La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PRODUITS NATURELS ET ANESTHÉSIE JOANNE FORTIER md Mars 2005.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PRODUITS NATURELS ET ANESTHÉSIE JOANNE FORTIER md Mars 2005."— Transcription de la présentation:

1 PRODUITS NATURELS ET ANESTHÉSIE JOANNE FORTIER md Mars 2005

2 PLAN Introduction Réglementation Interactions: les principales Effets sur les systèmes et lanesthésie Conduite en cas dinteraction Avocat du diable Prévention Références

3 INTRODUCTION Aux É.U. les ventes de suppléments naturels ont augmenté de 400% depuis 1990, et se chiffrent à 4 milliards par année pour les herbes et à plus de 10 milliards pour les autres produits. La phénomène est le même au Canada. 2001: sondage Santé Canada 7 Canadiens sur 10 en on consommé dans lannée. Ceci reflète la perception générale que si cest « naturel », cest sécuritaire.

4 Toujours dactualité: "les petites pilules naturelles, des cocktails qui peuvent être explosifs". La Presse 24 octobre Article dans Readers Digest de novembre 2004 INTRODUCTION

5 Il y a cependant de nombreux rapports dinteractions médicamenteuses avec les médicaments prescrits. Ad 16 % des patients prenant des Rx dordonnance prennent un ou plusieurs produits naturels de façon concomitante. De nombreux sondages ont démontré que jusquà 70% des patients ne disent pas à leur médecin quils prennent des suppléments. INTRODUCTION

6 Tsen (2000): 22% patients pré-op prenaient des produits naturels et 51% des vitamines. Par ordre de fréquence: –Échinacée, ginkgo biloba, millepertuis, ail, ginseng McLeskey (1999): 17% des patients en pré- op: –Ginkgo biloba, ail, gingembre, millepertuis

7 Lorsquon sait que le patient prends des produits il faut se poser certaines questions: –Efficace? –Produit sécuritaire et standardisé? –Usage bien documenté? –Possibilité dinteractions avec les autres médicaments quil prend? INTRODUCTION

8 RÉGLEMENTATION Varie selon les pays, parfois sur prescription et distribué par les pharmaciens. Aux E.U. cest sous la gouverne du Dietary Supplement Health and Education Act (DSHEA) –Ceci veut dire quils nont pas à faire les études cliniques standardisées, mais ne peuvent dire que leur produit prévient, traite ou guérit une condition.

9 RÈGLEMENTATION Au Canada, Santé Canada a lancer à lautomne 2003 le « Règlements sur les produits de santé naturels » Ambiguïté du fait que certains produits sont classifiés comme aliments et dautres comme drogues

10 RÈGLES DU RPSN Définition de la nature du produit Licence Lieu de la licence Standards de production Essais cliniques Emballage et étiquettes Déclaration deffets nocifs

11 INTERACTIONS Pharmacocinétique –Modifie la quantité de produit actif disponible En changeant le niveau thérapeutique par linhibition compétitive du cytochrome p-450 En modifiant labsorption (ex jus de pamplemousse) Pharmacodynamique –Au site daction, soit synergique ou antagoniste

12 Effets indésirables ou interactions attribuées à un produit naturel peuvent, en réalité être causés par: –Une autre plante –Un médicament –Un métal lourd Présents dans la formulation mais non mentionné. INTERACTIONS

13 CONTAMINANTS Métaux lourds –Plomb –Mercure –Cuivre –Cadmium –Arsenic –Thallium Rx: –Antihistaminiques –AINS –Stéroïdes –Analgésiques –Antipyrétiques

14 Enfants Femmes enceintes Personnes âgées Patients en pré-post chirurgie ou transplantation Toute personne atteint dune maladie chronique INTERACTIONS: qui est à risque?

15 Peut être bénéfique, néfaste ou neutre selon le degré et le type dinteraction. –Ex, certains agents ont des effets hypoglycémiants synergiques avec les hypoglycémiants oraux. Si mal connu ou pris de façon erratique peut amener hypo sévères ou mauvais contrôle. INTERACTIONS

16 Peut avoir effet opposé à celui attendu –Ex: ginkgo est vasodilatateur avec thiazide, on sattendrait à une diminution de la TA, mais une étude de cas a démontré une augmentation de la TA selon un mécanisme inconnu. INTERACTIONS

17 Millepertuis et cyclosporine: –58 de 108 rapports et essais cliniques, moins de 20% possible, mais le FDA a émis un avertissement concernant le millepertuis et lindinavir. Le millepertuis est le produit le plus souvent impliqué et laction sur la coagulation est linteraction la plus fréquente INTERACTIONS

18 INTERACTIONS vs ANESTHÉSIE 1) effets cardiovasculaires 2) augmentation du saignement 3) anesthésie prolongée 4) insuffisance rénale ou hépatotoxicité 5) anomalies thyroïdiennes 6) désordres électrolytiques

19 INTERACTIONS: COUMADIN Fenêtre thérapeutique étroite Herbes contiennent produits analogues au coumadin ou à la vitamine K –Anis, capsicum, camomille, dan-shen, dong quai, chrysanthème, ail, gingembre, ginkgo, thé vert, oignon, persil, curcuma. La Vit E à haute dose peut augmenter leffet Laspirine a aussi été impliquée dans des interactions semblables.

20 INTERACTIONS: MILLEPERTUIS Un des médicaments le plus utilisé au monde pour le traitement de la dépression, de lanxiété et de linsomnie. Aussi pour améliorer la mémoire, tx dAlzheimer Action in vitro démontrée: inhibe les récepteurs de la sérotonine, GABA, dopamine et noradrénaline à des degrés variables Utilise le cytochrome P-450 et la glycoprotéine-P intestinale (absorption), puissant inducteur de lisoenzyme CYP3A4

21 Cyclosporine Amitryptiline Digitale: absorption de 25% Indinavir: taux sériques de 49-99%(VIH) Coumadin Phenprocoumon Théophylline Contraceptifs oraux ISRS (antidépresseurs) Loperamide INTERACTIONS: MILLEPERTUIS

22 Perte de K+ par effet diurétique, laxatif ou autre –Aloé, carvi, huile de castor, pissenlit, lin, figwort, glycérol, réglisse, huile de peppermint,psyllium, son, achillée millefeuille. –Si utilise autres Rx qui affectent le potassium, suivre de près Goldenseal : aquarétique=excrétion de leau mais pas du sodium. Peut augmenter la TA par rétention sodée INTERACTIONS: ÉLECTROLYTES

23 Plus de chance dinteraction pcq fenêtre thérapeutique étroite: –2 cas de niveaux élevés avec ipriflavone (dérivé de soya semi-synthétique), action dinhibiteur compétitif du Cyto P-450 enzyme 1A2 (cinétique). –Aussi contient de la théophylline, théobromine ou autre composé actif synergique (dynamique) INTERACTIONS: THÉOPHYLLINE

24 Caféine dans certains produits, change les niveaux pcq diminue le métabolisme de la théophylline et contribue des produits avec effets synergiques. Herbes qui peuvent interférer avec théophylline –Poivre blanc et noir, thé noir et vert, capsicum, café, noix de cola, cacao, abutilon, éphédra, guarana, aubépine, mate, millepertuis INTERACTIONS : THÉOPHYLLINE

25 EFFET HYPO/ HYPERGLYCÉMIANT Effet hypo parfois utilisé volontairement, mais taux doivent être suivis de près. –Fenugrec, ail, gomme de guar, psyllium Effet hyper: –Éphédra, –Gingembre –Ortie brûlante

26 EFFETS CARDIAQUES Plusieurs ont effet potentiel ou prouvé Combiné à hypotenseurs ou agents inotropes ou chronotropes peuvent causer des changements cardiovasculaires Herbe de St Christophe, cola, devils claw, éphédra Fenugrec, gingembre, ginseng, réglisse, carottes sauvages

27 ACTIVITÉ GLYCOSIDE INTRINSÈQUE Possibilité deffet additif avec Rx cardiaques prescrits tel digitale Prédispose à toxicité et arythmies –feuille de digitale, –figwort, –racine de moniliose, –motherwort, –oléandre

28 EFFETS CARDIAQUES Ginseng:pour augmenter le niveau dénergie, antioxidant, effet stéroidien –Effet stimulant léger qui peut donner de la tachycardie ou hypertension surtout chez patients susceptibles Réglisse:pour traiter troubles gastro-intestinaux. –Hypertension –Hypokaliémie –Œdème Via 1/2 vie cortisol et effets aldostérone 2aire désordre métabolisme corticostéroïdes

29 Ephédra (ma-huang): trouvé dans 5,000 produits sur le marché, incluant Rx amaigrissants Haut potentiel de morbidité/ mortalité re effets sympathomimétiques surtout si avec glycosides, guanéthidine, IMAO, oxytocin ou autres Rx –HIC, AVC, psychose, attaques de panique, palpitations, céphalées, DRS, arythmies, infarctus, perte de mémoire et 21 décès selon une source EFFETS CARDIAQUES

30 Vitamine E: antioxidant, relativement peu toxique sauf si déjà hypertendu, danger si >400 UI/jour Tiratricol (acide triiodothyroacétique) supresseur de faim, contient hormone thyroïdienne puissante: –Infarctus et AVC EFFETS CARDIAQUES

31 GBL ou BD ou GHB (gamma hydroxybutyrate) body building, perte de poids ou sommeil –122 accidents sérieux dont 3 décès –Coma, convulsions, vomissement –Diminution de la respiration ad intubation et ventilation –Bradycardie Investigué pour le tx de la narcolepsie « Date-rape drug »? EFFETS CARDIAQUES

32 EFFETS SUR LA COAGULATION Ginseng a des composantes à effets anti-plaquettaires, peut augmenter le saignement surtout si prise dASA, dAINS ou dhéparine Ginkgo: inhibition des facteurs activant les plaquettes, donc attention si déjà anti-thrombotiques

33 EFFETS SUR LA COAGULATION Chrysanthème matricaire: anti- migraineux, altère la fonction plaquettaire. -Inhibe la libération de sérotonine des amas plaquettaires -Inhibition des phospholipases cellulaires qui empêche la libération dacide arachidonique

34 EFFETS SUR LA COAGULATION Ail: atténue les symptômes cardiaques, lipides, vasodilatateur. Affecte lagrégation plaquettaire, peut potentialiser leffet du coumadin chez les gens susceptibles. Gingembre: anti-émétique, inhibe agrégation plaquettaire via thromboxane synthétase Vit E: de thromboxane plaquettaire à 1600 UI/jour –Agent antithrombotique pour embolie pulmonaire, AVC et thromboses

35 EFFET NEUROPSYCHIATRIQUE Effet sédatif des benzos, barbituriques et narcotiques peut être augmenté par des produits avec effets sédatifs Capsicum Cataire Céleri Camomille Ginseng Gingembre Houblon Kava Baume de citron Sassafras Ortie brûlante Valérian

36 PROLONGATION DE LANESTHÉSIE Valérian: sédatif léger –Prolonge sommeil au pentobarbital et thiopental –Via récepteurs GABA –Liaison aux récepteurs benzo (rats) Kava: anxiolytique –Potentialise barbituriques et benzodiazépines et effets ROH

37 ATTEINTE RÉNALE Réglisse: exacerbe ins. rénale chez pts à risque par effet minéralocorticoïde Créatine: augmente créatinine de 23% et excrétion X 90 chez sujets sains. Éviter si fonction rénale atteinte Aristolochia Fanghi: « Chinese herb nephropathy ». IRA rapide, fibrose rénale progressive et carcinome urothélial

38 ATTEINTE HÉPATIQUE Kava-kava: risque dhépatotoxicité Échinacée: potentiel hépatotoxique avec usage chronique surtout si usage avec Amiodarone, stéroides anabolisants, méthotrexate ou kétoconazole

39 FONCTION THYROIDIENNE ACIDE TRIIODOACÉTIQUE: tests anormaux –Diarrhée sévère –Fatigue, léthargie –Perte de poids importante Vitamine E: étude double-insu a démontré réduction de thyroxine et triiodothyronine (études contradictoires)

40 CONDUITE EN CAS DINTERACTION Vérifier tous les produits avec ou sans prescription, les herbes, vitamines, minéraux que le patient prends Changement de la diète, des activités et de létat de santé général Patient devrait remplir une fiche avec le nom, manufacturier, ingrédients, dose, indication, durée de lutilisation, efficacité, si quelquun supervise son utilisation

41 Si index de suspicion élevé certains tests sanguins ou urinaires sont disponibles Labos de toxicologie peuvent aider Évaluer les conséquences darrêter le produit ou le Rx Évaluer: électrolytes, s. autonomique, neurologique, coagulation Réévaluer avec le patient utilisation des Rx et suppléments et assurer suivi CONDUITE EN CAS DINTERACTION

42 LAVOCAT DU DIABLE Trop simpliste de cibler un ingrédient actif plutôt que de regarder tous les composantes dune herbe Il y a malgré tout peu de rapports deffets nocifs graves, donc leur utilisation est assez sécuritaire Les rares études contrôlées, gingko par ex, ont montré très peu deffets sur la coagulation.

43 PRÉVENTION Évaluer le mécanisme daction, lexpérience clinique, les co-morbidités et les médicaments utilisés. Si bénéfices possibles, choisir produits avec le meilleur contrôle de la qualité possible Dialogue bien informé et bien documenté entre le patient et le médecin

44 RÉFÉRENCES Herb-drug interactions: what physicians need to know. Patient care Canada. Oct 2003, vol14 no 10 p Produits naturels les risques sont réels! Le collège, vol.XLIII no 3, automne 2003 p The perioperative hazards of herbs and supplements.Jessie A. Leak. ASA refresher course 2002 #176 Perioperative considerations for the patient on herbs, vitamins or supplements. M.A. Vann. SAMBA 2000 Herbal medicine and anesthesia. B Cheng et al. Hong Kong Medical Journal. 2002;8: The perioperative implications of herbal medicines. P.J. Hodges P.C.A. Kam. Anesthesia, 2002,57: Traditional Chinese herbal medicine and anaesthesia. P.C.A. Kam S Liew. Anesthesia 2002:57: Les produits de santé naturels. Parlez-en avec votre médecin ou votre pharmacien. Fascicule du Collège des médecins du Québec et de lOrdre des pharmaciens du Québec. 2005


Télécharger ppt "PRODUITS NATURELS ET ANESTHÉSIE JOANNE FORTIER md Mars 2005."

Présentations similaires


Annonces Google