La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Encoded Archival Description: tout sauf DEAD !

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Encoded Archival Description: tout sauf DEAD !"— Transcription de la présentation:

1 Encoded Archival Description: tout sauf DEAD !
Yves MARCOUX Atelier précongrès Congrès AAQ - 1 juin 2006 Copyright © 2006 Yves Marcoux

2 Copyright © 2006 Yves Marcoux
Plan de l’atelier EAD Début: 9h Introduction (10 min.) Historique d’EAD (15 min.) Nature exacte d’EAD (35 min.) Ressources EAD (15 min.) Projets / initiatives EAD (10 min.) Regards critiques (10 min.) Conclusion (10 min.) Discussion / questions (15 min.) Pause: 10h-10h30 Fin: 11h30 Copyright © 2006 Yves Marcoux

3 Copyright © 2006 Yves Marcoux
1. Introduction Objectifs de l’atelier Qui suis-je? Petit sondage Copyright © 2006 Yves Marcoux

4 Objectifs de l’atelier
1. Introduction Objectifs de l’atelier Donner au participant une idée générale: De ce qu’est EAD Des liens entre EAD et les autres normes archivistiques Des possibilités offertes par EAD Des limites d’EAD Des façons possibles de mettre en œuvre EAD Copyright © 2006 Yves Marcoux

5 Copyright © 2006 Yves Marcoux
1. Introduction Qui suis-je? Informaticien de formation École de bibliothéconomie et des sciences de l’information (EBSI) depuis 1991 (!) Informatique documentaire Gestion d’information numérique (GIN) Groupe départemental de recherche sur les documents structurés (GRDS) Pourquoi moi, ici? Copyright © 2006 Yves Marcoux

6 Copyright © 2006 Yves Marcoux
1. Introduction Petit sondage! Qui… a déjà entendu parler des RDDA? utilise les RDDA dans son travail? a déjà entendu parler de EAD? l’utilise? utilise un logiciel (autre que traitement de texte) pour produire des instr. de rech.? a déjà diffusé un instrument de recherche sur le Web? a déjà produit / utilisé du XML? Unicode? Copyright © 2006 Yves Marcoux

7 Copyright © 2006 Yves Marcoux
2. Historique N.B.: Une histoire états-unienne… Le besoin originel Évolution des normes Apparition d’EAD Copyright © 2006 Yves Marcoux

8 Copyright © 2006 Yves Marcoux
2. Historique Le besoin originel D’après Daniel V. Pitti, le créateur d’EAD: Distribution géographique des fonds est LE problème no 1 des chercheurs Deux niveaux: accès intellectuel (savoir que ça existe) accès au contenu (difficile; encore à peine touché) Accès intellectuel: diffusion / partage des instruments de recherche (IR) La normalisation est bien sûr cruciale Copyright © 2006 Yves Marcoux

9 Copyright © 2006 Yves Marcoux
2. Historique Les premiers efforts Bibliothèques: 1909, Library of Congress idée de partager les cartes de catalogues En 1951, une commission nationale é.-u. (NHPRC) dresse un répertoire national de dépôts d’archives publié en 1961 LC a une idée similaire, aussi en 1951; publié sur papier de 1962 à 1994! Copyright © 2006 Yves Marcoux

10 Le numérique: MARC-AMC
2. Historique Le numérique: MARC-AMC MARC = Machine Readable Cataloguing Grand succès pour les bibliothèques dès 1970 Archives and Manuscript Control Défini par NISTF* de la SAA* vers 1980 * National Information System Task Force de la Society of American Archivists Copyright © 2006 Yves Marcoux

11 Copyright © 2006 Yves Marcoux
2. Historique APPM Archives, Personal Papers, and Manuscripts Stephen L. Hensen, 1983 2e éd (APPM2) Donne des règles d’écriture pour le MARC-AMC, mieux adaptées que les AACR2 (Anglo-American Cataloguing Rules) Copyright © 2006 Yves Marcoux

12 Copyright © 2006 Yves Marcoux
2. Historique MARC-AMC + APPM Grand succès pour la description des dépôts et collections, mais pour les instruments de recherche… Longueur limitée à caractères Trop restrictif pour certains instruments de recherche (IR) Traite très mal les descriptions hiérarchiques (fonds, série, sous-série, …) Copyright © 2006 Yves Marcoux

13 Copyright © 2006 Yves Marcoux
2. Historique Pré-EAD 1993: Berkeley Finding Aid Project (BFAP), Université de Berkeley, Californie Identifie SGML* en remplacement du MARC comme syntaxe de base pour une norme de description d’instruments de recherche SGML est la base de HTML, le langage du Web, qui commence alors à remplacer Gopher pour les accès en ligne * Standard Generalized Markup Language, norme ISO 8879, 1986 Copyright © 2006 Yves Marcoux

14 Copyright © 2006 Yves Marcoux
2. Historique enfin… EAD ! BFAP avait défini une « DTD » SGML (Document Type Definition) appelée FindAid juillet 1995: Rencontre à Ann Arbor rebaptisée « Encoded Archival Description » EAD Version 1.0 (1998) EAD Version 2002 Plus aligné sur ISAD(G)v2 Copyright © 2006 Yves Marcoux

15 Copyright © 2006 Yves Marcoux
2. Historique Statut normatif d’EAD Norme maintenue par: Network Development and MARC Standards Office de la Bibliothèque du congrès (Library of Congress) états-unienne en partenariat avec la Society of American Archivists, qui est responsable du développement intellectuel Copyright © 2006 Yves Marcoux

16 Copyright © 2006 Yves Marcoux
3. Nature exacte d’EAD EAD est un langage pour des descriptions de fonds d’archives (i.e., d’instruments de recherche) Contexte d’archives historiques Lien avec d’autres normes archivistiques EAD spécifie un encodage informatique Vocabulaire (DTD) XML Quelques exemples Copyright © 2006 Yves Marcoux

17 EAD sert à décrire des fonds
3. Nature exacte d’EAD EAD sert à décrire des fonds Tout comme les instruments de recherche traditionnels… Donc, un document EAD est simplement un instrument de recherche! Mais d’une forme particulière (numérique) Respectant des règles qui facilitent son échange et son traitement informatique Copyright © 2006 Yves Marcoux

18 De quoi est composée une norme de description archivistique?
3. Nature exacte d’EAD De quoi est composée une norme de description archivistique? Contrôle d’autorité codage informatique des « notices d’autorité » Éléments descriptifs + règles de structuration Règles d’écriture Règles de codage informatique Copyright © 2006 Yves Marcoux

19 Quelques normes de description
3. Nature exacte d’EAD Quelques normes de description Contrôle d’autorité ISAAR (CPF) 2 [ + EAC ] RDDA ( = RAD) Éléments descriptifs + structure ISAD(G)v2 DACS MARC-AMC Règles d’écriture APPM Codage informatique EAD MARC États-unis Etats-Unis (avant) Canada N.B.: EAD ajoute aussi certains éléments descriptifs et structurels Copyright © 2006 Yves Marcoux

20 Norme de structure, non de contenu
3. Nature exacte d’EAD Norme de structure, non de contenu « EAD is a data structure and not a data content standard. It does not prescribe how one formulates the data that appears in any given data element - that is the role of external national or international data content standards. » (Design Principles for Enhancements to EAD Dec. 2002) Mais aussi norme de codage informatique Copyright © 2006 Yves Marcoux

21 Copyright © 2006 Yves Marcoux
3. Nature exacte d’EAD ISAD(G)v2 ISAD(G): Generalized International Standard for Archival Description Norme générale et internationale de description archivistique Conseil international des archives Deuxième édition, adoptée par le Comité sur les normes de description, Stockholm, Suède, septembre 1999 Copyright © 2006 Yves Marcoux

22 Copyright © 2006 Yves Marcoux
3. Nature exacte d’EAD ISAAR (CPF) 2 International Standard Archival Authority Record for Corporate Bodies, Persons and Families Norme internationale sur les notices d'autorité archivistiques relatives aux collectivités, aux personnes et aux familles Commission du CIA sur les normes de description 2e édition, 2003 Copyright © 2006 Yves Marcoux

23 Copyright © 2006 Yves Marcoux
3. Nature exacte d’EAD DACS Describing Archives: A Content Standard Reprend les idées de APPM, mais de façon plus compatible avec ISAD(G) Endossé par la SAA aux É.-U. Au Canada: RDDA (RAD) Copyright © 2006 Yves Marcoux

24 Extensible Markup Language
3. Nature exacte d’EAD Extensible Markup Language XML Copyright © 2006 Yves Marcoux

25 Copyright © 2006 Yves Marcoux
3. Nature exacte d’EAD XML, c’est quoi? eXtensible Markup Language = Langage de balisage généralisable Définie par le W3C en février 1998 (v1.0) W3C = World Wide Web Consortium Format de documents numériques Format de documents structurés Format normalisé Copyright © 2006 Yves Marcoux

26 Format de documents numériques
3. Nature exacte d’EAD Format de documents numériques Tout comme Word, HTML, PDF, ... Documents = fichiers (.xml) Documents peuvent être: imprimés, échangés, diffusés sur le Web convertis vers autres formats (ex. PDF, HTML) liés à d’autres documents par des liens hypertextuels Copyright © 2006 Yves Marcoux

27 Format de documents structurés
3. Nature exacte d’EAD Format de documents structurés Un format utilisant le balisage par dessus un format texte Les documents XML sont aussi des fichiers texte (Unicode) Balises (à la <HTML>) identifient début et fin des éléments constitutifs du document Un exemple: un mémo Copyright © 2006 Yves Marcoux

28 Qu’est-ce qu’un fichier texte?
3. Nature exacte d’EAD Qu’est-ce qu’un fichier texte? Suite de caractères codés en binaire Aucune mise en forme (couleur, police, taille, italique, etc.) sauf majuscules / minuscules, espaces et changements de ligne Structure informatique la plus simple Avantages de la simplicité Avec Unicode: universel malgré tout Copyright © 2006 Yves Marcoux

29 Exemple d’un fichier texte
3. Nature exacte d’EAD Exemple d’un fichier texte Copyright © 2006 Yves Marcoux

30 Copyright © 2006 Yves Marcoux
3. Nature exacte d’EAD Un mémo en XML <mémo> <auteur> Julia Royer </auteur> <destinataires> <nom> Jean Picard </nom> <nom> Émilie Dugré </nom> </destinataires> <sujet> Invitation </sujet> <corps> <para> Veuillez noter que la prochaine réunion du conseil d’administration se tiendra le septembre </para> <para> SVP, avisez-moi dans les plus brefs délais si vous ne pouvez pas y assister. </para> </corps> </mémo> Copyright © 2006 Yves Marcoux

31 Copyright © 2006 Yves Marcoux
3. Nature exacte d’EAD mémo corps sujet destinataires auteur para nom "Émilie Dugré" "Jean Picard" "Invitation" "Julia Royer" "Veuillez noter que ... le 27 septembre 2012." "SVP, avisez-moi ... pouvez pas y assister." Copyright © 2006 Yves Marcoux

32 Copyright © 2006 Yves Marcoux
3. Nature exacte d’EAD XML: à quoi ça sert? Documents textuels (rapports, mémoires) Fiches, dossiers (médical, d’employé) Métadonnées (MARC, GILS, Dublin Core) Formulaires, documents administratifs (PV) Communication savante (revues) Référence (dictionnaires, encyclopédies) Multimédia, hypermédia (présentations) Etc. Copyright © 2006 Yves Marcoux

33 Copyright © 2006 Yves Marcoux
3. Nature exacte d’EAD Comment ça marche? Balisage logique… Balisage extensible (généralisable)… Séparation contenu-traitement Pour la restitution: feuilles de styles Autres applications de traitement Copyright © 2006 Yves Marcoux

34 Copyright © 2006 Yves Marcoux
3. Nature exacte d’EAD Balisage logique Philosophie: les balises traduisent la structure logique du contenu, et non sa mise en page ou un autre traitement Les documents ne contiennent aucune information de mise en page Amène une séparation contenu-traitement bénéfique Exemple: XML versus Word Copyright © 2006 Yves Marcoux

35 Sur papier MÉMORANDUM De: Julia Royer À: Jean Picard Émilie Dugré
3. Nature exacte d’EAD Sur papier MÉMORANDUM De: Julia Royer À: Jean Picard Émilie Dugré Sujet: Invitation ____________________________________________ Veuillez noter que la prochaine réunion du conseil d’administration se tiendra le 27 septembre 2012. SVP, avisez-moi dans les plus brefs délais si vous ne pouvez pas y assister. Copyright © 2006 Yves Marcoux

36 Copyright © 2006 Yves Marcoux
3. Nature exacte d’EAD Word (RTF)* (...) \adjustright \fs20\lang3084\cgrid \b\f2\fs38\cf1\cgrid0 MÉMORANDUM}{\f2\fs38\cf1\cgrid0 \par }\pard \nowidctlpar\widctlpar\adjustright {\f2\fs38\cf1\cgrid0 \par }{\b\f2\fs38\cf1\cgrid0 De:}{\f2\fs38\cf1\cgrid0 Julia Royer \par }{\b\f2\fs38\cf1\cgrid0 À: }{\f2\fs38\cf1\cgrid0 Jean Picard \par Émilie Dugré \par \par }{\b\f2\fs38\cf1\cgrid0 Sujet: } {\f2\fs38\cf1\cgrid0 Invitation \par \par }\pard nowidctlpar\widctlpar\brdrt\brdrs\brdrw10\brsp20 Veuillez noter que la prochaine réunion du conseil d'administration se tiendra le 27 septembre 2012. \par \par SVP, avisez-moi dans les plus brefs délais si vous ne pouvez pas y assister.}{ \par }} *Sans feuille de styles Copyright © 2006 Yves Marcoux

37 Copyright © 2006 Yves Marcoux
3. Nature exacte d’EAD XML (rappel) <mémo> <auteur> Julia Royer </auteur> <destinataires> <nom> Jean Picard </nom> <nom> Émilie Dugré </nom> </destinataires> <sujet> Invitation </sujet> <corps> <para> Veuillez noter que la prochaine réunion du conseil d’administration se tiendra le septembre </para> <para> SVP, avisez-moi dans les plus brefs délais si vous ne pouvez pas y assister. </para> </corps> </mémo> Copyright © 2006 Yves Marcoux

38 Balisage généralisable
3. Nature exacte d’EAD Balisage généralisable XML est en fait un métalangage On définit les balises utilisables pour une classe de documents (ex.: les mémos dans une compagnie) Via une Document Type Definition (DTD) et/ou un « schéma XML » Un exemple: une DTD pour des mémos Copyright © 2006 Yves Marcoux

39 Une DTD XML pour les mémos
3. Nature exacte d’EAD Une DTD XML pour les mémos <!ELEMENT mémo (auteur, date?, destinataires, sujet, cc?, corps)> <!ELEMENT auteur (#PCDATA)> <!ELEMENT date (#PCDATA)> <!ELEMENT destinataires (nom+)> <!ELEMENT sujet (#PCDATA)> <!ELEMENT cc (nom+)> <!ELEMENT corps (par*)> <!ELEMENT nom (#PCDATA)> <!ELEMENT par (#PCDATA)> Copyright © 2006 Yves Marcoux

40 Copyright © 2006 Yves Marcoux
3. Nature exacte d’EAD Copyright © 2006 Yves Marcoux

41 EAD est d’abord et avant tout une DTD XML, pour les IR
Quelques autres DTD célèbres Docbook <http://www.docbook.org/>, documentation technique Text Encoding Initiative (TEI) <http://www.tei-c.org/>, littérature, sciences humaines, sciences sociales MathML <http://www.w3.org/Math/>, formules mathématiques DTD Biblio-ML <http://www.biblioml.org/>, catalogues bibliographiques Copyright © 2006 Yves Marcoux

42 Copyright © 2006 Yves Marcoux
3. Nature exacte d’EAD Feuilles de styles Spécifie comment restituer (ex.: mettre en page) tout document conforme à une DTD (Feuilles de styles x documents) = réutilisation de l’information Exemples EAD Copyright © 2006 Yves Marcoux

43 Avantages et désavantages de XML
3. Nature exacte d’EAD Avantages et désavantages de XML Avantages du balisage logique Avantages de la normalisation Internationalité et internationalisation (i18n): Unicode Désavantages: coûts Copyright © 2006 Yves Marcoux

44 Avantages du balisage logique
3. Nature exacte d’EAD Avantages du balisage logique Réutilisation de l’information, versatilité d’accès Spécification des applications indépendante des contenus (temps et "espace") Factorisation du travail entre auteurs, typographes, informaticiens, etc. Indexation automatique, recherche d'information améliorées (Web sémantique) Copyright © 2006 Yves Marcoux

45 Avantages de la normalisation
3. Nature exacte d’EAD Avantages de la normalisation Diffusion « universelle » Échange, interopérabilité (commerce électronique) Potentiel de pérennité Logique + normalisé: indépendance par rapport aux logiciels et au matériel de restitution Convient au stockage permanent Copyright © 2006 Yves Marcoux

46 Copyright © 2006 Yves Marcoux
3. Nature exacte d’EAD Coûts de XML Changements culturels (surtout auteurs) Complexité technique relative Traitement intellectuel d’enrichissement (capital informationnel) Logiciels spécialisés pour le traitement Faibles comparés à son prédécesseur SGML Copyright © 2006 Yves Marcoux

47 Structure générale d’EAD
3. Nature exacte d’EAD Structure générale d’EAD Tiré des Application Guidelines v1.0 Copyright © 2006 Yves Marcoux

48 Copyright © 2006 Yves Marcoux
4. Ressources EAD Documentation Solutions / méthodes Pour la création Solutions logicielles Impartition Production sans informatique! Dow, 2005: sur papier Pour la diffusion / recherche Copyright © 2006 Yves Marcoux

49 Copyright © 2006 Yves Marcoux
4. Ressources EAD Documentation Bibliothèque de balises (Tag Library) (269 p.) Recommandations d’application (Application Guidelines) (308 p.) « EAD Cookbook » (50 p.) RLG Best Practice Guidelines for EAD (22 p.) Intègre ISAD(G)v2, DACS et EAD Idéal pour les états-uniens Guide de mise en œuvre EAD 2002, Centre historique des Archives nationales (CHAN), France; en ligne: <http://www.archivesnationales.culture.gouv.fr/chan/chan/infopro/fr/> Voir la bibliographie, particulièrement Dow, 2005 Copyright © 2006 Yves Marcoux

50 Impartition pour la création
4. Ressources EAD Impartition pour la création Si la production est trop faible pour investir (matériel, formation) S’il y a de grandes quantités à produire rapidement (conversion rétrospective) Copyright © 2006 Yves Marcoux

51 Solutions logicielles de création
4. Ressources EAD Solutions logicielles de création Éditeurs XML généraux oXygen, XMetal, XML-Spy, etc. Gratuits : XMLSpy (home edition), EditXML, XMLPad, etc. acceptent n’importe quelle DTD, mais peuvent être paramétrés pour une en particulier paramétrage pour certains éditeurs disponibles dans le « Cookbook » Copyright © 2006 Yves Marcoux

52 Copyright © 2006 Yves Marcoux
4. Ressources EAD (suite) Logiciels documentaires (bases de données) avec fonction d’exportation EAD: Archilog (Infoka), Arkheïa (Anaphore), Gaïa, etc. Ce sont les outils les plus appropriés pour les documents dont la nature se prête à une saisie dans une base de données structurée (peu narratifs) Offrent plus ou moins de possibilités d’adaptation (évolution du produit) Pour exploiter la pleine richesse d’EAD, les extrants doivent souvent être enrichis à la main Ergonomiques, peuvent être pris en main rapidement Copyright © 2006 Yves Marcoux

53 Pour diffusion / recherche
4. Ressources EAD Pour diffusion / recherche L’utilisation techniquement simple d’une feuille de styles CSS pour gérer l’affichage du document Solution un peu plus complexe: transformations XSLT pour obtenir une version statique affichable Conversion vers MARC pour intégration dans un catalogue de bibliothèque Outil de gestion et de publication de documents XML (SDX) Pour l’imprimé: des outils permettent la production automatique de PDF à partir du XML (voir « Cookbook ») Copyright © 2006 Yves Marcoux

54 Un outil de gestion et de publication de documents XML
4. Ressources EAD Un outil de gestion et de publication de documents XML PLEADE (logiciel libre = « open source ») gratuit, mais relativement complexe à mettre sur pied publication / recherche en ligne de documents EAD bâti sur la plate-forme SDX (également en logiciel libre) Copyright © 2006 Yves Marcoux

55 Copyright © 2006 Yves Marcoux
5. Projets / initiatives Recommandation de la Direction des Archives de France (DAF) sur XML/EAD en juin 2002 pour sa Base d’Orientation et de Recherche dans les Archives (BORA) Clavaud & Sévigny, 2005 Copyright © 2006 Yves Marcoux

56 Copyright © 2006 Yves Marcoux
5. Projets / initiatives Participation de BAC et BAnQ IR convertis en EAD par ANF (semi-automatiquement) Lien avec les documents primaires numérisés Copyright © 2006 Yves Marcoux

57 Copyright © 2006 Yves Marcoux
5. Projets / initiatives Clavaud & Sévigny, 2005 2 projets au CHAN avec AJLSM Extraction automatique de métadonnées Dublin Core (OAI-PMH) Publication Web avec images numérisées des documents décrits Utilisent un DTD plus restrictive qu’EAD pur 2 logiciels libres PLEADE: recherche et diffusion Web Navimages, pour l’affichage sophistiqué de documents numérisés Copyright © 2006 Yves Marcoux

58 Copyright © 2006 Yves Marcoux
6. Critiques d’EAD Matthew Y. Eidson, J.Arch.Org., v.1, no 4, 2003 Dennis Meissner, in: Dooley, J.M., 1998 Lenteur d’adoption Copyright © 2006 Yves Marcoux

59 Copyright © 2006 Yves Marcoux
6. Critiques d’EAD Eidson, 2003 EAD a été conçu sans participation des utilisateurs Non centré sur les besoins des utilisateurs Prend pour base l’IR traditionnel Centré sur la description, et sur non l’évaluation Problèmes techniques EAD non retenu par NARA (ca. 2000) Conclusion: plus de bien que de mal Copyright © 2006 Yves Marcoux

60 Copyright © 2006 Yves Marcoux
6. Critiques d’EAD Meissner, 1998 Met en lumière le problème de la conversion rétrospective en EAD EAD impose une structure qui n’est pas toujours présente dans les IR existants Mais si on connaît et comprend cette structure, elle n’est pas très dure à respecter et apporte des bénéfices! Copyright © 2006 Yves Marcoux

61 Copyright © 2006 Yves Marcoux
6. Critiques d’EAD Lenteur d’adoption Application Guidelines pour 2002 pas encore disponibles… Yakel & Kim, JASIST, 2005 Enquête: 399 dépôts é.-u. intéressés à EAD 58% n’ont pas adopté La diffusion est plus difficile que l’encodage Usage du MARC augmente possibilité d’adoption d’EAD EAD difficile pour les petits dépôts Copyright © 2006 Yves Marcoux

62 Copyright © 2006 Yves Marcoux
7. Conclusion Rappel des caractéristiques importantes Le futur d’EAD Authorités: EAC (Encoded Archival Context) <http://jefferson.village.virginia.edu/eac/> Nécessité de normes de contenu Au Canada: RDDA2 Avec numérisation: accès aux contenus Distinction prospectif – rétrospectif importante Revue des différentes mises en œuvre possibles Copyright © 2006 Yves Marcoux

63 « Un investissement non négligeable… qui vaut la peine! »*
7. Conclusion « Un investissement non négligeable… qui vaut la peine! »* Il n’existe pas de solution qui ne demande pas un investissement important: lors de la rédaction d’un cahier des charges complet et cohérent (pour acquérir un logiciel propriétaire ou pour faire paramétrer un logiciel libre) pour s’approprier les logiciels (libres ou non) pour garantir l’interopérabilité entre les systèmes Des inventaires pérennes Un public élargi Un meilleur service De nouveaux usages * Sibille, 2005 Copyright © 2006 Yves Marcoux

64 Copyright © 2006 Yves Marcoux
7. Conclusion (suite) Projet intéressant pour l’AAQ « guidelines » ou « pratiques recommandées » pour EAD en accord avec RDDA2 d’abord sur papier, puis avec outils informatiques libres Copyright © 2006 Yves Marcoux

65 Copyright © 2006 Yves Marcoux
Bibliographie sélective - Clavaud, Florence; Sévigny, Martin. Controlling the Production of EAD Encoded Documents, Extracting Metadata and Publishing Them on the Web: Methods and Tools, France. Journal of Archival Organization, vol. 3, no 2/3, pp , 2005. - Dooley, Jackie M. Encoded Archival Description: context, theory, and case studies. Society of American Archivists, 1998. Dow, Elizabeth H. Creating EAD-Compatible Finding Guides on Paper. Scarecrow Press, 2005. - Eidson, Matthew Young. Describing Anything That Walks: The Problem Behind the Problem of EAD. Journal of Archival Organization, vol. 1, no 4, pp. 5-28, 2002. - Pitti, Daniel V; Duff, Wendy M., ed. Encoded Archival Description on the Internet. Haworth Information Press, 2001. - Redding, Clay. Reengineering Finding Aids Revisited: Current Archival Descriptive Practice and Its Effect on EAD Implementation. Journal of Archival Organization, vol. 1, no 3, pp , 2002. Sibille, Claire. XML et les DTD spécifiques à la description archivistique. Présentation en ligne <http://www.archivesdefrance.culture.gouv.fr/fr/formation/ courantexposesintervenants/clairesibille.ppt>, 2005. - Yakel, Elizabeth; Kim, Jihyun. Adoption and Diffusion of Encoded Archival Description. Journal of the American Society for Information Science and Technology, vol. 56, no 13, pp , 2005. Copyright © 2006 Yves Marcoux

66 8. Discussion / questions
Merci de votre attention! À vous la parole… Pour me joindre: <google.com/search?q=yves+marcoux> Copyright © 2006 Yves Marcoux


Télécharger ppt "Encoded Archival Description: tout sauf DEAD !"

Présentations similaires


Annonces Google