La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Variation de contexte et de structure langagière: les co-prédicats adjectivants dans le discours écrit littéraire et journalistique Eva Havu & Michel.Pierrard.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Variation de contexte et de structure langagière: les co-prédicats adjectivants dans le discours écrit littéraire et journalistique Eva Havu & Michel.Pierrard."— Transcription de la présentation:

1 Variation de contexte et de structure langagière: les co-prédicats adjectivants dans le discours écrit littéraire et journalistique Eva Havu & Michel.Pierrard

2 1. Introduction Impact de deux facteurs variationnels (type de structure, type de texte) sur linterprétation des co-prédicats adjectivants (CPA) de type participial (PPant (1a)) ou Ppé (1b)) adjectival (Adj(1c)) : (1a) Jean, refusant les offres demploi quon lui proposait a quitté le bureau. (1b) Jean, abattu par cette terrible nouvelle, a quitté le bureau. (1c) Jean, furieux, a quitté le bureau.

3 1.1. Le type de structure co-prédicative adjectivante. Double distinction : Le degré de complétude du prédicat: les PPant, prédicats non finis (prédicats pleins mais sans marque de personne, du singulier ou du pluriel, des PPé et Adj, prédicats réduits (une composante du prédicat (copule, auxiliaire) est effacée)) La gamme de fonctions du prédicat réduit: les Adj, prédicats réduis attributifs: ne fonctionnent quen emploi attributif avec la copule Les PPé, prédicats réduits non attributifs: emplois plus variés (sortie pendant le couvre-feu/ blessée par une balle perdue, elle a été emmenée par les services de sécurité).

4 1.2. Le type de texte (littéraire ou journalistique) : Participes présents dans la langue des médias (Havu & Pierrard 2006, 2007): emploi variait selon le médium utilisé (textes oraux vs textes écrits) daprès lapproche conceptionnelle des textes: des énoncés oraux et écrits « peuvent être situés dans un continuum entre les pôles de loralité conceptionnelle (langage de limmédiat : /+immédiat/) et de la scripturalité conceptionnelle (langage de la distance : /+distancié/) » (Müller- Lancé 2004 : 204). Lécrit journalistique plus orienté vers le « langage de limmédiat » (/-distancié/) Lécrit littéraire, plus proche du « langage de la distance » (/+distancié/)

5 Tableau 1: Corpus journalistique et corpus littéraire corpusPPantPPéAdjTOTAL J1 / J J2 / J J3 / J J corpus J [407] R R R corpus L

6 Tableau 1: conclusions Variation interne importante, en particulier entre les trois romans dépouillés. Corpus journalistique : fréquence des PPant assez constante fréquence des participes passés et des adjectifs varie davantage fréquence des adjectifs dans le corpus journalistique généralement basse, sauf dans J3. Corpus littéraire: emploi dépend de lauteur 100 premières pages dEchenoz (R1): bien plus de formes adjectivantes que dans la somme des deux autres romans dépouillés R2 et R3: adjectif prédomine Différence entre corpus journalistique et corpus littéraire : adjectifs bien plus courants dans le corpus littéraire participes nettement plus utilisés dans le corpus journalistique

7 2. Position polaire initiale ou finale et variation 2.1. Propriétés des positions polaires Trois positions : initiale, finale (= positions polaires) et intérieure (Combettes 1998 : 11, Neveu 1998 : 177); ici positions polaires Position initiale: permet de cadrer la relation prédicative principale dans laquelle son thème est impliqué se situe entre une prédication qui vient dêtre clôturée et une nouvelle prédication quil introduit peut marquer une continuité (reprise directe ou indirecte dun élément : 2a-b) une rupture informationnelle avec lénoncé précédent (introduction dun élément nouveau ; v. Béguelin 2000 : 323, Combetttes 1998 : 62, Neveu 2000 : 117, Havu & Pierrard à paraître : 2c) :

8 2.1. Propriétés des positions polaires (2a)Titre : Un premier tour tout en humeurs Début du texte : Ayant perdu sa fonction de primaire, le premier tour de la présidentielle 2002 sannonce comme une proportionnelle des humeurs.. (Libération, / 1) (2b)Titre : Ali Agca a été réincarcéré à Istanbul 1er paragr. : […], la Cour de cassation a ordonné, vendredi 20 janvier, sa réincarcération, ordre exécuté dans la soirée. Arrêté à Istanbul, Mehmet Ali Agca a crié « … » (Le Monde /5) (2c)Titre : Chypriotes et Lettons bousculent les grandes nations 1er paragr. : Visitant les pavillons nationaux, on reste moins longtemps dans les Giardini, où sont les « vieilles » nations de lart, pour rechercher dans la cité les représentations de pays qui, jusquici, demeuraient invisibles. (Le Monde, / 26)

9 2.1. Propriétés des positions polaires Position finale: sous la portée des repères temporels et aspectuels déployés par le prédicat principal E2 situé dans le prolongement de lensemble complexe initié par le prédicat principal: adjonction dune propriété spécifique, caractérisant lensemble E2: apport dinformations nouvelles et pertinentes par rapport à E1 (cf. Combettes 1998 : 67-68, 83, Neveu 1998 :179) : (2d) Les investisseurs ont minimisé cette correction, considérant que la reprise de léconomie nippone était […]. (Le Monde / 21)

10 2.2. Position polaire et variation de type de structure Données quantitatives: structure et type de texte CorpusNombre total Nombre polaire % polaire J –ANT % L –ANT867486% J –E % L –E664365% J Adj231148% L Adj473166%

11 Données quantitatives: structure et type de texte CorpusInitial e Initial e% FinaleFinale % J –ANT3832,2%8067,8% L –ANT4155,4%3344,6% J –E7590,4%89,6% L –E3069,8%1330,2% J Adj1090,9%19,1% L Adj1961,3%1238,7%

12 Observations et commentaires 1.a.PPant: le plus souvent une position polaire dans les deux corpus 1.b.PPé et adj.: limpact du corpus important corpus littéraire: position polaire la plus fréquente corpus journalistique: position postN la plus courante (Le nouveau gouvernement, dirigé par XY, a décidé de …) ; 2. Situation polaire: position initiale de loin la plus fréquente sauf pour PPant: répartition nettement plus équilibrée et même inversée dans le corpus journaux ; 3. Les tendances plus marquées dans le corpus journaux et plus nuancées dans le corpus littérature

13 2.3. Conclusions : polarité et variation Louverture à la polarité varie selon la structure : PPant: tendance nette vers la polarité PPé et Adj: tendance plutôt liée à une orientation vers la scripturalité (/+distancié/ > +polaire) La flexibilité entre position initiale / finale également liée au type de structure linguistique PPant attiré par la position finale Impact de lorientation conceptionnelle du texte : le rapprochement du pôle /+distancié/ tend à réduire le contraste entre les structures et à niveler leur comportement. Tendance structurelle de discernable: attirance de PPant vers les deux positions polaires / orientation très fortes des autres types vers la position initiale. Mais: cette tendance semble pouvoir être nuancée par lorientation conceptionnelle (et aussi médiale, cf. Havu & Pierrard 2007) du texte hôte.

14 3. Type daction décrite et variation 3.1. Différents types daction décrites Deux paramètres généraux (cf. König & van der Auwera 1990 ; Haspelmath & König 1995) : différenciation entre événements ou états décrits par les prédications : -deux aspects ou dimensions dun seul événement/ état (E1) (3a)Tremblant de fièvre, il avait de grosses gouttes de sueur qui perlaient sur le visage. - deux événements/états (E1 et E2) indépendants mais présentés dans une unité perceptuelle. (3b)Se levant au dessert, le premier ministre commença son discours en remerciant les organisateurs du colloque.

15 3.1. Différents types daction décrites Différenciation entre rapport simultané (4a) ou séquentiel (4b) entre les événements/états décrits : (4a)Tremblant de fièvre, le président tenait malgré tout à signer des dédicaces. (4b) Se levant au dessert, le président salua rapidement ses hôtes et quitta la salle. Combinaison de ces deux paramètres: trois contextes interprétatifs a) un seul événement: visée multidimensionnelle sur E1 (3a) b) deux événements soit b1) simultanéité de E1 et E2 (4a), soit b2) séquençage de E1 et E2 (4b)

16 3.2. Types daction décrits et variation de type de structure Simultanéité de E1 et E Position initiale: Actions simultanées en position initiale: majoritaire dans le corpus J pour les PPant (57%) et dans le corpus L pour Adj (79%). Niveau interprétatif: soit cadrage descriptif, soit cadrage argumentatif > surtout descriptif Cadrage descriptif Co-prédicat adjectivant inséré entre deux verbes autonomes (énoncé précédent et principale suivante) CPA sinscrit dans une hiérarchisation informationnelle arrière/ avant-plan (cf. König & van der Auwera 1990 : 337) CPA fournit alors un cadre descriptif : transition entre lénoncé précédent et le prédicat principal Transition sous forme de continuité ou de rupture avec le contexte de gauche.

17 Simultanéité de E1 et E Cadrage descriptif Perception de E1 et E2 dans une unité perceptuelle accentuée par divers facteurs internes : aspect sémantique (mode daction) des deux verbes, le sémantisme des verbes (simultanéité (5) ou chevauchement (6)): (5) Guinéen, âgé de 31 ans, Sory C. dispose dun emploi en contrat à durée indéterminée et se trouve en situation régulière en France. (Le Monde / 8) (6)Visitant les pavillons nationaux, on reste moins longtemps dans les Giardini, où sont les « vieilles » nations de lart, […] (Le Monde, / 26) externes (expressions temporelles qui soulignent une valeur imperfective : répétition, durée (7) : (7)Encore enrobé de chairs sanguinolentes, le bout de métal dont chacun, en Irak, connaissait lexistence, gisait sur la table mortuaire, près du cadavre, dans un sac en plastique. (LeMonde / 14)

18 Simultanéité de E1 et E Cadrage argumentatif Glissement vers une interprétation oppositive/ concessive (König 1995 : 69) > cadre argumentatif causal (8): (8) Soupçonné davoir transmis le VIH, un séropositif est maintenu en détention provisoire. (Le Monde /8) concessif (9) (souvent adverbe): (9) Quoique taiseux, Zidane est un sanguin sur le terrain. (LExpress /60) de condition (10). Linterprétation concessive est généralement renforcée par un marquage explicite au moyen dun adverbe : (10) Comparés à leurs voisins européens, les Français restent toutefois peu endettés. (Le Monde /18) Emplois argumentatifs assez rares Taux de participes présents journalistiques le plus élevé Taux des participes présents littéraires zéro.

19 Simultanéité de E1 et E Position finale Lexpression dactions simultanées en position finale est majoritaire dans tous les corpus et pour toutes les structures. Prédominance totale pour les structures adjectivales et quasi totale pour les structures participiales dans le corpus L. PPant et PPé finaux apportent presque uniquement une information nouvelle Adjectifs napparaissent pratiquement pas en position finale, sauf dans les romans avec une valeur argumentative.

20 Simultanéité de E1 et E Addition dinformations nouvelles Elément détaché en position finale: forte informativité >apporte une précision, une spécification : (11) Rappelle-toi ces photos de villes bombardées : les gens sont morts, les maisons sont rasées, mais les toilettes se dressent encore fièrement dans le ciel, juchées sur les tuyauteries en érection. (Nothomb, p. 160) Lidée de lunité perceptuelle renforcée par (cf. ci- dessus) mode daction atélique des verbes expressions temporelles soulignant laspect imperfectif sémantisme des verbes (cf. 11) CPA et apport dune information nouvelle PPé se répartissent dune manière assez similaire dans les deux corpus PPant bien plus courant dans le corpus littéraire Adj. bien plus courant dans le corpus journalistique.

21 Simultanéité de E1 et E Addition argumentative Le glissement vers une interprétation conditionnelle ou oppositive/ concessive difficile en postposition. Parfois « causes inversées » (explications) et des « expressions de manière » : (12a) En Europe, la dotation des tournois, de lordre de euros en moyenne, ne représente que le tiers de ce qui se pratique sur le circuit féminin américain, poussant les meilleures joueuses européennes à sexpatrier aux Etats-Unis. (Le Monde / 1) (12b) Je le regarde, amusée. (Gavalda, p. 13) Laddition argumentative surtout productive avec des adjectifs dans corpus (L) pour exprimer la manière.

22 Le séquençage de E1 et E Position initiale CPA représente un avant par rapport à lévénement exprimé par le prédicat principal; lien ou, plus rarement, rupture avec le contexte de gauche. La position initiale de la CPA constitue un contexte majoritaire dans les deux corpus, sauf pour les PPant dans le corpus J et pour Adj dans le corpus L. PPant et PPé: ce type demploi est bien plus fréquent dans le contexte littéraire (/+distancié/). Lemploi argumentatif est plus productif que dans le cas dactions simultanées. Participes: majoritairement cadrage temporel: PPant surtout dans le corpus littéraire, les PPé dans les deux corpus. Adjectifs: quasi exclusivement cadrage argumentatif le cadrage temporel simpose pour les PPant surtout dans le corpus littéraire, pour les PPé dans les deux corpus.

23 Le séquençage de E1 et E Cadrage temporel Séquençage: « lavant » dans lordre séquentiel marque lantériorité dans lordre temporel (König & van der Auwera 1990 : ). CPA généralement paraphrasé par une subordonnée temporelle (après que / après avoir). Le cadrage par le co-prédicat polaire impliquera la localisation de E2 dans lantériorité : (13a) Placé en garde à vue à Niort, mercredi 18 janvier, […], le sprinter Français Lueyi, […], a été remis en liberté, vendredi. (Le Monde / 12) Accentuation par divers facteurs internes ou externes - verbes téliques (13a) - formé composée (construction très courante dans le corpus littéraire: Ayant fait qc, il... ) - indicateurs de temporalité > obligatoires si adjectif : (13b) Inconnu il y a encore peu, ce prénom étrange vient dentrer, [...], dans le top 100, […] (LExpress / 14)

24 Le séquençage de E1 et E Cadrage argumentatif Glissement vers un cadrage argumentatif marquant la cause; tous les CPA, surtout adjectifs du corpus J, et participes passés du corpus L. : (14a) Mais au bout dune semaine, inquiète du silence de Delahaye, elle avait fini par entrer chez lui [...]. (Echenoz, p. 70) (14b) Ayant envisagé une réaction plus vive,[…], il était soulagé mais comme contrarié par ce soulagement même. (Echenoz, p. 8) Lantéposition favorise une interprétation causale: (15a) Espérant trouver de nouveaux indices, ils inspectaient hier lintérieur de lhabitacle [...] (Le Figaro / 10) (15b) Ils inspectaient hier lintérieur de lhabitacle [...], espérant trouver de nouveaux indices.

25 Le séquençage de E1 et E Position finale Lévénement rendu par la CPA représente un « après » par rapport à lévénement exprimé par le prédicat principal. (16) Mais à cet instant précis, la foudre tomba sur le toit du hangar, provoquant un formidable court-circuit. Semble contredire les conclusions dautres études portant sur les formes participiales Le plus souvent introduction dun élément nouveau. Combinaison position finale + séquencage rare dans les deux corpus et pour toutes les structures, jamais dAdj

26 Le séquençage de E1 et E Addition narrative Développement postérieur de lensemble complexe initié par le prédicat principal: addition narrative par juxtaposition dévénements. Paraphrasé par une coordination des deux événements au moyen de « et » (ex. 17a) : (17a) Il a tué un responsable du centre, circulé dans les bureaux, tiré de nouveau, blessant un collègue dont les jours ne sont pas en danger. (Le Figaro / 9) Facteurs pour favoriser linterprétation: v. ci-dessus PPant composé et PPé: toujours antériorité: (17b) Le cavaliere a eu droit à un procès séparé, ayant demandé la suspension des poursuites pendant son mandat de chef de gouvernement. (Le Figaro, / 5) [il a demandé > il a eu droit] Jamais dans le corpus littéraire, jamais avec adjectifs

27 Le séquençage de E1 et E Addition argumentative Parfois valeur de conséquence : lévidence de la relation implicative E1 > E2 est parfois soulignée par un marqueur adverbial (ainsi dans (18a)) : (18a) En perfectionnant lacier poli, les bijoutiers lont taillé à facettes ou en perles, composant ainsi des colliers, des chaînes, des agrafes du plus bel effet. (Le Figaro / 21) La cause peut, apparaître à droite, surtout dans le cas dun PPé ou dun PPant introduit par un auxiliaire dopinion ou de sentiment : (18b) […] : sous ses airs de salaud, le juif Iscariote était même le meilleur des apôtres, initié aux « mystères du règne » de Dieu par Jésus en personne.. (LExpress / 57) Jamais dadjectifs et même les participes très rares

28 4. Conclusion générale a. Variation selon la position des structure adjectivantes Positi on ANT abs% % tot 2 év. -E abs % tot 2 év. Adj abs % tot 2 év. E1 et E2 sim. Initiale2526%4133,3%1945,2% Finale2526%1411,4%1330,9% E1 et E2 séq. Initiale3738,5%6452%1023,9% Finale99,5%43,3%00% Total96100%123100%42100%

29 4. Conclusion générale b. Variation selon lorientation conceptionnelle du texte hôte Type -ANT abs % % tot corpus -E abs% tot corpus Adj abs% tot corpus total E1 et E2 sim. Littér.1929,2%1929,2%2741,6%65 Journ.3143%3650,1%56,9%72 E1 et E2 séq. Littér.2550%2142%48%50 Journ.2128,4%4763,5%68,1%74

30 4. Conclusion générale c. Variation selon la lecture Type-ANT abs % tot corp. -E abs % tot corp. Adj abs % tot corp. Total E1 et E2 sim. C.des.2129,2%3447,2%1723,6%72 C. arg.430,8%753,8%215,4%13 Ad in.n. 2257,9%1436,8%25,3%38 Ad ar.321,4%00%1178,6%14 E1 et E2 séq. C.tem.2736%4762,7%11,3%75 C. arg.1027,8%1747,2%925%36 Ad na.466,7%233,3%00%6 Ad ar.571,4%228,6%00%7 Total 9636,8%12347,1%4216,1%261


Télécharger ppt "Variation de contexte et de structure langagière: les co-prédicats adjectivants dans le discours écrit littéraire et journalistique Eva Havu & Michel.Pierrard."

Présentations similaires


Annonces Google