La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

* Applications de la psychologie médicale en stomatologie.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "* Applications de la psychologie médicale en stomatologie."— Transcription de la présentation:

1 * Applications de la psychologie médicale en stomatologie

2 * Le courant de la psychologie humaniste a représenté pour la stomatologie un progrès remarquable dans le domaine de la communication avec le patient. * Lamélioration des habitudes de communication avec le patient, contribuant à lélimination de lanxiété et de langoisse au moment de lapplication des manœuvres thérapeutiques par le médecin stomatologue. * « loralité » = lanxiété pathologique et la phobie apparues dans le traitement dentaire. * Le comportement associé à loralité * Linitiation de la succion digitale a trois possible origines: lallaitement maternel insuffisant pendant lenfance; des troubles émotionnels; lobtention du plaisir dérivé de la succion.

3 * Dans cette relation, le traitement dentaire suppose limplication de deux personnes: le stomatologue et le patient. * Il y a deux aspects progressifs de ce modèle: la relation réelle – une relation égale et unique entre deux adultes; lalliance en vue du traitement – une évolution de la relation réelle, mais affectée par lanxiété du patient en ce qui concerne lacceptation du traitement dentaire. Dans le cadre de cette relation bivalente medecin-patient, il y a: o Le contrôle dentaire de routine est un exemple du modèle conseils- coopération. o Les séances de traitement dentaire: exemple du modèle actif- passif. o La négociation des objectifs de prévention médicale:un exemple du modèle dimplication mutuelle.

4 Le comportement non verbal * Le toucher – a le rôle de compléter les activités associées à lexamen et au traitement. * La proximité, jusquà 45 cm autour. * La posture et lorientation – à côte du patient. * Les mouvements du corps et les gestes – le médecin doit éviter les mouvements agités du corps. * Les expressions faciales – offrent une confirmation excellente du degré de compréhension de linformation dans le dialogue. * Le contact visuel – le médecin doit le maintien pendant la séance. * Laspect général du medecin et de son cabinet est une forme de respect pour le patient. Le comportement verbal * Le médecin doit adapter ses habiletés de communication en fonction des différentes étapes de la visite chez le dentiste, pour compenser les moments où le dialogue se réalise difficilement.

5 * La psychologie du patient. La douleur – aspects subjectifs et objectifs * Il y a deux types des personnes: ceux qui ont un niveau élevé danxiété; ceux avec un niveau baissé danxiété. * La fréquence des affections somatiques fait les patients âgés supporter difficilement les séances thérapeutiques. * La phobie du dentiste * Lanxiété fait baisser le seuil de perception de la douleur. * - se manifeste par le déclenchement dune anxiété à la fois somatique et psychique qui entraîne la tachycardie.

6 Les maladies du périodonte * - les inflammations de la gencive; la présence des affections du périodonte chez les patients psychiatriques diagnostiqués avec la schizophrénie, la dépression ou la manie a pu être associée à lexistence de la plaque dentaire, des dépôts de tartre résultés à la suite dune hygiène buccale inadéquate. Les caries dentaires * Le stress est associé à lapparition répétée des stomatites, herpes labiaux, caries, etc., car dans toutes ces situations, le stress diminue la réaction immunologique de lorganisme. Les bruxisme et le syndrome algique de larticulation temporo- mandibulaire * Les problèmes peuvent apparaître à cause de la situation de locclusion dentaire et de létat émotionnel du patient.

7 Lanorexie nerveuse * - apparaître surtout chez les jeunes femmes qui réduisent sévèrement la quantité daliments ingérés, étant associée ou non vomissement dans le but dune perte de poids marquée. * - les patientes avec anorexie ont besoin de soins dentaires précoces et de traitements adéquats, qui tiennent compte de lampleur des modifications métaboliques de leur organisme. La xérostomie * - la bouche sèche résulte de la réduction de la salive, phénomène connu sous le nom de xérostomie. * - la dépression est une affection psychiatrique qui est associée à la bouche sèche et à une salivation réduite, soit per se, soit comme résultat de lapplication dune médication antidépressive avec des effets anticholinergiques.

8 * Le stomatologue a la possibilité de reconnaître la pharmacodépendance ou la dépendance de lalcool en observant la pathologie dentaire et buccale spécifique présentée par les personnes qui abusent de la consommation de drogues ou dalcool.

9 Aspects éthiques spécifiques à la pratiques dentaire Lusage du mercure dans la pratique dentaire * Les dentistes utilisent des obturations faite dune alliage de mercure, amalgame, qui est incriminé car il jouerait un rôle dans létiopathogénie de la sclérose multiple ou de la maladie dAlzheimer; les chercheurs soutiennent que le mercure dans lamalgame se retrouverait dans une quantité trop petit pour produire les effets toxiques réclamés. Les maladies infectieuses à transmission parentérale * La hépatite du type C, du type B dont le début a été associé au traitement dentaire.

10 * Essai! * Applications de la psychologie médicale en stomatologie (maximum2 pages) * Sources d`informations: * bibliotheque, * Internet * Bibliographie: Doina Cosman, Psychologie médicale Chapitre 15 (Cluj-Napoca : Editura Medicalã Universitarã "Iuliu Haţieganu", 2011) * !!!Note:Les essais identiques ne seront pas pris en consideration, etant notés avec 0 points. (comme s`ils n`existaient pas).

11 * Je vous remercie de votre attention!


Télécharger ppt "* Applications de la psychologie médicale en stomatologie."

Présentations similaires


Annonces Google