La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LES PRUNUS. Le genre « prunus », de la famille des rosacées, englobe les arbres fruitiers à noyaux tels que : Abricotiers Cerisiers Pruniers Pêchers Fleurs.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LES PRUNUS. Le genre « prunus », de la famille des rosacées, englobe les arbres fruitiers à noyaux tels que : Abricotiers Cerisiers Pruniers Pêchers Fleurs."— Transcription de la présentation:

1 LES PRUNUS

2 Le genre « prunus », de la famille des rosacées, englobe les arbres fruitiers à noyaux tels que : Abricotiers Cerisiers Pruniers Pêchers Fleurs de prunus

3 LES PRUNUS Culture, travaux : Exposition: De mai à septembre : mi ombre. Octobre à avril : plein soleil. Rempotage : Tous les 2 ou 3 ans au printemps après la floraison. Taillez 1/3 des racines en coupant les grosses racines et en gardant un maximum de chevelu. Substrat : 50% akadama – 15 % de terreau - 35% éléments minéraux. Pot : éviter les pots trop plats pour un bon développement des racines. Choix des colories : suivant la couleur des fleurs et des fruits. Fertilisation : Engrais organique peu dosé en azote (car tendance à faire des entre-nœuds assez grands) après la floraison. Ne pas hésiter à forcer sur la potasse et le phosphore en automne. Arrosage : Régulier sans excès deau pendant la période de repos. Eviter de mouiller les fleurs.

4 LES PRUNUS Culture, travaux : Ligature : Faire très attention à ne pas laisser les ligatures trop longtemps car le bois marque facilement (on pose des ligatures au printemps et on les enlève en été). Styles utilisés en bonsaï : La forme droite, le balai, la forme battue par les vents. Le prunus est un des seuls arbres caduques supportant les shari. Parasites et maladies : Oïdium Gommose : en prévention, mastiquer les plaies de taille importante et traiter au cuivre au début de lhiver. Pucerons, cochenilles : faire un traitement préventif. Taille : Taille après floraison printanière (ne pas trop laisser fleurir pour ne pas épuiser larbre) puis en vert jusquà mi-Juillet. Les Prunus se taillent après floraison donc généralement en Mars. La taille sur bois donne une grande vigueur aux bourgeons à feuilles, au détriment des bourgeons à fleurs qui peuvent être déjà bien formés. Par contre, bien sûr, si on veut restructurer complètement un arbre, il est possible de faire une coupe sur bois importante en Novembre ou fin Février, et donc de faire une croix sur la floraison cette année là. A noter que les prunus supportent mal les tailles importantes qui entraînent souvent des dessèchements de branches et des maladies. Il vaut mieux faire de petites tailles légères, toujours au-dessus dun bourgeon à feuilles et en utilisant un cicatrisant.

5 LES PRUNUS MALADIE Le dépérissement des branches est plus fréquent chez les prunus que sur un pyrus ou un malus. Les prunus sont très sensibles à certaines maladies cryptogamiques comme la gommose. Les spores du champignon responsable pénètrent à lintérieur du végétal, à la suite de blessures infligées aux branches ou à l'écorce pour une raison quelconque : taille, cassure de branche, éclatement de l'écorce, attaque d'insectes. Ces spores se développent et forment un mycélium qui envahit et détruit le bois structurant de larbre dont il se nourrit. Le plus généralement, la maladie vient suite a une taille de branche maladroite, Il est prudent dutiliser des outils propres et de mastiquer les plaies et grosses tailles.

6 LES PRUNUS Les prunus sont travaillés en bonsaï principalement pour leur floraison exceptionnelle. Encore faut-il bien connaître le processus de floraison …….. et donc bien maîtriser la taille !!! Fleurs de cerisier du japon

7 LES PRUNUS Etant donné les nombreuses espèces cultivées en France, généraliser la technique des tailles serait prendre le risque de se tromper !! La taille des arbres à fleurs peut paraître complexe. Reconnaître les différentes productions florales permet déjà de faciliter la taille (un dard chez un prunus n a pas la même évolution quun dard sur un malus). Savoir différencier une production florale dune production feuillée est un minimum avant de commencer à tailler.

8 LES PRUNUS Quelques définitions à savoir : La pousse à bois : produit des feuilles. Le dard : pousse évolutive vers feuilles ou fleurs. Le rameau mixte : produit des feuilles et des fleurs. La brindille (ou chiffonne) : produit des fleurs. Le bouquet de mai : produit des fleurs.

9 LES PRUNUS Chez les prunus, les boutons floraux apparaissent sur des pousses spécialisées de lannée précédente.

10 LES PRUNUS Les bourgeons : Bourgeon apical ou terminal : bourgeon à lextrémité dune pousse. Chez les prunus, ce bourgeon est toujours un œil à bois qui donne des feuilles. Bourgeons latéraux : bourgeons le long de la tige. Bourgeon principal ou axillaire : bourgeon à la base du pétiole de chaque feuille. Bourgeons stipulaires : bourgeons qui se trouvent de chaque côté du bourgeon principal (minuscules voir invisibles)

11 LES PRUNUS bourgeon principal ou axillaire bourgeon stipulaire cicatrice de la feuille tombée DETAIL DUN BOURGEON LATERAL

12 LES PRUNUS Sur certaines espèces, le bourgeon principal va rester petit et pointu, et les bourgeons stipulaires vont gonfler et sarrondir. Dans ce cas, en fin dhiver, les stipulaires sont bien visibles. Le bourgeon principal est un bourgeon à bois et les bourgeons stipulaires sont des bourgeons à fleurs. (Toutefois, si on enlève le bourgeon principal, les bourgeons stipulaires partiront obligatoirement en bourgeons à bois). Avant le débourrement, un bourgeon latéral peut : Soit sallonger et verdir => cest un œil à bois. Soit gonfler et sarrondir => cest un bouton floral.

13 LES PRUNUS La pousse à bois : => pousse feuillée qui se poursuit souvent tard dans la saison. Chez les pyrus (pommier, poirier par ex), lallongement correspond uniquement au grossissement du rameau. Chez les prunus, allongement rime avec ramifications. Ces ramifications sont issues des bourgeons axillaires et sont appelées pousses anticipées. Attention : un départ de bourgeon principal peut entraîner les bourgeons stipulaires à 1 ou 2 cm du point de naissance du rameau. Si on coupe sous ces bourgeons pas de nouveaux départs le moignon sèche !!!

14 LES PRUNUS Sur les jeunes sujets, les pousses fortes dun an sont des pousses anticipées qui ne comportent que des yeux à bois. Sur les sujets âgés, les rameaux anticipés peuvent évolués indifféremment en pousses à bois, en rameaux mixtes ou en brindilles.

15 LES PRUNUS Taille dune pousse à bois sur un bonsaï: Pendant la construction, il faut impérativement tailler les charpentières très courtes à 2 ou 3 yeux afin déviter un grand vide à la base des branches. Sur un prunus, il est plus facile de supprimer une pousse superflue que dessayer de regarnir une base dénudée. Les gourmands, pousses à bois fortes, sont rabattus au verger. Sur un bonsaï, ceux-ci peuvent être utilisés comme remplacement : Dune branche âgée, malade ou mal construite. Dune branche trop longue.

16 LES PRUNUS Le dard : Cest une production végétative courte portant des yeux latéraux plus ou moins développés et un œil terminal qui est parfois une épine. Sur les pyrus, le dard est une production florale et les fleurs sont produites par le bouton terminal. Sur les prunus, le dard est une pousse évolutive qui peut se transformer lannée suivante en pousse feuillée ou production florale (très souvent quand loeil terminal est une épine). En hiver, quelques yeux latéraux évoluent en boutons floraux et dautres en bourgeons feuillés. Un dard dun an ne se taille pas sauf pendant la construction sil est mal placé.

17 LES PRUNUS Le rameau mixte : Cest une pousse qui, comme son nom lindique, porte des yeux à bois et des boutons à fleurs répartis tout le long de la pousse de façon aléatoire. Le bourgeon apical est généralement un œil à bois. Ce genre de rameau est intéressant pour les bonsaï car il peut être taillé à la longueur souhaitée en fin dhiver lorsquil est possible de différencier les yeux à bois des boutons floraux (il faut quil reste au moins un bourgeon à bois sur le rameau pour assurer sa survie).

18 LES PRUNUS La brindille ou chiffonne : Cest souvent un rameau de petite taille où TOUS les yeux latéraux sont des boutons à fleurs. Seul lœil terminal est un bourgeon à bois (il sert de tire-sève). La floraison a lieu au printemps suivant, donc toujours sur un bois dun an. La chiffonne est un vrai casse-tête pour lamateur de bonsaï : o Soit, on la taille et, de ce fait, on supprime toute possibilité dallongement, et donc un dessèchement assuré de la branche. o Soit, on ne la taille pas, et lon se retrouve lannée suivante, avec une tige complètement nue. Dans la formation dun bonsaï, il faut considérer la chiffonne comme une pousse temporaire qui nest conservée que pour sa floraison.

19 LES PRUNUS Le bouquet de mai : Un bourgeon peut évoluer en bouquet de mai lannée suivante sur la partie basse dun rameau de lannée précédente. Cest un mini rameau qui porte 2 à 4 bourgeons latéraux bien développés : ce sont des boutons à fleurs. A son extrémité, il se termine par un bourgeon à bois, petit et pointu. Comme la chiffonne, le bouquet de mai ne possède quun bourgeon à bois (toujours terminal => seule production feuillée, donc nourricière et tire-sève). Mais contrairement à la chiffonne, le bouquet de mai est conservée car, lœil apical na quun très faible allongement et il reforme un autre bouquet de mai lannée suivante. Suivant les espèces, un rameau de deuxième année de végétation peut porter : des pousses à bois, des rameaux mixtes, des chiffonnes, des dards ou des bouquets de mai.

20 LES PRUNUS 2 ième partie : La formation des prunus en bonsaï

21 LES PRUNUS Loption est souvent de préférer des formes simples à cime arrondie : Forme presque droite. Forme penchée. En balai.

22 LES PRUNUS Ce rameau dun an porte des yeux dormants et des pousses anticipées. Non taillées, ces dernières donneront des fleurs au printemps suivant, mais empêcheront lévolution des bourgeons latents. Ces bourgeons vont alors dépérir et enlever toute possibilité de nouveaux départs. Rameau principal et pousses anticipées rabattues pendant lhiver Printemps suivant : les pousses anticipées taillées vont donner soient des pousses mixtes, soient des chiffonnes, soient des bouquets de mai. Certains yeux latents du rameau porteur vont également évoluer indifféremment (dard, bouquet,rameau, chiffonne…) Rameaux mixtes ou chiffonnes Bouquets de mai Bourgeon latent ayant évoluer en dard

23 LES PRUNUS Lors de la construction dun prunus en bonsaï, la préoccupation principale doit être la formation de rameaux courts (aussi appelés coursonnes)

24 LES PRUNUS Formation des coursonnes : Contrairement aux pommiers ou poiriers, sur les prunus, les bourgeons à fleurs ne développent que des fleurs, et après la chute des fruits, il ne restent que des cicatrices. Comme nous lavons vu plus haut, les boutons à fleurs apparaissent sur les rameaux mixtes, les chiffonnes, les bouquets de mai et exceptionnellement sur les bourgeons latéraux des dards. Pour former et conserver des coursonnes, il faut parfois ruser avec les différents modes de productions.

25 LES PRUNUS Formation des coursonnes (suite): Pour former une coursonne, il faut choisir une pousse possédant des bourgeons latéraux capables démettre des productions feuillées, cest-à dire un rameau mixte ou une pousse à bois. Les chiffonnes, en principe, ne sont pas utilisées. Elles assurent la floraison printanière et sont taillées lhiver suivant. Les bouquets de mai peuvent apparaître sur un rameau la 2 ième année, et, en règle générale, ne sont pas taillées. Nous avons vu quils peuvent évoluer pendant plusieurs années sans quil y ait la moindre taille à effectuer.

26 LES PRUNUS TAILLE DES COURSONNES : Pour conserver des coursonnes courtes, il faut, dans presque tous les cas, utiliser la taille de remplacement. Taille hivernale On conserve ici 4 bourgeons à bois Lhiver suivant Taille des pousses ce même hiver Couper à 1 cm du point de naissance. Avec un peu de chance, possible départs des bourgeons stipulaires.

27 LES PRUNUS TAILLE DES COURSONNES : Exemple dune coursonne avec uniquement des rameaux mixtes : 1 ier hiver : Sur le rameau mixte, on taille au-dessus des 2 premiers bourgeons à bois visibles. 2 ième hiver : pousses de 2 rameaux mixtes. On garde les 2 rameaux pour la floraison. 3 ième hiver : pousses de 2 autres rameaux mixtes. On coupe un des anciens rameaux mixtes (celui qui ne rentre pas dans la forme de larbre). On garde un des nouveaux rameaux pour la floraison. Couper à 1 cm du point de naissance. Avec un peu de chance, possible départs des bourgeons stipulaires.

28 LES PRUNUS TAILLE DES COURSONNES : Exemple dune coursonne avec un rameau mixte et une chiffonne : 1 ier hiver : On laisse la chiffonne pour profiter de la floraison le printemps suivant. 2 ième hiver : on supprime la chiffonne. La chiffonne sest allongée lannée suivante grâce à son bourgeon à bois terminal (base de la tige nue due à la chute des fleurs). Couper à 1 cm du point de naissance. Avec un peu de chance, possible départs des bourgeons stipulaires.

29 LES PRUNUS TAILLE DES COURSONNES : Exemple dune coursonne avec un rameau mixte et un bouquet de mai: Lœil à bois dun bouquet de mai a un développement très réduit on ne le touche donc pas. 1- Il est possible de former une coursonne avec un bouquet de mai accompagné dun rameau mixte taillé à 2 yeux. 2- Il est possible de conserver un bouquet de mai seul. Sil y a plusieurs bouquets de mai à la base de la coursonne, on réduit la coursonne au dessus des bouquets.

30 LES PRUNUS Ce quil faut retenir……….. Les yeux latents percent difficilement sur le vieux bois. Un prunus forme ses boutons floraux sur les pousses de lannée précédente. Les bouquets de mai apparaissent sur les rameaux de 2 ans. Une pousse avec un seul œil à bois en son extrémité (chiffonne) est conservée entière pour la floraison puis taillée lhiver suivant. Une pousse avec des yeux à bois et des boutons floraux (rameau mixte) est taillée après un bourgeon à bois. Seule une pousse ne possédant que des yeux à bois peut être taillée à nimporte quelle longueur.

31 LES PRUNUS Les prunus habituellement travaillés en bonsaï : Abricotier Prunus mume (abricotier du Japon) Très cultivé au japon. Les fleurs sont blanches ou rosées et parfumées.

32 LES PRUNUS Les prunus habituellement travaillés en bonsaï : Cerisier Prunus mahaleb (cerisier Sainte Lucie) Cerisier dEurope. Les fleurs sont petites, blanches et parfumées.

33 LES PRUNUS Les prunus habituellement travaillés en bonsaï : Cerisier du japon (Prunus serrulata) Les fleurs rosées sont appelées Sakura

34 LES PRUNUS Les prunus habituellement travaillés en bonsaï : Prunier Prunus spinosa (prunellier ou épine noire) Petit arbuste épineux (les épines sont,en fait, des rameaux courts). petits fruits bleu foncé comestibles.

35 LES PRUNUS Les prunus habituellement travaillés en bonsaï : Prunier Prunier domestique (ex : mirabellier)

36 LES PRUNUS Le sakura est un symbole de beauté éphémère au Japon. La vie est considérée comme belle et courte, un peu comme une fleur de cerisier. Les Japonais célèbrent la floraison de cet arbre lors de manifestations appelées Hanami ou Ohanami. A partir de fin mars ou début avril, les sakura entrent en pleine floraison partout dans le Japon. De nos jours, le hanami se résume souvent à profiter de cette saison pour pique-niquer, discuter, c hanter sous les cerisiers en fleur.s.


Télécharger ppt "LES PRUNUS. Le genre « prunus », de la famille des rosacées, englobe les arbres fruitiers à noyaux tels que : Abricotiers Cerisiers Pruniers Pêchers Fleurs."

Présentations similaires


Annonces Google