La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Centre d’examen Delf-Dalf de l’Université Mc Gill – État des lieux

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Centre d’examen Delf-Dalf de l’Université Mc Gill – État des lieux"— Transcription de la présentation:

1 Centre d’examen Delf-Dalf de l’Université Mc Gill – État des lieux
Réunion nationale des responsables de centres d’examen Delf-Dalf du Canada Lundi 30 septembre Ambassade de France Ottawa. Centre d’examen Delf-Dalf de l’Université Mc Gill – État des lieux J. Archibald Université McGill

2 Les débuts 1996 – L’exemple cubain
Initiation des discussions avec le Service de coopération et d’action culturelle du Consulat général de France à Québec Partenariat avec l’Université Laval 1997 – Ouverture du Centre d’examen à l’Université McGill et l’Université Laval en décembre Intention déclarée d’ouvrir des centres de passation Intention d’obtenir une équivalence de l’Office québécois de la langue française Réception à la Résidence de France à Québec en la présence de la Chancelière Greta Chambers AYTON, Diana Grier. “Laval, McGill form national test centre”. McGill Reporter, 11 décembre 1997.

3 Canadian Issues-Thèmes canadiens (Summer-Été 2008)
Le français, langue de communication internationale : Certifier pour mieux intégrer 1999 – Début du projet d’institutionnalisation du DELF pour adolescents au niveau du secondaire Le projet pilote qui a été monté en étroite collaboration avec le réseau des écoles montréalaises affilié à l’Alliance israélite universelle (AIU). Le français est l’une des langues d’enseignement dans les écoles de l’AIU, et plusieurs élèves de ce réseau poursuivent leurs études dans des établissements entièrement ou partiellement de langue française dans le monde francophone après avoir terminé leurs études secondaires. La certification de leur compétence en français fait partie intégrante de leur préparation à une insertion sociale et scolaire dans un milieu à majorité francophone. Canadian Issues-Thèmes canadiens (Summer-Été 2008)

4 Un travail d’équipe Dès l’ouverture du Centre d’examen du Canada (Québec), l’élaboration des sujets se faisait par une équipe composée d’enseignants du réseau scolaire, de chargés de cours de l’université et de contractuels ayant reçu au préalable une formation de concepteur/évaluateur, soit dans le cadre de stages au CIEP, à l’Université McGill ou à l’Université Laval, soit dans le cadre des stages organisés par le CIEP à l’Université de Caen. Le centre québécois n’a pas eu recours à des concepteurs/évaluateurs du réseau des Alliances françaises, des Instituts français ou du Service culturel (de l’Ambassade ou du Consulat). Le centre québécois a connu une dynamique de développement qui le distingue nettement d’autres centres dans le monde. Cela s’explique en bonne partie par le fait qu'il s’agit d’un territoire francophone et que les ressources pédagogiques du pays lui permettent de fonctionner de manière plus ou moins autonome. Toute proposition d’examen demeurait sujette à validation par la Commission nationale à Sèvres. L’élaboration des sujets a nécessité une étroite collaboration avec l’équipe des chargés de mission en poste à la Commission nationale. Voir: Cotte, René et al. Enquête sur le DELF pour adolescents (inédite). SÈVRES : Commission nationale du DELF et du DALF, 2000. Archibald, J. "L'institutionnalisation du DELF pour adolescents".Actes du congrès des XIII SEDIFRALE, Français et modernité, LIMA: 2003.

5 Enjeux stratégiques qui ont influencé le développement du centre québécois
L’âge des candidats Le nombre de candidats La situation institutionnelle L’élaboration des sujets La formation des enseignants Démarches institutionnelles entreprises pour assurer le succès des certifications

6 Avantages de l’institutionnalisation
Identifier assez rapidement, après analyse des résultats, les forces et les faiblesses de l’enseignement Cerner les aspects soit de l’apprentissage soit de l’enseignement qu’on peut modifier pour respecter une norme de rendement reconnue à l’échelle internationale Procurer des effets bénéfiques à moyen et à long terme pour les écoles après une analyse serrée des résultats Améliorer le cursus, l’enseignement et les apprentissages Accroître la mobilité des jeunes diplômés Archibald, J. The Institutionalization of Certification in French as a Foreign or Second Language. EDMONTON : Languages: Passport for the Millennium, An International Symposium, 31 October 2000.

7 Par la suite les services de conception sont centralisés à Sèvres.
Évolution Dès septembre 2005, le DELF pour adolescents, devenu le DELF scolaire, a été harmonisé sur le Cadre européen commun de référence pour les langues. Par la suite les services de conception sont centralisés à Sèvres. Le centre québécois tend maintenant à jouer un rôle de coordination administrative

8 "Bialik leads the way in French"
Coopération avec l’Alliance israélite universelle et l’Université McGill Créée en 1860, l’Alliance israélite universelle est aujourd’hui l’une des principales organisations internationales dans le domaine de l’enseignement et de la culture juive. À partir de son siège social à Paris l’AIU dessert un réseau d’écoles primaires et secondaires dont l’une des langues d’enseignement est le français. De ce fait, l’AIU s’implique dans des projets pédagogiques ayant pour objectif de promouvoir l’étude du français comme langue de communication internationale et de diffuser la culture juive de langue française, car l’AIU a toujours soutenu l’idée que la maîtrise du français est l'un des facteurs essentiels qui facilite l’accession au monde moderne. Son rayon d’action lui permet de joindre un grand nombre de communautés juives dans le monde, notamment en Belgique, au Canada, en France, en Espagne, aux Etats-Unis, en Israël et au Maroc. L’AIU a toujours vu dans la langue française une façon privilégiée d’être juif en français et de favoriser une insertion positive des membres de la communauté dans la vie intellectuelle, professionnelle, sociale et culturelle de la Francophonie. Plusieurs écoles secondaires juives montréalaises sont affiliées à l’AIU : Académie Beth Rivkah, Académie hébraïque, École Maïmonide, École Mesifta, École secondaire Bialik, École Yavné, Talmud Torah et Yeshiva Guedola. "Bialik leads the way in French"

9 Une coopération de nature stratégique dans les projets de développement
Centre international d’études pédagogiques, notamment les missions de René Cotte (formation des concepteurs et des examinateurs) et de Bruno Mègre (réunions avec le ministère de l’Éducation et l’Office québécois de la langue française). La demande d’équivalence faite auprès de l’OQLF après l’intervention de Bruno Mègre devait se renouveler en 2009 en collaboration avec le Consulat général de France à Québec et le Service de Coopération éducative de l’Ambassade de France à Ottawa

10 Projets d’avenir 2009 – Formulation d’une stratégie d’invention auprès de l’OQLF afin de renouveler la demande d’équivalence du DELF et du DALF en collaboration avec l’Attaché culturel du Consulat général de France à Québec et le Service de coopération éducative de l’Ambassade de France à Ottawa. Ouverture d’une session d’examens du DALF en collaboration avec la directrice des études françaises à l’École Maïmonide.  Offre de stages ou cours de vingt-huit heures préparatoires à l’habilitation dans les écoles affiliées à l’AIU en collaboration avec le Service de coopération éducative 2010 – Projet de « francisation » institutionnelle, notamment des projets de stages d’enseignants ou d’élèves, des échanges avec des établissements scolaires semblables en France Projets de jumelage d’écoles françaises et québécoises, 2010 – Projet de bourses d’études à la portée des jeunes diplômés issus des écoles du réseau de l’AIU dans le but de favoriser les échanges entre pays de la Francophonie 2010 – Projet d’un programme de renforcement des bibliothèques scolaires 2010 – Projet de collaboration virtuelle dans le cyberespace 2010 – Projet de colloque éventuel - « L’ambition de la tolérance » en collaboration avec l’AIU, l’Institut Neher et l’Université McGill

11 Historique du Delf scolaire au Québec
Une heureuse initiative qui est en train de réussir. André Bernard Questions et discussion Bernard, André. « Évaluer les compétences en langue étrangère, Entretien avec J. C. Mothe ». Études de linguistique appliquée 79 :

12 Références bibliographiques
_____________. “Bialik leads the way in French”. The Canadian Jewish News (23 août 2001) : B19. ARCHIBALD, J. « Le français, langue de communication internationale : Certifier pour mieux intégrer ». Canadian Issues-Thèmes canadiens (Summer/Été 2008) : _____________. « L’institutionnalisation du DELF pour adolescents ». LIMA : Français et modernité , Actes du Congrès des XIII SEDIFRALE, _____________. “ The Institutionalization of Certification in French as a Foreign or Second Language.” EDMONTON : Languages: Passport for the Millennium, An International Symposium, 31 octobre AYTON, Diana Grier. “Laval, McGill form national test centre”. McGill Reporter, 11 décembre BERNARD, André. « Évaluer les compétences en langue étrangère, Entretien avec J. C. Mothe ». Études de linguistique appliquée 79 : COTTE, René et al. Enquête sur le DELF pour adolescents (inédite). SÈVRES : Commission nationale du DELF et du DALF, 2000.


Télécharger ppt "Centre d’examen Delf-Dalf de l’Université Mc Gill – État des lieux"

Présentations similaires


Annonces Google