La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Toxicité des Gaz liée à la plongée profonde. N 2, CO 2, O 2. Nitrox & Trimix (information) Arnaud KERIVEL 1 Cours BBTB, ASCI, ADK 2012.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Toxicité des Gaz liée à la plongée profonde. N 2, CO 2, O 2. Nitrox & Trimix (information) Arnaud KERIVEL 1 Cours BBTB, ASCI, ADK 2012."— Transcription de la présentation:

1 Toxicité des Gaz liée à la plongée profonde. N 2, CO 2, O 2. Nitrox & Trimix (information) Arnaud KERIVEL 1 Cours BBTB, ASCI, ADK 2012

2 Accidents Liés à la toxicité des gaz. Lorganisme est adapté à la pression atmosphérique. Dalton : P p gaz = %gaz. P absolue A température donnée, la pression absolue dun mélange est égale à la somme des pressions quauraient ces gaz sils occupaient seuls le volume total. Présentation RAPPEL LAZOTE - La Narcose LE DIOXYDE DE CARBONE -Lessoufflement LOXYGENE - Lhyperoxie - Lhypoxie - La syncope hypoxique LE NITROX - Intérêts - Contraintes LE TRIMIX - Intérêts - Contraintes CONCLUSION Arnaud KERIVEL 2 Cours BBTB, ASCI, ADK 2012

3 O 2 + sucres = énergie + CO 2 + H 2 O La composition de lair Léquation de la vie Azote 78% Oxygène 21% Autres 1% Arnaud KERIVEL 3 Cours BBTB, ASCI, ADK 2012 Présentation RAPPEL LAZOTE - La Narcose LE DIOXYDE DE CARBONE -Lessoufflement LOXYGENE - Lhyperoxie - Lhypoxie - La syncope hypoxique LE NITROX - Intérêts - Contraintes LE TRIMIX - Intérêts - Contraintes CONCLUSION

4 La toxicité de lazote: la narcose Tous + ou – narcosés!!! L'azote, gaz inerte, est considéré comme un simple diluant de l'oxygène et n'intervient pas dans le métabolisme tissulaire. Mais lorsque sa pression partielle augmente, il se révèle toxique pour le système nerveux central selon un processus encore mal connu. Arnaud KERIVEL 4 Cours BBTB, ASCI, ADK 2012 Présentation RAPPEL LAZOTE - La Narcose LE DIOXYDE DE CARBONE -Lessoufflement LOXYGENE - Lhyperoxie - Lhypoxie - La syncope hypoxique LE NITROX - Intérêts - Contraintes LE TRIMIX - Intérêts - Contraintes CONCLUSION

5 Présentation RAPPEL LAZOTE - La Narcose LE DIOXYDE DE CARBONE -Lessoufflement LOXYGENE - Lhyperoxie - Lhypoxie - La syncope hypoxique LE NITROX - Intérêts - Contraintes LE TRIMIX - Intérêts - Contraintes CONCLUSION Arnaud KERIVEL 5 Cours BBTB, ASCI, ADK 2012

6 Les symptômes sont perceptibles dès 30m pour les sujets sensibles; plus généralement entre 40 et 60m. Ralentissement intellectuel, difficultés à anticiper, perturbation du raisonnement. Troubles de la concentration: difficultés à fixer son attention Altération de la mémoire immédiate Troubles de lhumeur: le plongeur peut être angoissé ou au contraire euphorique, tendance à se surestimer Conséquences: Présentation RAPPEL LAZOTE - La Narcose LE DIOXYDE DE CARBONE -Lessoufflement LOXYGENE - Lhyperoxie - Lhypoxie - La syncope hypoxique LE NITROX - Intérêts - Contraintes LE TRIMIX - Intérêts - Contraintes CONCLUSION Arnaud KERIVEL 6 Cours BBTB, ASCI, ADK 2012

7 Conséquences: Perte des repères spatio-temporels: mauvaise évaluation du tps et difficultés à sorienter ( y compris montée/descente) Troubles psychomoteurs: amoindrissement de lhabilité manuelle Et dans le pire des cas Syncope! UNE CERTITUDE A 50m, accoutumance ou pas : tous bourrés ! Présentation RAPPEL LAZOTE - La Narcose LE DIOXYDE DE CARBONE -Lessoufflement LOXYGENE - Lhyperoxie - Lhypoxie - La syncope hypoxique LE NITROX - Intérêts - Contraintes LE TRIMIX - Intérêts - Contraintes CONCLUSION Arnaud KERIVEL 7 Cours BBTB, ASCI, ADK 2012

8 Rapidité de la descente et retournement brutal (perturbation des centres de léquilibre) Fatigue physique et/ou psychique Alcool Effort musculaire (le CO 2 favoriserait la narcose) Conditions stressantes (descente en pleine eau, visibilité, froid, état de la mer …) Facteurs favorisants: Présentation RAPPEL LAZOTE - La Narcose LE DIOXYDE DE CARBONE -Lessoufflement LOXYGENE - Lhyperoxie - Lhypoxie - La syncope hypoxique LE NITROX - Intérêts - Contraintes LE TRIMIX - Intérêts - Contraintes CONCLUSION Arnaud KERIVEL 8 Cours BBTB, ASCI, ADK 2012

9 Diminution de la PpN2 en remontant ou… Assister son coéquipier, et remonter en sécurité Être vigilent, et surveiller sa palanquée. Réaction: Présentation RAPPEL LAZOTE - La Narcose LE DIOXYDE DE CARBONE -Lessoufflement LOXYGENE - Lhyperoxie - Lhypoxie - La syncope hypoxique LE NITROX - Intérêts - Contraintes LE TRIMIX - Intérêts - Contraintes CONCLUSION Arnaud KERIVEL 9 Cours BBTB, ASCI, ADK 2012

10 Adopter une vitesse de descente modérée, ralentir et retournement si nécessaire. Descendre sur un jalon ou un repère visuel ( tombant) ou donner des repères ( lumière, pression ….) Limiter les efforts physiques sous leau Connaître ses limites Sadapter progressivement à la profondeur Précautions: Présentation RAPPEL LAZOTE - La Narcose LE DIOXYDE DE CARBONE -Lessoufflement LOXYGENE - Lhyperoxie - Lhypoxie - La syncope hypoxique LE NITROX - Intérêts - Contraintes LE TRIMIX - Intérêts - Contraintes CONCLUSION Arnaud KERIVEL 10 Cours BBTB, ASCI, ADK 2012

11 L'hypercapnie a deux origines différentes : L'une exogène, c'est la présence accidentelle d'un taux de CO 2 dépassant la normale dans les bouteilles L'autre endogène, d'origine métabolique, provenant de lactivité musculaire ou par la lutte contre le froid. La toxicité du CO 2 : lhypercapnie Présentation RAPPEL LAZOTE - La Narcose LE DIOXYDE DE CARBONE -Lessoufflement LOXYGENE - Lhyperoxie - Lhypoxie - La syncope hypoxique LE NITROX - Intérêts - Contraintes LE TRIMIX - Intérêts - Contraintes CONCLUSION Arnaud KERIVEL 11 Cours BBTB, ASCI, ADK 2012

12 Lessoufflement Présentation RAPPEL LAZOTE - La Narcose LE DIOXYDE DE CARBONE -Lessoufflement LOXYGENE - Lhyperoxie - Lhypoxie - La syncope hypoxique LE NITROX - Intérêts - Contraintes LE TRIMIX - Intérêts - Contraintes CONCLUSION Arnaud KERIVEL 12 Cours BBTB, ASCI, ADK 2012

13 L'essoufflement est le point de départ dune cascade d'événement: panique, remontée trop rapide, blocage de la respiration, (panique = pas dexpiration en général) pouvant aboutir à : - la surpression pulmonaire. - l'accident de décompression. - la noyade. Présentation RAPPEL LAZOTE - La Narcose LE DIOXYDE DE CARBONE -Lessoufflement LOXYGENE - Lhyperoxie - Lhypoxie - La syncope hypoxique LE NITROX - Intérêts - Contraintes LE TRIMIX - Intérêts - Contraintes CONCLUSION Arnaud KERIVEL 13 Cours BBTB, ASCI, ADK 2012

14 Facteurs favorisants Froid (dans leau, ou avant sur le bateau) Ventilation inadaptée Matériel (mauvais état, mal réglé) Mauvaise condition physique Stress Profondeur Présentation RAPPEL LAZOTE - La Narcose LE DIOXYDE DE CARBONE -Lessoufflement LOXYGENE - Lhyperoxie - Lhypoxie - La syncope hypoxique LE NITROX - Intérêts - Contraintes LE TRIMIX - Intérêts - Contraintes CONCLUSION

15 Conduite a tenir Arrêt immédiat de toute activité physique Forcer les expirations (pour évacuer le CO 2 ) Remonter son équipier (ou se faire remonter) Respecter les vitesses de remontée En surface, respirer ou faire respirer de l'oxygène normobare Présentation RAPPEL LAZOTE - La Narcose LE DIOXYDE DE CARBONE -Lessoufflement LOXYGENE - Lhyperoxie - Lhypoxie - La syncope hypoxique LE NITROX - Intérêts - Contraintes LE TRIMIX - Intérêts - Contraintes CONCLUSION Arnaud KERIVEL 15 Cours BBTB, ASCI, ADK 2012

16 Éviter les efforts en plongée surtout en profondeur Ne pas descendre en pleine eau (pendeur, tombant…) Ne pas luter contre le courant Se prémunir du froid (combinaison adaptée. Veste, gants, bonnet) Matériel adapté (détendeur en bon état et bien réglé) Être « Justement » lesté Maîtriser son équilibrage Maîtriser sa ventilation Prévention Présentation RAPPEL LAZOTE - La Narcose LE DIOXYDE DE CARBONE -Lessoufflement LOXYGENE - Lhyperoxie - Lhypoxie - La syncope hypoxique LE NITROX - Intérêts - Contraintes LE TRIMIX - Intérêts - Contraintes CONCLUSION Arnaud KERIVEL 16 Cours BBTB, ASCI, ADK 2012

17 Respiré sous une pression élevée, loxygène devient toxique en fonction du temps dinhalation. Les effets peuvent se faire sentir quelques heures après. Jusquà 0.6 bars, pas deffet quelque soit le temps dinhalation. La toxicité de loxygène Présentation RAPPEL LAZOTE - La Narcose LE DIOXYDE DE CARBONE -Lessoufflement LOXYGENE - Lhyperoxie - Lhypoxie - La syncope hypoxique LE NITROX - Intérêts - Contraintes LE TRIMIX - Intérêts - Contraintes CONCLUSION Arnaud KERIVEL 17 Cours BBTB, ASCI, ADK 2012

18 Effet Lorrain Smith Lors d'inhalation d'oxygène en oxygénothérapie (24 h à 1 bar ou de 10 h à 2 bar), l'oxygène est toxique et provoque des lésions pulmonaires inflammatoires gênant les échanges gazeux. Cet accident, du fait des temps d'immersion limités, ne peut concerner le plongeur autonome et s'adresse plus particulièrement aux plongeurs effectuant des interventions sous la mer dans des caissons ou lors de plongées profondes à saturation. Exposition de longue durée à des pressions de 0.6 à 1.6 bars. Présentation RAPPEL LAZOTE - La Narcose LE DIOXYDE DE CARBONE -Lessoufflement LOXYGENE - Lhyperoxie - Lhypoxie - La syncope hypoxique LE NITROX - Intérêts - Contraintes LE TRIMIX - Intérêts - Contraintes CONCLUSION Arnaud KERIVEL 18 Cours BBTB, ASCI, ADK 2012

19 Symptômes Face rose Douleurs à l'inspiration profonde Toux Brûlures alvéolaires avec diminution de la capacité vitale et de la diffusion alvéolo-capillaire Effet irritant sur le surfactant Oedème pulmonaire Présentation RAPPEL LAZOTE - La Narcose LE DIOXYDE DE CARBONE -Lessoufflement LOXYGENE - Lhyperoxie - Lhypoxie - La syncope hypoxique LE NITROX - Intérêts - Contraintes LE TRIMIX - Intérêts - Contraintes CONCLUSION Arnaud KERIVEL 19 Cours BBTB, ASCI, ADK 2012

20 Soustraire le plongeur à cette PpO 2 toxique Traitement médical Connaître les risques afin de limiter le temps d'exposition à ces pressions. Conduite à tenir Prévention Présentation RAPPEL LAZOTE - La Narcose LE DIOXYDE DE CARBONE -Lessoufflement LOXYGENE - Lhyperoxie - Lhypoxie - La syncope hypoxique LE NITROX - Intérêts - Contraintes LE TRIMIX - Intérêts - Contraintes CONCLUSION Arnaud KERIVEL 20 Cours BBTB, ASCI, ADK 2012

21 Effet Paul Bert Exposition de courte durée à des pressions supérieures à 1.6 bars. La consommation à des pressions élevées d'oxygène (PpO 2 > 1,6 b) expose après un temps de latence, aux effets neuro-toxiques de l'oxygène. Extrêmement variable selon les individus et les circonstances (travail physique, froid, hypercapnie), il survient chez le plongeur en scaphandre: soit à l'air à grande profondeur, soit à l'oxygène pur à faible profondeur. Il y a intoxication des cellules nerveuses. Présentation RAPPEL LAZOTE - La Narcose LE DIOXYDE DE CARBONE -Lessoufflement LOXYGENE - Lhyperoxie - Lhypoxie - La syncope hypoxique LE NITROX - Intérêts - Contraintes LE TRIMIX - Intérêts - Contraintes CONCLUSION Arnaud KERIVEL 21 Cours BBTB, ASCI, ADK 2012

22 Phase dalarme avec comme signes précurseurs éventuels: crampes, vision tunnel, pouls, modification de lhumeur (euphorie, dépression) Phase dapnée avec contractions musculaires généralisées et incontrôlables, en particulier spasmes respiratoires, la glotte se ferme provoquant lapnée Phase convulsive avec convulsion similaires à une crise dépilepsie Relâchement, fatigue, état confus et agité sans souvenir de la crise L'hyperoxie (Excès dO 2 dans le sang) Présentation RAPPEL LAZOTE - La Narcose LE DIOXYDE DE CARBONE -Lessoufflement LOXYGENE - Lhyperoxie - Lhypoxie - La syncope hypoxique LE NITROX - Intérêts - Contraintes LE TRIMIX - Intérêts - Contraintes CONCLUSION Arnaud KERIVEL 22 Cours BBTB, ASCI, ADK 2012

23 Symptômes Les signes dalarme étant souvent peu perceptibles, toute plongée à risque hyperoxique doit inciter à une attention particulière pour percevoir les signes avant coureurs: Crampe, tremblements, etc… Au moindre soupçon remonter de quelques mètres puis interrompez votre plongée. Un plongeur en crise hyperoxique ne maîtrise plus rien! Présentation RAPPEL LAZOTE - La Narcose LE DIOXYDE DE CARBONE -Lessoufflement LOXYGENE - Lhyperoxie - Lhypoxie - La syncope hypoxique LE NITROX - Intérêts - Contraintes LE TRIMIX - Intérêts - Contraintes CONCLUSION Arnaud KERIVEL 23 Cours BBTB, ASCI, ADK 2012

24 Conduite à tenir Soustraire le plongeur à cette PpO 2 (remonter de qques mètres) Lui donner votre détendeur de secours Remonter en surface en respectant les procédures de Décompression Traitement médical Présentation RAPPEL LAZOTE - La Narcose LE DIOXYDE DE CARBONE -Lessoufflement LOXYGENE - Lhyperoxie - Lhypoxie - La syncope hypoxique LE NITROX - Intérêts - Contraintes LE TRIMIX - Intérêts - Contraintes CONCLUSION Arnaud KERIVEL 24 Cours BBTB, ASCI, ADK 2012

25 pour des paliers à lO 2 pur la limite à ne pas dépasser est : P Abs = 1,6/(100/100) = 1,6 bar soit 6 m Prévention Contrôler la teneur en oxygène dans sa bouteille Respect des profondeurs « plancher » (plongée Nitrox) Identification des bouteilles concernées par ces mélanges Ne JAMAIS dépasser 6m pour les paliers a loxygène Présentation RAPPEL LAZOTE - La Narcose LE DIOXYDE DE CARBONE -Lessoufflement LOXYGENE - Lhyperoxie - Lhypoxie - La syncope hypoxique LE NITROX - Intérêts - Contraintes LE TRIMIX - Intérêts - Contraintes CONCLUSION Arnaud KERIVEL 25 Cours BBTB, ASCI, ADK 2012

26 La toxicité de loxygène: lhypoxie Lorsque loxygène disponible samenuise, le corps met en place des solutions de régulation: La première consiste à accélérer la fréquence de ventilation pour augmenter lapport en O 2 Si cette solution ne fonctionne pas ( apnée ou gaz appauvri en oxygène) les ressources en O 2 baissent progressivement Présentation RAPPEL LAZOTE - La Narcose LE DIOXYDE DE CARBONE -Lessoufflement LOXYGENE - Lhyperoxie - Lhypoxie - La syncope hypoxique LE NITROX - Intérêts - Contraintes LE TRIMIX - Intérêts - Contraintes CONCLUSION Arnaud KERIVEL 26 Cours BBTB, ASCI, ADK 2012

27 En dessous dun certain seuil variable suivant les individus le corps na dautre solution que de fonctionner à minima pour réserver loxygène aux organes essentiels: cerveau et cœur Cela entraînera sans signes précurseurs une syncope Ce risque concerne les apneïstes ( aggravé en cas dhyper ventilation) et les utilisateurs de recycleur Présentation RAPPEL LAZOTE - La Narcose LE DIOXYDE DE CARBONE -Lessoufflement LOXYGENE - Lhyperoxie - Lhypoxie - La syncope hypoxique LE NITROX - Intérêts - Contraintes LE TRIMIX - Intérêts - Contraintes CONCLUSION Arnaud KERIVEL 27 Cours BBTB, ASCI, ADK 2012

28 Prévention de la syncope hypoxique chez lapnéiste La cause principale des syncopes chez lapnéiste est lhyperventilation. « Lenvie » de respirer provient dun excès de CO 2 qui produit alors une « soif dair » Par contre un manque doxygène nalerte pas les centres régulateurs de la respiration En cas dhyperventilation, lapnéiste abaisse anormalement son taux de CO 2 et donc retarde le seuil de déclenchement de « lenvie de respirer » Le corps se met en veille cest la syncope! Présentation RAPPEL LAZOTE - La Narcose LE DIOXYDE DE CARBONE -Lessoufflement LOXYGENE - Lhyperoxie - Lhypoxie - La syncope hypoxique LE NITROX - Intérêts - Contraintes LE TRIMIX - Intérêts - Contraintes CONCLUSION Arnaud KERIVEL 28 Cours BBTB, ASCI, ADK 2012

29 temps pressions partielles seuil hypoxique seuil hypercapnique syncope rupture d'apnée O2O2 CO 2 Danger de lhyperventilation Présentation RAPPEL LAZOTE - La Narcose LE DIOXYDE DE CARBONE -Lessoufflement LOXYGENE - Lhyperoxie - Lhypoxie - La syncope hypoxique LE NITROX - Intérêts - Contraintes LE TRIMIX - Intérêts - Contraintes CONCLUSION Arnaud KERIVEL 29 Cours BBTB, ASCI, ADK 2012

30 La PpCO 2 continue à progresser après la syncope (production des organes), la reprise inspiratoire se fera dès le franchissement du seuil de rupture de lapnée. Si cette reprise se produit dans lair, pas de soucis. Si cette reprise se produit dans leau cest la Noyade. Prévention Présentation RAPPEL LAZOTE - La Narcose LE DIOXYDE DE CARBONE -Lessoufflement LOXYGENE - Lhyperoxie - Lhypoxie - La syncope hypoxique LE NITROX - Intérêts - Contraintes LE TRIMIX - Intérêts - Contraintes CONCLUSION Arnaud KERIVEL 30 Cours BBTB, ASCI, ADK 2012 Ne pas faire dapnée seul. Ne pas pratiquer lhyperventilation.

31 Cest un mélange binaire composé doxygène et d un diluants : – Lazote (N 2 ) – Loxygène (O 2 ) Dans des proportions différentes de celles de lair. La plongée au NITROX Présentation RAPPEL LAZOTE - La Narcose LE DIOXYDE DE CARBONE -Lessoufflement LOXYGENE - Lhyperoxie - Lhypoxie - La syncope hypoxique LE NITROX - Intérêts - Contraintes LE TRIMIX - Intérêts - Contraintes CONCLUSION Nitrox 32 => Nx 32 => 32% limite dutilisation 40m Nitrox 36 => Nx 36 => 36% limite dutilisation 34m Nitrox 40 => Nx 40 => 40% limite dutilisation 30m Arnaud KERIVEL 31 Cours BBTB, ASCI, ADK 2012

32 Intérêts du NITROX En augmentant la quantité d Oxygène, on réduit la quantité d azote, ainsi le nitrox permet :En augmentant la quantité d Oxygène, on réduit la quantité d azote, ainsi le nitrox permet : Saturation moins importante, car PpN 2 moindre. Donc moins de narcose au fond et pour une même plongée (temps x profondeur) : - moins de paliers ou, en faisant les paliers air quand même, plus de sécurité. - Moins de fatigue post-plongée- intervalles de surfaces plus courts, ou moins de paliers à la 2éme plongée. Diminuer les risques d ADD pour un même profil de plongée quà l air. Présentation RAPPEL LAZOTE - La Narcose LE DIOXYDE DE CARBONE -Lessoufflement LOXYGENE - Lhyperoxie - Lhypoxie - La syncope hypoxique LE NITROX - Intérêts - Contraintes LE TRIMIX - Intérêts - Contraintes CONCLUSION Arnaud KERIVEL 32 Cours BBTB, ASCI, ADK 2012

33 Contraintes du Contraintes du NITROX Contraintes liées à la toxicité de lO 2 (Hyperoxie)Contraintes liées à la toxicité de lO 2 (Hyperoxie) La fabrication du mélange demande une grande attention et un matériel spécifiqueLa fabrication du mélange demande une grande attention et un matériel spécifique La plongée est plus chère.La plongée est plus chère. Planification des plongées plus stricte (compatibilité mélange/profondeur)Planification des plongées plus stricte (compatibilité mélange/profondeur) Arnaud KERIVEL 33 Cours BBTB, ASCI, ADK 2012 Présentation RAPPEL LAZOTE - La Narcose LE DIOXYDE DE CARBONE -Lessoufflement LOXYGENE - Lhyperoxie - Lhypoxie - La syncope hypoxique LE NITROX - Intérêts - Contraintes LE TRIMIX - Intérêts - Contraintes CONCLUSION

34 La plongée au TRIMIX Cest un mélange ternaire composé doxygène et de deux diluants : – Lazote (N 2 ) – Lhélium (He) Il y a toujours ces trois gaz, mais dans des quantités différentes. On détermine leurs proportions pour les adapter à la plongée et minimiser les problèmes de respiration dus aux pressions partielles en profondeur. Arnaud KERIVEL 34 Cours BBTB, ASCI, ADK 2012 Présentation RAPPEL LAZOTE - La Narcose LE DIOXYDE DE CARBONE -Lessoufflement LOXYGENE - Lhyperoxie - Lhypoxie - La syncope hypoxique LE NITROX - Intérêts - Contraintes LE TRIMIX - Intérêts - Contraintes CONCLUSION Trimix 20/27 => Tx 20/27 => 20% O2, 27% He (Mélange utilisé pour une plongée à 60m pdt 11 min, Associé à un Nx49 en déco)

35 Intérêts du TRIMIX Lhélium est non narcotique il permet un excellent confort respiratoire En profondeur, à lair, lessoufflement est facilement déclenché, et difficilement rattrapable. Pour atténuer ce phénomène, on remplace lAzote par de lhélium qui est un gaz très léger ( 7 fois moins lourd ), ce qui diminue d'autant leffort respiratoire. il permet une meilleure décompression que lAzote Lhélium étant peu soluble (4 fois moins que lAzote), la quantité dissout dans notre organisme sera bien moindre que celle de lazote. Arnaud KERIVEL 35 Cours BBTB, ASCI, ADK 2012 Présentation RAPPEL LAZOTE - La Narcose LE DIOXYDE DE CARBONE -Lessoufflement LOXYGENE - Lhyperoxie - Lhypoxie - La syncope hypoxique LE NITROX - Intérêts - Contraintes LE TRIMIX - Intérêts - Contraintes CONCLUSION

36 Contraintes du TRIMIX il est cher, car rare. Non fabriqué, il est extrait des sols. il refroidit, car bon conducteur thermique : x 7.5 / Air Compte tenu des caractéristiques de lhélium, les profils de décompression seront différents de ceux effectués en plongée à lair (paliers profonds et vitesse de remontée plus lente). Le consensus : Vitesse de remontée jusquau 1er palier : 9 à 10 m / minute Vitesse de remontée du 1er palier à la surface : 3 m / minute Il faut être rigoureux dans la planification de sa plongée Et sy tenir. Arnaud KERIVEL 36 Cours BBTB, ASCI, ADK 2012 Présentation RAPPEL LAZOTE - La Narcose LE DIOXYDE DE CARBONE -Lessoufflement LOXYGENE - Lhyperoxie - Lhypoxie - La syncope hypoxique LE NITROX - Intérêts - Contraintes LE TRIMIX - Intérêts - Contraintes CONCLUSION

37 Lutilisation des Gaz en plongée Arnaud KERIVEL 37 Cours BBTB, ASCI, ADK 2012 Présentation RAPPEL LAZOTE - La Narcose LE DIOXYDE DE CARBONE -Lessoufflement LOXYGENE - Lhyperoxie - Lhypoxie - La syncope hypoxique LE NITROX - Intérêts - Contraintes LE TRIMIX - Intérêts - Contraintes CONCLUSION

38 Avantages de la plongée aux mélanges Arnaud KERIVEL 38 Cours BBTB, ASCI, ADK 2012 Présentation RAPPEL LAZOTE - La Narcose LE DIOXYDE DE CARBONE -Lessoufflement LOXYGENE - Lhyperoxie - Lhypoxie - La syncope hypoxique LE NITROX - Intérêts - Contraintes LE TRIMIX - Intérêts - Contraintes CONCLUSION

39

40

41

42


Télécharger ppt "Toxicité des Gaz liée à la plongée profonde. N 2, CO 2, O 2. Nitrox & Trimix (information) Arnaud KERIVEL 1 Cours BBTB, ASCI, ADK 2012."

Présentations similaires


Annonces Google