La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Histoire du Tabac Antiquité : les Grecs et Romains fument des feuilles roulées de poirier, deucalyptus ou dautres plantes. Egypte : restes de feuilles.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Histoire du Tabac Antiquité : les Grecs et Romains fument des feuilles roulées de poirier, deucalyptus ou dautres plantes. Egypte : restes de feuilles."— Transcription de la présentation:

1 Histoire du Tabac Antiquité : les Grecs et Romains fument des feuilles roulées de poirier, deucalyptus ou dautres plantes. Egypte : restes de feuilles de tabac dans la momie de Ramses II (conservation). En Amérique : lhabitude de fumer remonte à plus de 3000 ans. Chez les indigènes, le tabac avait une valeur médicinale et une valeur religieuse. 28 novembre 1492, Christophe Colomb aborde lîle de Cuba : il observe que les habitants inhalent une fumée produite par la combustion de feuilles inconnues dont des feuilles de tabac. Amerigo Vespucci ( ), navigateur né à Florence, découvre au large du Vénézuela que les indiens chiquent un mélange de tabac et de chaux. 15OO : Cabral trouve du tabac au Brésil : le « pétun »

2 Histoire du Tabac 1518 : le tabac est planté au Portugal. Les premiers plans avaient été rapportés par Fernando Hernandez de Toledo, médecin du Roi Philippe II : Jean Nicot de Villemain, ambassadeur de France à Lisbonne, envoie des feuilles de tabac râpées à Catherine de Médicis qui souffrait de migraines. Nicot donne son nom à la plante et l « herbe à Nicot » commencera une longue et brillante carrière : les premières pipes européennes sont fabriquées par las Anglais daprès les modèles découverts sur le nouveau continent. 16ème siècle : le tabac se répand dans toute lEurope et principalement dans les zones portuaires. Les marins y fument par plaisir mais il garde une réputation de plante médicinale guérissant de nombreux maux.

3 Histoire du Tabac XVIème siècle : le tabac est cultivé en Belgique. Fabrication de cigares en Espagne. Fin du XVIème siècle et pendant le XVIIème, une opposition, plus forte que lactuelle, se déclenche entre partisans et ennemis du tabac. A cette époque, cest surtout la pipe que lon fume. 1619, le roi Jacques 1er dAngleterre est lun des premiers virulents adversaires du tabac. « Cette habitude dégoûtante à la vue, repoussante pour lodorat, dangereuse pour le cerveau, malfaisante pour la poitrine qui répand autour du fumeur des exhalaisons aussi infectes que si elles sortaient des antres infernaux » 1629 : le Cardinal de Richelieu instaure un droit de 30 sols de douane par livre de tabac importée en France. Premier impôt sur le tabac.

4 Histoire du Tabac 1642, le pape Urbain VIII, publie une bulle contre le tabac : « Interdisons et défendons à tous en général et à chacun en particulier, aux personnes de tout sexe, aux séculiers, aux ecclésiastiques, à tous les ordres religieux, à tous ceux faisant partie dune institution religieuse quelconque, de prendre dans la suite sous les portiques et à lintérieur des églises du tabac, soit en mâchant, en le fumant dans des pipes, ou en le prenant en poudre par le nez ; enfin, de nen user de quelque manière que ce soit. Si quelquun contrevient à ces dispositions, quil soit excommunié » 1664 : sous Louis XIV, on crée une « Ferme des tabacs » ou « Ferme Royale »qui gère sa vente. Depuis cette époque, le tabac constitue une importante source de revenu fiscal.

5 Histoire du Tabac 1674 : Colbert étend le monopole à la fabrication, confiée à la Ferme des tabacs. 17OO : le tabac se vend le plus souvent dans les magasins de tabac. Autrefois, il était vendu en Pharmacie. 1791, lAssemblée Nationale déclare labolition du monopole de la Ferme. La découverte de la cigarette sous sa forme actuelle remonterait au XIXème siècle : Louis Nicolas Vauquelin, professeur de chimie, isole un principe actif azoté des feuilles de tabac. La nicotine est complètement identifiée quelques années plus tard. Après 1810, Napoléon 1er instaure un monopole détat pour la culture, la fabrication et la vente avec la création dune régie dEtat. Le tabagisme se répand...Napoléon III fume le cigare et paris fume à lexemple de son souverain

6 Histoire du Tabac 1825 : la cigarette arrive en France sous loeil ironique des fumeurs « sérieux » : le cigare fait son entrée en Belgique, en même temps que lindépendance : première association contre le tabac « Lassociation française contre labus du tabac » 1878 : la première machine à rouler industrielle est présentée à lexposition Universelle cigarettes à lheure. (9000 pièces à la minute actuellement) 1881 : la machine à rouler des cigarettes est commercialisée.

7 Histoire du Tabac 1892 : les méfaits du tabac sont évoqués par certains médecins. Ainsi, Jules Rochard, membre de lAcadémie de médecine nous décrit les pathologies cardiaques et cancéreuses provoquées par le tabac. Fin XIXème siècle en Belgique, lindustrie du tabac est en pleine extension. Fumer le cigare est devenu noble, solennel et rituel. 1908, en France, création de la Fédération Nationale des Syndicats de Planteurs de Tabac (FNPT) 1930, la « cigarette filtre »est inventée.

8 Histoire du Tabac 1944 : apport de la cigarette blonde par les soldats américains, le tabac se répand dans toutes les classes (femmes) 1950 : malgré la parution des premières grandes études épidémiologiques prouvant indiscutablement la toxicité du tabac, la cigarette filtre est commercialisée. Durant la même période, si lindustrie du tabac fait leffort de réduire de moitié le taux de goudrons, elle devient de plus en plus agressive commercialement : première enquête sur les habitudes tabagiques réalisée par Doll et Hill. Le tabac est reconnu par lOMS comme une toxicomanie : lOMS débute son programme de lutte contre le tabagisme : trois directives sont adoptées au niveau européen sur lharmonisation des taxes.

9 Tabagisme en Belgique En 2004, la population belge comptait 27% de fumeurs. Sur 1022 personnes interrogées, 27,4% ont déclaré fumer tous les jours, 5,8% fumer de temps en temps, 66,7% ne jamais fumer. La différence entre les genres se réduit. En 1980 la différence allait du simple au double, actuellement elle est seulement de 5%. La première cigarette est expérimentée à un âge de plus en plus précoce : en 2003, un jeune sur 10 essaie sa première cigarette à 11-12ans, à ans, un jeune sur 4 effectue son premier essai, un jeune sur 3 à ans. Cette première expérience est stimulée par de proches amis ou membres de la famille. Le milieu de vie exerce une influence importante. 7 jeunes sur 1O déclarent quon fume dans leur école.

10

11 Tabagisme en Belgique Les non-fumeurs gagnent du terrain. Les lieux où il est interdit de fumer se multiplient. Les ventes de cigarettes stagnent, les recettes fiscales augmentent : 14,287 milliards dunités en ,314 milliards dunités en Recettes fiscales : 1785 millions en 2002 à 2164 millions en Plan fédéral de lutte contre le tabagisme.

12

13 Fabrication et composition des cigarettes. Le tabac est une solanacée, nicotiana tabacum. Tabacs bruns (cigarettes françaises traditionnelles) Tabacs blonds, séchés à lair chaud. (cigarettes anglaises ou américaine) Tabacs clairs: « goût américain » séchés à lair naturel ou au feu, et tabacs dOrient séchés au soleil Tabacs séchés au soleil autre que les tabacs dOrient (sans propriété aromatique)

14 Fabrication et composition des cigarettes. Au cours de la préparation du tabac, de nombreuses substances (plus de 600), appelées additifs, sont ajoutés au tabac. La consommation : 95% sous forme de cigarettes. Le papier à cigarettes sert denveloppe de soutien et permet de fumer, du fait de sa porosité et de sa combustibilité et représente 5% du poids du tabac. Le filtre (utilisation en 1952), est constitué dun papier douate de cellulose et dacétate de cellulose qui a une action filtrante, entouré dun papier, poreux ou non, assurant le gainage. Le filtre contient éventuellement des granulés tels que du charbon actif. Les micropores permettent de diminuer le rendement, et sont utilisés dans la fabrication de cigarettes dites « légères » et « ultralégères »

15 Composition de la fumée de cigarette. Il existe plusieurs courants de fumée –Le courant principal (primaire) –Le courant latéral (secondaire) –Le courant tertiaire (fumée exhalée par le fumeur) « Machines à fumer » Effet pervers des cigarettes dites légères - phénomène de compensation : –Mettre les doigts sur le filtre pour boucher les micropores ; –Inspiration plus profonde –Prolongation de lapnée ; –Bouffées plus rapprochées ; –En laissant des mégots plus courts. Cigarettes roulées : quantité de goudron plus importante

16 Composition de la fumée de cigarette substances Phase gazeuse : –Gaz carbonique(CO2) : % ; –Monoxyde de carbone (CO) : 3 - 6% ; –Cyanide dhydrogène (CNH) : 0,1-0,2% ; –Composés organiques volatiles (aldéhydes, cétones, ammoniaque...) : 1 - 3% Phase particulaire : le diamètre des particules est compris entre O,1 et 1 micromètre, ce qui permet leur pénétration dans les alvéoles : –Les substances cancérigènes : hydrocarbures polyaromatiques (benzopyrènes,...), dérivés nitrés,hétérocycliques (pyridine...), –Irritants : acroléines...; –Métaux : nickel, cadmium...; –Radicaux libres : quinones, époxydes, composés peroxydes...; –Nicotine

17 Nicotine La nicotine est classée dans la grande famille des alcaloïdes Au même titre que la morphine et lopium. Cest le principal Facteur de dépendance tabagique

18

19 Au commencement Lassimilation progressive des expérimentations liées au tabac et de lhabitude de fumer se produit pendant ladolescence. Depuis ses premiers contacts avec la cigarette jusquà ce quil devienne un fumeur habituel, le sujet traverse une période dapprentissage pouvant être divisée en trois phases. –Initiation et expérimentation –Acquisition de lhabitude –Conservation de lhabitude et dépendance

20 Au commencement Initiation et expérimentation –La curiosité de ladolescent, et découvrir la réalité –Linfluence du groupe –La pression sociale Les prodiges vantés par la publicité, qui favorise linitiation à la consommation de tabac au moins de 3 manières différentes : –Climat de normalisation autour du tabagisme, –Association de la cigarette à des images séduisantes, elle développe une attitude sceptique vis-à-vis des messages préventifs en entretenant une atmosphère de contradiction en ce qui concerne les effets réels du tabac. –Les vedettes La famille qui fume : –Normalisation du tabagisme –Fumer = trait caractéristique du monde des adultes, univers rejeté en ce qui concerne les normes mais objet de désir pour ce qui touche le degré de liberté –Fumer : un rite initiatique –Opposition au monde adulte

21 Au commencement Acquisition de lhabitude Conservation de lhabitude et dépendance

22 Les méfaits Le tabac tue actuellement 1 européen sur 7. Réduction de lespérance de vie de 7 ans. Premier responsable : cancer du poumon. 1 cancer sur 4 est lié au tabac. 1/3 des infarctus du myocarde Autres : maladies du système respiratoire ou vasculaire : BPCO - emphysème - AVC.

23 Effets à court terme Symptômes mineurs qui apparaissent au bout de quelques années de tabagisme régulier : –Fatigue prématurée, –Risque dangine plus élevé, –Augmentation des rhumes, –Toux et expectorations, –Perte dappétit, –Troubles du rythme cardiaque, –Jaunissement des doigts et des dents, –Mauvaise haleine, –Vieillissement de la peau (rides plus profondes) –Irritation des yeux

24 Facteurs qui aggravent le risque La consommation quotidienne de cigarettes La durée de la consommation : la durée du tabagisme a plus dimportance que la quantité fumée. La façon de fumer et la forme du produit tabagique consommé. Le type de cigarettes fumées : le risque est plus élevé pour les cigarettes sans filtre et celles qui ont une forte teneur en goudrons.

25 19400 décès liés au tabagisme Autres exemples de causes de décès 8700Par cancer2155Par suicide 4500Par maladies cardio-vasculaires34576Par maladies cardio-vasculaires 4100Par affections respiratoires1592Par accident de la circulation 2100Pour causes diverses221Du SIDA 169Par meurtre 11OLors dincendies 81Par empoisonnement 16Lors daccidents davions Répartition des décès en Belgique décès en 1995 Le tabac est la première cause de mortalité évitable

26 Les effets sur le système respiratoire Le cancer bronchique: maladie fréquente et grave (survie à 5 ans < 15%). Sa survenue résulte de lexposition isolée, ou combinée, à différents facteurs de risque : fumée de tabac, expositions professionnelles (amiante, silice,..), pollution atmosphérique.. On estime habituellement, quenviron 90% des cancers bronchiques sont liés à la consommation de tabac.

27 Incidence du cancer bronchique en fonction de la durée du tabagisme Incidence annuelle Années de tabagismeFumeurs modérésGros fumeurs 150,005%0,01% 300,1%0,2% 450,5%1%

28 Risques relatifs liés à la fumée de cigarette, avec ou sans bout filtre Cigarettes fuméesHommesFemmes Exclusivement bout filtre 1,0 Avec ou sans filtre1,61,8 Exclusivement sans filtre 1,82,5

29 Risque de cancer bronchique en fonction du type de produit consommé selon 3 études différentes Catégorie Risque relatif Non-fumeurs1,0 Fumeurs de pipe2,53,02,1 Fumeurs de cigares3,01,01,7 Fumeurs de cigarettes 9,09,912,1

30 Risque de cancer bronchique après arrêt du tabac Nombre dannées darrêt HommesFemmes 1-41,10,9 5-90, ,60, ,40, ,40,5 >250,3 Fumeur actif1,0

31 Les effets sur le système respiratoire Le cancer du pharynx et du larynx Bronchopneumopathies chroniques obstructives (BPCO). –Bronchite chronique –Emphysème 10% de la population belge, soit personnes souffrent de BPCO. Dans 90% des cas, le tabac en est la cause Asthme : la fumée de tabac joue un rôle aggravant dans les pathologies asthmatiques, en particulier chez les enfants.

32

33

34

35

36

37

38

39 Les effets sur le système circulatoire Le tabac, le diabète, lhypertension, lexcès de cholestérol et lobésité sont les principaux facteurs de risque daccidents cardiovasculaires. Risque 3 fois plus élevé chez les fumeurs. Les effets sont liés à laction de la nicotine et du CO : la nicotine augmente la pression artérielle et la fréquence cardiaque et la coagulation du sang tandis que le CO réduit loxygénation de lorganisme. Formation de plaques dathérome à lintérieur des artères : athérosclérose qui touche surtout les artères du coeur, du cerveau, et des extrémités.

40 Les effets sur le système circulatoire Insuffisance coronarienne : on attribue à la cigarette 30 à 40% des mortalités coronariennes. Lincidence dinfarctus du myocarde et de décès est supérieure de 70% chez le fumeur. Maladies vasculaires périphériques. Les AVC : accident vasculaire dans le cerveau, regroupant les hémorragies, les thromboses et les embolies. Tout cela peut entraîner la mort de lindividu subitement.

41

42 Autres effets Système nerveux : mal de tête, troubles de la mémoire, nervosité, tremblements. Modification de létat de vigilance (+ ou -) Système urinaire - Cancer de la vessie (1/3) Système reproducteur –Chez lhomme : diminution des spermatozoïdes. Ceux-ci sont souvent anormaux, peu mobiles. 80% des hommes impuissants sont fumeurs. –Chez la femme : risque plus élevé de cancer du col de lutérus (3X plus fréquent) ; diminution de la fécondité, risque plus élevé de GEU, taux davortements spontanés augmenté par 3. Augmentation des fausses couches, risque de placenta praevia augmenté par 3. Le risque davortement spontané est plus important en cas de tabagisme passif (même 1 heure par jour)

43 Autres effets Système digestif : –Cancer de la langue –Cancer de loesophage et du pancréas –Les ulcères Effet sur les dents : déchaussement. Effet sur le poids Effets sur la peau

44 Le tabagisme passif Définition Des produits de la fumée du tabac sont présents dans lorganisme des fumeurs passifs. Des produits dangereux sont présents dans lair des locaux enfumés Présence de marqueurs du tabac dans les liquides organiques des fumeurs passifs Ampleur du problème : la fumée du tabac est la source principale de la pollution de lair dans les intérieurs.

45 Effets du tabagisme passif La fumée secondaire est une menace réelle grave pour la santé publique Risques encourus par lentourage Risque relatif (RR) du fumeur passif comparé au « non- enfumé » Réduction du risque après larrêt dexposition Cancer du poumon chez partenaires du fumeur RR = 1,2 à 1,5 Chez les enfants – Augmentation de la fréquence des bronchites, pneumonies,asthme – Courbe de croissance abaissée Le risque est dose- dépendant : plus lenfant est exposé, plus le risque quil soit malade est important Larrêt des parents devrait avoir un effet favorable Fumer à lextérieur est efficace

46 Effets du tabagisme passif Le tabagisme passif avant la naissance –Les retards, les risques : cause principale de retard de croissance intra-utérine. Lhypotrophie est le principal facteur associé de morbidité et de mortalité. Mortalité en période périnatale et néonatale est doublée si la maman a fumé pendant la grossesse. Poids moyen à la naissance Mère non fumeuse3,500 Kg Mère fumeuse3,200 Kg Différence0,300 Kg

47 Effets du tabagisme passif Le tabagisme passif avant la naissance –Les nouveau-nés exposés à la fumée ont une taille inférieure de 1 cm en moyenne –Une future mère qui arrête de fumer au début du troisième trimestre na pas daugmentation de risque relatif de retard de croissance intra-utérine –Les nouveaux-nés ont une moins bonne fonction pulmonaire à la naissance (bronches hyperréactives) –Développement intellectuel et émotionnel plus difficile Fréquence des avortements augmentée de plus de 25% Accouchements prématurés 2X plus fréquents Augmentation de la mort subite du nourrisson (4 à 9X) si la mère fume durant la grossesse

48 Effets du tabagisme passif Chez lenfant –Irritation des yeux, maux de tête, éternuements, toux, pharyngite,aphonie –Risque 2X : bronchites, bronchiolites,pneumonies... –3X plus de risque dhospitalisation –Le risque dasthme augmente de 21% lorsque lun ou lautre des parents fume. Lien entre la gravité de lasthme et le tabagisme des parents. –Les allergies : les enfants allergiques ont plus souvent de lasthme si les parents fument.

49 Effets du tabagisme passif Chez ladulte –Aggravation des problèmes allergiques, asthmatiques et cardio-vasculaires –Risque daccident ischémique augmenté de 30% –Risque de cancer du poumon 30% plus élevé, en Belgique de 150 à 200 cas de cancers/an.

50 Traitement du tabagisme Stade de préconsidération : conseil minimal ; Stade considération : aide à la maturation de la motivation –Recherche des raisons pertinentes à larrêt ; –Informer des risques ; –Identifier les bénéfices à larrêt ; –Identifier les obstacles potentiels à une tentative darrêt ; –Répéter les conseils à chaque consultation ; Stade de préparation : information sur le sevrage ; Stade daction : aide au sevrage ; Phase de maintenance : prévention des rechutes ;

51 Traitements pharmacologiques

52

53

54

55

56

57

58

59

60

61

62

63

64


Télécharger ppt "Histoire du Tabac Antiquité : les Grecs et Romains fument des feuilles roulées de poirier, deucalyptus ou dautres plantes. Egypte : restes de feuilles."

Présentations similaires


Annonces Google