La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Isabel Larocque, R2. Femme de 42 ans Se présente à lurgence 2 fosi dans la même semaine. 1re fois: céphalée, dlr lombaire irradiant pied D, puis dlr à

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Isabel Larocque, R2. Femme de 42 ans Se présente à lurgence 2 fosi dans la même semaine. 1re fois: céphalée, dlr lombaire irradiant pied D, puis dlr à"— Transcription de la présentation:

1 Isabel Larocque, R2

2 Femme de 42 ans Se présente à lurgence 2 fosi dans la même semaine. 1re fois: céphalée, dlr lombaire irradiant pied D, puis dlr à G, dlr 2 m. Sup, épaules et omoplates, ce AM paresthésies langue et dysgeusie, dlr péri-orbitale. No sans Vo. Pas de fièvre. IVRS X 2 semaines. Tousse. E/P: TR avec tonus N, mais diminution sensibilité L4 à S1 et dlr à la marche. ECG N, scan cérébral N Dx = sinusite

3 Faiblesse augmentée depuis 4 jours aux m. Inf. Ne peut plus se tenir debout. Pas de sx de queue de cheval Pas de fièvre E/P: m. sup. sensibilité et force N m. Inf: sensibilité presque absente toucher léger et toucher douloureux, force flexion cuisses 3/5, extension genoux 3/5

4

5 1-2/ % dincidence par 10 ans de tranche dâge Hommes ˃ femmes

6 Infection: Réaction immune croisée contre nerfs Campylobacter jejuni (100 X plsu de risque de faire un SGB dans les 2 mois post-infection) VIH (surtout si pas sévèrement immunosupprimé) Autres infections: CMV, EBV Vaccins: influenza, méningocoque quadrivalent (Menactra) Chx, trauma, transplantation de moëlle osseuse

7 Faiblesse musculaire progressive et symétrique sur 2-4 semaines, puis amélioration Débute habituellement par membres inférieurs, mais 10% par m. sup. ou visage Diminution des ROT ou aréflexie 10-30% attentie sévère muscles respiratoires 50% faiblesse visage 80% paresthésies m. sup et m. inf. 66% dlr aux extrémités et au dos 70% dysautonomie SIADH peut être associé

8 S et sx compatibles Confirmé par LCR: dissociation albuminocytologique (i.e. protéines mais G.B. N) = 80-90% des pts à 7 jours post-début des sx G.B. Dans LCR peuvent être élevés si pt VIH+ Recherche de complications respiratoires: CVF et FIM (force inspiratoire max) par inhalo (ex: QID pour le 1er 24h, puis die si stable)

9 Faiblesse progressive de plus dun membre Aréflexie Critères qui supportent le dx: Progressif Symétrie relative Sx sensitifs légers NC impliqués (bilatéralement) Amélioration après 2-4 semaines Dysfonctionnement autonome Pas de fièvre au début des sx des protéines dans le LCR EMG compatible avec Guillain-Barré

10 Polyradiculoneuropathie démyélisante inflammatoire aiguë : 85-90% des cas, sx classiques Syndrome de Miller-Fisher: ophtalmoplégie et diminution des réflexes, seulement 25% ont une faiblesse des extrémités Neuropathie axonale motrice aiguë: 2e Campylabacter jejuni (surtout en Asie), pas datteinte de la sensibilité Neuropathie axonale motrice et sensitive aigüe: attteinte motrice + sensibilité

11 Polyradiculoneuropathie démyélisante inflammatoire chronique : pt qui continue de se détériorer après 4 semaines. Autre polyneuropathie: 2e arsenic, 2e inhalation colle, 2e vasculite, 2e maladie de Lyme, 2e sarcoïdose, 2e paranéoplasique Myélopathie: niveau sensitif clair et dysfonction vésicale et intestinale Polymyosite Désordre de la jonction neuromusculaire: myasthnie gravis, botulisme (pas datteinte sensitive)

12 Traitement qui modifie lévolution de la maladie: Échange de plasma Pour les cas sévères besoin de ventilation mécanique, durée faiblesse musculaire, évolution plus favorable Effetsse condaires: sepsis, hypotension Ig i.v. Bénéfices idem à échange de plasma Effets secondaires: méningite aseptique, rash, IRA, hyperviscosité menant à AVC (rare) Pas davantage à donner les deux traitements. Si pt continue à se détériorer: retraiter? Pas détude...

13 Toujours mettre pt sous télémétrie avec SV q 4h au moins vs soins intermédiaires vs USI Insuffisance respiratoire: peut survenir rapidement Intuber si: CVF < 20 ml/kg, pression inspiratoire max < 30 cm H2O, pression expiratoire max < 40 cm H2O Dysphagie, incapacité à tousser peuvent jouer dans le besoin dintubation

14 Dysfonctionnement autonome: Tachycardie, bradycardie, hypertension paroxystique alternant avec hypotension, hypotension orthostatique, rétention urinaire, iléus, anhydrose Cardiovasculaire: télémétrie ad amélioration significative, cesser Rx qui diminuent la tension, attention à larythmie pendant succion Tqachycardie sinusale fréquente, ne nécessite pas de tx

15 Réadaptation avec physio, ergo

16 Mauvais pronostic: Âge avancé Hospitalisé <7 jours depuis début des sx Faiblesse sévère à lAdmission Ventilation mécanique Précédé dune diarrhée EMG: amplitude de réponse motrice distale à <20% de la normale

17 80% marchent seuls à 6 mois 84% marchent seuls à 12 mois

18 Chez 10% des pts. Retraiter avec le même traitement Si syndrome de Guillain-Barré ˂6 semaines post- vaccination, éviter ce vaccin pour toujours.

19 Up to date: Pathogenesis of GBS in adults Clinical features and diagnosis of GBS in adults Treatment and prognosis of GBS in adults


Télécharger ppt "Isabel Larocque, R2. Femme de 42 ans Se présente à lurgence 2 fosi dans la même semaine. 1re fois: céphalée, dlr lombaire irradiant pied D, puis dlr à"

Présentations similaires


Annonces Google