La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

« Filer à langlaise » - Partir sans dire au revoir, sans se faire remarquer. Origine Lorigine de cette expression nest pas avérée. Il peut sagir dune.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "« Filer à langlaise » - Partir sans dire au revoir, sans se faire remarquer. Origine Lorigine de cette expression nest pas avérée. Il peut sagir dune."— Transcription de la présentation:

1

2

3

4 « Filer à langlaise » - Partir sans dire au revoir, sans se faire remarquer. Origine Lorigine de cette expression nest pas avérée. Il peut sagir dune vengeance relativement récente vis-à-vis du peuple Outre- manche qui utilise lexpression « to take French leave » (filer à langlaise) pour signifier la même chose. Il peut sagir aussi dune déformation du mot « anguille ». Une autre explication qui viendrait du XVIe siècle où un créancier était appelé un Anglais et on imagine bien le débiteur filer à langlaise lorsque son créancier était dans les parages.

5

6 « Faire la grasse matinée » - Dormir ou rester au lit tard le matin.Origine Cette expression date du XVIe siècle mais on disait alors « dormir la grasse matinée ». Le terme « gras » étant ici compris comme associé à une chose molle et onctueuse, comme peut lêtre un lit dans lequel on se prélasse longuement avec volupté. Mais il peut aussi venir du latin « crassus » ou « épais », pour désigner une matinée plus épaisse que les autres parce quelle se prolonge.

7

8 « Entre chien et loup » - A la tombée du jour. Origine Cette expression a une origine très ancienne. En français, elle date du XIIIe siècle. Elle désigne la période de fin de journée où la clarté est telle quon a du mal à distinguer un chien dun loup.

9

10 « Décrocher la timbale » - Obtenir un objet convoité, parvenir à ses fins. Origine Cette expression date du XIXe siècle. Elle fait allusion aux mâts de cocagne, souvent dressés dans les villages et enduits de suif ou de savon pour les rendre glissants, au sommet desquels on accrochait des victuailles et/ou une timbale dargent, objets qui appartenaient à celui qui réussissait à monter pour les décrocher.

11

12 « Payer en monnaie de singe » - Payer en grimaces ou en fausse monnaie au lieu de payer réellement. Origine Au XIIIe siècle, Saint-Louis décida de faire payer une taxe pour emprunter le pont qui, à Paris, reliait lîle de la Cité à la rue Saint-Jacques. Il y avait toutefois une exception à cette règle : les forains, bateleurs ou jongleurs qui possédaient un singe pouvaient, en guise de paiement, faire faire son numéro à leur animal. Cest cette forme de paiement particulier qui a donné naissance à notre « monnaie de singe ».

13

14 « Autant en emporte le vent » - Se dit des choses auxquelles on sengage ou quon se promet à soi-même et quon nexécute jamais. Origine Cette expression était déjà usitée au XIIIe siècle. Cest depuis le XVIe siècle quelle a un sens très proche de celui daujourdhui, lié à la vanité, à la fugacité des choses et aux promesses sans suite, par allusion aux œuvres humaines fragiles que le vent balaye en nen laissant aucune trace, les faisant tomber dans loubli (« … et le vent les emporta sans quaucune trace nen fut trouvée. » dans lancien testament).

15

16 « Battre la semelle » - Attendre en marchant ou faire les cent pas. Origine Au XVIIe siècle, cette locution signifiait « vagabonder, aller à pied dun lieu à un autre ». Au XIXe siècle, elle voulait dire « frapper le sol de ses pieds pour se réchauffer ».

17

18 « Rouler quelquun dans la farine » - Duper quelquun, lui mentir. Origine Cette expression date du XIXe siècle. Elle serait lassociation de « rouler » (au sens de tromper – « je me suis fait rouler ») et demplois variés du mot « farine » où ce terme désignait des arguments trompeurs. Une autre interprétation voudrait que la « farine » utilisée ici serait celle dont senduisaient les comédiens de lépoque pour se maquiller, ce qui empêchait de les reconnaître et leur permettait ainsi de tromper les gens.

19

20 « Coincer la bulle » - Ne rien faire, se reposer. Origine Cette expression date du XXe siècle et a une origine militaire. Elle se rapporte au travail de mise en place de certaines pièces de lartillerie lourde dont un élément devait être placé à lhorizontale, position confirmée par la bulle dun niveau. Une fois la bulle coincée entre les deux repères voulus, il ny avait plus quà attendre, parfois très longtemps avant davoir à utiliser ou déplacer la pièce.

21

22 « Avoir les dents longues » - Etre très, très ambitieux. Origine Au XIVe siècle, cette expression signifiait « avoir faim ». Puis le côté dur et agressif des dents a provoqué une transformation vers le sens quelle a aujourdhui.

23

24 Expressions et explications prises sur le Net. Musique : Concerto dautomne – Ronald Curtis Orgue Wurtlizer. Conception, réalisation, photos : L. Cavallari. Date : Septembre Mes diaporamas sont hébergés sur le site de

25


Télécharger ppt "« Filer à langlaise » - Partir sans dire au revoir, sans se faire remarquer. Origine Lorigine de cette expression nest pas avérée. Il peut sagir dune."

Présentations similaires


Annonces Google