La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Présenté par: Ndeye Fatou DIOP Hararé decembre 2013

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Présenté par: Ndeye Fatou DIOP Hararé decembre 2013"— Transcription de la présentation:

1 Présenté par: Ndeye Fatou DIOP Hararé decembre 2013
GENRE ET JEUNESSE: Projet de Renforcement des femmes dans la lutte contre les phénomènes Migratoires au Sénégal. Présenté par: Ndeye Fatou DIOP Hararé decembre 2013

2 PRESENTATION SOMMAIRE DU Sénégal
Sénégal: Données de base Population (2009) Superficie totale km2 PIB par habitant (PPA en dollar US) (2005) 1.792 Indice de développement humain (rang) (2012) 155 sur 177 Taux de migration net (période ) -1.7/1000 population Taux d’exode rural des moins de vingt ans 55% Source: Division de la Population des Nations Unies (DPNU) (2008), World Population Prospects: The Revision ; Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) (2008), Rapport sur le Développement humain 2007/2008 ; Agence Nationales de la Statistique et de la Démographie du Ministère de l’Economie et des Finances (ANSD) (2009), Fiche de projection des statistiques démographiques et économiques du Sénégal

3

4 PRESENTATION DE LA FEDERATION DES ASSOCIATIONS FEMININES DU SENEGAL (FAFS)
Créée en 1977 la FAFS est une ONG qui regroupe 450 associations composée de plus de membres, représentée dans les 14 régions du Sénégal. Elle pour but de contribue à l’émergence et au renforcement des organisations féminines de la société civile. La stratégie de la FAFS consiste à élaborer et mettre en œuvre des programmes visant à l’amélioration des conditions socio-économiques et sanitaire des femmes. Au plan opérationnel, la fédération à travers ces 10 cellules régionales et le bureau exécutif National mène des actions de plaidoyer, de renforcement des capacités de production et de financement des femmes et des jeunes filles.

5 Assemblée Générale : Associations féminines
cellules régionales de 10 membres Assemblée des délégués de cinq délégués par associations Bureau national de 20 membres avec les Présidentes de cellules régionales Secrétariat Exécutive de 7 personnes recrutés Comité directeur: un représentant par association fédérée à la cellule

6 CONTEXTE ET JUSTIFICATION DU PROJET
Accord de surveillance des cotes entre Etats Le FRONTEX crise économique mondiale structurelle. Accroissement de la pauvreté, forte urbanisation, chômage des jeunes, politiques migratoires restrictives etc. Soutien de la migration clandestine : les femmes vendent bijoux ou s’endettent pour leurs fils, leur maris ou frères sénégalais en situation irrégulière ont été appréhendés en 2006 dans 24 des 27 pays de l’UE Selon les statistiques du CIREFI (Centre d’information, de réflexion et d’échanges en matière de franchissement des frontières et d’immigration), Féminisation des flux migratoires. En 2005, les femmes migrantes étaient de 94,5 millions sur les 191 millions de migrants dans le monde, soit prés de la moitié du travail.

7 PRESENTATION DU PROJET
Pour relever les défis énumérés ci-dessus , la FAFS a bénéficié du soutien du gouvernement du Sénégal à travers le programme du 10 ème FED et l’union Européenne. Le budget global du projet étant de USD le 10ème FED/UE a contribué à hauteur de 80% soit USD Les zones d’intervention du projet sont: Dakar, Thiès, Louga, Saint Louis, et Matam pour une durée de 24 mois.

8 LE MODELE LOGIQUE DU PROJET
Contribuer à une meilleure gestion des flux migratoires au Sénégal impact Renforcer les dynamiques communautaires des Associations et Groupements Féminins dans la lutte contre les phénomènes migratoires effets R1: Des actions de sensibilisations et de communications sur la problématique migratoire (exode rural et émigration clandestines ont renforcées R2: De bonnes pratiques et des échanges sur la migration sont capitalisées par les femmes et jeunes filles victimes de la migration R3: Des activités socio-économiques des femmes et des jeunes filles victimes de la migration sont soutenues et renforcées R4: Des actions permettant des mécanismes de coordination et d’échange au niveau local afin d’améliorer le dialogue entre autorités , bailleurs, ONG et migrants mise en place Produits

9 LES BENEFICIAIRES DU PROJET
BENEFICIAIRES DIRECTS (1500) BENEFICIAIRES INDIRECTS (5000) Les femmes et jeunes filles victimes de la migration Des jeunes filles non scolarisées, déscolarisées et eh situation difficiles Les épouses d’expatriés Des jeunes filles/femmes migrantes Les femmes et jeunes filles rapatriées et/ou de retour Des femmes des quartiers populaires Les candidates à l ’émigration Des femmes cherchant à assurer leur existence Les leaders d’Associations d’émigrés Des adhérentes d’Associations locales Les leaders d’organisations Communautaires de Base Des femmes travailleuses de l’économie populaires

10 LES REALISATIONS (output)
Les capacités des femmes et jeunes filles à lutter contre la migration sont renforcées Volet information communication sensibilisation 250 causeries sur une cible de 300 1 film documentaire de 35 mn 5 centres d’écoute des victimes avec un personnel qualifié Volet Activités économiques 1 Pâtisserie; 3 teintureries, 1 unité d’iodation du sel ; 5 ateliers de transformation de fruits et légumes pour 50 femmes rapatriées; 2 unités de transformations de produits halieutiques pour 50 femmes et jeunes filles Volet cadre de concertation et de dialogue entre acteurs Une concertation régulière avec le gouvernement et les acteurs non étatiques est instaurée pour permettre d’harmoniser les approches dans les méthodes de lutte contre les phénomènes migratoires et de cibler les interventions. Volet échanges et partage de bonnes pratiques Coatching et mentoring de 50 jeunes entrepreneures rapatriées, financement, encadrement et accompagnement

11 LES REALISATIONS Atelier de confection de d’habits teints
Unité de transformation de fruits Unité de transformation de poisson Iodation du sel

12 LES LECONS APPRISES Le projet qui est actuellement en phase d ’évaluation finale pourrait être plus efficace et efficient si: Les médias étaient davantages impliqués dans le processus d’information et de sensibilisation Un système Performant de gestion et de suivi de la population sénégalaise vivant à l’étranger était mis en place Une meilleure intégration des pays Africains (UEMOA, CEDEAO) avait favoriser l’ouverture du marché de l’emploi et des échanges commerciaux plus dynamiques.

13 CONCLUSION Les questions de migration sont au centre des préoccupations . L’émigration va se poursuivre dans l’avenir, mais elle peut baisser d’intensité si les départs des émigrants sont mieux contrôlés, par les Etats, car aucun pays n’a besoin d’une main d’oeuvre incontrôlée et non ciblée, et n’a pas non plus intérêt à laisser partir sa main d’oeuvre ouvrière, agricole et qualifiée.

14 Merci de votre aimable attention

15 LES SOURCES DE DONNEES publications.iom.int/bookstore/free/Senegal_Profile_2009.pdf‎ courantsdefemmes.free.fr/Assoces/Senegal/FAFS/fafs_senegal.html‎


Télécharger ppt "Présenté par: Ndeye Fatou DIOP Hararé decembre 2013"

Présentations similaires


Annonces Google