La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

MJ 2007LES ALARMES Les Alarmes Différents types dalarme Différents types dalarme Présentation fonctionnelle dun système dalarme Présentation fonctionnelle.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "MJ 2007LES ALARMES Les Alarmes Différents types dalarme Différents types dalarme Présentation fonctionnelle dun système dalarme Présentation fonctionnelle."— Transcription de la présentation:

1

2 MJ 2007LES ALARMES Les Alarmes Différents types dalarme Différents types dalarme Présentation fonctionnelle dun système dalarme Présentation fonctionnelle dun système dalarme Des informations sur lalarme intrusion Des informations sur lalarme intrusion Les différents éléments dune alarme intrusion Les différents éléments dune alarme intrusion Principe de fonctionnement dune alarme intrusion Principe de fonctionnement dune alarme intrusion Les deux technologies dalarme Les deux technologies dalarme

3 MJ 2007LES ALARMES DIFFERENTS TYPES DALARME

4 MJ 2007LES ALARMES Pour optimiser lexploitation dun site, nous avons besoin dune surveillance permanente dun lieu déterminé, afin de détecter toute anomalie. Pour ce faire, une alarme est appropriée. Il en existe trois, ayant chacune leurs fonctions bien spécifiques : Lalarme technique Lalarme technique Lalarme intrusion Lalarme intrusion Lalarme incendie Lalarme incendie

5 MJ 2007LES ALARMES Elle permet une détection rapide dun début dincendie, dune augmentation de température, dune présence de flammes ou de fumées grâce à des détecteurs automatiques ou manuels. Lalarme incendie

6 MJ 2007LES ALARMES Elle permet la détection et la signalisation des anomalies ou défaillances techniques techniques des installations. Lalarme technique

7 MJ 2007LES ALARMES Elle a pour vocation de détecter lintrusion (ou la tentative dintrusion), le plus tôt possible afin de mettre en œuvre les moyens dalarmes adéquats (dissuasion ou intervention). Lalarme intrusion

8 MJ 2007LES ALARMES PRESENTATION FONCTIONNELLE DUN SYSTEME DALARME

9 MJ 2007LES ALARMES PRESENTATION FONCTIONNELLE DUN SYSTEME DALARME TRAITEMENT COMMANDE DETECTION DISSUASION ALERTE

10 MJ 2007LES ALARMES Une télécommande ou un clavier permet de mettre en œuvre, partiellement ou totalement, le système de sécurité. Une télécommande ou un clavier permet de mettre en œuvre, partiellement ou totalement, le système de sécurité. Fonction "COMMANDE"

11 MJ 2007LES ALARMES Placés aux points sensibles (porte, volet, fenêtre,..) les détecteurs veillent à la tranquillité de votre habitation. Ils informent la centrale de toute tentative d'intrusion ou de tout incident domestique. Placés aux points sensibles (porte, volet, fenêtre,..) les détecteurs veillent à la tranquillité de votre habitation. Ils informent la centrale de toute tentative d'intrusion ou de tout incident domestique. Fonction "DETECTION"

12 MJ 2007LES ALARMES La centrale est le centre nerveux du système d'alarme. Elle reçoit les informations émises par les fonctions "Détection" et "Commande", les analyse et déclenche en fonction de la programmation choisie les appareils de dissuasion et d'alerte. La centrale est le centre nerveux du système d'alarme. Elle reçoit les informations émises par les fonctions "Détection" et "Commande", les analyse et déclenche en fonction de la programmation choisie les appareils de dissuasion et d'alerte. Fonction "TRAITEMENT"

13 MJ 2007LES ALARMES Fonction "DISSUASION" Les sirènes et les sirènes-flash sont les principaux éléments de dissuasion du système d'alarme. La sirène déstabilise et dissuade l'intrus, le flash clignotant permet de visualiser le lieu d'alerte. Les sirènes et les sirènes-flash sont les principaux éléments de dissuasion du système d'alarme. La sirène déstabilise et dissuade l'intrus, le flash clignotant permet de visualiser le lieu d'alerte. Les sirènes et les sirènes-flash sont les principaux éléments de dissuasion du système d'alarme. La sirène déstabilise et dissuade l'intrus, le flash clignotant permet de visualiser le lieu d'alerte.

14 MJ 2007LES ALARMES Fonction "ALERTE" Le transmetteur téléphonique est le lien entre le lieu d'effraction et l'extérieur. En cas d'alarme, il transmet automatiquement l'alerte aux personnes de votre choix ou au centre de télésurveillance choisi. Le transmetteur téléphonique est le lien entre le lieu d'effraction et l'extérieur. En cas d'alarme, il transmet automatiquement l'alerte aux personnes de votre choix ou au centre de télésurveillance choisi. Le transmetteur téléphonique est le lien entre le lieu d'effraction et l'extérieur. En cas d'alarme, il transmet automatiquement l'alerte aux personnes de votre choix ou au centre de télésurveillance choisi.

15 MJ 2007LES ALARMES La technologie filaire La technologie filaire La technologie radio La technologie radio LES DEUX TECHNOLOGIES DALARME

16 MJ 2007LES ALARMES La technologie filaire Les détecteurs et organes de signalisation sont reliés par des câbles 6 conducteurs 6/10 6/10 de couleurs différentes (2, 4 ou 6 fils suivant les types de centrales).

17 MJ 2007LES ALARMES Les avantages de lalarme filaire Possibilité de réaliser de multiples détections Possibilité de réaliser de multiples détections Dépannage plus aisé Dépannage plus aisé Niveau de sécurité très élevé Niveau de sécurité très élevé

18 MJ 2007LES ALARMES Les inconvénients de lalarme filaire Temps de pose est plus long Temps de pose est plus long Esthétique de linstallation Esthétique de linstallation Extension des détections limitée Extension des détections limitée Sensible aux perturbations atmosphériques Sensible aux perturbations atmosphériques

19 MJ 2007LES ALARMES La technologie radio La transmission des informations seffectue par onde radio (à la fréquence de 433 MHz). détecteur centrale Sirène Signal de tentative dintrusion Signal dalerte Les détecteurs sont munis dun émetteur tandis que la centrale et la sirène sont munis dun récepteur. Chaque appareil est équipé dune pile / batterie pour son alimentation.

20 MJ 2007LES ALARMES Certaines technologies radio sont fondées sur la double transmission des informations radio. Cela assure une fiabilité et une détection sûre et rapide en cas de fraude. Si lune des deux fréquences est perturbée par des parasites ou dautres émetteurs, cest lautre fréquence qui assure la transmission Lorsque les deux fréquences ne passent plus (blocage frauduleux), lanalyse simultanée des deux fréquences donnera lalerte très rapidement

21 MJ 2007LES ALARMES Les avantages de lalarme radio Facilité de pose Facilité de pose Déplaçable Déplaçable Extension plus aisée Extension plus aisée Esthétique Esthétique Peu sensible aux orages Peu sensible aux orages Alimentation par piles ou batteries Alimentation par piles ou batteries

22 MJ 2007LES ALARMES Les inconvénients de lalarme radio Fausses alarmes dues aux perturbations radio Fausses alarmes dues aux perturbations radio Moins sécurisé Moins sécurisé Dépannage plus délicat Dépannage plus délicat Coût des piles et batteries Coût des piles et batteries

23 MJ 2007LES ALARMES QUELQUES INFORMATIONS SUR LALARME INTRUSION

24 MJ 2007LES ALARMES LE MARCHE

25 MJ 2007LES ALARMES Aujourdhui Il y a, en France cambriolage/an habitations visitées Cest à dire 1 vol toutes les minutes

26 MJ 2007LES ALARMES LES ACTEURS

27 MJ 2007LES ALARMES Le voleur professionnel Sattaquera à Des banques Des bijouteries Des magasins Hi-fi Vidéo On appelle cela le Haut risque

28 MJ 2007LES ALARMES Le voleur occasionnel Sattaquera à Des villas Des appartements Des magasins ou bureaux Des entrepôts ou ateliers On appelle cela le Risque courant

29 MJ 2007LES ALARMES ANALYSE DES RISQUES

30 MJ 2007LES ALARMES A quelle heure on lieu les intrusions ? PS : Dans le tertiaire, les vols se passent essentiellement la nuit 8h 18h 16h 12h 14h 31% des cambriolages 59% des cambriolages

31 MJ 2007LES ALARMES Par où passent-ils ? AppartementsVillas/Tertiaire 87.5% porte 87.5% porte 1 er étage 1 er étage Rez de chaussée Rez de chaussée 12.2% fenêtre 12.2% fenêtre Autres étages avec balcon, terrasse Autres étages avec balcon, terrasse Les plus touchés : 35% porte 35% porte Les aérateurs Les aérateurs Les toits Les toits 55% fenêtre 55% fenêtre Les velux Les velux Mais également :

32 MJ 2007LES ALARMES LA REGLEMENTATION

33 MJ 2007LES ALARMES Un système dalarme doit répondre aux exigences des Normes Normes Françaises Assurance Assurance Protection Protection Prévention. De plus une alarme est caractérisée par son type de protection protection (Type 1,2 ou 3) qui correspond au risque encouru par le local à protéger (risque courant ou haut risque)

34 MJ 2007LES ALARMES Les alarmes de Types 1 et 2 peuvent être installées par des électriciens initiés, initiés, tandis que lalarme de Type 3 ne peut être installée que par des installateurs agréés APSAIRD APSAIRD : Association Plénière des Sociétés dAssurance Incendie et Risques Divers

35 MJ 2007LES ALARMES Haut risque Matériel conforme à la NFa2p Type 3 InstallateurshabilitésAPSAIRD Risque courant Matériel conforme à la NFa2p Type 1 et 2 Installateursinitiés

36 MJ 2007LES ALARMES Les textes disent : Risques légers Catégorie Type 1 Habitations Matériel NFa2p Type 1 délivré par lAFNOR - alarmes filaires - alarmes radio Risques courants Catégorie Type 2 Locaux administratifs < 600m² Commerces classés 1,2,3 < 600m² Matériel NFa2p Type 2 délivré par lAFNOR - alarmes filaires Hauts risques Catégorie Type 3 Locaux administratifs > 600m² Commerces classés 1,2,3 > 600m² Commerces classés 4,5 Matériel NFa2p Type 3 APSAIRD - alarmes filaires

37 MJ 2007LES ALARMES PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DUNE ALARME INTRUSION

38 MJ 2007LES ALARMES Installation complète Une centrale centrale (le cœur de lalarme) est reliée à différents détecteurs détecteurs en fonction des lieux à protéger (bureau, garage, coffre, …) Dès quun détecteur est sollicité (ouverture de porte, de fenêtre, …), il en informe la centrale qui va mettre en œuvre un moyen de dissuasion dissuasion (gyrophare, sirène, …)

39 MJ 2007LES ALARMES Détection Centralisation Signalisation Cest le cerveau du système Pour faire fuir lintrus ou pour alerter Pour la surveillance à plusieurs niveaux Un système dalarme se décompose en 3 parties :

40 MJ 2007LES ALARMES LES DIFFERENTS ELEMENTS DUNE ALARME INTRUSION La Centrale La Centrale La Centrale La Centrale Les Détecteurs Les Détecteurs Les Détecteurs Les Détecteurs Les Avertisseurs Les Avertisseurs Les Avertisseurs Les Avertisseurs

41 MJ 2007LES ALARMES LES DETECTEURS Ils assurent une surveillance du site contre une intrusion qui viendrait de l'extérieur, il existe trois types de détection : Ils assurent une surveillance du site contre une intrusion qui viendrait de l'extérieur, il existe trois types de détection : La détection périphérique La détection périphérique o La détection périphérique La détection périphérique La détection périphérique La détection périphérique o La détection périphérique La détection périphérique La détection périmètrique La détection périmètrique o La détection périmètrique La détection périmètrique La détection périmètrique La détection périmètrique o La détection périmètrique La détection périmètrique La détection volumétrique La détection volumétrique o La détection volumétrique La détection volumétrique La détection volumétrique La détection volumétrique o La détection volumétrique La détection volumétrique

42 MJ 2007LES ALARMES Surveillance de la proximité des locaux Les détecteurs périphériques sont placés à l'extérieur des locaux ou bâtiments protégés et interviennent avant que les intrus ne se soient attaqués à leur cible. Surveillance de la proximité des locaux Les détecteurs périphériques sont placés à l'extérieur des locaux ou bâtiments protégés et interviennent avant que les intrus ne se soient attaqués à leur cible. La détection périphérique

43 MJ 2007LES ALARMES La détection périmètrique Surveillance du périmètre des locaux Les détecteurs périmètriques réagissent aux contacts, chocs, bris de vitre, quand les intrus se préparent à entrer dans l'enceinte protégée. Surveillance du périmètre des locaux Les détecteurs périmètriques réagissent aux contacts, chocs, bris de vitre, quand les intrus se préparent à entrer dans l'enceinte protégée.

44 MJ 2007LES ALARMES Surveillance de l'intérieur des locaux Les détecteurs volumétriques se déclenchent quand les intrus sont déjà dans le local ou le bâtiment, lieu de leur méfait. La détection volumétrique

45 MJ 2007LES ALARMES La zone périphérique La zone périphérique Cest la proximité du local Cest la proximité du local La zone périmétrique La zone périmétrique Cest le tour du local Cest le tour du local La zone volumétrique La zone volumétrique Cest lintérieur du local Cest lintérieur du local

46 MJ 2007LES ALARMES En fonction de la zone à protéger et du type de détection désirée, on trouvera : Les détecteurs à contacts magnétiques Les détecteurs à contacts magnétiques o Les détecteurs à contacts magnétiques Les détecteurs à contacts magnétiques L L o L L eeee ssss d d d d éééé tttt eeee cccc tttt eeee uuuu rrrr ssss à à à à c c c c oooo nnnn tttt aaaa cccc tttt ssss m m m m aaaa gggg nnnn éééé tttt iiii qqqq uuuu eeee ssss Les détecteurs à contacts mécaniques Les détecteurs à contacts mécaniques o Les détecteurs à contacts mécaniques Les détecteurs à contacts mécaniques L L o L L eeee ssss d d d d éééé tttt eeee cccc tttt eeee uuuu rrrr ssss à à à à c c c c oooo nnnn tttt aaaa cccc tttt ssss m m m m éééé cccc aaaa nnnn iiii qqqq uuuu eeee ssss Les détecteurs de bris de glace Les détecteurs de bris de glace o Les détecteurs de bris de glace Les détecteurs de bris de glace L L o L L eeee ssss d d d d éééé tttt eeee cccc tttt eeee uuuu rrrr ssss d d d d eeee b b b b rrrr iiii ssss d d d d eeee g g g g llll aaaa cccc eeee Les détecteurs infrarouges Les détecteurs infrarouges o Les détecteurs infrarouges Les détecteurs infrarouges L L o L L eeee ssss d d d d éééé tttt eeee cccc tttt eeee uuuu rrrr ssss i i i i nnnn ffff rrrr aaaa rrrr oooo uuuu gggg eeee ssss Les détecteurs hyperfréquences Les détecteurs hyperfréquences o Les détecteurs hyperfréquences Les détecteurs hyperfréquences L L o L L eeee ssss d d d d éééé tttt eeee cccc tttt eeee uuuu rrrr ssss h h h h yyyy pppp eeee rrrr ffff rrrr éééé qqqq uuuu eeee nnnn cccc eeee ssss Les détecteurs double technologie Les détecteurs double technologie o Les détecteurs double technologie Les détecteurs double technologie L L o L L eeee ssss d d d d éééé tttt eeee cccc tttt eeee uuuu rrrr ssss d d d d oooo uuuu bbbb llll eeee t t t t eeee cccc hhhh nnnn oooo llll oooo gggg iiii eeee

47 MJ 2007LES ALARMES Les détecteurs à contacts magnétiques Ces détecteurs sont installés sur les issues ou ouvrants à protéger. Ils se montent en saillie ou encastrés. Il se compose de deux parties, une partie fixe contenant un contact (ILS : Interrupteur à lame souple) installée sur l'huisserie et une partie mobile contenant un aimant, installée sur l'ouvrant. Lorsque l'aimant s'éloigne du contact, les deux lames de l'ILS se séparent et le contact s'ouvre.

48 MJ 2007LES ALARMES Les détecteurs à contacts mécaniques Ces détecteurs sont utilisés le plus souvent sur les boîtiers des éléments de l'installation en autoprotection contre l'ouverture du boîtier ou son arrachement. Il s'agit d'un interrupteur ou d'un inverseur. On utilise soit le contact à fermeture ou à ouverture

49 MJ 2007LES ALARMES Les détecteurs de bris de glace Ces détecteurs sont de plusieurs types (piezoquartz, piezoacoustique) et permettent de détecter le bris d'une vitre soit par détection de l'onde de choc ou par le bruit du bris de la vitre

50 MJ 2007LES ALARMES Les détecteurs infrarouges Ces détecteurs sont conçus pour détecter les rayons infrarouges émis par les corps vivants. Ils sont caractérisés par leur portée et leur angle de détection. Ces détecteurs ne doivent pas recevoir le soleil et doivent être écartés des sources de lumière et de chaleur. Ces détecteurs sont conçus pour détecter les rayons infrarouges émis par les corps vivants. Ils sont caractérisés par leur portée et leur angle de détection. Ces détecteurs ne doivent pas recevoir le soleil et doivent être écartés des sources de lumière et de chaleur.

51 MJ 2007LES ALARMES Les détecteurs hyperfréquences Ces types de détecteurs utilisent l'effet Doppler, qui consiste à émettre en permanence des ondes à une fréquence de 9,9 GHz qui sont réfléchies par les obstacles quelles rencontrent (radar). Une mesure de la différence de fréquence entre les ondes émises et les ondes réfléchies permet de déterminer la présence dun objet ou dune personne en mouvement. Il est, lui aussi, caractérisé par sa portée et son angle de détection. Ces types de détecteurs utilisent l'effet Doppler, qui consiste à émettre en permanence des ondes à une fréquence de 9,9 GHz qui sont réfléchies par les obstacles quelles rencontrent (radar). Une mesure de la différence de fréquence entre les ondes émises et les ondes réfléchies permet de déterminer la présence dun objet ou dune personne en mouvement. Il est, lui aussi, caractérisé par sa portée et son angle de détection.

52 MJ 2007LES ALARMES Les détecteurs double technologie Ces détecteurs associent la technologie de l'infrarouge et celle de l'hyperfréquence afin de limiter les fausses alarmes

53 MJ 2007LES ALARMES Elle reçoit les informations émanant des détecteurs et déclenche les appareils de dissuasion et dalerte. Cest le cœur du système. Cest le cœur du système. LA CENTRALE

54 MJ 2007LES ALARMES La centrale reçoit plusieurs types dinformations dinformations : Détection dintrusion Détection dintrusion Détection de sabotage Détection de sabotage Détection de défaut technique Détection de défaut technique Ordre de Marche/Arrêt de lalarme Ordre de Marche/Arrêt de lalarme

55 MJ 2007LES ALARMES La centrale traite les informations reçues et transmet des ordres ordres : Avertisseur sonore Avertisseur sonore Transmetteur téléphonique Transmetteur téléphonique Marche / Arrêt / Fonctionnement par zone Marche / Arrêt / Fonctionnement par zone

56 MJ 2007LES ALARMES Une centrale peut réaliser plusieurs fonctions : Une surveillance par zone Une surveillance par zone Une surveillance par zone Une surveillance par zone Différents modes de marche Différents modes de marche Différents modes de marche Différents modes de marche Une temporisation Une temporisation Une temporisation Une temporisation Une pré-alarme Une pré-alarme Une pré-alarme Une pré-alarme Une alimentation Une alimentation Une alimentation Une alimentation

57 MJ 2007LES ALARMES La surveillance peut seffectuer sur plusieurs zones (ou boucle) de détection. Une surveillance par zone Une surveillance par zone En fonction de la présence des personnes dans le local à protéger, la protection à assurer est différente.

58 MJ 2007LES ALARMES - si des animaux sont présents dans un local, ils peuvent déclencher lalarme. En effet : - des vols peuvent se produire, même si des personnes se trouvent dans lhabitation, A cet effet, on peut protéger une habitation partiellement en définissant des zones.

59 MJ 2007LES ALARMES Le mode de fonctionnement par zone permet de diviser, en plusieurs groupes indépendants, les détecteurs de lhabitation. Par exemple : Le soir, on peut monter à létage et déclencher lalarme uniquement sur la zone du rez de chaussée (groupe A). Le jour, en descendant au rez de chaussée on déclenchera lalarme sur la zone étage uniquement (groupe B).

60 MJ 2007LES ALARMES - Arrêt : Arrêt : les fonctions restent en veille, mais lalarme est arrêtée. -Marche partielle : partielle : certaines zones seulement sont sous alarme. - Marche totale : toutes les fonctions sont activées. Différents modes de marche Différents modes de marche

61 MJ 2007LES ALARMES Le mode de fonctionnement « Marche partielle/Marche totale » permet de mettre en partie une partie des détecteurs de lhabitation ou la totalité.

62 MJ 2007LES ALARMES Les entrées et sorties peuvent être temporisées. Ce qui peut permettre une activation de lalarme au bout dun certain temps permettant de quitter les lieux lors de la mise en marche ou larrêt lors du déclenchement volontaire. Une temporisation Une temporisation

63 MJ 2007LES ALARMES Une boucle de pré-alarme permet dengendrer une sonnerie ou un éclairage temporisé lors dune approche du lieu protégé. Une pré-alarme Une pré-alarme

64 MJ 2007LES ALARMES La centrale est généralement alimentée en 230V AC. En cas de coupure du réseau, lalarme est secourue par batterie 12V DC ayant une certaine autonomie. Une alimentation Une alimentation

65 MJ 2007LES ALARMES LES AVERTISSEURS Dans un système de détection dintrusion, les dispositifs assurant les fonctions " Dissuasion" et "Alerte" sont sollicités à la suite des évènements suivants : Dans un système de détection dintrusion, les dispositifs assurant les fonctions " Dissuasion" et "Alerte" sont sollicités à la suite des évènements suivants : - détection dune intrusion pendant la période de surveillance - détection dune intrusion pendant la période de surveillance - sectionnement du câble existant entre la centrale et le dispositif (auto-alimenté), arrachement, ouverture capot - sectionnement du câble existant entre la centrale et le dispositif (auto-alimenté), arrachement, ouverture capot - décharge de la batterie entraînant à cours terme le non fonctionnement du dispositif. - décharge de la batterie entraînant à cours terme le non fonctionnement du dispositif. - agression - agression

66 MJ 2007LES ALARMES Les différents dispositifs pouvant être utilisés sont : Les différents dispositifs pouvant être utilisés sont : Les projecteurs Les projecteurs Les sirènes Les sirènes Le transmetteur téléphonique Le transmetteur téléphonique

67 MJ 2007LES ALARMES Pour mettre un intrus dans le doute dès quil y a franchissement de la zone périphérique. Cest une alarme préventive préventive ! Les projecteurs Les projecteurs

68 MJ 2007LES ALARMES - les dispositifs intérieurs qui ont pour rôle dagresser le système auditif de lintrus au delà du seuil de douleur - les dispositifs extérieurs qui ont pour rôle davertir le voisinage, avec la possibilité didentification de lintrus. Cest une alarme dissuasive ! Les sirènes Les sirènes Ces dispositifs sonores peuvent être complétés par un flash électronique donnant la signalisation optique de l'alarme. Ces dispositifs sonores peuvent être complétés par un flash électronique donnant la signalisation optique de l'alarme. Deux types de sirènes sont à distinguer :

69 MJ 2007LES ALARMES Permet de signaler lintrusion à une tierce personne afin de mettre en œuvre une intervention. Cest une alarme curative curative ! Le transmetteur téléphonique Le transmetteur téléphonique

70 MJ 2007LES ALARMES Il est interdit de mettre comme numéro dappel celui de la gendarmerie ou de la police. Il faut une dérogation de la Préfecture ! Informations sur le transmetteur téléphonique Lors dune intrusion, le transmetteur compose différents numéros dappel programmés par lutilisateur. Il appelle à tour de rôle tous les numéros jusquà ce que quelquun réponde.

71 MJ 2007LES ALARMES LE RACCORDEMENT DUNE ALARME INTRUSION Cliquez ici

72 MJ 2007LES ALARMES La centrale peut comporter jusquà 6 boucles de détection. centrale Contact de détection Fil dauto- protection Détecteur 1Détecteur 3Détecteur 2Chaque boucle de détection peut comporter un ou plusieurs détecteurs. Dans le cas de plusieurs détecteurs sur une même boucle de détection, ceux-ci sont câblé en série. Remarque Remarque : Cliquez ici Une boucle dauto-protection est réalisée avec un fil dans chaque câble, si ce câble est coupé, lalarme est déclenchée.


Télécharger ppt "MJ 2007LES ALARMES Les Alarmes Différents types dalarme Différents types dalarme Présentation fonctionnelle dun système dalarme Présentation fonctionnelle."

Présentations similaires


Annonces Google