La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Oléron 2003 Université Mentouri Constantine Faculté des Sciences de lIngénieur Par : Dr. M.S. BOULAHLIB INGENIERIE DES TRANSPORTS.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Oléron 2003 Université Mentouri Constantine Faculté des Sciences de lIngénieur Par : Dr. M.S. BOULAHLIB INGENIERIE DES TRANSPORTS."— Transcription de la présentation:

1 1 Oléron 2003 Université Mentouri Constantine Faculté des Sciences de lIngénieur Par : Dr. M.S. BOULAHLIB INGENIERIE DES TRANSPORTS Une formation innovante à lUMC

2 2 Oléron 2003 Problématique Depuis la nuit des temps, les transports se sont imposés comme un vecteur primordial de communication, déchanges entre les hommes et par conséquent de développement. La mobilité permet à chacun daccéder à lemploi, à lenseignement, aux administrations publiques. Elle est au cœur de lactivité économique et des échanges, de la vie collective et des rapports sociaux, La croissance de la mobilité a des effets négatifs: - La congestion des villes ne cesse de croître. - Le transport urbain génère à lui seul 40% des émissions de CO2 dues aux transports routiers. - Un accident mortel sur trois a lieu en milieu urbain.

3 3 Oléron 2003 Preambule Elle a augmenté considérablement durant la deuxième moitié du XXe siècle - du fait de la diffusion de lautomobile (4-5 millions de voiture en Algérie, et connaît une évolution moyenne de véhicules neufs par an.), - du développement des infrastructures, - de lévolution du système de production, - de la croissance et de la mondialisation de léconomie. Cet essor de la mobilité a essentiellement profité aux transports routiers et aux modes les plus rapides.

4 4 Oléron 2003 CONTEXTE INTERNATIONAL Cependant, le développement des transports est source de nuisances environnementales et sanitaires. Ce secteur est un des premiers émetteur de gaz à effet de serre et le premier consommateur de produits pétroliers. Les transports routiers pèsent fortement dans le bilan des émissions des polluants locaux, notamment des particules fines qui sont nocives pour la santé. En milieu urbain, ces pollutions de proximité affectent directement les populations.

5 5 Oléron 2003 ENERGIES FOSSILES Les moteurs à combustion interne La propulsion et les combustibles Les brûleurs et la production dénergie

6 6 Oléron 2003 Contexte national Le transport terrestre est lun des moyens de transport le plus usuel en Algérie. Que ce soit pour les voyageurs ou pour les marchandises, pas moins de 85% empruntent quotidiennement la route. Mais dans quelles conditions ? Nos grandes villes étouffent et les villes moyennes suivront bientôt. Lanarchie prévaut dans le transport en commun, notamment chez le privé. Le transport privé est ne après la faillite en 90 des entreprises de transport public. Il existe aujourdhui plus de opérateurs et véhicules de transport public a travers le territoire national

7 7 Oléron 2003 Projets nationaux dans les routes et autoroutes Létat algérien Dispose d'un réseau routier considéré comme le plus dense du continent africain, sa longueur est estimée à km de routes (dont km goudronnées) et plus de ouvrages d'art. Complétera ce réseau par un important tronçon de km d'autoroute qui est en voie de réalisation, et qui devrait à terme relier la ville d'Annaba de l'extrême Est jusqu'à la ville de Tlemcen à l'extrême Ouest (12 milliards de dollars). Etudie la réalisation d'une deuxième autoroute des hauts plateaux sur plus de 800 km.

8 8 Oléron 2003 Projets nationaux dans les métros et tramways Ouvrira en 2010 le métro d'Alger, d'une longueur de 14 km et desservant 16 stations, qui fera d'Alger la première ville du Maghreb à être équipée d'un métro. Dotera les trois grandes villes dAlgérie, à savoir Alger, Oran et Constantine, de leur tramway au courant de lannée 2010 (à eux seuls ces deux derniers marchés sont estimés à 1.0 milliard de dollars). Rien qua lEst du pays, Constantine, Batna, Annaba, Sétif, et Ouargla sont concernées par des projets de ce type et à terme toutes les moyennes villes en seront équipées. Projette de construire une usine de montage et de maintenance de tramways à Annaba (2011).

9 9 Projets nationaux dans le ferroviaire Dispose d'un réseau ferroviaire estimer à km, Ce dernier connaît depuis quelques années une électrification au niveau de certains tronçons, ce qui doit conduire incessamment à l'installation de lignes à grande vitesse (LGV, 220 km/h) qui devraient relier les villes les plus importantes du pays. LAlgérie prévoit de multiplier par 3 son réseau ferré en 15 ans, pour parvenir à Km de voies ferrées. 50 milliards de dollars seront consacrés au développement du rail.

10 10 Projets nationaux dans laérien Compte 35 aéroports, dont 13 internationaux. Le plus important est l'Aéroport d'Alger avec une capacité, depuis 2006, de 6 millions de passagers par an. Air Algérie, la compagnie aérienne nationale, domine quant à elle le marché du transport aérien qui compte depuis son ouverture à la concurrence 8 autres compagnies privées. Consacre 1,16 milliards de dollars pour le pour le développement aéroportuaire pour la période allant de 2005 a 2025

11 11 Projets nationaux dans le maritime Pour l'activité portuaire, elle est principalement dominée par les exportations d'hydrocarbures et limportation des biens de consommations et des produits manufacturés. Le premier port d'Algérie est de loin celui d'Arzew, par lequel transite la plus grande part des exportations de pétrole brute d'Algérie et avec un trafic annuel de 40 millions de tonnes de cargaisons. L'état modernise les ports existant et construit de nouveaux.

12 12 Projets nationaux dans les transports en commun Dote toutes les grandes et moyennes villes, dentreprises publiques de transports urbains

13 13 Oléron 2003 Transport et développement durable Pour cela une Stratégie Nationale de Développement Durable à l'instar des pays développés doit être mise en place en concertation avec tous les acteurs de l'acte transport - ministères, - directions des transports, - collectivités locales, - universités. Elle devra mettre en exergue la nécessité de dissocier la croissance économique (PIB) de la demande de transports, afin de limiter les incidences sur lenvironnement (GPL, GNC). Cela implique notamment de réduire les niveaux de consommation dénergie des transports et de sorienter vers des modes alternatifs à la route, tels que le rail et les voies maritimes.

14 14 Oléron 2003 Transport et développement durable Cela implique notamment de réduire les niveaux de consommation dénergie des transports et de sorienter vers des modes alternatifs à la route et aux produits pétroliers notamment dans les grandes villes: Bus et flottes captives au gaz naturel ou au GPL Téléphériques Métros et Tramways Promouvoir les véhicules propres: Hybrides, GPL ou GNC

15 15 Oléron 2003 Devant le manque de cadres spécialisés nécessaires a la mise en application de ce chantier gigantesque, et afin de répondre a cette problématique nouvellement posée et des besoins futures d'un pays comme l'Algérie, en personnel qualifie dans lentretien, lexploitation, la sécurisation et les services. LUMC développe depuis quelques années des thématiques de formation et de recherche qui s'intéressent aux transports, a la maintenance des moyens roulants et aux problèmes de l'environnement inhérent a cette activité et qui s'intitule: "Ingénierie des Transports"

16 LA FORMATION INGÉNIERIE DES TRANSPORTS LUniversité Mentouri Constantine, dans ses efforts de professionnalisation vient douvrir une nouvelle formation en LMD intitulé « Ingénierie des Transports ». Luniversité toujours a lécoute des mutations et transformations de la société et du monde du travail devait rapprochée le monde de lemploi et celui de la formation. Cette nouvelle offre de formation universitaire est unique en Algérie, elle en est à sa deuxième année de formation. Elle enrichira et diversifiera celles déjà existantes, et ouvrira les voies a de nouvelles, sur la problématique des transports, au niveau de l'Université Mentouri de Constantine. L'UMC a lancé voila plus de deux ans plusieurs formations innovantes au plan local, national et international, a savoir: 16

17 FORMATION S INGÉNIERIE DES TRANSPORTS LIT: Licence Ingénierie des Transports (formation en cours). ML: Master Logistique (Master International CEMUR : habilité), MIT: Master Ingénierie des Transports (Habilité, formation en cours), LMR: Licence Maintenance des Moyens Roulants (projet pour 2012). MMR: Master Maintenance des Moyens Roulants (projet pour 2015). 17

18 18 Oléron 2003 Ces nouvelles offres de formation ont enrichies et diversifiées celles déjà existantes, au niveau de l'Université Mentouri de Constantine, Afin de coller aux plus prés des besoins du marché national et aux standards internationaux, les formation dispensées sont par définition pluridisciplinaire (mécanique, maintenance, pollution, environnement, routes, aménagement du territoire, économique, juridique et sociologique)

19 19 Oléron 2003 Objectifs Elles ont comme objectifs. - La professionnalisation dans la formation, la pédagogie et la recherche qui aura comme conséquence directe l'amélioration de la qualité de la formation, et de linsertion professionnelle des étudiants ; - Le développement dune coopération internationale avec des établissements universitaires avec des objectifs pédagogiques (offre de licence et de master, échange de stagiaires) ainsi que recherche. Cette coopération s'articulera essentiellement autour de projet et stage en entreprise. - Le développement des relations avec l'environnement socio-economique ayant trait a lacte transport entourant lUniversité et les universitaires (recherche, pédagogie et administration) par l'accueil de stagiaires, contrat de recherche et de développement sur des thématiques inhérentes aux soucis des partenaires

20 20 Oléron 2003 Les moyens - L'observatoire Doter la formation Ingénierie des Transports dun observatoire dont les objectifs sont: Mise en place de profils de formation adaptée aux besoins des entreprises de transports Évaluation permanente de la formation par les différents acteurs (entreprise, université et anciens étudiants) Prospection des débouchés de la formation Information auprès des lycéens et étudiants du premier cycle. - Laccompagnement des projets d'étudiants Accompagner les étudiants pour une orientation qui soit en accord avec leurs souhaits et soucis d'insertion professionnelle - Relations avec l'Entreprise Stage en entreprise: mettre en place une réelle politique du stage au niveau du nouvelle formation « Ingénierie des Transports », par l'établissement de convention et de protocole de suivi, un suivi et un encadrement en entreprise pour la valorisation du travail du stagiaire. Conseil de perfectionnement Conférences en entreprise et dans l'Université Enseignement associé.

21 21 Oléron 2003 Offres de formations 1 La Licence LIT ( Licence Ingénierie des Transports) formation agréer début de la formation 2008/2009): Elle vise la formation dAgent de soutien: en matière de transports et logistique du transport terrestre et multimodaux, en matière de transports et logistique du transport ferroviaire, en matière de transports et logistique du transport maritime, en matière de transports et logistique du transport aérien, dans le « Contrôle Technique automobile », dans les assurances transports, dans les auto-écoles, en Transit, dans les entreprises de déménagements, dans les entreprises de locations de voitures, dans les entreprises véhicules industriels, dans les entreprises de transports spécialisés. Technico-commerciaux dans le domaine de l'automobile et des transports.

22 22 Oléron 2003 Offres de formation 2.Les Masters 2.1 Le Master MIT (Master Ingénierie des Transports) vise la formation de (master agrrer debut des cours 2010/2011): Consultants, experts en matière de transports et logistique. Chargés d'études et de missions dans les domaines du management environnemental. Examinateurs Permis de Conduire. Consultants auprès des assurances. Responsables d'auto-école Chef déquipe, datelier, de parc automobile Responsables après-vente.

23 23 Oléron 2003 Offres de formation 2.2 Le Master MMR (Master Moyens Roulants) projet à létude. Il vise la formation de: Expert automobile. Examinateur Permis de Conduire, Expert en accidentologie. Chef de parc roulant. Encadrement dans le « Contrôle Technique automobile » Responsable de service technique, commercial ou administratif de concessionnaires automobiles. Responsable d'entretien et maintenance dans les domaines industriels. Agent technico-commercial pour la vente de produits industriels.

24 24 Oléron 2003 Les enseignements A côté des participations intra-universitaires (juristes, sociologues, etc.) de nombreux partenaires peuvent intervenir à travers les: Les enseignements, les ateliers, les travaux sur le terrain, les stages (tutorat).

25 25 Oléron 2003 Débouchés A cet effet et dans une première approche par rapport aux besoins du marché Algérien les débouchés sont nombreux, tant dans le secteur public que dans le secteur privé : Administrations de l'État, organismes gestionnaires des territoires, collectivités locales et organismes qui leur sont liés. Sociétés d'assurances. Groupes automobiles et matériels de transports. Bureaux d'études et d'expertises, cabinets de consultants. Sociétés de transport de personnes et de marchandises. Services logistiques des entreprises. Succursales, concessionnaires, garages, réseaux spécialisés. Entreprises de locations de véhicules. Parcs de véhicules dadministration et parcs privés Entreprises de travaux publics.

26 Recherche LUMC dans son souci permanent dètre a lécoute des besoins de son environnement socio-économique, a crée en 2010 un nouveau laboratoire qui sintéressera aux problématiques des transports et qui sintitulera : Laboratoire Ingénierie des Transports et Environnement LITE 26

27 Recherche Les politiques de transport durable sont, aujourdhui, lexpression de lintégration du développement durable dans le secteur des transports. Les politiques de transport durable valident dautant mieux cette définition que le transport est envisagé traditionnellement comme un facteur de développement. Il convient donc uniquement dans ce cadre de réduire les externalités liées à lactivité de transport, mais pas le niveau de lactivité lui-même. Les actions et les instruments envisagés sorientent ainsi vers la recherche de solutions utilisant de façon optimale tous les modes de transport, et pas uniquement le mode routier, qui génère le plus de nuisances environnementales. Lefficacité des politiques de transport durable consiste donc à envisager les gains en termes de coûts de transport (au sens large) permis par laction publique, en intégrant dans le calcul sous forme monétaire davantage deffets externes du transport. Les politiques de transport durable, en réduisant les coûts du transport incluant les externalités négatives, devraient accroître les utilités et donc le développement. Ce laboratoire vient au moment où notre pays lance un important chantier dans le secteur des moyens de transports tous modes confondus cest ce qui nous a motivé davantage. Le laboratoire aura pour missions essentielles de promouvoir, évaluer et améliorer les différents moyens de transport (métro, tramway, téléphérique, autoroute est ouest etc.), doù la nécessité de créer une nouvelle dynamique de développement scientifique qui prendra en charge les différents aspects techniques, économiques, logistiques, environnementaux et de sûreté de ces moyens. La conception de nouveaux matériels roulants nécessite la détermination des objectifs de disponibilité, de fiabilité, maintenabilité et de sécurité de façon à assurer la meilleure qualité. Il est donc nécessaire de chercher le compromis favorable entre les différents paramètres pour optimiser la répartition des charges entre les coûts dacquisition et les coûts dexploitation du matériel roulant, dans le but dobtenir la disponibilité requise. 27

28 Recherche Dautre part la connaissance des interactions entre les différents paramètres agissants sur le système de transport doit permettre de rationaliser les décisions, de façon à minimiser les coûts dexploitation pour un matériel roulant déjà en service. Lanalyse des différents indicateurs de performance du système de transport est une des approches qui permet de mettre en évidence lefficacité recherchée. Le laboratoire vient répondre aussi à une dynamique pédagogique introduite par le nouveau système de formation LMD. En effet plusieurs formations (licences et mastères) liées à la thématique du laboratoire sont en encours et comptent actuellement un nombre important détudiants. 28

29 Thématiques du laboratoire Les thèmes mis en œuvre rentrent dans la thématique générale du laboratoire à savoir lingénierie des transports durables et environnement. ils englobent en particulier les aspects : hygiène, sécurité et évaluation du risque des moyens de transport Métrologie, Conception et Mobilité dans les systèmes de transport moteurs propres et économie dénergie logistique et maintenance. A partir de ces axes, différents thèmes de recherche qui prendront en compte les aspects de recherche et développement des moyens de transports tous modes confondus seront développés. Nous envisageons étudier les problèmes qui entravent la bonne marche de ce secteur et de proposer des solutions pouvant améliorer lefficacité, la disponibilité, la mobilité et la logistique dans le secteur du transport. 29

30 Coopération internationale Les équipes pédagogiques en place, ont développés depuis plusieurs années des actions de coopérations internationales diverses, avec différentes équipes spécialisées à savoir: INSA/Coria de Rouen en France sur le thème: Moteur et pollution et pollution atmosphérique. IUT Aix en Provence en France sur le thème : Locomotion des personnes à mobilités réduites. IUT Aix en Provence en France sur le thème : Ingénierie des Transports. Université du Havre en France sur le thème : Logistique. Université de Strasbourg en France sur le thème: Gestion des grands projets dans les transports. Université de Sfax en Tunisie sur le thème: Logistique et transport. Université Cadi Ayyad, Safi au Maroc, sur le thème: Enjeux logistique. Le réseau CEMUR entre les université d'Algérie, Tunisie, Maroc et de la France. University Central of Florida UCF Orlando 30

31 Environnement socio-économique De nombreux partenaires peuvent intervenir à travers les enseignements, les ateliers, les travaux sur le terrain et les stages dans les entreprises au niveau national que régional: Ministère des Transports; Ministère de l'Energie; Air Algérie, Tassili Airlines, compagnies aériennes étrangères; Directions des transports des Wilaya; Directions des Transports Urbains; Agence Nationale des Autoroutes; Sonelgaz (convention en finalisation), Sonatrach (production et distribution de l'énergie) ENMTP (convention signée); municipalités (en particulier les Mairies des grandes villes) ; Ports (Annaba, Skikda, Bejaia, Jijel, Collo, El Kala, etc); Aéroports (Constantine, Batna, Annaba, Sétif, Jijel, Bejaia, etc.) SNTF, ETC, Infrafer, SNVI, Agence Nationale des Autoroutes, etc. ; chambres de commerce et d'industrie ; Anvredeth, APRUE; Météo Algérie; Organisations professionnelles du secteur des transports; Associations environnementales. CNFPH: Centre National de Formateur pour Personnes Handicapés de Constantine ONAPH: Office Nationale des Appareillages pour Personnes Handicapés. 31

32 32 Oléron 2003 Conclusion L'ouverture d'une nouvelle filière n'est pas une finalité en soit, mais doit à nos yeux répondre à un besoin en compétence et en qualification que le système LMD se propose de répondre, et nous avons la certitude que les conditions humaines et matérielles sont enfin réunies afin de relever ce défi.

33 Contact Pour toute information, merci de contacter Dr. M.S. BOULAHLIB Département de Génie Mécanique Campus Chaabet Erssas Université Mentouri Constantine 33


Télécharger ppt "1 Oléron 2003 Université Mentouri Constantine Faculté des Sciences de lIngénieur Par : Dr. M.S. BOULAHLIB INGENIERIE DES TRANSPORTS."

Présentations similaires


Annonces Google