La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Question 5- La raison et la croyance religieuse sont-elles compatibles ?

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Question 5- La raison et la croyance religieuse sont-elles compatibles ?"— Transcription de la présentation:

1 Question 5- La raison et la croyance religieuse sont-elles compatibles ?

2 I-foi et raison sont-elles compatibles lorsquil sagit dexpliquer lhomme et la nature ? A- la question de lorigine des espèces : 1-le créationnisme I-foi et raison sont-elles compatibles lorsquil sagit dexpliquer lhomme et la nature ? A- la question de lorigine des espèces : 1-le créationnisme L'entrée dans l'Arche de Noé. Enluminure de Jacquemard de Hesdin, XVe s., France.

3 Créationnisme : théorie se basant exclusivement sur le texte biblique de la Genèse (ou ses reprises coraniques) pour penser quand et comment se sont formés lunivers, la terre, les êtres vivants, lhomme. -âge de la Terre et de lunivers 4000 ans. -le tout crée en 6 jours -tous seraient présents dès lorigine les espèces sont fixes

4 La scala naturae est la représentation classique de lordre de la création, supposé être hiérarchique et immuable. En haut culmine le créateur, en dessous les anges, puis lhomme, puis le monde animal, le monde végétal, enfin le minéral. Gravure de 1579

5 Carl von Linné ( ) « Il y a autant despèces différentes que lÊtre infini en a créées au départ » Buffon ( ) Les naturalistes au XVIIIe siècle sont créationnistes

6 2. lévolutionnisme de Darwin (1859) Charles Darwin ( )

7 - observation en Argentine : similitudes entre espèces fossiles disparues et les espèces présentes sur le même continent et seulement là. -observation des Galápagos : similitudes et variations entre les espèces de Pinsons. Chaque espèce est adaptée à son milieu. (gros bec grosses graines) « Le voyage à bord du Beagle ( ) »

8 Le rôle du hasard Lévolution peut être expliquée sans avoir recours à lidée dintelligence divine à lœuvre dans la nature La sélection naturelle Elle est la cause principale de la diversité, elle produit ladaptation de chaque espèce à son milieu La transmission héréditaire Une modification sélectionnée se développe jusquà gagner toute une population, qui va séloigner progressivement de lespèce-mère, jusquà former une autre espèce. Les grands principes de la théorie de Darwin

9 Les variétés sont des espèces naissantes!

10 Un exemple dévolution : la couleur des phalènes du bouleau

11 La théorie évolutionniste explique les similitudes et les variations entre les espèces proches : Proailurus, ancêtre le plus probable des félins, vivait il y a 25 millions dannées

12 Patte de lézardPatte de poule Larcheopteryx Ou entre les espèces éloignées :

13 La théorie et lobservation montrent que toutes les espèces vivantes sont parentes : elles ont un ancêtre commun

14 Dans ce cadre, lhomme na pas de place singulière dans lordre de la création - son apparition résulte du concours du hasard et des mécanismes de lhérédité. Rien ne montre quil est le but de la création, ni létape ultime de lévolution.

15 « On ne peut plus croire que l'homme soit l'œuvre d'un acte séparé de création »

16 - Toutes les espèces dhominidés (homo sapiens, homo erectus…) et tous les autres primates (singes compris) ont un ancêtre commun

17

18 Crâne dhomo habilis (conservé au Museum dhistoire naturelle) daté de 1,4 millions dannées Squelette de Lucy, australopithèque de plus de 3 millions dannées découvert en Ethiopie Croquis de lévolution supposée des espèces ancêtres de lhomme

19 La théorie créationniste ne repose que sur la CROYANCE en lautorité de textes sacrés, dont elle affirme, sans preuve, que ceux-ci contiennent la Vérité : toute vérité, et que la vérité. La théorie évolutionniste repose sur la RAISON : elle est justifiée par des arguments décisifs, des preuves, basées sur lexpérience (lobservation) et sur le raisonnement logique (construire une explication cohérente des données observées).

20 La raison : terme équivoque. sens ordinaire : -avoir raison : être dans le vrai -une raison : un motif, un argument, une cause -la raison: connotation morale : suivre la raison = être raisonnable (ex : ne pas boire ou avec modération) Sens philosophique : presque synonyme de lintelligence, mais nuance : capacité duser de son intelligence de manière correcte. Bref : capacité de lhomme de justifier correctement une idée, une décision ou une action.

21 Problème : pour lexplication de la nature ou de lhomme, certains soutiennent que la raison peut et doit sappuyer sur certaines croyances issues de la religion, à titre dhypothèse explicative.

22 B- la complexité de lhomme et de la nature suppose-t-elle une explication religieuse ? 1-largument du dessein intelligent lorganisation du cosmos cet arrangement aussi extraordinaire du Soleil, des planètes, et des comètes, na pu avoir pour source que le dessein et la seigneurie dun être intelligent et puissant. (…). Cet Etre gouverne tout, en tant que Seigneur de tout ce qui est. A cause de sa seigneurie, on a coutume dappeler le seigneur Dieu « Pantocrator » [tout puissant] Newton ( ) est physicien et théologien

23 « cet arrangement aussi extraordinaire du Soleil, des planètes, et des comètes, na pu avoir pour source que le dessein et la seigneurie dun être intelligent et puissant »

24 Lorganisation des êtres vivants Il ne peut y avoir de dessein (design) sans quelquun pour le former (a designer) ; dinvention sans inventeur ; dordre sans choix ; darrangement sans être capable de ranger ; dutilité et de relation à un but, sans quelque être qui puisse se fixer un but ; de moyens convenant à une fin, sans que la fin nait jamais été envisagée, et que les moyens ne lui aient été ajustés. Ajustement, disposition des parties, utilité de moyens en fonction dune fin, rapports des instruments à un usage impliquent la présence dune intelligence et dun esprit. William Paley, Théologie naturelle, 1803

25 Ces penseurs soutiennent que Dieu gouverne lordre du monde. Ils ne sappuient pas directement sur la croyance, mais bien sur des arguments : il y a des raisons de croire. Mais ces raisons sont-elles correctes ?

26 2/ contre lexplication religieuse du monde : les raisons avancées sont ou discutables ou inutiles. il y a des accidents dans la nature : -des désastres naturels

27 Nombre dislamistes ont interprété les inondations de la Nouvelle-Orleans (2007) comme un signe divin : Dieu punit les impies et par ce présage annonce la venue du jugement dernier En lan 64, un grand incendie détruit Rome. Les premiers chrétiens linterprètent comme le signe de la venue imminente de la fin des temps et du jugement dernier.

28

29 - des individus monstrueux John Merrick, dit Elephant Man -tous les organes ne sont pas bien ajustés : appendice; dents de sagesse

30 on a pas besoin de faire appel à Dieu pour expliquer lordre : -lastrophysique explique la formation de lordre cosmique par des mécanismes naturels et une part de hasard -la sélection naturelle explique très bien la formation des organismes vivants et leur adaptation au milieu

31 Bien quun organe ait pu, à lorigine, ne pas être formé dans un but bien précis, sil remplit à présent cette fonction, nous pouvons dire, à juste titre, quil a été spécialement conçu pour cela. Selon le même principe, si un homme a fabriqué une machine dans un but bien précis, mais a utilisé pour sa construction de vieilles roues et poulies, des ressorts usagers, en ne leur faisant subir que de légères modifications, on doit dire de cette machine, dans son ensemble, avec toutes ses pièces constitutives, quelle a été spécialement conçue dans le but visé. Ainsi dans la nature toute entière, presque tous les organes de chaque être vivant ont probablement servi, dans des conditions légèrement modifiées, à des buts divers, et ont joué un rôle dans la machinerie vivante de nombreuses formes spécifiques anciennes, distinctes des formes actuelles.

32 C- concilier la foi et la raison 1- les positions extrêmes Le conflit pousse les partis à radicaliser leur position. le scientisme : courant de pensée soutenant que les sciences de la nature peuvent seules -établir des vérités -guider lhomme et la société vers le progrès et le bonheur. La croyance religieuse est assimilée à la superstition : entièrement fausse.

33 lintégrisme (ou fondamentalisme) : tout courant religieux soutenant que toute vérité est contenue dans les textes sacrés et quil faut suivre à la lettre les règles religieuses établies par la tradition. Mgr Lefebvre, fondateur de la confrérie Saint-Pie-X, qui refuse toute modernisation de lEglise. Il est préférable dadopter une position conciliante.

34 2- séparer les domaines de la foi et de la science. elles ne procèdent pas selon les mêmes principes: -La science se sert de la raison (raisonnement logique et mathématique) et des expériences (observation et expérimentation) -La foi se base sur le « coeur » (Pascal), cest-à-dire lintuition : une connaissance sensible et immédiate « Deux excès : exclure la raison, nadmettre que la raison »

35 Le cœur a ses raisons, que la raison ne connaît point; on le sait en mille choses.

36 elles ne portent pas nécessairement sur les mêmes objets: -La science soccupe de connaître les faits et la manière dont le monde est agencé -La foi porte sur ce quil y a « au-delà » du monde matériel La dernière démarche de la raison est de reconnaître qu'il y a une infinité de choses qui la surpassent; elle n'est que faible, si elle ne va jusqu'à connaître cela. Que si les choses naturelles la surpassent, que dira-t-on des surnaturelles ?

37 elles nont pas nécessairement les mêmes buts : -La science ne soccupe que de connaissance. -La foi a pour but premier un but moral : plaire à Dieu (culte, prière) et assurer notre salut. Lintention du Saint-Esprit est de nous enseigner comment on va au ciel, et non comment va le ciel

38 3- la notion de foi éclairée Les philosophes des Lumières (18 ème siècle) ont appelé lhumanité à sortir de lobscurantisme : cesser de refuser les connaissances rationnelles, en particulier scientifiques. Voltaire Cela nimplique pas de renoncer à la foi : simplement, -la foi ne doit pas entrer en contradiction avec la raison -La foi peut être assistée de la raison, qui peut léclairer sur certains points. Remarque : 12ème siècle en Andalousie : « les lumières andalouses ». Développement des connaissances et dun esprit de tolérance entre les religions, les sciences, la philosophie.

39 Le philosophe musulman Ibn Rush dit Averroës affirme ainsi que la Révélation (coranique) ne peut être en contradiction avec ce que découvre la raison humaine, car: -la raison est un don de Dieu -elle ne cherche quà connaître la création de Dieu. Si une contradiction apparaît, alors il faut interpréter le texte religieux, en sappuyant sur la connaissance de la langue et du contexte historique de la révélation

40 II-foi et raison entre-elle nécessairement en conflit en ce qui concerne les principes de vie ? 1- les principes essentiels de la foi sont daccord avec la raison Exemple : « lamour du prochain », valeur morale de bienfaisance, prônée dabord par le christianisme, peut être aussi soutenue par la raison (la réflexion)

41 « Tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux, car cest la loi et les prophètes » la « règle dor » : il faut aimer son prochain comme soi-même. justification de Jésus : telle est la volonté de Dieu.

42 la théorie morale de Mill justifie la même règle de vie, en se basant sur deux principes rationnels (= élaborés par la réflexion). -« principe dégale considération des intérêts » : pour juger de la meilleure manière dagir dans nos conduites, il faut être impartial « Entre son propre bonheur et celui des autres, lutilitarisme exige de lindividu quil soit aussi rigoureusement impartial quun spectateur désintéressé et bienveillant »

43 - Le « principe dutilité » : Pour savoir si notre action est bonne, il faut estimer la somme de bonheur quelle est capable dengendrer (à terme) Or, être bienfaisant accroît le bonheur de lautre sans forcément entraver le mien

44 « Tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux, car cest la loi et les prophètes » Dans la règle dor de Jésus de Nazareth, nous retrouvons tout lesprit de la morale de lutilité. Faire ce que nous voudrions que lon nous fît, aimer notre prochain comme nous-mêmes : voilà qui constitue la perfection idéale de la moralité utilitariste.

45 2- des conflits persistants entre raison et foi Certains intégristes prônent la violence contre les non croyants, violence qui est injustifiable.

46 mais croyance fanatique, irrationnelle foi éclairée par la raison : il faut interpréter les textes religieux qui semblent appeler à lusage de la violence (Averroès) dans le sens des passages pacifiques.

47 Conclusion : la croyance religieuse est compatible avec la raison si elle ne senferme pas dans lobscurantisme et quelle accepte une lecture critique, nécessaire pour son propre bien.


Télécharger ppt "Question 5- La raison et la croyance religieuse sont-elles compatibles ?"

Présentations similaires


Annonces Google