La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

SEMICONDUCTEURS « Les moteurs de lIndustrie » Compétitivité de la France et de lEurope 28 Novembre 2012 Gérard MATHERON Président du GIP CNFM Président.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "SEMICONDUCTEURS « Les moteurs de lIndustrie » Compétitivité de la France et de lEurope 28 Novembre 2012 Gérard MATHERON Président du GIP CNFM Président."— Transcription de la présentation:

1 SEMICONDUCTEURS « Les moteurs de lIndustrie » Compétitivité de la France et de lEurope 28 Novembre 2012 Gérard MATHERON Président du GIP CNFM Président du SITELESC STMicroelectronics Group VP

2 2 Programme La place des semiconducteurs Quel Avenir industriel en Europe? Quel Avenir industriel en France? On ne joue pas à armes égales Pendant ce temps là en Chine… Et dans le «Monde Libre» (libéral?)… Le sursaut. Enfin une Politique Industrielle Européenne?

3 Why is Nanoelectronics a KET? (KET: Key Enabling technology) Commodity ? KET !

4 La place de lEurope en semiconducteurs 4

5 Le marché des semiconducteurs sest déplacé 5 Europe Americas Japan Asia

6 SEMICONDUCTEURS: Classement des leaders Fabless 6 Evolutions: les Fabless et les Fonderies Taiwan et la Corée le Japon et l Europe Foundry TSMC UMC GF Source I-Supply 2011 Position des acteurs Européens:

7 Quel avenir industriel pour les semiconducteurs en Europe? 7

8 8

9 9

10 10

11 European IDMs evolution Europe: $3.8BEurope: $1.8B Capital Expenditure Market Share European Leaders

12 12 Répartition de la production mondiale de semiconducteurs

13 Capacité mondiale de production par diamètre de tranches mm Equivalent wafer per month

14 Production: concentration des acteurs mondiaux Source IBS, ???

15 Les raisons du déclin de cette industrie en Europe La disparition des clients locaux de lélectronique La nécessité de rester proche de ses clients principaux: « go East! » La stratégie financière des entreprises: de « fabless » à « techless »… pour finir à «jobless »? Les difficultés croissantes en Europe: taux de change /$, accès au capital, bureaucratie, manque de flexibilité du travail, salaires 15

16 Quel avenir industriel pour les semiconducteurs en France? 16

17 Volumétrie du Marché Français Semiconducteurs – M Source SITELESC - CLUB Marché français = 0,8 % du marché mondial 17

18 Répartition du Marché Français par Applications F RENCH MARKET SEGMENT F RENCH MARKET SEGMENT INCLUDING DISTRIBUTION 18 Source SITELESC - CLUB

19 Pour éviter un scénario de déclin irrémédiable, il faut se départir de 3 idées recues: Léconomie pourrait se passer de lIndustrie, LIndustrie pourrait se passer de lEtat, Les Etats pourraient jouer le chacun pour soi en matière de Politique Industrielle (Terra Nova, 2010)

20 Des mesures pour réagir: Huit leviers de compétitivité (6 Nov. 2012) 20

21 Les acteurs français. Chute de la production Il y a 15 ans: arrêt de la production à Villeneuve-Loubet (06) de Texas Inst. Il y a 10 ans: arrêt de la production à Nantes (44) de MHS Sur la période : Arrêt de la production de Philips-NXP à Caen (14). Reprise partielle par la start-up Ipdia Arrêt de la production de Atmel à Rousset (13). Reprise partielle par le fondeur allemand LFoundry Arrêt de la production de Freescale à Toulouse (41). Développement de la capacité de production de ST à Crolles (38) et Rousset (13) Dans le même temps, maintien et même renforcement de lactivité de conception des circuits intégrés. Arrivée de Intel qui a repris des équipes de Infineon, Freescale. Un modèle industriel de plus en plus orienté vers le « Fabless » 21

22 22 Nous ne jouons pas à armes égales! Où est larbitre? 22

23 Pendant ce temps là, en Chine… 23

24 Des relations évidentes

25 Main dans la main, pour un avenir radieux… Taipei, Nov. 7, 2012 (CENS)--IEK of Industrial Technology Research Institute (ITRI) cautioned yesterday (Nov. 6) that via the combination of government policy and market forces, mainland China is vigorously developing the IC design industry and the mainland Chinese IC design industry will be able to catch up with Taiwan by The Taiwan government, which sees its D-Ram companies lack of proprietary research as a key factor in their poor performance, last week set up TMC, 50% owned by the Government and tasked with buying technology from either Micron of the US or Elpida of Japan. 25

26 Et dans le « monde libre » (ou libéral?)…. 26

27 USA: L Etat, mais aussi les régions Nouvelle devise du TEXAS qui veut renforcer son attractivité économique: 27 Aux Etats-Unis: Obama is emphasizing the connection between education, innovation, and manufacturing in supporting investment and bringing jobs back to the US, which the administration touts as "insourcing. He listed ways to accelerate the US economy, including tax breaks for clean- energy companies and small business owners, support for veterans in the job market, and encouraging US-based manufacturing and exports. "American manufacturers are creating new jobs for the first time since the 1990s," he said, and asserted that half of America's largest companies are considering moving manufacturing operations from China to the US. "Even when we can't make things cheaper than other countries, we can always make them better. The President has proposed a $1 billion investment for a "National Network for Manufacturing Innovation

28

29 Experience en Saxe/Allemagne /UE: 5 investissements projetés Plus de 8 Md$ investis Plus de 3500 employés Experience à Singapour Experience à Singapour : 6 Fabs construites par CHRTERED, reprises par GLOBALFOUNDRIES Experience à NY/USA Experience à NY/USA : Investissement de 6.9 Mds$ Aide négociée: 1.2 Md$ Plus de 1400 employés Processus de négotiation laborieux avec la région, lEtat et la CE, rallongeant les décisions et multipliant les obstacles Les autorisation et les Aides sont conformes aux lois et règlements communautaires; peu de place pour la politique Les aides pourraient continuer à baisser, voire disparaître après 2014 Pas de Cluster, de politique, de Centre dExcellence. La strategie se limite aux aides Processus fluide et efficace EDB = un guichet unique La valeur locale de la recherche et de la production est reconnue et valorisée Secteur stratégique pour le gouvernement de Singapour Politique de lInnovation focalisée et efficace Chaque Etat a sa propre politique. Pas de coordination nationale Processus longs et complexes, hautement politisés et médiatisés Décisions solides NY construit une capacité en Semiconducteurs Au niveau fédéral, intérêt pour linnovation et le manufacturing Le rôle des Aides dEtat dans le maintien des savoir-faire et de la Production 29

30 30 Un Contexte hautement Concurrentiel pour produire en Europe Un Taux de change Euro / dollar souvent défavorable (*) Une part de Main dœuvre égale à 40% du cout total Un marché toujours en croissance, mais largement localisé en Asie Des clients et des concurrents au plus près des marchés Erosion des prix de 10 à 15% par an 30 Entre 1.29 et 1.60 $ pour 1 sur 5 ans 1% de variation se traduit par exemple pour ST par une variation >10 M$ du résultat opérationnel, du fait du déséquilibre géographique Production / Ventes (*):

31 Le sursaut? Enfin une Politique Industrielle Européenne? 31

32 Additionalité des financements publics en microélectronique en Europe: du mieux! 32

33 33 Le CIR, un outil de compétitivité industrielle

34 La Commission Européenne travaille sur les technologies clés (KETs) 34

35 TRL 9 = Actual technology system qualified through successful mission operations TRL 8 = Actual technology system completed and qualified through test and demonstration TRL 7 = Technology prototype demonstration in an operational environment TRL 6 = Technology demonstration in a relevant environment TRL 5 = Technology validation in a relevant environment TRL 4 = Technology validation in a laboratory environment TRL 3 = Analytical and experimental critical function and/or characteristic proof-of-concept TRL 2 = Technology concept and/or application formulated TRL 1 = Basic principles observed and reported KETs pilot lines Phasage de la R&D: Technology Readiness Levels KETs Advanced research A ce jour, en Europe, seuls les niveaux TRLs 1 à 4 peuvent être supportés, alors que les acteurs des USA et dAsie bénéficient de soutiens financiers massifs sur toute la gamme de TRLs 35

36 Technologie FDSOI: un démonstrateur clé de Ligne Pilote = pont européen pour traverser la « vallée de la mort » 36

37 La différenciation par la Technologie 37 Le FDSOI (Fully depleted Silicon on Insulator) est un pur produit de lecosystème grenoblois de R&D (LETI-SOITEC-ST)

38 Quelques directions de progrès pour lEurope La montée en gamme pour se différencier des concurrents asiatiques, gràce à lInnovation Le renforcement des coopérations, le long de la chaîne de valeur La spécialisation, en fonction des marchés locaux Le Lean Manufacturing pour baisser les coûts de production La reconversion des usines dépassées techniquement sur des technologies plus matures Le service aux clients comme élément de différentiation supplémentaire 38


Télécharger ppt "SEMICONDUCTEURS « Les moteurs de lIndustrie » Compétitivité de la France et de lEurope 28 Novembre 2012 Gérard MATHERON Président du GIP CNFM Président."

Présentations similaires


Annonces Google