La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

STRATEGIE DE PRISE EN CHARGE DE L ARRET CARDIAQUE Dr LARDEUR SAMU 86.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "STRATEGIE DE PRISE EN CHARGE DE L ARRET CARDIAQUE Dr LARDEUR SAMU 86."— Transcription de la présentation:

1 STRATEGIE DE PRISE EN CHARGE DE L ARRET CARDIAQUE Dr LARDEUR SAMU 86

2 INTRODUCTION A partir des recommandations 2000 ILCOR Mort subite : 30 à /an = moins de 10% des DC urgence extrême : organisation spécifique

3 DIAGNOSTIC Victime inconsciente, ne respirant plus ou avec gasp agonique pouls carotidien: geste difficile, fiable à 65% 90% reconnaissent l absence de pouls carotidien 55% sont capable de percevoir un pouls chez des patients qui ne sont pas en ACR

4 REGULATION D ACR Objectif+++ -> permettre une défibrillation précoce < 5 min diminuer délais par des protocoles de départ RCP de base guidée par téléphone

5 RCP DE BASE Ventilation : –sans oxygène : 700 à 1000 ml sur 2 secondes –avec oxygène : 400 à 600 ml sur 2 secondes MCE: –100/min –15/2 – 4à5 cm – temps comp/décomp = 1 –au moins le MCE si pas de B-a-B

6 DEFIBRILLATION PRECOCE Mort subite : rythme initiale FV dégradation de la FV: –asystole dans 50% des cas entre 4ème et 8ème min –2% survivant des patients en asystole (contre 25% délai 7à10min – 35% 4 à 6min – 40% 1 à 3 min) –Défibrillation prioritaire / RCP –chance de survie lorsque patient en FV et en absence de RCP

7 DEFIBRILLATION PRECOCE? Dans l hôpital : < 3 min - retard en France - lieu sécurisé? En extra-hospitalier : < 8 min (ILCOR) effondrement - arrivée secours au patient < 5 min (Ann Emerg Med 2003)

8 Comment améliorer la défibrillation FV va se dégrader -> ischémie myocardique et détériorations électrophysiologiques au niveau cellulaire –si FV longue durée ou absence de RCP: faire 1 à 2 min de MCE avant la défibrillation –but: reperfuser le myocarde, améliorer la def Équipes de secourisme (SP-AP) Public access? Cibler les zones a risque?

9 QUELLES ONDES DE CHOC? Ondes biphasiques avec chocs<200J aussi sur et efficace pour arrêter une FV que les ondes monophasiques à haute énergie

10 OPTIMISATION DU MCE Débits sanguins cérébraux et myocardiques: 10 à 30% des débits normaux –Entraînement +++ –Compression thoraco-abdo alternée (discuté car diminution de la pression de perf coro -> péjoratif) –Compression-Décompression active –Valve d impédance inspiratoire

11 Compression-Décompression active = CardioPump Amélioration du retour veineux: pression intra-thoracique négative pressions de perfusion et Q au niveau des organes vitaux Seule technique recommandée par ILCOR (classe IIb) si: entraînement à la technique ++ qualité de lexécution (manomètre) adrénaline à 1 mg ++ durée de décompression suffisante pour amorcer la pompe

12 Valve d impédance inspiratoire pression intra-thoracique (+CDA) et du retour veineux exploite lénergie cinétique du recul de la paroi thoracique Recommandation classe IIb

13 Nouvelles modalités de ventilation Intubation = recommandation majeure intubation continue d oxygène: –surpression au cours du MCE par son effet « pompe thoracique » –simplifier la PEC ventilatoire –amélioration des paramètres ventilatoires une alternative à la ventilation contrôlée classique

14 THERAPEUTIQUES MEDICAMENTEUSES ADRENALINE: –ACTION ALPHA+++ – débit cardiaque et cérébraux –Universellement admise mais efficacité? –Dose 1mg / 3 à 5 min (classe indéterminé) jusqu a 5 mg en cas de systole VASOPRESSINE: antidiurétique hormone –Vasoconstrictive périphérique non-adrénergique –Bénéfice en terme de survie à long terme dans 2 études (Lidner 96 Heart et 97 Lancet) –Recommandation classe IIb –Non commercialisée

15 ANTI-ARYTHMIQUES AMIODARONE: –Taux de récupération Amiodarone/ Lidocaïne –Actuellement recommandée ACR avec FV réfractaire CEE (classe IIb) –Dose 300 mg diluée dans 20 cc NaCl et administrer rapidement –Renouvelable 1 fois (150 mg)

16 ANTI-ARYTHMIQUES LIDOCAÏNE: –Traitement alternatif de la FV réfractaire (classe indéterminée) –1,5 mg/kg en bolus

17 ATROPINE: –ASYSTOLE ou DEM: 1mg / 3 à 5min BICABONATES: –PAS DINTERÊT sauf acidose préexistante, hyperK, intox AT ou barbituriques –Sinon dernier recours –1 mmol/Kg

18 THROMBOLYSE 70% ACR en extra-hospitalier présentaient soit IDM soit EP Sténose a. coronaire perfusion coronaire lors du MCE : levé de lobstacle Pas deffet indésirable? Selon Bottiger 2001 lancet A confirmer, indication (15min ACR réfractaire? Association aux AntiGIIb-IIIa?)

19

20 MONITORING DE LA RCP Efficacité du MCE: Sat? Pression de perfusion coronaire++: –Diamètre pupillaire: –Dilatation dès la 45 s dhypoperfusion et complète à 2min –Zhao et al (2001) étudié chez lanimal la réactivité et modification des pupilles a la lumière comme critères defficacité RCP et facteur pronostic: »Pression perfusion coro<10mmHg constamment mydriase aréactive –Non invasif, reproductible, évalue efficacité RCP et prédictif récupération MAIS adrénaline mydriase insensible aux variations de la perfusion coronaires

21 MONITORING DE LA RCP Monitorage hémodynamique invasif:KTa –Mesurer pressions artérielles systoliques et diastolique+++ –Pression artérielle diastolique de 30 à 40 mmHg = Pression perfusion coro 15mmHg ETCO2: –Intérêt thérapeutique et pronostique –ETCO2 reflète le métabolisme et circulation systémique. ETCO2 = RAC –ETCO2< 10mmHg = spécifique et sensible RAC

22 ORIENTATION APRES RACS Pronostic dépend recupération neurologique et conservation fonction cardiaque –avant 30 ans: recherche de troubles rythme ventriculaire et cardiopathie congénitale - coronaropathie 2ème intention –après 30 ans: ins coro aiguë ++ (50% des cas) => angioplastie

23 Le syndrome de dysfonction myocardique atteinte des fonctions systolique et diastolique en relation avec un syndrome de sidération myocardique (ou stunning myocardique). en labsence de lésions coronaires sous-jacentes, latteinte est spontanément réversible, rapidement améliorée par lutilisation dobutamine

24 HYPOTHERMIE MODEREE THERAPEUTIQUE Survie inespérée des noyades ou avalanches 32 à 34°C pendant 24h résultats favorables packs réfrigérés ou air froid nécessite: intubé - ventilé - sédaté - curarisé (éviter les frissons) –mécanisme? Freine l activation enzymatique qui conduit à la créaction de radicaux libre ou phénomène de « no reflow » –quand et comment? En pré-hospitalier?

25 CONCLUSION DEF PRECOSE +++ prise de conscience de toutes les équipes de secours -> améliorer les délais entraînement ++ recommandations / an


Télécharger ppt "STRATEGIE DE PRISE EN CHARGE DE L ARRET CARDIAQUE Dr LARDEUR SAMU 86."

Présentations similaires


Annonces Google