La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Prise en charge de larrêt cardiaque A.F.I.C.C.T.- Tours 3 juin 2010.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Prise en charge de larrêt cardiaque A.F.I.C.C.T.- Tours 3 juin 2010."— Transcription de la présentation:

1 Prise en charge de larrêt cardiaque A.F.I.C.C.T.- Tours 3 juin 2010

2 Constat de larrêt cardiaque Inconscience Arrêt respiratoire La recherche de pouls ne fait pas partie du constat

3 Larrêt cardiaque est le fait de : Fibrillation ventriculaire +++ Asystolie (pause cardiaque par B.A.V.) Arrêt circulatoire = anoxie cérébrale

4 Plus de 80% des arrêts cardiaques ont pour cause une cardiopathie (très généralement ischémique 79%) souvent première manifestation de linfarctus du myocarde. Arrêts cardiaques

5 Larrêt cardiaque, aujourd hui c est : victimes par an en France, soit 130 par jour ! Soit 10 fois plus de victimes que les accidents de la route !

6 Actuellement en France morts subites par an : ¾ surviennent à domicile ¾ devant témoins le témoin met 4-6 min à reconnaître larrêt cardiaque et à appeler les secours durgence la moitié des témoins ne fait plus rien après avoir appelé les secours Or, délai dintervention des secours : 10 à 30 minutes

7 Aujourdhui en France Seuls 2 à 3 % des victimes survivent après un arrêt cardiaque

8 La RCP et la défibrillation doivent être précoces Seattle, les « paramedics » équipés dun DAE : 31% survie (3376/10879). American Airlines : 40% survie (76/191). Casinos Las vegas : 53 % survie (56/105). Aéroport de Chicago : 56 % survie (10/18).

9 Chaque minute compte ! Il faut agir dès les premières minutes Votre action avant larrivée des secours est déterminante chaque minute qui passe = 10 % de chances de survie en moins

10 Chances de survie apres arrêt cardiaque

11 Ne pas paniquer Se déplacer dans un endroit sécurisé pour vous et la victime Faire 3 gestes simples mais vitaux :APPELERMASSERDEFIBRILLER Que faut-il faire ?

12 Lobjectif Délai réduit à 1min entre le diagnostic darrêt cardiaque et lappel aux secours Que 100 % des témoins pratiquent le massage cardiaque Que des défibrillateurs soient disponibles 10 % de survie à un arrêt cardiaque = vies sauvées !

13 RCP Privilégier la circulation +++ pour maintenir une perfusion myocardique et cérébrale satisfaisante. Les deux insufflations réalisées avant le MCE ne sont plus recommandées MCE seul < MCE + ventilation mais il est acceptable dans les 5 à 8 premières minutes La fréquence du massage est de 100/min Tps compression = tps de relaxation Dépression de 4-5 cm

14 La défibrillation précoce Efficacité du premier choc er choc : 70-90% defficacité sur FV. 1 seul choc est délivré. Reprendre rapidement le MCE. Analyse rythmique suivante à 2 min. 2 ème choc si besoin Lors dun larrêt prolongé, débuter par un MCE de 1 min 30 à 3 minutes avant denvisager un CEE.

15 Défibrillation précoce réalisée par un novice Résultats également satisfaisants Seattle 1 er témoin novice : 23 % survie (30/128) 1 er témoin formé : 50 % survie (25/50)

16 Recommandations du Conseil dEtat - Avril 2007 Favoriser la formation aux gestes de premiers secours Pas de formation obligatoire préalable pour lusage des Défibrillateurs Automatisés Externes Décret du 4 mai 2007 Art. R : « TOUTE PERSONNE, même non médecin, est habilitée à utiliser un défibrillateur automatisé externe répondant aux caractéristiques définies à larticle R » Un contexte favorable

17

18 Au niveau des collectivités locales Guide pratique-recommandations Académie de Médecine Choisir lieu dimplantation des DAE ( 3 critères: fréquentation du site-difficultés daccès-risque élevé daccidents cardiaques)- relié au 15 Achat réf AFSSAPS (automatique ou semi- automatique) Informer et former la population La responsabilité des élus: mythe ou réalité ?

19 Au sein des entreprises Guide pratique Droits et devoirs de lentreprise à légard du personnel (Code du travail) Problème de responsabilité en cas de carence Evaluation du risque au sein de la population salariée :1 AC EN 2 ANS= équipement proposé Rôles primordiaux des médecins du travail et du CHSCT

20 évaluation En cours……par la direction générale de la santé REGISTRE national ReAC(registre électronique des ACR

21

22 Une structure fédératrice LE CHU (Ambulance) Le Pôle de Cardiologie et lARCA (Association Régionale de Cardiologie dAuvergne) Le SAMU 63 LADPC 63 Sanofi-aventis Un comité de pilotage (Pr Jean Cassagnes, Dr François Dissait, Pr Alain Chamoux, M. Jean-Pierre Bastard, Mme Martine Tissier) pour garantir : Le contenu La qualité Le fonctionnement

23 Les gestes qui sauvent : un objectif citoyen Faire prendre conscience à toute la population que porter secours en cas darrêt cardiaque est un geste citoyen Lappel au 15 déclenche les secours médicaux Apprendre le massage cardiaque, geste salvateur qui doit être appliqué le plus rapidement possible Sinitier à lusage du défibrillateur automatique ou semi automatique

24 Lambulance offerte par le CHU

25 Séquence type d'initiation aux gestes qui sauvent. Présentation de l'association « Être et Savoir : Prévention santé ». Information et sensibilisation sur les gestes qui sauvent se font grâce à des supports audiovisuels (2 diaporamas et un film de 8 min) Intervenants : Médecin SAMU ou Cardiologue Formateurs de l'Association Départementale de Protection Civile (ADPC 63) ou de la Croix Rouge :30 minutes de démonstration aux gestes qui sauvent (Chaque formateur dispose de 3 mannequins et de 3 défibrillateurs de démonstration et peut donc prendre en charge 6 personnes)

26 Action avec et pour les institutions Répertorier et localiser les défibrillateurs : établir une cartographie départementale et régionale Créer une signalétique homogène qui permette de repérer les défibrillateurs et de rappeler les 3 gestes essentiels Etablir des partenariats avec les institutions(La Poste) Saisir les Ministres de la Santé et de lIntérieur : Député Maire : Louis Giscard dEstaing Sénateur : Michel Charasse Ministre : Laurent Wauquiez

27 Signalétique des défibrillateurs

28

29

30 La sensibilisation Des autorités : Préfet de Région Recteur Directeur de lARH Élus (Députés, Maires, Conseil Régional, Conseil Général) Des médias régionaux Un parrain sportif emblématique pour la Région

31 Un parrain emblématique Julien MALZIEU Joueur de Rugby ASM Clermont-Auvergne Ailier - International

32 Accompagner les Professionnels de Santé Former tous les médecins généralistes et les pharmaciens Établir un partenariat avec le Conseil de lOrdre des Pharmaciens pour que les défibrillateurs soient positionnés sur les façades des pharmacies (Chamalières) ce qui permet de renforcer le rôle du pharmacien comme acteur de santé publique de proximité

33 Bilan des initiations dans le Puy-de-Dôme depuis septembre 2008 Professionnels de Santé905 Institutionnels1384 Associations1482 Grand Public8960

34 Poursuite de laction en 2010 – 2011… Intégration de la Croix Rouge dans la structure Recensement des matériels mis en place avec les autorités responsables (site internet) Démultiplication de laction sur lAllier, la Haute Loire et le Cantal

35 Après larrêt cardiaque, quelle prise en charge ?

36 Rechercher la cause 88 % des arrêts cardiaques ont pour cause un trouble du rythme Les autres causes sont : Accident vasculaire cérébral Noyade Électrocution Traumatisme thoracique Toxiques (médicaments)

37 La prise en charge préhospitalière et hospitalière La victime réanimée est transférée soit : en Service de Réanimation aux Soins Intensifs de Cardiologie Le traitement dépendra : des résultats des différents examens réalisée du bilan neurologique (séquelles ?) HYPOTHERMIE - FIBRINOLYSE

38 Les causes cardiaques Infarctus du myocarde Maladies du muscle cardiaque, des valves Intoxications médicamenteuses Chez le sportif ( 500 cas/an en France) - cardiopathie hypertrophique - anomalies de naissance des coronaires - dysplasie du ventricule droit Dopage-cannabis-cocaine- stimulants ont un rôle aggravant

39 Si la cause est un infarctus du myocarde Il faut recanaliser lartère coronaire occluse le plus vite possible : THROMBOLYSE ANGIOPLASTIE PRIMAIRE ASSISTANCE CIRCULATOIRE

40 Rechercher la cause Lélectrocardiogramme +++ ECG dInfarctus du myocarde

41 Rechercher la cause Lélectrocardiogramme +++

42 1 er cas : homme de 38 ans Tabagique – Sportif (VTT) Phase aiguë dinfarctus du myocarde inférieur pris en charge à H2 Syncope = BAV complet Mise en place SEES Angioplastie primaire : Franchissement au guide de locclusion CD Thrombo-aspiration Implantation dun stent 3,5 x 20 mm Retrait de la SEES le lendemain FE échographique à J5 = 55 % Convalescence – réadaptation en consultation externe

43 Occlusion Athéro-thrombotique Thrombo-aspiration

44 « Stenting »

45 2 ème cas : homme de 63 ans HTA – Diabète Phase aiguë dinfarctus du myocarde antérieur pris en charge à H6 FV dans lambulance du SAMU Angioplastie primaire : Franchissement de locclusion IVA au guide Thrombo-aspiration Implantation dun stent 3,5 x 16 mm

46

47 Occlusion Athéro-thrombotique Franchissement au guide

48 Thromboaspiration « Stenting »

49 après angioplastie primaireadmission

50

51 - Convalescence en établissement spécialisé - FEVG écho à J30 = 45 %

52 - Si risque de récidive de FV : Implantation dun défibrillateur automatique - Si B.A.V. : Implantation dun stimulateur cardiaque (pacemaker)

53 Après lhospitalisation durgence Le patient qui souffre de séquelles aura besoin de soins de réadaptation 50 % des patients survivant à un arrêt cardiaque reprennent une vie autonome

54 Vivre après un arrêt cardiaque : comment prévenir les rechutes ? Des médicaments La prévention des facteurs de risque Une réadaptation à leffort Un suivi régulier : par le médecin traitant et par le cardiologue

55 Des soins de réadaptation En fonction des séquelles : … Neurologique : Rééducation à la marche, à la parole … Cardiaque : Accompagnement à larrêt du tabac, suivi du régime alimentaire, lutte contre la sédentarité

56 Adoptez des comportements sains : 0 cigarette 5 fruits et légumes par jour 30 minutes dactivité physique par jour La prévention

57 La prévention secondaire Traiter : Une hypertension artérielle Un diabète Un excès de cholestérol Une obésité

58 Être vigilant si antécédents familiaux Se former aux gestes qui sauvent si lun des proches est un sujet à risque Soyez prêt à sauver des vies ! Se former : cest un geste citoyen ! Le rôle de lentourage

59 À linitiative de :


Télécharger ppt "Prise en charge de larrêt cardiaque A.F.I.C.C.T.- Tours 3 juin 2010."

Présentations similaires


Annonces Google