La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La propagande nazie et le patriotisme américain à travers la cinématographie Bongrain Arthur Bert Victoria Mardi 17 Avril 2012.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La propagande nazie et le patriotisme américain à travers la cinématographie Bongrain Arthur Bert Victoria Mardi 17 Avril 2012."— Transcription de la présentation:

1 La propagande nazie et le patriotisme américain à travers la cinématographie Bongrain Arthur Bert Victoria Mardi 17 Avril 2012

2 INTRODUCTION Dans cet exposé nous allons vous montrer comment grâce à loutil cinématographique nos gouvernements arrivent à nous manipuler ? Cest pourquoi dans un premier temps, nous avons choisi daborder un film emblématique et reconnu comme étant de la propagande nazi à létat pur ( Le triomphe de la volonté ). Puis, dans un second temps, nous étudierons la source écrite ( Mein Kampf ) de cette œuvre imagée et enfin nous verrons que des grandes puissances auxquelles nous naurions pas forcément pensé utilisent elles aussi la cinématographie pour partager des idéaux : le patriotisme américain à travers Air Force.

3 Le triomphe de la volonté Le titre original de ce film, datant de 1935, est : Triumph Des Willens, tourné en noir et blanc, il décrit notamment le congrès de Nuremberg du NSDAP de 1934.

4 BIOGRAPHIE DE LENI RIEFENSTAHL Leni Riefenstahl, de son vrai nom Berta Helene Amalie Riefenstahl ( ) est une danseuse, actrice, réalisatrice et photographe allemande; elle sera cependant rejetée par la plupart des cinéastes pour sêtre associée au nazisme. En 1932 elle sest rendu à un meeting politique et écrit dans ses mémoires : son discours (dHitler) exerçait sur moi une véritable fascination Après laccession au pouvoir du parti nazi, Adolf Hitler demande à Leni Riefenstahl de filmer les congrès du parti. Celle-ci sen voit honorée et réalise un film documentaire grandiose : Le triomphe de la volonté.

5 Discours aux Jeunesses Hitlériennes Nous sommes frappés demblée par la multitude de procédés que Leni met en œuvre afin de nous montrer un Hitler toujours plus puissant. On peut noter parmi les plus marquants de nombreuses contre-plongées, plongées, panoramas et agrandissements qui illustrent la tonalité grandiose du IIIème Reich qui veut ici être montrée. Chaque image est symbolique : les gros plans sur les jeunes aryens aux cheveux rasés sont révélateurs, derrière ces visages se cachent des esprits complètement embrigadés. Les symboles présents au sein même de ce film symbolique comme le drapeau nous laissent voir une exaltation de la patrie.

6 Hommage aux morts de la Grande Guerre L introduction de la musique est notable. Son ton solennel associé aux effets de tournage panoramiques longs et lents nous laissent apparaitre une trinité dans un contexte héroïque.

7 Discours de clôture Le discours de clôture inscrit ce film dans une thématique documentaire : Hitler évoque le sixième congrès du NSDAP (National-Sozialiste deutsche Arbeiter Partei), lhistoire et les principes du partis nazi mais aussi larmée. Les effets de foule renforcent son immense conviction ( il vocifère ). Ce discours est ancré dans une tonalité solennelle : il revêt en effet laspect dune cérémonie religieuse dans laquelle il simpose dès le début comme maître de cérémonie et où la croix gammée remplace la croix divine.

8 Son œuvre face à lHistoire Après la Seconde Guerre Mondiale, cette célèbre cinéaste fait lobjet de plusieurs procès en raison de son rôle de propagandiste. La célébration de son centenaire en 2002 à dailleurs suscité de nombreuses protestations. Cette œuvre à marqué lHistoire, cest le plus grand documentaire portant sur le nazisme.

9 Idéologies Fondées sur des Textes Mein Kampf (1925)

10 Rapports avec la filmographie C'est un document autobiographique, qui est à la fois le récit de la naissance et du premier développement du parti nazi, ainsi qu un essai et manifeste politique qui énonce les bases idéologiques du programme politique de son auteur.

11 Contenu Principal Mein Kampf exprime plusieurs ambitions difficilement dissociables : le désir d'assimilation culturelle des Juifs (l'extermination physique n'étant à l'époque pas évoquée) et des Tziganes au nom d'une théorie raciale, d'une militarisation expansionniste et d'un renouveau national allemand teinté de vengeance. Il annonce sans ambiguïté le programme du parti nazi, fondé notamment sur la volonté dunification des territoires à population germanique (le pangermanisme) ainsi que la nécessité de s'assurer, en Europe de l'Est, un « espace vital » allemand.

12 Dans un tout autre registre… La propagande nazie était largement fondée sur lamour de la patrie, mais en réfléchissant de plus près à ce sujet-là on saperçoit quune autre grande puissance sest servi de cet outil mais linterprétation est tout à fait différente étant donné que ce sont les Etats-Unis. Dans un toute autre registre, de nombreux cinéastes ont décuplé les valeurs des soldats jusquà linvraisemblable animés par lamour de leur patrie. Cest pour cette raison (non pour faire une comparaison mais bien pour étudier une autre forme de patriotisme à savoir moins prononcée) que nous allons vous présenter lexemple de Air Force.

13 Le patriotisme américain

14 Air Force Air Force est un film de 1943 dirigé par Howard Hawks. Il relate l'histoire de l'équipage du Boeing B-17 Flying Fortress Mary'Ann au début de la guerre du Pacifique. Sorti pendant la guerre, c'est un des premiers films patriotiques destinés à soutenir l'effort de guerre.

15 Synopsis Au début du film le Mary-Ann effectue un vol de la Californie jusquà Hawai. L'escadrille de B-17 non armée arrive sur l'aéroport du célèbre archipel juste pendant l'attaque sur Pearl Harbor des japonais le 7/12/1941. Le film conserve donc un contexte historique authentique. Les radars américains avaient bien détecté la présence davions japonais en approche, mais les avaient confondu avec le vol de B17 attendu. Le B-17 Mary Ann, cette fois-ci armé, poursuit seul son périple en direction de l'atoll de Wake et de la base de Clark Field près de Manille aux Philippines, pendant les attaques répétées des japonais, et quelques heures avant qu'ils ne s'en emparent. C'est l'occasion de montrer le courage et la détermination des soldats américains, alors que rien dans leur situation ne peut les permettre de garder espoir.

16 Propagande anti-japonaise Pour des raisons patriotiques, le film comporte des scènes de propagande anti- japonaise. Il fait en effet état de francs- tireurs japonais lors de l'attaque de Pearl Harbor, ainsi que de camions civils lancés contre les avions américains stationnés. Or les enquêtes ultérieures montrèrent qu'il n'y a eu aucun sabotage ni attaque causés par les civils d'origine japonaise.

17 Commentaire Dans son souci de propagande, le film montre dans sa dernière partie une escadre d'avions américains massacrant une flotte japonaise incluant des gros bâtiments et des porte avions. Cette attaque est irréaliste, car elle met en œuvre à la fois des B17, des chasseurs (inefficaces contre des navires de ligne) et des torpilleurs. C'est une vision très amplifiée de la bataille de la mer de Corail, mais dans la réalité, seules les attaques par des avions embarqués ont été efficaces. Lors de la bataille de Midway, une attaque par une escadrille de B17 a été infructueuse. Les B17 ont été efficaces surtout contre des objectifs à terre.

18 Les batailles navales ont été filmées avec des maquettes de grande dimension. Quelques morceaux d'actualités sont insérés. Notamment une séquence très célèbre d'un navire de ligne qui chavire et dont on voit des membres d'équipage courir sur la coque renversée. Mais il s'agit en fait du cuirassé austro-hongrois SMS Szent István torpillé par des vedettes italiennes devant Premuda le 10 juin Les atterrissages ou décollages sur les bases incendiées ou pendant une attaque japonaise sont réalisés avec une maquette de B17. Par contre, vers la fin du film, on voit une séquence réelle d'amerrissage d'un B17.

19 Pour conclure sur ce film La critique et le public ont apprécié ce film qui faisait écho à la traitrise de l'attaque de Pearl Harbor. Aujourd'hui, l'aspect propagande apparaît clairement, mais il reste un grand film de guerre. C'était un des premiers grands films de Howard Hawks. Le film a été un des plus grands succès commerciaux de George Amy a remporté pour ce film l'Oscar du meilleur montage Le film avait aussi reçu plusieurs nominations.

20 CONCLUSION Ainsi, après avoir étudié ces différents films de propagande quils soient ou nazis ou américains, nous pouvons dire que nos gouvernements, par le biais des images, orchestrent une ingénieuse propagande à laquelle grâce au développement de notre esprit critique nous ne sommes pas obligés de nous soumettre.


Télécharger ppt "La propagande nazie et le patriotisme américain à travers la cinématographie Bongrain Arthur Bert Victoria Mardi 17 Avril 2012."

Présentations similaires


Annonces Google