La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

TOGO MMR by 1998: 478 GRAPHIC Population distribution map ? Or MAP showing regions, districts and pop density (if possible mapping of midwives) EDUCATION.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "TOGO MMR by 1998: 478 GRAPHIC Population distribution map ? Or MAP showing regions, districts and pop density (if possible mapping of midwives) EDUCATION."— Transcription de la présentation:

1 TOGO MMR by 1998: 478 GRAPHIC Population distribution map ? Or MAP showing regions, districts and pop density (if possible mapping of midwives) EDUCATION Secondary education completion: 38,8% (UNESCO) distribution by geography Fem adult literacy rates 55,5% MDG 5 Indicators 1 Maternal mortality ratio: Proportion of births attended by skilled health personnel: Non déterminé 3 Contraceptive prevalence rate: 11,1% pour les méthodes modernes 4 Adolescent birth rate: 19,1% 5 Antenatal care coverage (at least one visit and at least four visits) : 83,8% 6 Unmet need for family planning Adolescent Birth Rate: 40,6% DEMOGRAPHICS Total Population en 2010: Urban 40%/Rural Pop 60% (2004) Births per year Crude Birth Rate: 37 Total Fertility Rate: 5,17 IMR: 77% NMR: 42% 0 # Maternal Deaths/year MIDWIFERY WORKFORCE Number and Density Drs/nurse/midwives Distribution (urban/rural or by region) see attachments # Physicians with midwifery skills:159 # Nurses with midwifery skills:1026 # Obstetricians Number and density of Midwives:2105 # Midwives trained to full ICM-WHO competencies:0 # Skilled Birth Attendants: 2105 # Auxiliary Health Workers with midwifery skills:438 PROFESSIONAL ASSOCIATIONS : Midwives (or nurse-midwives) –Public/Private – with number of registered MW: 1 OB/GYN: 1 (SGOT) Estimated workforce shortage for SBA at 90% ? Based on theoritical calculation (WHO) POLICIES Maternal health policy: 2 Policy/Strategy on Midwifery: 1 Financing policy (free services at point of delivery?): 0 Compulsory notification of maternal deaths:1 Maternal death audits or confidential enquiries:1 ANSWERS: 0=No policy; 1=Yes but not applied everywhere; 2=Yes and applied everywhere; x EDUCATION # Schools (Pub/Priv)+ annual medical graduates: 50 # schools (P/P) + annual nursing graduates:100 # schools (P/P) + annual midwife graduates: 50 # graduates with full ICM-WHO competencies: 0 # schools teaching full ICM-WHO competencies: 0 # schools teaching without full ICM-WHO comp Midwifery Faculty (by profession ??): 2 Midwifery - Duration of training: 3 ans -for Theory and Practice: 40% In-Service training: 60% Career opportunities Cost per midwife graduate 6400$ Cost per physician graduate Cost per nurse graduate REGULATION Date and last review of Midwifery Act: 2004 Professional Council /Board YES/NO Midwifery specific YES/NO Autonomous YES/NO Public/Private Responsible for accreditation? Licensing / Re-certification / Validation? # Registered Midwives Electronic Registry YES/NO

2 Country Context General overview of the country situation with regards to maternal health and midwifery (massive lack or mal-distribution)? How is Midwifery addressed in the national health and HRH plans? Role of the private sector/confessional sector? Suivant les résultats de lEDST 1998 le ratio de mortalité maternelle était de 478 pour naissances vivantes et le taux de mortalité néonatal de 42 pour 1000 naissances vivantes. En 2008, lenquête MICS3 indiquait un taux de mortalité infantile de 77 pour 1000 naissances vivantes, une prévalence contraceptive moderne était de 11%, les besoins non satisfaits en PF sont de 40%. La proportion des mères ayant bénéficié de consultation prénatale était de 83,8%. Le niveau encore élevé de la mortalité maternelle résulterait dune inadéquation de loffre de soins en SR, notamment les stratégies de sécurisation des produits SR demeurant encore faibles, limitant laccès des populations aux méthodes de planification familiale et aux SONU. Les données de lenquête sur les soins obstétricaux et néonatals dUrgence (SONU, 2006) indiquaient une faible qualité et une faible disponibilité (0,18 SONU de base pour habitants), cependant la disponibilité des SONUC était acceptable : 0,9 contre 1 SONUC pour habitants mondialement admis. Linadéquation de loffre des soins a comme soubassement, une insuffisance du financement et des ressources humaines qualifiées pour le secteur santé. Loffre des services de santé dans le secteur public compte 1017 structures sanitaires toutes catégories confondues, inégalement réparties sur létendue du territoire ; avec un plateau technique plus ou moins complet. Les structures de référence du niveau central (3 CHU) et les structures intermédiaires (6 CHR) nont pas tous un équipement approprié pour la mise en œuvre des services de santé dus à leur rang. Au niveau périphérique, sur 35 hôpitaux de districts, seulement une dizaine dispose actuellement des blocs opératoires. Le plateau technique (personnel et équipement) nest pas approprié. Le secteur privé/confessionnel contribue de manière significative à l'offre de service de santé. L'intégration des composantes de la Santé de la Reproduction (SR) est complète pour la santé de la mère (PF, maternité à moindre risque), la prévention des IST et du VIH, l'IEC/CCC, la vaccination. Elle demeure incomplète pour le développement des soins obstétricaux et néonatals d'urgence (SONU), la prise en charge des fistules obstétricales, les soins après avortement (SAA) et les services de SR des jeunes et adolescents. Il y a au niveau du Togo une grande pénurie en sage femme. Elle sont inégalement réparties entre le milieu rural et le milieu urbain. Selon le PNDS plus de 80% des sages femmes sont en milieu urbain dont plus de la moitié sont dans la capitale. Le milieu rural est servi par les accoucheuses seulement. Les infirmiers diplômés dEtat aussi apportent leur contribution dans certaines localités. Le nombre décole est passé à 2 depuis lannée académique Mais il y a une grande pénurie denseignants compétents. Les sages femmes sorties de lécole nont pas toutes les compétences conformément à la réglémentation de lOMS-ICM. Par exemple elle ne peuvent pas appliquer les ventouses et autres manoeuvres obstétricales. Quelques rare projets apportent un appui au renforcement des capacité des sages femmes surtout les programmes pays avec les organisation du système des nations unies. Il est important dapporter un appuis au Togo pour: -Revoir les modules de formation des sages femmes -Développer les compétences des monitrices en technique de formation des adultes -Organiser des formations continues pour renforcer les capacités des sages femmes et accoucheuses qui sont déjà sur le terrain. - mettre à la disposion des structures du matériel approprié pour la formation et pour la prestation des services sur le terrain.

3 Opportunities New legislation? New policies? New governance structure? New commitment? New external support? New school or new curricula? Il y a une nouvelle équipe dirigeante au niveau de lécole des sages femmes du Togo. 0n note la création dune seconde école de formation des sages femmes depuis deux ans. Ainsi leffectif des sages femmes formées sera de 80 à partir de la fin de lannée académique Depuis 2004 il y a une harmonisation des horaires mais pas une modification des curricula dans leurs fonds. Il y a un système sous régional dharmonisation des formations en santé et surtout des paramédicaux sous légide de lOOAS. External Support External stakeholder support on Midwifery - UN, Multilateral and Bilateral assistance for midwifery development, NGOs and Foundations involved Dans le domaine des ressources humaines, le Togo bénéficie de lappui des partenaires mutilatéraux (OMS, UNFPA, UNICEF). Ces organisations aident à lélaboration des politiques et procédures de prestation de service en santé maternelle et néonatale. Elles contribuent énormément à la formation continue des agents qui sont sur le terrain surtout les sages femmes et les accoucheuses. Cependant, il ny a aucun appui financier pour léquipement le fonctionnement et les frais pé dagogiques pour la formation de base Dans le cadre de la collaboration bilatérale, lAgence française de Développement a apporté son appui à la région des plateaux entre 2003 et 2009 pour lamélioration des compétences des sages femmes. Ce projet a permis aux sages femmes de reçevoir sur le terrain des formations en soins obstétricaux et néonataux durgence qui prennent en compte lutilisation des ventouses obstétricales, les Soins après avortement et la gestion active de la troisième phase de laccouchement. LONG international Plan Togo en appui au système de santé a aussi contribué à la formation des agents de santé communautaires sur la reconnaissance des signes de danger liés à la grossesse et dans les suites de couches. National Priorities and Policies for Women and Newborns Is there prioritisation for women and newborns (access, free services etc)? Country commitment and institution responsible in MoH and outside National budget for maternal and newborn health: Dans la déclaration de politique générale, le gouvernement a fixé comme priorité lamélioration de la santé Maternelle et infantile. Il a prévu la gratuité de la césarienne et des soins obstétricaux durgence. Mais jusquà ce jour cette politique nest pas encore appliquée faute de moyens et de procédures claires de gestion de cette gratuité. Le Lancement de la CARMMA le 14 septembre 2010, a été un signal fort de lengagement des plus hautes autorités du pays.

4 Innovation Innovative initiatives? Lessons learned at local or national level? Publications of interest La grande innovation concerne le système de recrutement à lENSF. Il faut actuellement avoir le BAC II pour prétendre sinscrire à lécole. Avant il fallait le BEPC. La deuxième grande innovation porte sur le système de LMD qui est en cours dintroduction au niveau de lécole. Challenges Entry into profession/Management of posting and retention/Exit options Educational difficulties, lack of teaching/tutoring staff, lack of practical training; No delegation of authority; Low status of the profession Lécole des sages femmes du Togo souffre dune pénurie des enseignants. Il y a une minorité qui est composée des anciennes sages femmes (14 sur un ensemble de 64 enseingnants) qui sont à lécole en permanence. Les autres enseignants sont des vacataires payés à lheure. Sur les 14 il ny a que deux qui ont reçues une formation de monitrice. Les autres sont les anciennes élèves recrutées après quelques années dexercice sur le terrain. Leur recrutement a été fait à la suite dun concours. Lenseignement évolue progressivement vers le système de Licence-Master et Doctorat. Cette nouvelle programmation nest pas encore totalement appliquée. Donc le plan de carrière est limité au niveau du pays. La seule issue est de repasser le concours de lEcole des Assistants Médicaux (EAM) pour sortir techniciens supérieur de santé. Lencadrement pratique laisse à désirer, faute déquipement adéquat pour lexercices pratique

5 Other Issues? Bottlenecks to scaling-up? Synthesis of main constraints and main decisions/measures to be taken Il y a au niveau du Togo une grande pénurie en sage femme. Elle sont inégalement réparties entre le milieu rural et le milieu urbain. Selon le PNDS plus de 80% des sages femmes sont en milieu urbain dont plus de la moitié sont dans la capitale. Le milieu rural est servi par les accoucheuses seulement. Les infirmiers diplômés dEtat aussi apportent leur contribution dans certaines localités. Le nombre décole est passé à 2 depuis lannée académique Mais il y a une grande pénurie denseignants compétents. Les sages femmes sorties de lécole nont pas toutes les compétences conformément à la réglémentation de lOMS-ICM. Par exemple elle ne peuvent pas appliquer les ventouses et autres manoeuvres obstétricales. Quelques rare projets apportent un appui au renforcement des capacité des sages femmes surtout les programmes pays avec les organisation du système des nations unies. Il est important dapporter un appuis au Togo pour: -Revoir les modules de formation des sages femmes -Développer les compétences des monitrices en technique de formation des adultes -Organiser des formations continues pour renforcer les capacités des sages femmes et accoucheuses qui sont déjà sur le terrain. - mettre à la disposion des structures du matériel approprié pour la formation et pour la prestation des services sur le terrain. Le besoin est de renforcer les effectifs à la formation, cependant ceci sera confranter à un problème finan cier, dinsuffisance de compétence et déquipement pour lencadrement, Le déployement équitable des effectis existant demandent que le pays adopte une politique de régionalisation des postes


Télécharger ppt "TOGO MMR by 1998: 478 GRAPHIC Population distribution map ? Or MAP showing regions, districts and pop density (if possible mapping of midwives) EDUCATION."

Présentations similaires


Annonces Google