La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les élèves en difficulté de lecture

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les élèves en difficulté de lecture"— Transcription de la présentation:

1 Les élèves en difficulté de lecture
IUFM Bourgogne Orléans Mercredi 1er février 2012 Ou Mercredi 22 février 2012 Cécile Labard, Professeur documentaliste EREA Simone Veil (Amilly) Nadia Lépinoux-Chambaud, Clge Alain-Fournier (Valençay) Proposer une réponse adaptée aux difficultés de lecture dans le cadre du CDI

2 OBJECTIF : Prendre en charge les élèves en difficulté de lecture
1. Identifier les publics en difficulté de lecture 2. Construire des outils pédagogiques pour répondre aux troubles de lecture 3. Développer un espace et un fonds documentaire adaptés aux usagers et à leurs difficultés Source de l’image : Affiche Net écoute

3 1. Identifier les publics en difficulté de lecture
INTRODUCTION La difficulté de lecture se traduit par une forme d’éloignement avec l’écrit, qu’il soit physique et/ou culturel. Il est du devoir de l’école de multiplier les stratégies pour forcer les rencontres. La présence des CDI, notamment dans le second degré - loin de tout résoudre - apporte et favorise cependant une proximité en matière d’accès à la lecture sous l’angle de la médiation. La lecture au CDI, indissociable de l’écriture, aborde de manière transversale la compréhension et l’entrée dans les textes et les livres. Elle peut alors aider le scolaire et réduire les difficultés. Dans ce pari de la lecture, le plaisir de lire (lire bien et lire beaucoup) est un objectif, pas un moyen ou une fin en soi. 1. Identifier les publics en difficulté de lecture 2. Construire des outils pédagogiques pour répondre aux troubles de lecture 3. Développer un espace et un fonds documentaire adaptés aux usagers et à leurs difficultés

4 1. Identifier les publics en difficulté de lecture
 À partir de la lecture d’un texte de Mallarmé…  Repérage des difficultés de lecture et pistes de remédiation  Conclusion Source de l’image : Affiche Net écoute

5 1. Identifier les publics en difficulté de lecture
Dans la « peau d’un élève », vous aurez 5 minutes pour lire le texte suivant : Lire la suite (…) Voir le document distribué Sources du texte : À partir d’un texte de Mallarmé : Un spectacle interrompu OBJECTIF : s’intéresser aux difficultés de lecture que les élèves peuvent rencontrer Source : Activité proposée par Virginie Volf, professeur documentaliste

6 1. Identifier les publics en difficulté de lecture
QUELQUES CONSTATS : Les élèves ne pensent pas avoir de problèmes de lecture. Ils confondent lecture (compréhension) et déchiffrage : ils sont en effet capables d’oraliser un texte. PROPOSITION D’ENTRÉE pour le professeur : « Qui ne sait pas lire dans cette classe ? Savez-vous tout lire ?  » « Nous sommes tous des mauvais lecteurs. Moi (le professeur), il y a des choses que je ne sais pas lire : le compte- rendu d’un match de baseball par exemple. »  À partir de la lecture d’un texte de Mallarmé : Identifier les difficultés des élèves et proposer une piste de remédiation  Repérage des difficultés de lecture et pistes de remédiation  Conclusion

7 1. Identifier les publics en difficulté de lecture
PROPOSITION D’ENTRÉE pour le professeur : « Nous allons essayer de voir comment vous lisez et comment vous pourriez vous améliorer pour en tirer profit dans toutes les disciplines. » PISTE DE REMÉDIATION : à l’oral lors d’un débat autour du texte OBJECTIF : formaliser le processus de lecture Ils confrontent à l’oral leur propre méthode avec celles de leurs camarades et en dégagent ce qui peut rendre la lecture plus efficace. Exemples de résultats obtenus : « imaginer les choses dans sa tête », « utiliser le dictionnaire pour les mots inconnus » « pour comprendre ce qu’on lit, il faut le vouloir et se poser des questions ».  À partir de la lecture d’un texte de Mallarmé : Identifier les difficultés des élèves et proposer une piste de remédiation  Repérage des difficultés de lecture et pistes de remédiation  Conclusion

8 1. Identifier les publics en difficulté de lecture
REPÉRAGE et REMÉDIATION : Conception erronée, limitée de l’acte de lire Formaliser le processus de lecture Donner un modèle de lecture positive Absence de projet de lecture (= rencontre entre ce que je sais, ce que je cherche et ce que je vois) Se poser des questions avant de commencer la lecture pour une meilleure compréhension du texte  À partir de la lecture d’un texte de Mallarmé…  Repérage des difficultés de lecture et pistes de remédiation  Conclusion

9 1. Identifier les publics en difficulté de lecture
Vitesse de lecture, déchiffrage, vocabulaire (Les élèves se bloquent sur ces difficultés et n’accèdent pas au sens.) Expliquer les mots de vocabulaire importants avant de lire. Pratiquer : « plus on lit, mieux on lit » Connaître plus de vocabulaire (travail en amont) Rendre les élèves acteurs = les amener à s’interroger sur leur lecture (Remarque : parfois, même regarder dans le dictionnaire est une forme de passivité qui évite d’avoir à se poser des questions) Exemples : débat interprétatif, club lecture, défis,…  À partir de la lecture d’un texte de Mallarmé…  Repérage des difficultés de lecture et pistes de remédiation  Conclusion

10 1. Identifier les publics en difficulté de lecture
Grammaire, structure des phrases Relation entre l’intérêt et la compréhension Travail des textes en amont : = identification des difficultés en amont, vocabulaire, contexte, personnages,… = aider à comprendre dès le début, donner des clés de lecture Donner à aimer un texte même si l’élève ne comprend pas tout Exemple : jouer avec la musicalité des mots en poésie  À partir de la lecture d’un texte de Mallarmé…  Repérage des difficultés de lecture et pistes de remédiation  Conclusion

11 1. Identifier les publics en difficulté de lecture
Motivation = lire demande des efforts, il faut donc que la motivation soit forte : une bonne note, la peur de la sanction, la curiosité, le plaisir, le défi, … Faciliter l’accès à la lecture : rompre l’éloignement des élèves avec la lecture grâce à la proximité apportée par le CDI Exemples : présentation de livres, lecture à voix haute, … Proposer un environnement riche en « livres » et adapté Exemples : livres de niveaux variés, livres lus, signalétique réfléchie et lisible, animations, … Interagir socialement avec les autres Exemples : clubs, rallyes, prix littéraire, lecture à des petits, … Valoriser les élèves en les entraînant dans des « aventures culturelles » qui les mobilisent fortement et leur permettent de reprendre confiance en eux. Exemples : créer une histoire avec eux, élaborer un album, un documentaire, … 1. Identifier les publics en difficulté de lecture  À partir de la lecture d’un texte de Mallarmé…  Repérage des difficultés de lecture et pistes de remédiation  Conclusion

12 1. Identifier les publics en difficulté de lecture
Blocages ou stratégies d’évitement Provoquer la rencontre « choc » avec le livre : être le plus possible en contact avec des livres pour avoir la chance de rencontrer le « bon » Exemple : se familiariser avec beaucoup de livres en développant des réseaux de lecture Favoriser l’accès aux livres « déclencheurs » pour stimuler les premières lectures des jeunes collégiens qui sont rarement nos grands classiques. Ils y viennent ensuite ou pas. (* Voir extrait Jean-Paul Sartre, tiré des Mots – diapo suivante). Exemples : les romans de série, les best-sellers ou les livres de fiction ayant été adaptés au cinéma  Développer la médiation culturelle entre les élèves et les œuvres pour rendre le livre familier Exemples : travailler sur l’objet-livre, manipuler le livre, en connaître les clés (index, lexique)…  À partir de la lecture d’un texte de Mallarmé…  Repérage des difficultés de lecture et pistes de remédiation  Conclusion

13 1. Identifier les publics en difficulté de lecture
* Les livres déclencheurs sont rarement nos grands classiques. Ils viennent ensuite. Pour témoin ce texte de Jean-Paul Sartre, tiré des Mots : « Il y eut les petits livres roses, puis, peu à peu, Les Enfants du capitaine Grant, Le Dernier des Mohicans, Nicolas Nickleby, Les Cinq Sous de Lavarède. Je dois à ces boîtes magiques et non aux phrases balancées de Chateaubriand – mes premières rencontres avec la beauté. De ces magazines et de ces livres, j’ai tiré ma fantasmagorie la plus intime : l’optimisme. » Voir BEAUMARD, Maryline.- Comment donner le goût de lire.- Le Monde de l’éducation, n°306, septembre 2002, p  À partir de la lecture d’un texte de Mallarmé…  Repérage des difficultés de lecture et pistes de remédiation  Conclusion

14 1. Identifier les publics en difficulté de lecture
Plus on lit, mieux on lit. Ce n'est que lorsque l'acte de lire devient aisé que l'élève peut s'intéresser au sens et prendre plaisir à se confronter aux supports écrits. « Contribuer à la réussite, c’est créer en chaque enfant l’envie de comprendre, d’interroger et apprendre le monde en leur donnant des raisons d’apprendre mais aussi les moyens d’apprendre. (…) Donner les raisons de lire, c’est d’abord donner l’envie de lire. (…) C’est au bout du compte introduire l’école dans un foisonnement créatif. (…) » Voir BARBERIS, Lucile.- Aimer lire : guide pour aider les enfants à devenir lecteurs.- Bayard jeunesse, CNDP : p  À partir de la lecture d’un texte de Mallarmé…  Repérage des difficultés de lecture et pistes de remédiation  Conclusion

15  La médiation culturelle : les travaux de Serge Boimare
2. Construire des outils pédagogiques pour répondre aux troubles de lecture  La médiation culturelle : les travaux de Serge Boimare  Le patrimoine littéraire du mythe  Pas à pas vers la littérature classique…  Lire pour le plaisir…  Des pistes d’activités… Source de l’image : Affiche Net écoute

16  La médiation culturelle : les travaux de Serge Boimare
Proposition basée sur les travaux de Serge BOIMARE, psychopédagogue et directeur du centre Claude Bernard à Paris. Objectif : mettre en place un dispositif qui prenne en charge les élèves les plus en difficulté pour lesquels la remédiation « classique » ne fonctionne pas. Constat : 15% des adolescents normalement intelligents quittent le système scolaire sans maîtriser les savoirs fondamentaux, même avec un enseignement adapté. Début d'explication : « Inquiétudes excessives et sentiments contradictoires qui les déstabilisent » « Confrontation avec la solitude et le manque » « Idée d'abandon, d'insuffisance ou de persécution » « Stratégies pour éviter de penser » 2. Construire des outils pédagogiques pour répondre aux troubles de lecture  La médiation culturelle : les travaux de Serge Boimare  Le patrimoine littéraire du mythe  Pas à pas vers la littérature classique…  Lire pour le plaisir…  Des pistes d’activités…

17  La médiation culturelle : les travaux de Serge Boimare
Profil de ceux qui sont dans l’évitement de penser : Curiosité qui n’arrive pas à se détacher des préoccupations primaires. Phobie du doute. Relais passé au corps. Pauvreté, insécurité langagières. Les causes : pas de sollicitation suffisante au niveau langagier dans les premières années de leur vie. pas d'initiation suffisante à la frustration (impossibilité d'être dans l'attente nécessaire à tout apprentissage). Dispositif pour repérer ces élèves : Faire lire un texte d'une dizaine de lignes à l'élève qui doit en donner l'idée principale + lui faire écrire sous la dictée une phrase simple + échanger à l'oral pour savoir s'il peut enchaîner deux arguments pour exprimer une idée, s'il est capable de débattre, d'échanger des points de vue. 2. Construire des outils pédagogiques pour répondre aux troubles de lecture  La médiation culturelle : les travaux de Serge Boimare  Le patrimoine littéraire du mythe  Pas à pas vers la littérature classique…  Lire pour le plaisir…  Des pistes d’activités…

18  La médiation culturelle : les travaux de Serge Boimare
Propositions : Les intéresser. Pratiquer le « nourrissage culturel ». Les entraîner à parler, à débattre. Mise en oeuvre dans un établissement scolaire : = séances de 30 mn à 1 heure avec des petits groupes d'élèves (12 maxi) : lecture à voix haute d'un texte du « patrimoine culturel » (10 à 25 mn) échange entre élèves (15 à 25 mn) réponse écrite des élèves à une question soulevée par le texte (temps restant). atelier philo cours de français (2 fois/semaine) projet de classe dans toutes les disciplines remédiation (2 fois/semaine) accompagnement éducatif Bibliographie : BOIMARE, Serge.- L'enfant ou la peur d'apprendre.- Dunod, (2ème éd. 2004) BOIMARE, Serge.- Ces enfants empêchés de penser.- Dunod, 2008 2. Construire des outils pédagogiques pour répondre aux troubles de lecture  La médiation culturelle : les travaux de Serge Boimare  Le patrimoine littéraire du mythe  Pas à pas vers la littérature classique…  Lire pour le plaisir…  Des pistes d’activités…

19  Le patrimoine littéraire du mythe
Activité menée en EREA, proposée par Cécile Labard (2x1 heure) Thésée d'Yvan Pommaux, L’École des Loisirs, 2007 L'histoire que nous allons lire raconte les exploits d'un héros nommé Thésée. Il va combattre des monstres et être aidé par des dieux. Ce genre de récit est appelé un mythe. Repérage sur une carte des lieux où se déroule l'histoire : Colorie en rouge le pays où nous habitons (la France). Colorie en vert le pays où vivent Thésée, Aïthra et Egée (la Grèce). Colorie en jaune l'île où vit Minos, le roi ennemi d'Egée (la Crète). Lecture des pages par l'enseignant Questions orales dirigées ayant pour but de dégager les idées principales du texte lu les élèves proposent des réponses et les argumentent. Après débat, les réponses définitives choisies sont notées au tableau. Rédaction collective du récit de l'enfance de Thésée par le biais d'une dictée à l'adulte 2. Construire des outils pédagogiques pour répondre aux troubles de lecture  La médiation culturelle  Le patrimoine littéraire du mythe  Pas à pas vers la littérature classique…  Lire pour le plaisir…  Des pistes d’activités…

20  Le patrimoine littéraire du mythe
Réinvestissement de l’activité Appropriation du texte écrit avec les élèves au moyen d'une activité différenciée Niveau 1 : l'élève a le texte original sous les yeux. Les mots à recopier sont en gras. Niveau 2 : l'élève a le texte original sous les yeux. Niveau 3 : les mots à recopier sont écrits en désordre au tableau. Recopie les mots qui manquent (une lettre par tiret) L'enfance de Thésée Il y a très longtemps, dans la ville de _ _ _ _ _ _ _, en _ _ _ _ _, vivait une jeune femme prénommée _ _ _ _ _ _. Un jour, elle fut aimée par _ _ _ _ _ _ _ _, le dieu de la _ _ _. Juste après, ce fut au tour d'Egée, roi d' _ _ _ _ _ _ _, d'aimer _ _ _ _ _ _. _ _ _ _ repartit vite à Athènes. Mais avant, il montra à Aïthra qu'il cachait son épée sous un lourd _ _ _ _ _ _. Si elle avait un _ _ _ _ de lui, il pouvait venir le rejoindre avec cette _ _ _ _ en signe de reconnaissance et _ _ _ _ s' occuperait de lui comme un bon père. Neuf mois après, la jeune femme donna naissance à un _ _ _ _ qu'elle appela _ _ _ _ _ _. Il vécut son enfance auprès de sa _ _ _ _ qui ne savait pas qui était vraiment le _ _ _ _. Pendant ce temps, Egée était triste de ne pas avoir de _ _ _ _ pour régner après lui. De plus, il s'inquiétait de la puissance de _ _ _ _ _, roi de _ _ _ _ _, qui pourrait l'attaquer et lui voler son _ _ _ _ _ _ _. 2. Construire des outils pédagogiques pour répondre aux troubles de lecture  La médiation culturelle  Le patrimoine littéraire du mythe  Pas à pas vers la littérature classique…  Lire pour le plaisir…  Des pistes d’activités…

21  Le patrimoine littéraire du mythe
Réinvestissement de l’activité : diversifier les supports pour une étude comparée Réinvestissement du mythe avec un autre ouvrage : L’incroyable aventure de Persée de Valérie Terranova, Réunion des musées nationaux, 2004 Cette histoire est aussi un mythe. Le héros, nommé Thésée, va lui aussi combattre des monstres et être aidé par des dieux. Questionnement sur La Méduse : lieu de vie, transformée par…, pourquoi ? Description écrite : « Corps recouvert d' écailles, tête de femme, ailes immenses, mains avec des griffes, dents en défenses de sanglier, cheveux en serpents, regard qui pétrifie. » Description sous forme de dessin 2. Construire des outils pédagogiques pour répondre aux troubles de lecture  La médiation culturelle  Le patrimoine littéraire du mythe  Pas à pas vers la littérature classique…  Lire pour le plaisir…  Des pistes d’activités…

22  Le patrimoine littéraire du mythe
Réinvestissement de l’activité : diversifier les supports pour une étude comparée Réinvestissement du mythe avec un film : Le choc des Titans de Desmond Davis, Warner Bros,1981 Visionnage du film en trois séances sur la même semaine. Explications générales au fur et à mesure des séances. Mise en relief que l'objectif des futures séquences de travail sera de remarquer et d'expliquer les différences et les ressemblances entre l'histoire dans le film et celle du livre Persée de Valérie Terranova. Exemple de question posée aux élèves : Pourquoi Acrisios n’est-il pas content que sa fille Danaé ait eu un fils? Il a honte parce qu'il ne sait pas qui est le père de cet enfant et qu'elle n'est pas mariée. (film) Les dieux ont dit que si Danaé avait un fils, il tuerait son grand-père. Acrisios ne veut pas mourir. (livre) 2. Construire des outils pédagogiques pour répondre aux troubles de lecture  La médiation culturelle  Le patrimoine littéraire du mythe  Pas à pas vers la littérature classique…  Lire pour le plaisir…  Des pistes d’activités…

23  Pas à pas vers la littérature classique…
« Lectures cursives » en classe de 3ème progression littéraire annuelle proposée par Jane Dreveton, professeur de lettres et Nadia Lépinoux-Chambaud, professeur documentaliste au Collège Alain-Fournier dans l’Indre Cette activité s’étale sur l’année scolaire en proposant et présentant régulièrement des lectures aux élèves. Ces sélections littéraires évoluent implicitement et « en douceur » vers toujours un peu plus de classiques : 1ère étape : choisir un roman parmi une sélection en littérature jeunesse présentée par le professeur documentaliste OBJECTIF VISÉ : Lire avec plaisir en entier un roman choisi. Puis, faire le compte-rendu à l'oral de cette lecture en suivant les axes proposés. CONSTATS : Une grosse majorité d’élèves très enthousiasmés par leur choix de lecture Une participation à l’oral passionnante pour les professeurs et les élèves Une expérience d’échanges littéraires très enrichissante Une évaluation positive 2. Construire des outils pédagogiques pour répondre aux troubles de lecture  La médiation culturelle  Le patrimoine littéraire du mythe  Pas à pas vers la littérature classique…  Lire pour le plaisir…  Des pistes d’activités…

24  Pas à pas vers la littérature classique…
« Lectures cursives » en classe de 3ème 2ème étape : choisir une œuvre autobiographique parmi une sélection en littérature jeunesse et littérature classique présentée par le professeur documentaliste OBJECTIF VISÉ : Lire avec plaisir en entier un roman choisi. Puis, faire un compte-rendu à l'écrit de la lecture en suivant les axes proposés. CONSTATS : Des choix qui sont de moins en moins contraints Des choix attirés par l’histoire et le nombre de pages : des classiques retenus malgré des couvertures peu attrayantes et parfois démodées Le classique se rapproche peu à peu… 3ème étape : choisir une pièce de théâtre parmi une sélection de quatre pièces contemporaines TRAVAIL DEMANDÉ : texte argumentatif 4ème étape : lire des textes parmi les recueils de poésie proposés TRAVAIL DEMANDÉ : écriture de poèmes 5ème étape : choisir un roman parmi une sélection en littérature classique présentée par le professeur documentaliste 2. Construire des outils pédagogiques pour répondre aux troubles de lecture  La médiation culturelle  Le patrimoine littéraire du mythe  Pas à pas vers la littérature classique…  Lire pour le plaisir…  Des pistes d’activités…

25 Activités proposées en 6ème et en 5ème ,
par Nadia Lépinoux-Chambaud En 6ème : Lire avec plaisir un livre de fiction choisi, puis en réaliser l’affiche publicitaire OBJECTIF VISÉ : L’élève doit susciter l’envie de lire le livre qu’il a aimé en faisant sa publicité par le biais d’une affiche au format A4. Seule consigne, l’élève doit faire preuve de créativité, d’imagination et d’originalité. CONSTATS : Les élèves ont joué le jeu en n’hésitant pas à changer leur livre plusieurs fois jusqu’à trouver celui qui leur plaisait vraiment. Les élèves ont éprouvé des difficultés à se détacher de la première de couverture. Les élèves étaient au départ timides dans la conception de l’affiche. Il a fallu développer les idées en faisant appel à des exemples de publicités de produits divers et connus d’eux. L’idée d’un slogan est alors presque devenue automatique pour la majorité. 2. Construire des outils pédagogiques pour répondre aux troubles de lecture  La médiation culturelle  Le patrimoine littéraire du mythe  Pas à pas vers la littérature classique…  Lire pour le plaisir…  Des pistes d’activités…

26 Activités proposées en 6ème et en 5ème ,
par Nadia Lépinoux-Chambaud En 5ème : Lecture à voix haute par le professeur d’un album choisi par la classe. Puis, réaliser en groupe classe la bande annonce de ce livre en vidéo/photo montage. OBJECTIF VISÉ : La classe doit faire la promotion d’un album du CDI. Écriture du scénario d’un court film publicitaire en collaboration avec le professeur de français Manipulation d’un appareil numérique ou d’un caméscope numérique, de logiciels de traitement de l’image (Gimp) et de conception de diaporamas (Photorécit) ou montage vidéo (Movie Maker). Réalisation d’une bande annonce de livre à partir des illustrations des livres ou récupérées dans divers documents (papier ou numérique). EXEMPLES DE BANDES ANNONCES DE LIVRES : Hunger Games Tome Sublutetia Tome Le retour de l’aube Suzanne Collins Eric Senabre Malorie Blackman Voir BIBLIOBSESSION.- Des différents usages des vidéos courtes à l’usage des livres.- Disponible sur : 2. Construire des outils pédagogiques pour répondre aux troubles de lecture  La médiation culturelle  Le patrimoine littéraire du mythe  Pas à pas vers la littérature classique…  Lire pour le plaisir…  Des pistes d’activités…

27  Le patrimoine littéraire du mythe la littérature classique…
Activités proposées en EREA, par Cécile Labard Intitulé de l'action : “ Dis-moi dix mots qui te racontent ” Les élèves de 4ème créent diverses productions littéraires et artistiques à partir d’une sélection de 10 mots. Intitulé de l'action : “ Prix Tam-Tam ” Les élèves de 6ème lisent et se font lire la sélection de fictions du prix Tam-Tam du Salon du livre de jeunesse de Montreuil, puis votent pour leur préférée . Intitulé de l'action : “ Organisation d’un rallye lecture ” Les élèves de 3ème prennent en charge de bout en bout la préparation, l'organisation et le déroulement d'un rallye lecture pour les élèves volontaires de 6e, 5e et 4e. 2. Construire des outils pédagogiques pour répondre aux troubles de lecture  La médiation culturelle  Le patrimoine littéraire du mythe  Pas à pas vers la littérature classique…  Lire pour le plaisir…  Des pistes d’activités

28  Le patrimoine littéraire du mythe la littérature classique…
Activités proposées en 5ème, Par Nadia Lépinoux-Chambaud Rencontre avec un auteur : “ Cécile Le Floch qui a écrit Kmille fait son blog ” Activité n°1 : Lecture à voix haute Activité n°2 : Petits matches d'improvisation Activité n°3 : Travail d'écriture Activité n° 4 : Une banderole de dessins Activité n° 5 : Petit concours de mots croisés Activité n° 6 : Questions à l'auteur Activités inspirées par les pistes proposées sur le site Escapages 2. Construire des outils pédagogiques pour répondre aux troubles de lecture  La médiation culturelle  Le patrimoine littéraire du mythe  Pas à pas vers la littérature classique…  Lire pour le plaisir…  Des pistes d’activités

29  L’album, outil privilégié pour la difficulté de lecture
3. Développer un espace et un fonds documentaire adaptés aux usagers et à leurs difficultés  Organiser l’espace CDI pour prévenir la difficulté  L’album, outil privilégié pour la difficulté de lecture  Diversifier les supports de lecture Source de l’image : Affiche Net écoute

30  L’album, outil privilégié pour la difficulté de lecture
3. Développer un espace et un fonds documentaire adaptés aux usagers et à leurs difficultés AVANT APRÈS  Organiser l’espace CDI pour prévenir la difficulté  L’album, outil privilégié pour la difficulté de lecture  Diversifier les supports de lecture

31  L’album, outil privilégié pour la difficulté de lecture
3. Développer un espace et un fonds documentaire adaptés aux usagers et à leurs difficultés Quelques idées… Mettre en place une signalétique claire avec des caractères très lisibles (casse, taille, couleur...). Adapter les termes désignant les grands domaines du savoir pour qu'ils soient bien compréhensibles (philosophie = se poser des questions).  Organiser l’espace CDI pour prévenir la difficulté  L’album, outil privilégié pour la difficulté de lecture  Diversifier les supports de lecture

32  L’album, outil privilégié pour la difficulté de lecture
3. Développer un espace et un fonds documentaire adaptés aux usagers et à leurs difficultés Quelques idées… Essayer de ne pas regrouper sur une même étagère les documents de plusieurs domaines de savoir, de ne pas surcharger les étagères et d'exposer un bon nombre de livres attrayants à plat. Mettre en place la marguerite documentaire et ses cotes de couleur pour faire le lien avec la BCD, stigmatiser les grands domaines du savoir… et rendre les erreurs de rangement plus visibles. Veiller à ce que les cotes sur les documents soient toutes inscrites dans le même sens de lecture et au même endroit. Proposer au professeur d’arts plastiques de faire fabriquer les affiches signalétiques par les élèves. Mettre en place une signalétique claire avec des caractères très lisibles (casse, taille, couleur...). Adapter les termes désignant les grands domaines du savoir pour qu'ils soient bien compréhensibles (philosophie = se poser des questions). Essayer de placer les documents d'un domaine de savoir sur une étagère, de ne pas surcharger les étagères et d'exposer un bon nombre de livres attrayants à plat.  Organiser l’espace CDI pour prévenir la difficulté  L’album, outil privilégié pour la difficulté de lecture  Diversifier les supports de lecture

33  L’album, outil privilégié pour la difficulté de lecture
3. Développer un espace et un fonds documentaire adaptés aux usagers et à leurs difficultés AVANT APRÈS  Organiser l’espace CDI pour prévenir la difficulté  L’album, outil privilégié pour la difficulté de lecture  Diversifier les supports de lecture

34  L’album, outil privilégié pour la difficulté de lecture
3. Développer un espace et un fonds documentaire adaptés aux usagers et à leurs difficultés AVANT APRÈS  Organiser l’espace CDI pour prévenir la difficulté  L’album, outil privilégié pour la difficulté de lecture  Diversifier les supports de lecture

35  L’album, outil privilégié pour la difficulté de lecture
3. Développer un espace et un fonds documentaire adaptés aux usagers et à leurs difficultés Quelques idées dans BCDI… Compléter systématiquement l'emplacement du document et adapter le vocabulaire (par exemple, périodique = revue). Ne pas faire de résumés trop longs. Privilégier les phrases courtes et utiliser un vocabulaire simple. Il est possible d’intégrer la marguerite des couleurs dans la base du CDI. Proposer au coup par coup aux élèves en difficulté de saisir eux-mêmes de bout en bout, avec votre aide, la notice et le document d’un livre qui leur a plu.  Organiser l’espace CDI pour prévenir la difficulté  L’album, outil privilégié pour la difficulté de lecture  Diversifier les supports de lecture

36  L’album, outil privilégié pour la difficulté de lecture
3. Développer un espace et un fonds documentaire adaptés aux usagers et à leurs difficultés L’intérêt de travailler avec des albums : Support : texte / image qui rend le lecteur actif (allers-retours texte-images). Livres : les albums sont réputés comme “faciles” et assimilés à la lecture plaisir. Remarque : il faut dépasser le “Mme, on n’est plus des bébés”. Voir des exemples d’albums pour les plus grands. Textes : ils sont souvent courts, aérés et en gros caractères. Images : elles sont souvent porteuses de sens et aident à la lecture du texte (compréhension). Bibliographie d’albums  Organiser l’espace CDI pour prévenir la difficulté  L’album, outil privilégié pour la difficulté de lecture  Diversifier les supports de lecture

37  L’album, outil privilégié pour la difficulté de lecture
3. Développer un espace et un fonds documentaire adaptés aux usagers et à leurs difficultés Pistes pour travailler avec les albums : Faire raconter l’histoire contée par un album sans texte. Inventer une histoire à partir des illustrations, puis comparer avec le texte. Étudier la structure d’un album pour en fabriquer un avec les élèves.  Partir d'une illustration pour écrire un poème. Lire un album à des petits, puis faire l’inverse. Lire des albums portant sur un même thème et comparer les histoires. Travailler sur l’implicite et les références littéraires ou artistiques. Faire la différence entre la fiction et le documentaire. Transformer un album en bande dessinée. Reconstituer l’histoire à partir d’illustrations découpées et mélangées. Théâtraliser une histoire.  Organiser l’espace CDI pour prévenir la difficulté  L’album, outil privilégié pour la difficulté de lecture  Diversifier les supports de lecture

38  L’album, outil privilégié pour la difficulté de lecture
3. Développer un espace et un fonds documentaire adaptés aux usagers et à leurs difficultés DIVERSIFIER pour laisser plus de chances à l’élève d’entrer dans l’histoire du livre… A- Un exemple avec le Petit Chaperon rouge Livres lus (CD audio) Albums Versions détournées Livres vus (DVD vidéo) Bibliographie sur le thème du “Petit Chaperon rouge”  Organiser l’espace CDI pour prévenir la difficulté  L’album, outil privilégié pour la difficulté de lecture  Diversifier les supports de lecture A- Un exemple avec le Petit Chaperon rouge B- Une littérature adaptée C- Les livres lus/les livres vus D- La lecture numérique

39  L’album, outil privilégié pour la difficulté de lecture
3. Développer un espace et un fonds documentaire adaptés aux usagers et à leurs difficultés B- Une littérature adaptée = Mettre à disposition des élèves des documentaires et des oeuvres de fiction de bonne qualité, adaptés à la fois à leurs niveaux hétérogènes de lecture, et à leurs attentes. On peut par exemple s’appuyer sur des bandes dessinées ou albums adaptés - voire détournés - des grands classiques de la littérature pour les réconcilier avec le livre et leur apporter une culture littéraire : Bibliographie  Organiser l’espace CDI pour prévenir la difficulté  L’album, outil privilégié pour la difficulté de lecture  Diversifier les supports de lecture A- Un exemple avec le Petit Chaperon rouge B- Une littérature adaptée C- Les livres lus/les livres vus D- La lecture numérique

40  Diversifier les supports de lecture
3. Développer un espace et un fonds documentaire adaptés aux usagers et à leurs difficultés B- Une littérature adaptée On peut également proposer des services documentaires adaptés, comme des bibliographies thématiques, aux élèves et aux professeurs, pour les guider dans leurs choix : Bibliographie sur le programme d’histoire en 3ème, voire au lycée pro Bibliographie Antiquité (Mythologies grecque et romaine) Bibliographie 17ème siècle « Cour du Roi » Bibliographie genre épistolaire Bibliographie genre autobiographique Non disponible Non disponible  Organiser l’espace CDI pour prévenir la difficulté  L’album, outil privilégié pour la difficulté de lecture  Diversifier les supports de lecture A- Un exemple avec le Petit Chaperon rouge B- Une littérature adaptée C- Les livres lus/les livres vus D- La lecture numérique

41  Diversifier les supports de lecture
3. Développer un espace et un fonds documentaire adaptés aux usagers et à leurs difficultés C- Les livres lus / les livres vus Ces supports audio et vidéo peuvent être utilisés collectivement dans le groupe classe pour diversifier les méthodes d’apprentissage ou individuellement de manière ciblée en vue d’une remédiation. On peut par exemple s’appuyer sur des supports audio et vidéo pour permettre d’oraliser l’histoire et faciliter la compréhension de l’élève en difficulté de lecture. Ces formes d’adaptions littéraires sont une autre alternative pour apporter à ces élèves la même culture littéraire que celle de leurs camarades bons lecteurs. Lien éditeurs livres sonores Chut ! De L’école des loisirs Ecoutez lire chez Gallimard jeunesse COLACO ou l’ADAV pour acheter des livres vus avec droits de prêt et de consultation Lecture audio, en ligne : Webmix Symbaloo  Organiser l’espace CDI pour prévenir la difficulté  L’album, outil privilégié pour la difficulté de lecture  Diversifier les supports de lecture A- Un exemple avec le Petit Chaperon rouge B- Une littérature adaptée C- Les livres lus/les livres vus D- La lecture numérique

42  L’album, outil privilégié pour la difficulté de lecture
3. Développer un espace et un fonds documentaire adaptés aux usagers et à leurs difficultés D- La lecture sur support numérique Lecture sur écran digital Contenus numérisés Nos manières de lire, perception et compréhension évoluent selon les supports. À la linéarité de la lecture sur support papier sont opposées la fragmentation et la dispersion de la lecture sur écran. La lecture écran impliquant plus de choix, elle fait donc plus travailler notre cerveau : Moindre lisibilité, Affolement et dispersion des mouvements de l’œil, Ralentissement du traitement de l’information, Lecture superficielle, Saturation, baisse de l’attention et de la concentration, Difficultés de mémorisation… Ces processus de lecture nécessitent donc de nouvelles compétences et de nouveaux apprentissages à développer en classe ou individuellement.  Organiser l’espace CDI pour prévenir la difficulté  L’album, outil privilégié pour la difficulté de lecture  Diversifier les supports de lecture A- Un exemple avec le Petit Chaperon rouge B- Une littérature adaptée C- Les livres lus/les livres vus D- La lecture numérique

43  L’album, outil privilégié pour la difficulté de lecture
3. Développer un espace et un fonds documentaire adaptés aux usagers et à leurs difficultés L’attrait des jeunes pour les écrans entraîne une réelle motivation, que l’École ne doit pas sous- estimée. La lecture sur support numérique ne peut alors pas se penser en opposition au papier, mais plutôt envisager des usages complémentaires en fonction des objectifs visés. Supports mobiles, nomades, Liseuses, Formats d’édition, Ergonomie des objets, Démocratisation de l’accès au savoir, Fonctionnalités… Le contenu numérique peut favoriser l’attractivité, l’intérêt et la personnalisation (c’est-à-dire adapté à des besoins spécifiques) de la lecture. L’accès au Web et l’usage des réseaux permet de combiner l’action de lire, à celle d’écrire et de communiquer, modifiant ainsi la posture du lecteur.  Organiser l’espace CDI pour prévenir la difficulté  L’album, outil privilégié pour la difficulté de lecture  Diversifier les supports de lecture A- Un exemple avec le Petit Chaperon rouge B- Une littérature adaptée C- Les livres lus/les livres vus D- La lecture numérique

44  L’album, outil privilégié pour la difficulté de lecture
3. Développer un espace et un fonds documentaire adaptés aux usagers et à leurs difficultés Le numérique correspond à de nouveaux besoins de lecture pour les usagers, d’où la nécessité d’en maitriser les processus. Le numérique permet de remotiver certains élèves pour des activités de lecture, d’enrichir leur culture littéraire et de construire de nouvelles compétences : Apprendre à repérer la pertinence des informations, À les sélectionner en fonction d’objectifs de lecture précis, À organiser les éléments retenus pour les mettre au service d’une réflexion ou d’une argumentation… Autant de raisons qui conduisent à apprendre à lire différemment, pour mieux lire et retrouver (pourquoi pas !) le goût de la lecture. Propos extraits de la réflexion de : BECCHETTI-BIZOT, Catherine.- Lecture numérique et nouvelles pédagogies.- L’École numérique, n° 07, mars p  Organiser l’espace CDI pour prévenir la difficulté  L’album, outil privilégié pour la difficulté de lecture  Diversifier les supports de lecture A- Un exemple avec le Petit Chaperon rouge B- Une littérature adaptée C- Les livres lus/les livres vus D- La lecture numérique

45  L’album, outil privilégié pour la difficulté de lecture
3. Développer un espace et un fonds documentaire adaptés aux usagers et à leurs difficultés Ressources supplémentaires :   Webmix Symbaloo que vous pouvez consulter : Bureau lecture audio Voix haute Ressources remédiations Collège/LEP/Fle… Proposés par Valérie Neve  Organiser l’espace CDI pour prévenir la difficulté  L’album, outil privilégié pour la difficulté de lecture  Diversifier les supports de lecture A- Un exemple avec le Petit Chaperon rouge B- Une littérature adaptée C- Les livres lus/les livres vus D- La lecture numérique


Télécharger ppt "Les élèves en difficulté de lecture"

Présentations similaires


Annonces Google