors de certaines périodes, il semble qu'un certain équilibre s'instaure entre les coraux et ces étoiles de mer, car elles ont comme prédateurs : le triton et, semble-t-il, le poisson Napoléon. Les brouteurs carnivores : lacanthaster Acanthaster planci

75 75 Les brouteurs EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX Cette planaire noire est un prédateur carnivore : ascidies, bryozoaires, en les enveloppant et en sécrétant un mucus visqueux. Comme tous les turbellariés, le tube digestif ne possède quune seule ouverture. Pseudobiceros splendidus Les brouteurs carnivores : la planaire noire

76 76 Les chasseurs - prédateur : qui vit de proies animales capturées vivantes (« Petit Larousse ») - chasseur : qui guette, poursuit, piège un animal pour le capturer ou le tuer. Le mot chasseur semble mieux convenir que prédateur car la prédation est alors organisée. Définitions

77 77 Les chasseurs Les chasseurs sont souvent dotés dorganismes sensoriels performants pour repérer les proies : on nen trouvera pas dans les embranchements trop simples. Nous pouvons distinguer 3 catégories : - les chasseurs à la nage - les chasseurs à la course - les chasseurs à laffût

78 78 Les chasseurs Dans une position stratégique, immobiles sur le fond, ils attendent leur proie. Les chasseurs à laffût : Ils peuvent se cacher dans le sable, se servir de leurres. utiliser le mimétisme,

79 79 Les chasseurs EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX Bien camouflé, il reste immobile sur les fonds rocheux. Sa bouche souvre largement et la proie, surprise, est capturée immédiatement. Les épines venimeuses de la dorsale ne servent pas à la capture des proies : elles ne sont quun moyen de défense. Les chasseurs à laffût : Le chapon Scorpaena scrofa

80 80 Les chasseurs Les chasseurs à laffût : La baudroie EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX Elle vit immobile sur le fond, bien camouflée, plus ou moins enfoncée dans le sédiment. Elle attend le passage dune proie ou lattire avec le lambeau de peau situé au bout de son 1° rayon dorsal, très long. Le poisson est happé par son immense bouche. Lophius piscatorius

81 81 Les chasseurs Les chasseurs à laffût : La grande vive EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX Elle vit sur fonds sableux où elle senterre profondément : seuls les yeux et la bouche dépassent. Elle attend immobile quune proie (petits poissons et crustacés) passe à proximité. Sa bouche, verticale, la capture aussitôt. baudroie Trachinus draco

82 82 Les chasseurs Les chasseurs à laffût : Luranoscope EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX Il vit enfoui dans les fonds meubles : seuls les yeux dépassent. Il utilise un leurre pour attirer ses proies : un appendice vermiforme protractile qui sort de sa bouche. Il peut produire de faibles décharges électriques. Uranoscopus scaber

83 83 Les chasseurs Les chasseurs à la course : Ils repèrent et poursuivent leur proie sans quitter le fond. Ils utilisent - des sens très développés pour repérer leurs proies - des appendices spécialisés pour sen saisir et les dévorer Ils peuvent être aussi nécrophages

84 84 Les chasseurs Les chasseurs à la course : le poulpe EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX Il surveille son territoire (environ 10 m²) autour de son « trou ». Il rampe en sappuyant sur ses tentacules. Il nage aussi mais rarement. Il chasse les crustacés, les bivalves, les poissons. Surtout nocturne. Il peut manger des cadavres. Octopus vulgaris

85 85 Les chasseurs Les chasseurs à la course : le crabe vert EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX Il est aussi nécrophage et dépèce avec adresse les animaux morts. Il se nourrit principalement la nuit. Son alimentation est variée : méduses, mollusques, annélidés, crustacés, algues, plancton. Il ouvre aisément différents bivalves tels que les moules. Carcinus maenas

86 86 Les chasseurs Les chasseurs à la course : la langouste EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX Elle est également nécrophage. Bref, elle mange de tout ! Elle est macrophage et se nourrit dalgues, dinvertébrés : vers annelés, bryozoaires, échinodermes, mollusques et parfois de crustacés (même ses congénères) et, rarement, de poissons. Palinurus elephas

87 87 Les chasseurs Les chasseurs à la course : la sole EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX Elle se contente souvent des déblais du rouget quelle suit de très près. Elle se nourrit de divers petits crustacés, mollusques, vers… Essentiellement nocturne. Pour ses déplacements, la sole remonte près de la surface et se laisse transporter passivement par les courants marins. Solea solea

88 88 Les chasseurs Les chasseurs à la course : le grondin strié EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX Hormis la nourriture quil trouve dans le substrat à l'aide de ses rayons pectoraux tactiles (vers, crustacés, mollusques...), il peut s'aventurer en pleine eau et chasser quelques poissons. Malgré son apparence, il est excellent nageur. Trigla lastoviza

89 89 Les chasseurs EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX Cest un animal vorace qui se nourrit danimaux vivants ou de cadavres : mollusques bivalves, crustacés, poissons et échinodermes. Elle dévagine son estomac sur ses proies et elle les digère. Cest une plaie pour lostréiculture et la myticulture. Les chasseurs à la course : létoile glaciaire Marthasterias glacialis

90 90 Les chasseurs Les chasseurs à la nage : Ils repèrent et poursuivent leur proie en pleine eau. Ce sont dexcellents nageurs. Ils peuvent : utiliser la vitesse et surtout laccélération (requins, thons, barracudas et dauphins), attaquer en groupe ( orques, phoques, otaries).

91 91 Les chasseurs Les chasseurs à la nage : le calmar EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX Cest un prédateur nocturne, qui nage souvent en groupe. Il se nourrit de poissons, de crevettes et danimaux benthiques. Loligo vulgaris

92 92 Les chasseurs Les chasseurs à la nage : le loup EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX Cest un poisson diurne et vorace. Il chasse en pleine eau, surtout dans les zones à fort hydrodynamisme (« eaux blanches ») car cest un excellent nageur. Dicentrarchus labrax

93 93 Les chasseurs Les chasseurs à la nage : le barracuda EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX Il se nourrit principalement de poissons, mais aussi de mollusques, céphalopodes, crustacés. Sphyraena viridensis

94 94 Les chasseurs Les chasseurs à la nage : le Saint-Pierre EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX Il reste souvent immobile, sapproche lentement des proies et les happe ou les aspire, quand elles passent à proximité, grâce à sa bouche protractile. Il chasse les bancs de poissons et les crevettes planctoniques, les seiches. Zeus faber

95 95 Les chasseurs Les chasseurs à la nage : le grand dauphin EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX Il se nourrit de poissons, petits ou grands, de crustacés et de mollusques. Cest un excellent nageur et il sait très précisément, grâce au sonar, où se situent ses proies. En général, il chasse en bande : le groupe fonce sur un banc de poissons. Il loblige à se regrouper et à remonter en panique. Les Dauphins se jettent sur la « boule » de Poissons alors créée. Tursiops truncatus

96 96 … et des chasseurs qui nagent mais qui repèrent leur nourriture sur le fond.

97 97 Les chasseurs Les chasseurs à la nage : le rouget de vase EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX Il se nourrit de petits animaux, mollusques, vers et crustacés, vivant dans les interstices de la vase. Il repère ses proies grâce à ses barbillons et les capture en fouillant vivement le sol meuble. Cette action laisse parfois des traces importantes au sol. Mullus barbatus

98 98 Les chasseurs Les chasseurs à la nage: le labre paon EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX Il avale des goulées de sable et recrache ce qui nest pas comestible. Ses proies sont plus grosses que celles de autres labres, il se nourrit surtout de mollusques et déchinodermes. Il peut broyer nimporte quel test ou coquille grâce à ses mâchoires en « meule ». Il existe des mâles « pirates », souvent de grande taille, qui écartent les mâles au nid et dévorent les œufs. Symphodus tinca

99 99 Les chasseurs Les chasseurs à la nage: la girelle EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX Carnivore, elle se nourrit de gastéropodes, doursins, de crevettes, et disopodes. Coris julis

100 100 EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX Les chasseurs à la nage: le sar à tête noire Les chasseurs Il se nourrit de vers, crustacés, mollusques et même d'oursins. Il possède de robustes molaires capables de briser coquilles, carapaces et tests. Diplodus vulgaris

101 101 Des prédateurs particuliers Les chasseurs

102 102 Les prédateurs Cas particuliers : les nettoyeurs La crevette barbier EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX La crevette débarrasse la peau du poisson des organismes parasitaires et lui nettoie les dents. Il semble que ce ne soit pas la seule source de son alimentation. Un code de communication existe entre les deux animaux. Lysmata seticaudata

103 103 Les prédateurs Cas particuliers : les nettoyeurs Le labre à queue noire EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX Ce poisson pratique le déparasitage dautres poissons qui est sa seule ressource alimentaire. Le poisson qui veut ses services se met dans une position particulière. Chaque labre à queue noire à un territoire. Symphodus melanocercus

104 104 Les parasites Mode de vie dun être qui vit entièrement aux dépens dun autre organisme (son hôte) celui-ci nen meurt pas avant que le développement parasitaire ne soit assuré.

105 105 Les parasites Anilocre EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX Anilocra sp Souvent en couple (individu femelle est plus gros), ils peuvent rester 1 à 2 ans sur lhôte. Crustacé parasite de poissons marins. Fixé sur la surface de lhôte par 7 paires de pattes avec crochets.

106 106 Les parasites Nericila EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX Crustacé parasite de poissons marins. Espèce similaire de lanilocre. Nerocila bivittata

107 107 Les parasites Sacculine EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX Crustacé cirripède, parasite des crabes, qui, à l'état adulte, se réduit à un sac à œufs nanti de rameaux filamenteux qui envahissent tout le crabe. Sacculina carcini

108 108 Les nécrophages Les nécrophages se nourrissent sur le fond dorganismes morts, quils soient dorigine animale ou végétale.

109 109 Les nécrophages Le ver de feu EPONGES CNIDAIRES VERS PLATS ECHINODERMES TUNICIERS VERTEBRES VERS ANNELES MOLLUSQUES CRUSTACES BRYOZOAIRES VEGETAUX Comme la plupart des vers annelés errants, celui-ci est plutôt nécrophage, et des dizaines d'individus se rassemblent parfois pour dévorer un cadavre. L'espèce peut se nourrir aussi de différents cnidaires. Elle a une activité essentiellement nocturne. Hermodice carunculata

110 110 filtreurs EPONGES prédateurs brouteurs VERTEBRES limivores nécrophages détritivores piégeurs autotrophes CNIDAIRES TUNICIERS VEGETAUX VERS PLATS CRUSTACES MOLLUSQUES VERS ANNELES BRYOZOAIRES parasites Quelque part… ECHINODERMES

111 111 Cnidaires Vers plats Vers annelés Mollusques Crustacés Tuniciers Vertébrés Végétaux Eponges Echinodermes Bryozoaires

112 112 ? Dans cette chaîne alimentaire que manque-t-il ? HerviaDoris tricolorePlanaire rose Question 1 :

113 113 ? Lhervia (ou Cratena peregrina) mange eudendrium spp Question 1 :

114 114 A chaque embranchement correspond une seule façon de se nourrir : A – Vrai B – Faux Question 2 :

115 115 filtreurs EPONGES prédateurs brouteurs VERTEBRES limivores nécrophages détritivores piégeurs autotrophes CNIDAIRES TUNICIERS ECHINODERMES VEGETAUX VERS PLATS CRUSTACES MOLLUSQUES VERS ANNELES BRYOZOAIRES parasites Quelque part… B – Faux

116 116 Animaux, nous saisissons de façon active ou passive des particules de matière organique vivante ou non qui flottent dans leau, nous sommes : A – Parasites B – Limivores C – Suspensivores Question 3 :

117 117 C – Suspensivores

118 118 Animaux, nous guettons ou poursuivons un animal pour le manger, nous sommes : A – Limivores B – Brouteurs C – Chasseurs Question 4 :

119 119 C – Chasseurs Chasseurs à la course Solea solea Les chasseurs à laffût Lophius piscatorius Les chasseurs à la nage Zeus faber

120 120 Je suis létoile glaciaire, on dit de moi que je suis : A - chasseur à laffût B - chasseur à la course C - chasseur à la nage Question 5 : Marthasterias glacialis

121 121 B – Létoile glaciaire est chasseur à la course Marthasterias glacialis

122 122 Les producteurs primaires peuvent être animaux ou végétaux : Question 6 : A – Vrai B – Faux

123 123 Les producteurs primaires Le phytoplancton sont végétaux : Les algues Les plantes marines (principalement la posidonie) B – Faux

124 124 Seules les limaces sont des brouteurs : Question 7 : A – Vrai B – Faux

125 125 Les brouteurs herbivores : Echinodermes, mollusques, vertébrés B – Faux

126 126 Les brouteurs carnivores : Mollusques, vertébrés B – Faux

127 127 Il faut 100 kg de petits carnivores pour nourrir un gros carnassier de 10 kg : Question 8 : A – Vrai B – Faux

128 128 Les consommateurs A – Vrai

129 129 Un grand merci : au site DORIS de votre attention aux nombreux photographes


Télécharger ppt "1 Cnidaires Vers plats Vers annelés Mollusques Crustacés Tuniciers Vertébrés Végétaux Eponges Echinodermes Bryozoaires Francis Anton Patricia Courtois."

Présentations similaires


Annonces Google