La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

BÉNÉFICES/RISQUES DES VACCINATIONS Exemples des vaccins HB et de la grippe Dr Dominique LE HOUÉZEC Pédiatre (CAEN) conflits d'intérets : néant Dr Dominique.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "BÉNÉFICES/RISQUES DES VACCINATIONS Exemples des vaccins HB et de la grippe Dr Dominique LE HOUÉZEC Pédiatre (CAEN) conflits d'intérets : néant Dr Dominique."— Transcription de la présentation:

1 BÉNÉFICES/RISQUES DES VACCINATIONS Exemples des vaccins HB et de la grippe Dr Dominique LE HOUÉZEC Pédiatre (CAEN) conflits d'intérets : néant Dr Dominique LE HOUÉZEC

2 VACCIN ANTI-HÉPATITE B Quelques notions théoriques de base Quelques notions théoriques de base Dr Dominique LE HOUEZEC

3 Enveloppe de surface = antigène HBs Enveloppe de surface = antigène HBs Noyau : Capside et ADN viral = antigène HBc Noyau : Capside et ADN viral = antigène HBc Dr Dominique LE HOUEZEC

4 HISTOIRE NATURELLE DU VHB chapitre 1 L'infection par le VHB peut être bruyante ou passer inaperçue : - Forme ictérique =30% Hépatite fulminante (1% des formes ictériques) Hépatite fulminante (1% des formes ictériques) - Forme silencieuse = 70% Dr Dominique LE HOUEZEC

5 HISTOIRE NATURELLE DU VHB chapitre 2 - Guérison = 95% - Portage chronique = 5% (antigène HBs persistant). Contagiosité +++ Portage asymptomatique ou « inactif » Portage asymptomatique ou « inactif » Hépatite chronique = 20 à 30% Hépatite chronique = 20 à 30% Avec risque de cirrhose et Avec risque de cirrhose et de carcinome hépatique de carcinome hépatique Dr Dominique LE HOUEZEC

6 POUR 1000 CAS DHEPATITE B AIGUE 300 HEPATITES ICTERIQUES 700 HEPATITES ANICTERIQUES 3 HEPATITES FULMINANTES MORTELLES 897 à 947 GUERISONS SPONTANEES 50 à 100 HEPATITES B CHRONIQUES 20 à 30 CIRRHOSES 4 à 6 CARCINOMES 70 à 80 PORTEURS SAINS 35 GUERISONS 35 à 45 restent PORTEURS SAINS Dr Dominique LE HOUEZEC

7 SANG +++ (Hépatite sérique) Transfusions sanguines ou produits sanguins, hémodialyse, chirurgie, exploration invasive, acupuncture, mésothérapie, soins dentaires. Toxicomanie intraveineuse, tatouage, piercing, scarifications. VOIE SEXUELLE (Les préservatifs bon moyens de protection) VERTICALE : de la mère à l'enfant lors de l'accouchement HORIZONTALE « sous le toit » SALIVE, LARMES, SUEURS, URINES, SELLES, LAIT MATERNEL = 0 TRANSMISSION Dr Dominique LE HOUÉZEC

8

9 FACTEURS DE RISQUES NOMBREPOURCENT Profession exposée 153,3 Usage de drogues (IV, per-nasales) 10 2,2 2,2 Soins invasifs (transfusion, chirurgie, dialyse, endos.) Autres (Soins dentaires, mésothérapie, pédicure 4599,92,0 Tatouages, piercing 204,4 Risque sexuel 16235,5 Exposition familiale 388,3 Risque périnatal 10,2 Vie en institution 245,3 Voyage en pays endémique 10322,6 Aucun12727,9 Dr Dominique LE HOUÉZEC

10 350 millions de porteurs chroniques dans le monde Dr Dominique LE HOUÉZEC

11

12 INCIDENCE DE lHB 1985/1996 Dr Dominique LE HOUÉZEC

13 Réseau «Sentinelles» (1991/2000) Dr Dominique LE HOUÉZEC

14 Prévalence de lAg HBs chez nouveaux donneurs de sang (Pillonel BEH 1996) Dr Dominique LE HOUÉZEC

15 PRÉVALENCE DE lAg HBs TotalHommesFemmes Femmes enceintes 12 CHU DENIS F. (BEH 1994) 0,72%0,15% (Métropolit aines) Centre Ouest ( GOUDEAU A. Vaccine 1995) 0,2%0,3%0,1% INVS/CNAM (2004) Dont population CMU (4,8%) et sur-représentation population immigrée (11%) 0,65%2,06%1,10%0,21% Dr Dominique LE HOUÉZEC

16

17 Problèmes déontologiques soulevés par lincitation à la vaccination à tout prix Mensonges répandus dans la population afin de majorer le risque de contracter linfection : mise en avant de la contamination salivaire Mensonges répandus dans la population afin de majorer le risque de contracter linfection : mise en avant de la contamination salivaire Majoration des chiffres d'hépatite B en France Majoration des chiffres d'hépatite B en France Réassurance totale et sans conditions sur linnocuité parfaite du vaccin Réassurance totale et sans conditions sur linnocuité parfaite du vaccin Vaccination dune population captive pour laquelle aucun risque de contamination nexiste à cet âge Vaccination dune population captive pour laquelle aucun risque de contamination nexiste à cet âge Mélange du vaccin HB dans un « kit » de 6 valences pour lesquelles les parents risquent de ne pas être avertis ni consultés Mélange du vaccin HB dans un « kit » de 6 valences pour lesquelles les parents risquent de ne pas être avertis ni consultés Fausse sécurité sur la durée de limmunité conférée 20 ou 30 ans plus tard Fausse sécurité sur la durée de limmunité conférée 20 ou 30 ans plus tard Dr Dominique LE HOUÉZEC

18 DURÉE DE LA PROTECTION VACCINALE Rappel tous les 5 ans jusquà 60 ans, soit 16 injections ! (Calendrier vaccinal BEH N°2, 1995) Rappel tous les 5 ans jusquà 60 ans, soit 16 injections ! (Calendrier vaccinal BEH N°2, 1995) 1998 : 3 injections (schéma 0,1,6 mois ) et Protection « probablement à vie » (European consensus group on Hepatitis B, Lancet 2000;355: ) 1998 : 3 injections (schéma 0,1,6 mois ) et Protection « probablement à vie » (European consensus group on Hepatitis B, Lancet 2000;355: ) 2004 : Études de la mémoire immunitaire lors de rappels tardifs 2004 : Études de la mémoire immunitaire lors de rappels tardifs Dr Dominique LE HOUÉZEC

19 AUTEURANNEE Nombre de CAS TYPE DE VACCIN RECULAPRESVACCINABSENCEdACAnti-HBs NON- REPONDEURS APRES RAPPEL PETERSEN KM. (Alaska) V.PlasmatiqueV.Recombinant 9 / 13 ans 5/ 7 ans 61,40%89,40%38,00%10,00% SAMANDARI T. (Alaska) Adolescents 166 Enfants V.Plasmatique et recombinant V.Recombinant 10 /15 ans 5 / 7 ans 40,00%3,00% HAMMIT LL. (Alaska) V.Recombinant 15 ans 49,00% BIALEK SR. (Micronésie) V.Recombinant 15 ans 92,70%52,10% BUT DY. (Chine)200855V.PlasmatiqueV.Recombinant 22 ans 47,60% 47,60% 23,50% 23,50% LU CY. (Chine) V.Plasmatique 15 /18 ans 63,00%28,70% Dr Dominique LE HOUÉZEC

20 Nombre dHB aigues Antona BEH 2007 (mars 2003/Déc ) Dr Dominique LE HOUÉZEC

21 Pathologies REVAHB (2512 dossiers, août 2008 ) Neurologie : 1556 (62%) dont 1167 SEP et 138 démyélinisations « centrales » (52%) Neurologie : 1556 (62%) dont 1167 SEP et 138 démyélinisations « centrales » (52%) Maladies Auto-immunes : 555 (22%) Maladies Auto-immunes : 555 (22%) Maladies « Musculaires » MFM – Fatigue chronique - Fibromyalgie : 207 (8%) Maladies « Musculaires » MFM – Fatigue chronique - Fibromyalgie : 207 (8%) Dr Dominique LE HOUÉZEC

22 Données officielles AFSSAPS (Au 31 décembre 2006 ) 100 millions de doses vaccinales soit 33 millions de vaccinés dont 12 millions denfants < 15 ans 100 millions de doses vaccinales soit 33 millions de vaccinés dont 12 millions denfants < 15 ans 1396 affections démyélinisantes centrales dont 1174 SEP, soit 1,2 SEP pour doses de vaccin 1396 affections démyélinisantes centrales dont 1174 SEP, soit 1,2 SEP pour doses de vaccin 115 atteintes démyélinisantes périphériques (Guillain-Barré) 115 atteintes démyélinisantes périphériques (Guillain-Barré) Sous notification entre 2 et 2,5 (Dr Costagliola 1998) 72% des notifications issues de données REVAHB Dr Dominique LE HOUÉZEC

23 AUTEURS (Année- Pays) Financement Pathologie étudiée Type d'étude Nombre de sujets Durée étudiée RESULTATS TOUZE (1998- France) INSERMEADCas/témoins236/355 2 MOIS OR=1,8(0,7- 4,6) SEP** 2 MOIS OR=2(0,8- 5,4) FOURRIER (1998- France) AFSSAPSEAD Cas observés/ Cas attendus Population Française vaccinée 1994/95/96 2 MOIS 111/102,7 COSTAGLIOLA (1998- France) Capture/ Recapture Sous notification = 2 à 2,5 ZIPP (1998- USA) SKB*EAD Exposés/Non exposés 27229/ (Enfants 65%) 6 MOIS OR=1,3(0,4-4,8) 3 ANS OR=0,9(0,4- 2,1) ABENHAIM (1998-GB) AFSSAPS EAD et SEP Cas/témoins520/ MOIS OR=1,4(0,8-2,4) 12 MOIS OR=1,6(0,6- 3,9) EAD OR=2,2(0,8- 5,9) ASCHERIO (2000- USA) NIH*/ Merck* SEP Cas/témoins "nichée" 192/ MOIS OR=0,7(0,3- 1,8) DE STEPHANO (2003- USA) CDC*/GSK*EADCas/témoins440/ MOIS 0,8(0,4-1,8) 1-5 ANS 1,6(0,8- 3) HERNAN (2004-GB) NMSS*SEPCas/témoins163/ MOIS OR=1,8(0,5- 6,3) 3 ANS OR=3,1(1,5- 6,3)

24 Affections neurologiques prises en ALD Dr Dominique LE HOUÉZEC

25 Affections auto-immunes prises en ALD Dr Dominique LE HOUÉZEC

26 Pathologies indemnisées par la DGS (1995/2005) puis lONIAM ( ) SEP et affections démyélinisantes……………...89 SEP et affections démyélinisantes……………...89 Polyradiculonévrite…………….1 Polyradiculonévrite…………….1 Autre pathologies neuro….1 Autre pathologies neuro….1 Polyarthrites…………………..15 Polyarthrites…………………..15 Spondylarthrites……………..2 Spondylarthrites……………..2 Fibromyalgie……………………..1 Fibromyalgie……………………..1 Autres………………………………..2 Autres………………………………..2 TOTAL = 111 TOTAL = 111 SEP……………………...26 SEP……………………...26 Polyarthrite………...2 Polyarthrite………...2 Spondylarthrites….1 Spondylarthrites….1 Lupus………………..…….1 Lupus………………..…….1 TOTAL = 30 TOTAL = 30 Dr Dominique LE HOUÉZEC


Télécharger ppt "BÉNÉFICES/RISQUES DES VACCINATIONS Exemples des vaccins HB et de la grippe Dr Dominique LE HOUÉZEC Pédiatre (CAEN) conflits d'intérets : néant Dr Dominique."

Présentations similaires


Annonces Google