La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Les performances intellectuelles humaines, sont-elles héréditaires ou acquises? القدرات الذهنية البشرية بين الوراثي و المكتسب Thèse de Mohamed Kochkar.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Les performances intellectuelles humaines, sont-elles héréditaires ou acquises? القدرات الذهنية البشرية بين الوراثي و المكتسب Thèse de Mohamed Kochkar."— Transcription de la présentation:

1 1 Les performances intellectuelles humaines, sont-elles héréditaires ou acquises? القدرات الذهنية البشرية بين الوراثي و المكتسب Thèse de Mohamed Kochkar Docteur en Didactique de la Biologie Université Claude Bernard-Lyon 1 & Université de Tunis 6 ème rencontre de Nadi Jadal UGTT Benarous, janvier 2010

2 2 Plan de lexposé (Les références bibliographiques sont en vert) Notre exposé comprend 5 parties : 1. Origine microscopique du déterminisme biologique déterminisme biologique, 2. Le déterminisme biologique, véhicule-t-il une idéologie? 3. Le déterminisme biologique nest pas une fatalité, on pourrait le modifier? 4. Enquête:Quelles sont les conceptions des enseignants tunisiens sur le déterminisme biologique? 5. Conclusion générale

3 3 Origine microscopique du déterminisme biologique : du minéral au minéral 1

4 4 La cellule: Unité de structure et de fonctionnement ( quelques millièmes de mm )

5 5 Toutes les cellules de notre corps sont constituées exclusivement déléments chimiques minéraux comme: le carbone C, lhydrogène H, loxygène O, lazote N, le phosphore P, le potassium K, le calcium Ca, le sodium Na, le fer Fe, etc.

6 6

7 7 Le « Big Bang » biologique La macromolécule dADN est formée exclusivement déléments chimiques minéraux comme lazote, le carbone, loxygène, lazote, lhydrogène, le phosphore, etc. Cette macromolécule sest dotée dun pouvoir dautoreproduction non encore élucidé qui a fait le saut du non vivant au vivant depuis 4 milliards dannées.

8 8

9 9 Chromosome ( quelques millièmes de mm )

10 10 Gène (a.a)

11 11 Doù proviennent nos gènes?

12 12 Nos gènes sont transmis par nos parents; la moitié provient de notre mère par un ovule, lautre moitié de notre père par un spermatozoïde

13 13 Spermatozoïde ( 0.05 mm ) Ovule ( 0.1 mm )

14 14 Ovule + spermatozoïde = oeuf 2 « programmes » génétiques

15 15 Premières divisions cellulaires

16 = 1

17 17 Le tout est plus ou autre chose que la somme des parties.

18 18 Le tout peut être dans la partie. Gène

19 19 Les gènes déterminent: Certains caractères physiques comme la couleur des yeux, les traits du visage, le groupe sanguin, etc. Certaines maladies génétiques et héréditaires comme la myopathie, la mucoviscidose, la drépanocytose, lhémophilie, la phénylcétonurie, etc.

20 20 Le code génétique Les maladies génétiques correspondent à une synthèse anormale en quantité ou en qualité dune protéine, souvent une enzyme. Dans un nombre croissant des cas, le gène responsable est identifié, localisé sur une paire de chromosomes. Exemple: chez les myopathes, on a constaté labsence dune protéine: la dystrophine qui maintient les cellules musculaires. Le gène a été localisé sur le chromosome X. Gène: TAT AAC CCC GAA CCT GAC Elmektoub sest avéré vraiment mektoub dans les gènes (mais par qui?) dans le cas des caractères physiques non intellectuels.

21 21 Si certains caractères physiques sont héréditaires et déterminés par nos gènes, donc que peut-on dire des performances intellectuelles comme lintelligence, laptitude artistique et la croyance en Dieu ou des comportements comme lagressivité, la criminalité, lalcoolisme, la prostitution, lhomosexualité, sont-ils aussi héréditaires et déterminés par nos gènes?

22 22 La notion de la « prédestination » remonte à la plus haute antiquité, elle a été reprise et amplifiée par les discours religieux qui considèrent que les moindres gestes et faits de notre vie sont programmés par Dieu avant notre naissance. Elmektoub

23 23 Le déterminisme « descend du haut en bas » Au 18ème siècle, ce déterminisme religieux va devenir biologique avec le progrès scientifique. En effet, cest vers 1802 que Gall (médecin et père de la phrénologie) postulait que le développement des aptitudes mentales correspondait à une bosse détectable par palpation de la boite crânienne (bosse des maths !).

24 24 Au 20ème siècle, le déterminisme devient microscopique et détourne à son profit les grandes avancées en technologie et en génétique comme le montrent les exemples de recherche suivants :

25 25 Daprès les déterministes, nos comportements sont inscrits dés la naissance dans nos gènes (gènes de intelligence, de lagressivité, de lalcoolisme, de lhomosexualité, de la prostitution, de la croyance en Dieu, etc.).

26 26 Lintelligence, est-elle héréditaire? « Une étude bien documentée a été publiée par lINSERM, un institut français de recherche. Trente cinq enfants de statut social très bas et adoptés par des familles de niveau élevé ont été suivis tout au long de leur scolarité, et leurs parcours ont été comparés à ceux de leurs trente cinq frères et sœurs vrais jumeaux restés dans leurs familles dorigine. Parmi les premiers, un seul échec scolaire grave a été constaté, parmi les seconds, douze. Il est clair que le développement intellectuel conditionnant linsertion dans la société dépend plus des conditions de vie des enfants que de leur patrimoine génétique.. » (Oliva, 1995). Comme le disent Jacquard et Kahn (2001) : « Lintelligence est 100 % innée et 100 % acquise »

27 27 La croyance en Dieu, est-elle héréditaire? On croyait quil nexiste pas de gène de croyance ou dathéisme jusquau jour où la revue « Sciences & Vie » (août 2005) publie en page de couverture deux découvertes stupéfiantes pour un scientifique : « Sous la houlette de la neurobiologiste Jacqueline Borg et de son équipe (Université Karolinska de Stockholm, Suède, 2003), une expérience impliquant 15 volontaires a établi que la propension à voir le monde comme habité par le divin - une tendance baptisée religiosité par les chercheurs - dépend effectivement du taux de sérotonine (neurotransmetteur de faim, soif et sommeil). Une étude dirigée par la psychologue Laura Koenig (Université du Minnesota) et publiée en 2005 dans le "Journal of Personality", révèle que lattrait pour la religion est non seulement déterminé par lenvironnement dans lequel grandit lindividu, mais aussi par …ses gènes… » (Revoy & Bourdial, 2005).

28 28 Le don dêtre très bon violoniste, est-il héréditaire? Elbert et al (1996) ont remarqué que des observations sur le cortex des violonistes apportent la preuve dune étonnante plasticité : la stimulation répétée dune partie du corps (en loccurrence les doigts de la main gauche) entraîne une modification significative des zones de représentation sensorielle à lintérieur du cerveau. Il est utile de souligner quil nexiste pas de gène du bon violoniste bien que certains enfants dartistes fassent des carrières artistiques. Cela est sans doute plus lié à des raisons épigénétiques (lacquis) que génétiques (linné).

29 29 La prostitution, est-elle héréditaire? Au 19ème siècle, « du temps de lanthropologie criminelle de Cesare Lombroso (1887). Celui-ci prétendait pouvoir identifier les prostitués à leurs pieds : elles avaient soi-disant le gros orteil séparé des autres doigts, tout comme les pieds préhensiles des singes, signe morphologique de régression évolutive de cette catégorie de femmes indésirables dans la société », (Vidal, 2001 ; Gould, 1983).

30 30 lhomosexualité, est-elle héréditaire? « En 1993, Dean Hamer décrivait dans la revue Science un fragment du chromosome X associé à lorientation homosexuelle chez lhomme. Depuis, la réalité de ce gène a été clairement invalidée (Rice et al., 1999). Néanmoins le succès médiatique du gène de lhomosexualité a été tel quil est toujours présent dans lesprit du grand public », (Vidal, 2001).

31 31 Lalcoolisme, est-il héréditaire? « Evelyne Dumont - Damien, de lUniversité de Reims, et Michel Duyme du CNRS, tous deux spécialistes de lanalyse génétique des comportements et auteurs dun ouvrage récent sur le thème " génétique et alcoolisme", ont analysé plus de trois cent cinquante études cherchant à déterminer les gènes de la susceptibilité à lalcoolisme, soit lessentiel de ce qui a été publié à ce jour. Bilan de leur enquête rigoureuse et systématique : aucune recherche ne permet aujourdhui de dire sil existe ou non une composante génétique dans lalcoolisme », (Chambon, 1993).

32 32 La criminalité, est-elle héréditaire? « Je pense, par exemple, à un éditorial de la revue Science voici quelques années, expliquant que non seulement toutes les maladies seraient guéries mais la criminalité aussi, puisque ce projet permettrai didentifier le gène de la criminalité et de léliminer de la population ! » (Atlan & Bousquet, 1994, p. 82).

33 33 Lagressivité, est-elle héréditaire? «En 1965, un article dans la célèbre revue anglo-saxonne Nature établissait pour la première fois une corrélation entre le caryotype XYY, un déficit mental, et un comportement agressif. Non, il nexiste pas de gène de violence ni de " chromosome du crime". Une composante hormonale existe. Cependant, le rôle de lenvironnement social est primordial » (Clément et al,1981). Sarkozy, pour se déculpabiliser du sort des immigrés, prétend que leur agressivité est génétique donc héréditaire.

34 34 déterminisme biologique, Le déterminisme biologique, véhicule-t-il une Idéologie? 2

35 35 Le déterminisme est une science qui véhicule une idéologie Le plus grave dans les exemples cités ci-dessus, réside dune part dans la fausseté des connaissances qui peut créer un obstacle didactique difficilement dépassable, et dautre part dans lidéologie qui utilisait au 19ème siècle un trait morphologique (bosse dans le crâne, gros orteil séparé, etc.) et au 20ème siècle un trait génétique (chromosome ou gène) ou limagerie cérébrale pour justifier les différences entre les hommes et les femmes ou déterminer un comportement humain (prostitution, homosexualité, criminalité, intelligence, croyance en Dieu, etc.). Les critères ont changé mais lenjeu est le même comme le définit Vidal (2001) : « il sagit de trouver une raison biologique aux inégalités socioculturelles» et nous complétons la phrase de Vidal en disant «pour que le pouvoir politique se dérobe de ses responsabilités envers les citoyens».

36 36 LADN, Dieu des biologistes athées « Le Dieu des religieux est remplacé par lADN des biologistes dans les idéologies héréditaristes. Ces dernières ont connu un grand succès avec le nazisme, leugénisme (amélioration physique de lespèce humaine), la purification ethnique, le racisme, le sexisme, les surdoués (dont les échecs sont tus par la presse), lélitisme banal du système scolaire et le fatalisme social » (Clément, 1993).

37 37 Le déterminisme véhicule le sexisme « les travaux récents de Dreen Kimura (2001, Western Ontario, Canada) en offrent une autre illustration : il est question cette fois de trouver des corrélations entre le sexe, le nombre de stries des empreintes digitales et les fonctions cognitives. Ainsi les hommes auraient un nombre de stries plus élevé que les femmes, tandis que le nombre de stries des homosexuels masculins serait plus proche de celui des femmes et des hommes transsexuels. […] mais Kimura ne sarrête pas là et va jusquà trouver des corrélations entre le nombre de stries des doigts et les meilleures performances des hommes par rapport aux femmes dans des tests de raisonnement mathématique. Ainsi, ces différences daptitudes déterminées avant la naissance expliqueraient non seulement la faible proportion des femmes dans les disciplines mathématiques et physiques, mais aussi la moindre productivité des femmes scientifiques comparé à leurs homologues masculins » ( Vidal, 2001).

38 38 Le déterminisme biologique nest pas une fatalité, on pourrait le modifier par lapprentissage, lacquis: exemples? 3

39 39 Exemple 1: La Phénylcétonurie Cest une affection héréditaire dans laquelle lenzyme qui transforme la phénylalanine (acide aminé) en tyrosine (autre acide aminé) est déficiente et cela provoque une arriération mentale sévère. Un traitement est possible, il consiste à restreindre la prise de phénylalanine qui est un constituant de la plupart des aliments renfermant des protéines. Le malade est soumis à un régime, principalement végétarien, très pauvre en protéines.

40 40 Exemple 2: Les aveugles de naissance

41 41 Exemple 3: Les sourds de naissance

42 42 Exemple 4: La plasticité cérébrale

43 43 Les 4 exemples précédemment cités illustrent la nouvelle théorie de lépigenèse qui complète la théorie du déterminisme biologique et ne la réfute pas.

44 44 Enquête: Quelles sont les conceptions des enseignants tunisiens sur le déterminisme biologique? 4

45 45 Dans cette recherche, jai analysé, à laide dun questionnaire, les conceptions de 475 enseignants de biologie sur le déterminisme biologique

46 46 Exemples de questions posées

47 47 1. Y a-il une prédisposition génétique chez les parents qui induirait leurs enfants à être atteints de mucoviscidose ? 2. Y a-il une prédisposition génétique chez les parents qui induirait leurs enfants à être myopathes ? 3. Y a-il une prédisposition génétique chez les parents qui induirait leurs enfants à être très bons violonistes ? 4. Y a-il une prédisposition génétique chez les parents qui induirait leurs enfants à être immunisés contre la rougeole ? 5. Y a-il une prédisposition génétique chez les parents qui induirait leurs enfants à être alcooliques ? 6. Y a-il une prédisposition génétique chez les parents qui induirait leurs enfants à être de sexe masculin ? 7. Y a-il une prédisposition génétique chez les parents qui induirait leurs enfants à être très bons à lécole ? 8. Y a-il une prédisposition génétique chez les parents qui induirait leurs enfants à être agressifs ? 9. Y a-il une prédisposition génétique chez les parents qui induirait leurs enfants à être croyants en Dieu ?

48 48 Catégorisation des conceptions exprimées dans les réponses des Catégorisation des conceptions exprimées dans les réponses des enseignants Catégorie D : Conceptions déterministes selon le modèle linéaire causal « seul le génotype agit sur le phénotype ». Catégorie E : Conceptions environnementalistes selon le modèle linéaire causal « lenvironnement ou le culturel agit sur le phénotype » ou selon le modèle additif sans rétroactions « le génotype et lenvironnement agissent sur le phénotype ». Catégorie Ep : Conceptions épigénétiques selon le modèle interactif « interaction entre le génotype, lenvironnement et le phénotype ».

49 49 Conclusions de la Recherche

50 50 Débat inné/acquis: Débat non dépassé chez les tunisiens de notre échantillon Résultats de la question 6 sur la prédisposition génétique de certains comportements : Les positions sur le débat inné/acquis se divisent en deux catégories opposées sans interaction : Plutôt lacquis : 55 % à 79 % ne sont pas daccord avec le déterminisme génétique des caractères (violoniste, immunisé, alcoolique, intelligent, agressif ou croyant) Plutôt linné : 14 % à 35 % sont daccord avec ce déterminisme. Ces conceptions font obstacle à lacquisition des conceptions épigénétiques « interaction entre génotype, phénotype et environnement ». questions Prédisposition génétique à être violoniste ? Prédisposition génétique à être immunisé contre la rougeole ? Prédisposition génétique à être alcoolique ? Prédisposition génétique à être bon à lécole ? Prédisposition génétique à être Agressif? Prédisposition génétique à être croyant en Dieu ? non60 %75 %79 %55 %72 %78 % oui24 %13 %14 %35 %21 %15 %

51 51 raniologique chez les enseignants tunisiens de notre échantillon Prégnance du déterminisme craniologique chez les enseignants tunisiens de notre échantillon Prégnance de la craniologie en Tunisie : de 20 à 40 % justifient les différences de performances intellectuelles entre hommes/femmes par des arguments craniométriques (poids et volume du cerveau). Les plus jeunes (les futurs enseignants) utilisent plus que les autres cette argumentation non scientifique.

52 52 Les conceptions-obstacles identifiées chez les enseignants tunisiens de notre échantillon: 1. Lidentité biologique est associée à lidentité génétique. 2. Plutôt lacquis ou plutôt linné. 3. Dualisme cerveau/corps. 4. Dualisme corps/âme 5. Craniologie. En résumé

53 53 5 Conclusion générale

54 54 « […] Nous sommes pourtant à lheure où les scientifiques proclament la "fin du tout génétique"(Atlan 1999 ; Kupiec, Sonigo, 2000), à lheure où le séquençage du génome humain montre que nous sommes loin de posséder les gènes initialement escomptés, et que nous en avons moins de (deux fois moins que le riz ou la rose), à lheure où limportance des processus épigénétiques commence à être reconnue : épigenèse cérébrale mais aussi épigenèse de lADN et lors de la synthèse des protéines », (Clément, 2004)

55 55 « Le destin écrit dans les gènes, fixé une fois pour toutes dès lorigine, cest déjà faux… Lillusion de la maîtrise de ce destin, encore plus !», (Atlan & Bousquet, 1994, p. 72).

56 56 Les gènes ne déterminent pas lavenir des peuples: Exemple: La Corée du Sud, en deux décennies et sans changer les gènes des coréens, a passé du statut du 3 ème pays le plus pauvre du monde au statut dun pays développé grâce à linvestissement dans lacquis, en particulier dans lenseignement.

57 57 Les performances intellectuelles ne sont pas déterminées avant la naissance, elles émergent, au cours de la vie, des interactions entre plusieurs facteurs héréditaires et acquis.

58 58 Le déterminisme biologique actuel sest perfectionné au cours de 4 milliards dannées Le déterminisme biologique des caractères physiques humains est le fruit dune interaction, au cours de ces 4 derniers milliards dannées, entre lhéréditaire et lacquis, entre les gènes et lenvironnement. Cette évolution est favorisée par la sélection naturelle,la reproduction sexuée, la mutation et le hasard.

59 59 Le déterminisme biologique et génétique ne suffit pas pour faire un Homme Biologiquement et génétiquement, lhomme na pas évolué depuis les pharaons mais culturellement, il a fait des pas de géants.

60 60 HÉRÉDITAIRE ACQUIS NATURE CULTURE


Télécharger ppt "1 Les performances intellectuelles humaines, sont-elles héréditaires ou acquises? القدرات الذهنية البشرية بين الوراثي و المكتسب Thèse de Mohamed Kochkar."

Présentations similaires


Annonces Google