La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Burn-Out et travail Prof. Philippe Corten - ULB – 13 Janvier 2011 www.cliniquedustress.be.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Burn-Out et travail Prof. Philippe Corten - ULB – 13 Janvier 2011 www.cliniquedustress.be."— Transcription de la présentation:

1 Burn-Out et travail Prof. Philippe Corten - ULB – 13 Janvier 2011

2 Burn-Out et travail Pourquoi le travail fait-il souffrir? Le Burn-out Enrayer le processus

3 Origine de la souffrance Ce nest généralement pas le travail en lui-même qui fait souffrir, mais lorganisation du travail. Même dans le cadre dune organisation humaine du travail, – « lorganisation du travail cest toujours lintrusion de la volonté dun autre dans lappareil psychique » (Christophe Dejours) Les horaires Les tâches à faire Etc…

4 Linsatisfaction au travail Linsatisfaction au travail résulte dune tâche dont le contenu (significatif ou ergonomique) ne peut faire lobjet dun investissement mental

5 Insatisfaction au travail Contenu significatif – Sens de la tâche valeurs sociales et idéologiques (laboureur morgue) – Le statut quil entraîne (aisance, loisirs…) – Pour quil y ait investissement fantasmatique, il faut: Des aptitudes structurales à fantasmer ( alexythymie) Un libre choix du métier Une organisation du travail « souple » avec des temps morts

6 Insatisfaction au travail Contenu ergonomique – C-à-d les exigences: Psychomotrices Psychosensorielles Intellectuelles ou cognitives Psychiques Suivant les individus, il y a différents types de personnalités qui utilisent des voies différentes pour décharger leur excitation => la tâche est-elle bien congruente avec le mode de décharge de lindividu?

7 Origine de la souffrance Atteinte identitaire – « Que faites-vous dans la vie ? » – Le fait de ne pouvoir accomplir sa tâche (ni contribuer à la transformation du monde par lexpression de sa créativité et de son intelligence) barre laccès à la reconnaissance en même temps quil fait émerger un sentiment de honte, de dégradation, de perte du statut dêtre humain.

8 Origine de la souffrance Situation dimpasse – Limpossibilité de démissionner sous peine de perdre ses droits sociaux génère une situation dimpasse. – La décompensation ou le suicide semble la seule alternative. Isolement du sujet – Le collectif de travail nexiste pas vraiment où la coopération est absente, à fortiori la solidarité. – La précarité a entraîné lintensification du travail, neutralisé la mobilisation collective, généré le silence et le chacun pour soi. – La famille et les proches ne comprennent pas

9 Origine de la souffrance Contrat social du travail: – Le travailleur abandonne toute prérogative sur la production RECONNAISSANCE – En échange, il reçoit de la RECONNAISSANCE Financière Didentité: – Lui proposer des jobs quil peut réussir – Lui donner un rôle spécifique Morale (estime, promotion, merci…)

10 Origine de la souffrance En échange de la reconnaissance, il est demandé, de part et dautre, une LOYAUTE – Distributive Suivant le poste quon occupe dans une hiérarchie, on nattend pas les mêmes résultats – Rétributive A poste égal, la reconnaissance doit être proportionnelle à lapport fourni. Apport effort?

11 Origine de la souffrance Si la reconnaissance et/ou la loyauté ne sont pas respectées: Risques => – Réciprocité négative (la vengeance) – La légitimité destructive (faire reporter sur un autre une souffrance légitime)

12 Origine de la souffrance Comment en sortir? – La légitimisation constructive Faire reconnaître sa souffrance quelque part Faire les démarches pour défendre ses droits même si ça fait mal Indépendamment du résultat de ces démarches, faire des projets davenir (imaginer un futur même si tous ses droits ne seront pas reconnus => concessions) Sans lexcuser, pouvoir, soi, se mettre à la place de lautre.


Télécharger ppt "Burn-Out et travail Prof. Philippe Corten - ULB – 13 Janvier 2011 www.cliniquedustress.be."

Présentations similaires


Annonces Google