La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Développement et justice sociale. Stephane Leyens Département de sciences, philosophies, sociétés Université de Namur FUCID-CETRI – 21 novembre 2012.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Développement et justice sociale. Stephane Leyens Département de sciences, philosophies, sociétés Université de Namur FUCID-CETRI – 21 novembre 2012."— Transcription de la présentation:

1 Développement et justice sociale. Stephane Leyens Département de sciences, philosophies, sociétés Université de Namur FUCID-CETRI – 21 novembre 2012

2 1 Quest-ce que le développement? A.Définition formelle –Améliorer le bien-être et la qualité de vie Quest-ce que le bien-être et la qualité de vie ? développement comme concept normatif B.Définition substantielle –Trouver des normes de bien-être / qualité de vie, afin de: évaluer une situation déterminer des actions visant lamélioration de cette situation évaluer ces actions

3 b1 Développement et biens matériels –Développement consiste en laccroissement des biens matériels et par là, du bien-être de la population Les biens matériels sont essentiels à la qualité de vie Les biens matériels sont aisément évalués Exemple: PIB / projets de développement locaux –Le cas du barrage de la Narmada (Gujarat, Inde) But: augmenter la disponibilité de biens matériels / bien-être Effets connexes: –Désastre environnemental –Populations déplacées: Aborigènes – petits propriétaires Quen est-il de la juste distribution des biens? Quen est-il du droit des personnes?

4

5 b2 Développement et droit –Le développement consiste à: Accroître la quantité totale de biens matériels Distribuer équitablement les biens matériels Garantir les droits fondamentaux pour toutes et tous –Exemple: Etat-providence –La Constitution indienne et les droits pour tous But: garantir les droits fondamentaux à tous

6 La Constitution indienne Preamble We, the People of India, having solemnly resolved [...] to secure Justice, social, economic and political; Liberty of thought, expression, belief, faith, and worship; Equality of status and opportunity And to promote among them all Fraternity assuring the dignity of the individual [...] Do hereby adopt, enact and give to ourselves this constitution Part III Fundamental Rights Not citizen shall on grounds only of religion, race, caste, sex, place of birth, or any of them, be subject to any disability, liability, restriction or condition with regard to access to shops, public restaurants, etc. the use of wells, tanks, etc. (art. 15, 2) Untouchability is abolished and its practice in any form forbidden [...] (art. 17) All citizens shall have the right to [...] practice any profession, or to carry on any occupation, trade or business (art. 17, g) Quid des droits réels (et non seulement formels)?

7 b3 Développement et liberté –Le développement consiste à promouvoir la réelle opportunité quont les personnes daccomplir les projets de vie quelles valorisent. –La dynamique des « réelles opportunités »: 1.Les individus valorisent des actions et des états Ex.: envoyer les enfants à lécole / être éduqué 2.Les biens matériels et les droits sont des moyens daccomplir ce que lon valorise Ex.: droits légaux / revenus / transport public / infrastructures scolaires 3.Mais il existe des facteurs interférant négatifs Ex.: être discriminé et stigmatisé / ne pas être informé des possibilités 4.La réelle opportunité daccomplir ce que lon valorise dépend: –des ressources matérielles et des droits –des facteurs interférant Déterminer ce qui est valorisé / les facteurs interférant ?

8 2 Valeurs et participation A Quels projets de vie valorisés par qui ? –Actions de développement peuvent sopposer à des valeurs traditionnelles Objet de valorisation: les styles de vie Exemple: technologie hydraulique versus collecte communautaire de leau Valeurs elles-mêmes Exemple: système de castes / structure patriarcale gain / perte qualité de vie ? –Déterminer les valeurs « essentielles » des populations locales Description et connaissance: au-delà des idées reçues « exotiques » Evaluation / hiérarchisation des valeurs

9 B Quels sont les facteurs interférant? –Les infrastructures (mobilité) –Les institutions (poids administration, communication) –Les conditions environnementales (climat) –Les valeurs culturelles (rigidité sociale) –Etc. C Détermination par une approche participative –Exemple: PRA (projet FUCID, Palni Hills, Inde)

10 Kodaikanal

11 Kavundji Poondi

12 Les PRA Un groupe de personnes volontaires Un facilitateur Des panneaux Des feutres Du temps

13 Social Maping Social Map, Kavundji, 22/04/09 Social Map, Poondi, 30/04/09

14 Hiérarchisation des problèmes Analyse des tendances Priorisation des problèmes Kavundji, 19/05/09

15 –Lintérêt de la participation est multiple 1.Établir les hiérarchies de valeurs 2.Exprimer publiquement ce qui ce les personnes valorisent 3.Prendre conscience des valeurs que lon défend 4.Soumettre au tribunal du débat les valeurs défendues 5.Renforcer lidentité communautaire 6.Renforcer les capacités de débat / revendication 7.Contribuer à la dignité des personnes –Les limites de lapproche participative: 1.Lenteur du processus / contraintes temporelles 2.Moyens humains / financiers accrus 3.Attentes accrues, et déceptions, des acteurs engagés 4.Perte de contrôle des bailleurs / promoteurs 5.« Mécanique » participative 6.Paradoxe des projets « participatifs » 7.« Participer » ne signifie pas « décider » 8.Le problème des « préférences adaptatives »

16 3 Les préférences adaptatives A. Le problème Une personne peut être conditionnée par son environnement et adapter ses préférences à ses conditions de vie précaires dune telle manière que la satisfaction de ces préférences porte préjudice à son épanouissement. De telles préférences sont appelées « préférences adaptatives ». Le but du développement est daugmenter les réelles opportunités des personnes de satisfaire leurs préférences qui contribuent à leur épanouissement. Les acteurs du développement doivent pouvoir reconnaître les préférences adaptatives afin de ne pas les prendre en considération. Comment reconnaitre les préférences adaptatives?

17 B. Définir les préférences adaptatives Deux intuitions concernant ce quest une préférence adaptative 1.Une préférence qui ne contribue pas à lépanouissement humain Mais: une conception a priori de lépanouissement humain est aveugle aux particularités culturelles 2.Une préférence qui est conditionnée et qui nest pas choisie de façon autonome Mais: la plupart de nos préférences sont conditionnées En accord avec ces intuitions, on peut définir (avec S.Khader, 2011) une préférence adaptative comme étant: 1.une préférence incompatible avec lépanouissement humain, 2.qui a été formée dans des conditions non propices à lépanouissement humain, 3.quune personne naurait pas formée dans des conditions propices à lépanouissement humain.

18 C Deux difficultés 1.Equilibrer différentes dimensions de lépanouissement humain –Dans certains contextes, les personnes adaptent leurs préférences pour satisfaire dautres préférences auxquelles ils attachent plus de valeur. –Un projet de développement qui nierait ces préférences adaptées mettrait en danger lépanouissement global des personnes. 2.Spécifier lépanouissement humain –On peut aisément prendre pour une préférence adapatative une préférence étrange qui est en réalité une condition culturellement située de lépanouissement humain. –Un projet de développement qui nierait ces préférences adaptées mettrait en danger lépanouissement global des personnes. Une théorie du développement doit offrir une méthode pour comprendre l« équilibre » et la « spécification » de lépanouis-sement humain en contexte culturel.

19 D Définir en contexte lépanouissement humain On pourra sappuyer sur une liste générale de facteurs minimaux de développement humain (par ex.: Nussbaum, 2001) Cette liste devra alors être « spécifiée » et « équilibrée » selon les contextes culturels particuliers « Epanouissement humain » aura dès lors une signification –Objective, permettant le dialogue interculturel et évitant le relativisme radical –Relative aux contextes spécifiques, évitant limpérialisme Exemples: Éducation scolaire par rpt à : créativité / santé physique / autonomie Excision génitale par rpt à : intégrité physique / vie sociale


Télécharger ppt "Développement et justice sociale. Stephane Leyens Département de sciences, philosophies, sociétés Université de Namur FUCID-CETRI – 21 novembre 2012."

Présentations similaires


Annonces Google