La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1. Étymologie / Définitions 2. Notions / Concepts : Le point de vue dEdgar Morin et dAndré Comte-Sponville 3. Questions / Discussion 4. En guise de conclusion.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1. Étymologie / Définitions 2. Notions / Concepts : Le point de vue dEdgar Morin et dAndré Comte-Sponville 3. Questions / Discussion 4. En guise de conclusion."— Transcription de la présentation:

1 1. Étymologie / Définitions 2. Notions / Concepts : Le point de vue dEdgar Morin et dAndré Comte-Sponville 3. Questions / Discussion 4. En guise de conclusion Choix des sujets du deuxième trimestre. Réunion préparée avec Josette Delaporte, Mireille Keller, Alexandre Corréard et Michel Rumeau

2 Étymologie et définitions Étymologie : Étymologie : Le terme civilisation dérive indirectement au XVIII s du latin civilis relatif au « citoyen (civis) », par l'intermédiaire de : « civil » qui au XIII s signifie poli « civiliser » qui au XVI s signifie « cultivé » au sens figuré. Après 1800 civilisation signifie « lensemble des caractères dune société » Définitions : Définitions : Petit Larousse (1996) : Petit Larousse (1996) : 1. Action de civiliser ; fait de civiliser. 2. Ensemble des caractères propres à la vie culturelle et matérielle dune société humaine : ex civilisation occidentale. 3. Cet ensemble porté à un degré extrême dévolution. Dictionnaire de philosophie Christian Godin (extrait) Dictionnaire de philosophie Christian Godin (extrait) : 1. Civilisation a dabord signifié au XVIII s le processus en vertu duquel les individus devenaient aptes à vivre en société. 2. Par métonymie, « civilisation » a fini par désigner le résultat de cette action au niveau des peuples : La civilisation est lensemble de toutes les productions matérielles (objets, outils, habitations, vêtements...) et immatérielles (idées, croyance, coutumes...).... Une civilisation est une spécification de la civilisation. 3. On distingue parfois la civilisation de la culture selon 2 déterminations : – Une extension plus vaste. On parlera de civilisation européenne qui inclura la culture allemande, italienne..., ainsi la civilisation est-elle valorisée au dépend de la culture. – Une distinction ontologique (selon lusage anglo-saxon et allemand) selon laquelle la civilisation comprend la part matérielle et technique, tandis que la culture englobe la part idéelle. En Allemagne, la civilisation renvoie au niveau le plus superficiel de la culture.

3 Point de vue sommaire dEdgar Morin et dAndré Comte-Sponville. 1. Edgar Morin (Sociologue et philosophe français né en 1921) extrait dune interview récente. Il faut distinguer culture et civilisation : Il faut distinguer culture et civilisation : a) La culture est l'ensemble des croyances, des valeurs propres à une communauté particulière. b) La civilisation, c'est ce qui peut être transmis d'une communauté à une autre : les techniques, les savoirs, la science, etc. Par exemple la civilisation occidentale dont je parle, qui s'est du reste mondialisée, est une civilisation qui se définit par l'ensemble des développements de la science, de la technique, de l'économie. Et c'est cette civilisation, qui aujourd'hui apporte beaucoup plus d'effets négatifs que d'effets positifs, qui nécessite une réforme, donc une politique de civilisation. 2. André Comte-Sponville (Philosophe français né en 1952) extrait de Dictionnaire philosophique. Le sens du mot civilisation change en fonction de larticle. a) La civilisation est lensemble -à la fois normatif, évolutif et hiérarchisé- des créations humaines. Cest lautre de la nature (dont elle fait pourtant partie) et le contraire de la barbarie. b) Une civilisation est un sous-ensemble de cet ensemble : cest lensemble des créations humaines (œuvres, techniques, institutions, règles, normes, croyances, savoirs et savoir-faire...) propres à une société donnée, par quoi elle se distingue de la nature et des autres sociétés. Sous linfluence des sciences humaines et spécialement de lethnologie, les deux mots civilisation et culture sont devenus de nos jours à peu près interchangeables. Si lon veut continuer à les distinguer, il paraît sage de réserver culture à la partie la plus intellectuelle de la civilisation. Sous linfluence des sciences humaines et spécialement de lethnologie, les deux mots civilisation et culture sont devenus de nos jours à peu près interchangeables. Si lon veut continuer à les distinguer, il paraît sage de réserver culture à la partie la plus intellectuelle de la civilisation.

4 QUESTIONS 1.Civilisation et culture sont-elles liées ? 2.Le terme civilisation est-il sous-tendu par un jugement de valeur ? 3.La civilisation occidentale contemporaine est-elle un modèle ? 4.Dans toute civilisation ny a-t-il pas du bon ?

5 1.Civilisation et culture sont-elles liées ? Animation Mireille Keller Lune englobe-t-elle lautre ? Culturel et cultivé est-ce la même chose ? Quels points communs ? Quelles différences ?

6 1. Civilisation et culture sont-elles liées ? 1.De la culture au sens de « cultivé ». Au sens strict, le mot culture désigne lensemble des connaissances quune société transmet et valorise, et spécialement celles qui portent sur le passé de lhumanité (son histoire, ses croyances, ses œuvres). Cest le contraire de linculture. Dit A.CS Cest Cicéron ( av JC) qui transposa le mot culture (cultura) dans le domaine de lesprit en établissant lanalogie entre le champ et lâme, le travail de la terre et lenseignement : la culture de lâme (de même que le cultivateur arrache les mauvaises herbes de son champ, la culture extirpe les vices de lâme). Ce premier sens qui donne ladjectif« cultivé » est normatif puisquil qualifie ceux qui, non seulement connaissent leur histoire, mais qui, de façon plus profonde, sen édifient lâme. Même si culture rime plutôt avec intériorité et civilisation avec extériorité, lune et lautre sont étroitement liées en interdépendance. Lextérieur nest-il pas toujours reflet de lintérieur ? Au sens de « cultivé », il y a dans la culture quelque chose de profond et dintime. Cest comme lintériorité spirituelle dun individu, dun peuple ou dune nation. 2.A la culture au sens de « culturel » Au sens large, qui domine aujourdhui dans les sciences humaines, le mot est devenu un quasi-synonyme de civilisation : il désigne tout ce qui est produit ou transformé par lhumanité. Cest le contraire de la nature. Dit A.CS Au sens anthropologique, la culture est en effet tout autant lensemble des productions matérielles (techniques, arts..) quimmatérielles (mythes, croyances...) propres à un peuple. Ce second sens donne ladjectif « culturel » qui sapplique plutôt à des produits ou à des pratiques, et reste le plus souvent dépourvu de toute visée normative. « Culturel », cest collectif et comportemental, « cultivé » cest plus intime et spirituel. Au sens de « culturel », le mot culture devient un quasi-synonyme de civilisation. Sous la bannière dune extériorité comportementale commune, les cultures se groupent en civilisation.

7 2.Le terme civilisation est-il sous-tendu par un jugement de valeur ? Animation Michel Rumeau Selon le point de vue (valeur ou vérité) doù lon se place, le terme civilisation a-t-il la même signification ?

8 2. Le terme civilisation est-il sous-tendu par un jugement de valeur ? 1.Un jugement est-il toujours de valeur ? Un jugement nest-il quune opinion ? Un jugement est une pensée qui vaut ou qui prétend valoir, dit CS Seule la vérité, qui ne juge pas, est objective, dit encore CS Ce qui revient à dire que tout jugement est de valeur et que nul ne peut connaître la vérité quau travers de ses jugement qui restent subjectifs. Cest pourquoi la frontière objective entre jugement et opinion (un jugement objectivement insuffisant) reste en fait éminemment ténue. Sans jugement de valeur, toutes les civilisations se valent, ou bien ne valent rien : On est dans lordre de la vérité (notamment des sciences humaines). Dès quon se demande dans quel type de civilisation on aimerait vivre, on néchappe pas au jugement de valeur : on est dans lordre des valeurs, de ce quon aime et veut. 2.Toutes les civilisations, toutes les cultures se valent-elles ? Avant les évènements du 11 septembre 2001 qui donnèrent quelques crédits aux thèses du politologue américain SP. Huntington (Le choc des civilisations /1997), le monde occidental avait réagi, dune façon quasi-générale, en estimant que ce livre posait une question politiquement incorrecte, puisque, par définition, toutes les civilisations se valaient. Objectivement, cest-à-dire du point de vue scientifique (en loccurrence les sciences humaines, ethnologie, sociologie..), on peut effectivement penser que toutes les civilisations se valent puisque précisément, ces sciences, comme toutes les sciences, nénoncent aucun jugement de valeur. Mais quen fin de compte, ne serait-ce que pour choisir la civilisation dans laquelle on voudrait vivre, il faut bien finir tôt ou tard par comparer, fut-ce subjectivement, en portant un jugement de valeur. Jugement pourtant qui ne peut tendre à lobjectivité quen : se gardant dêtre global, réducteur, rédhibitoire à légard des autres civilisations tout en restant critique, tant au présent quau passé, à légard de la sienne. Même si, tout jugement est de valeur et subjectif, cela nen justifie pas pour autant le nihilisme pour qui tout se valant, rien ne vaudrait.

9 3.La civilisation occidentale contemporaine est-elle un modèle ? Animation Alexandre Corréard Un modèle quest-ce que ça veut dire ? Quelles sont les dérives de la civilisation occidentale contemporaine ?

10 3. La civilisation occidentale contemporaine est-elle un modèle ? 1.Juste deux mots concernant « modèle » : Modèle vient de litalien modello (figure à reproduire) et lui même du latin modulus (moule). Le modèle peut être sensible ou idéel. Dans ce dernier cas, modèle est alors synonyme de paradigme (modèle idéal). Lanthropologie culturaliste explique par le concept de paradigme, le fait que les civilisations se posent les unes face aux autres sans pouvoir communiquer, ni a fortiori se compléter. Si la civilisation occidentale contemporaine peut constituer un modèle en matière de démocratie, de droits de lhomme et de la femme, elle ne lest sûrement pas par les excès qui caractérisent la société de consommation, pas plus quen terme de solidarité, ce qui constitue peut-être la cause principale du malaise psychologique et moral dont parle Edgar Morin. « Modèle » a une dimension de valeur absolue qui tend à forcer les choses et pousse au rejet. « Partout où les biens matériels ont été apportés à une partie de la population, ils n'ont pas apporté un véritable bien-être psychologique et moral, et qu'il y a malaise chez ceux qui connaissent le bien-être. » Dit Edgar Morin dans une interview récente sur la nécessité dune politique de civilisation. 2.Quelques dérives de la civilisation occidentale contemporaine : Le libéralisme économique, à côté du moteur daccroissement de richesses quil constitue, cest aussi les écarts de richesses quil creuse ; lindividualisme et le chômage quil accentue. Lindividualisme, cest aussi la négation de la solidarité. « L'individualisme, qui est une chose positive sur le plan de l'autonomie et de la responsabilité personnelle, s'est développé en provoquant le dépérissement des solidarités. », dit Edgar Morin. La sacro-sainte croissance des pays industrialisés nest-elle pas uniquement quantitative, nest- ce pas consommer toujours plus ? « Il faut abandonner la recherche du toujours plus pour une recherche du toujours mieux. », dit Edgar Morin. La technique et l'économie de type occidental ne concourent-elles pas à laccélération de la dégradation de la biosphère, comme à bon nombre de problèmes écologiques que nous rencontrons aujourd'hui ? A côté des bienfaits, la science et la technologie nont-elles pas aussi apporté des armes de destruction massive et des possibilités de dérives en matière de manipulation biologique ?

11 4.Dans toute civilisation ny a-t-il pas du bon ? Toute connaissance et toute valeur ne sont-elles pas relatives ? Le relativisme nest-il pas la seule voie possible pour que les meilleurs de chacune des civilisations puissent se rencontrer ?

12 4. Dans toute civilisation ny a-t-il pas du bon ? 1.Du relativisme et de lesprit douverture : Le relativisme, cest la doctrine qui affirme limpossibilité dune doctrine absolue, dit A.CS. Comment un esprit fini pourrait-il avoir accès absolument à labsolu, si labsolu est un esprit infini (Dieu) ou nest pas esprit du tout ? Nos connaissances sont toujours relatives (relativisme épistémique dans lordre de la vérité), pourquoi en serait-il autrement dans lordre des valeurs ? (relativisme éthique) Nous navons accès a aucune valeur absolue car tout jugement de valeur est relatif à un sujet (subjectivisme), à une certaine époque (historicisme), à une certaine société ou culture (sociologisme, culturalisme) dit CS. Que toute valeur soit relative, cela ne prouve pas que rien ne vaille (nihilisme) Une valeur nest pas une vérité : elle est lobjet dun désir, de ce quon aime et veut, non dune connaissance; elle relève de laction. Primauté de lamour de lhumanité dans la richesse des vertus propres aux différentes cultures. Primat de la connaissance et de léconomie. Nest-ce pas à cet art de vivre (ni angélique, ni barbare) que la théorie des ordres de C-S conduit ? Fonder les valeurs de lhumanité dans laltérité des cultures nest-elle pas la seule voie possible pour éviter « Le choc des civilisations » dont le livre de S P.Huntington nous menace ? Le relativisme, cest le contraire du dogmatisme. Cest parce que la justice nexiste pas quil faut la faire disait Alain. Mais, pourquoi la faire ? Simplement parce que nous laimons ! Le relativisme, nest pas du nihilisme, cest une philosophie tolérante du désir et de laction. 2.Vers une rencontre possible des vertus : le point de vue dEdgar Morin. Je dirais que toute culture a ses vertus, ses superstitions, ses erreurs, et je pense que ce sont surtout les vertus des différentes cultures qui devraient se rencontrer. On voit très bien ici, chez nous, qu'il y a l'aspiration à un art de vivre qui fait que l'on cherche aussi bien dans le bouddhisme zen, dans le bouddhisme tibétain du dalaï-lama, des réponses à son aspiration à vivre autrement. Je pense que l'Occident en général et l'Europe ont développé surtout le côté matériel et technique de la civilisation, et ont sous-développé tout ce qui concerne l'âme, l'esprit, la relation avec soi-même et avec autrui. Et je pense que là-dessus, on peut puiser dans ce qu'apportent beaucoup d'autres civilisations.

13 Les groupes (a fortiori les civilisations) sont soumis à la pesanteur (à la pente des primats); il ny a que les individus qui aient quelque chose, parfois qui ressemble à la grâce, cest-à-dire la capacité de remonter- au moins un peu, au moins parfois- cette pente que les groupes autrement ne cessent de descendre...., Je dirai simplement que pour remonter quelque peu cette pente...., je ne connais que trois choses : lamour, la lucidité et le courage. Quils puissent suffire, cest ce qui nest jamais garanti, et qui rend toute suffisance dérisoire. Mais là où ils manquent, comment pourrions-nous réussir ? André Comte-Sponville extrait de la conclusion du livre « Le capitalisme est-il moral ? »

14 Chaos Pardon Agressivité Humour ? Imagination Bonheur Dialogue Choix des sujets du second trimestre 2008 : 8 avril : Objectivité * 8 avril : Objectivité * 13 mai : Plaisir * 13 mai : Plaisir * 10 juin : Egalité * 10 juin : Egalité * * Sujets retenus après délibération Mort Amour Peur Moi Sagesse; Destin; Vérité; Liberté; Conscience; Énergie; Temps; Création; Passion Jeu Fête Morale Féminin/Masculin Féminin/Masculin Lucidité Authenticité Courage HasardVieillesseTolérance JusticeEgalitéPlaisirDésirFidélitéObjectivité PouvoirCivilisation(s)Valeurs

15 mardi 11 mars : « Valeurs » mardi 11 mars : « Valeurs » vendredi 4 avril : Conférence A Comte-Sponville vendredi 4 avril : Conférence A Comte-Sponville Toutes les informations et documents sont disponibles sur : Prochaines réunions


Télécharger ppt "1. Étymologie / Définitions 2. Notions / Concepts : Le point de vue dEdgar Morin et dAndré Comte-Sponville 3. Questions / Discussion 4. En guise de conclusion."

Présentations similaires


Annonces Google