La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

MOBILISATION, ÉLECTIONS ET PARTIS POLITIQUES SRS 2595 – hiver 2012.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "MOBILISATION, ÉLECTIONS ET PARTIS POLITIQUES SRS 2595 – hiver 2012."— Transcription de la présentation:

1 MOBILISATION, ÉLECTIONS ET PARTIS POLITIQUES SRS 2595 – hiver 2012

2 La logique des mouvements sociaux : aspects théoriques Quest-ce un mouvement social ? Lobjet : le but du mouvement. Que veut-il ? Le Discours : compréhension du contexte social/historique comment lobjet est-il nécessaire / souhaitable ? Questions centrales ou symboliques Stratégies : Événements = un mouvement doit « mouvoir » activités identificatrices : par ex. manifestations, attentats, lobbying Répandre les mouvement (mobilisation afin de mobiliser) Évanescence : continuation, transformation, disparition

3 Mouvements sociaux (suite) Ressources : humaines : personnes qui participent au mouvement culturelles : idéaux, compréhensions, attitudes, mythes, symboles structurelles : structures sociales (systèmes politique, religieuse), réseaux physiques : lieux, médias de communication, transports, armes financières : argent (contributions, cotisations, ventes) organisationnelles : coordination, animation, collaboration, visibilité, représentation, leadership

4 Lobjet de la NDC Renverser la direction du pays Rétablir la santé (morale) et la puissance du pays Retourner le pays à sa base chrétienne «Jaimerais rallier ensemble le peuple de ce pays, qui valorisent encore la décence, le foyer, la famille, la morale, le système de libre entreprise, et tous les grand idéaux qui font la pierre angulaire de cette nation. Contre le courant croissant de permissivité et de décadence morale qui est en train décraser notre société, nous devons nous engager envers le Dieu Tout-Puissant pour renverser immédiatement ce pays!» (Jerry Falwell, Listen America! [1980]) À souligner : famille et morale + libre entreprise (des individus dans les familles) Ce qui ne fait pas partie de la « pierre angulaire » Les aspects secondaires : gouvernement, écoles, sciences, églises ?

5 Le discours de la Droite chrétienne La transposition de lobjet en questions particulières Avortement Darwinisme Homosexualité Égalité des sexes (ERA) Aide sociale (redistribution gouvernementale des richesses) Budget militaire et armes Politique étrangère (contre le communisme, appui pour Israël) Élections (à tous les niveaux) La centralité pratique de cet enjeu Faire élire les vraies chrétiens qui rétabliront le contrôle (la coercition) Des gouvernements qui laissent faire les bonnes familles et leur libre entreprise, mais qui agissent contre les forces de la décadence

6 Les organisations de la NDC des années 1980 Christian Voice (la voix chrétienne) 1979 : Robert Grant et Richard Zone (Pat Robertson et autres) Religious Roundtable (la table ronde religieuse) : Ed McAteer (Paul Weyrich, Howard Phillips, Terry Dolan, Phyllis Schlafly [Eagle Forum, STOP ERA]) Coalition for the First Amendment James Robison, et dautres télévangelistes Moral Majority, Inc. (la majorité morale) 1979 : Jerry Falwell; le Sud Organisations à question unique, organisations locales, organisations alliées (de la Nouvelle Droite) par exemple, manuels décole, écoles chrétiennes, créationisme, contrôle de fusils, anti-communisme Chevauchement et réseaux complexes Les (noms des) organisations les plus importantes changent au fil des années

7 Les stratégies électorales Réprise : limportance de la mobilisation en tant que mobilisation Lobbying au Congrès Participation aux élections Les PACs (une des pierres angulaires de la stratégie politique de la NDC) PAC = Comité daction politique La loi fédérale sur les campagnes électorales (1974) Contribution limitée par candidat, mais sans limite hors des campagnes électorales 1976 = 600 ; 1984 = > (au total dans le pays) Variété et concurrence Un système démocratique bien institutionnalisé (les règles du jeu) Le but principal = faire élire des sympathisants, faire échouer ses opposants Succès à court et à long terme Il faut refaire la stratégie pour chaque élection Le manque de solidarité de parti

8 Les PACs de la NDC : un exemple Nombre et grandeur : 1984 = 13, dont 3 les plus importants Exemple : Christian Voice Moral Government Fund Révenus et dépenses : 1984 : sur un total de 1,5 millions $ = $ aux campagnes, $ dépenses indépendantes, plus dun million $ à la collecte de fonds (les PACs de la ND = 26,5 million $) La NDC comme mouvement bipartite ? PACs de la NDC % ; % ; % candidats du GOP Candidats appuyés de plus en plus ceux et celles en exercice, les concours étroits La Droite et la Droite Chrétienne : on nest pas toujours unifié Lincontournable séduction du Parti républicain efficacité et règles du jeu

9 Les résultats : succès et échec au plan national Jerry Falwell se retirait du scène politique déjà en 1985 Pat Robertson et la nomination républicaine en 1988 Élections primaires à Hawaii et à Michigan Son image publique = télévangeliste qui veut être politicien Séparation de religion (pure) et de politique (sale) Les programmes de la NDC et de ND Des discours publiques et légitimes Exemple : avortement et budget militaire pendant les années 1980 Les difficultés principales Pluralisme et individualisme La diversité des Américains = des accords de circonstance À comparer : le Fondamentalisme des années 1920 Présence constante, mobilisation occasionnelle Réprise : système politique et système religieux Des structures de base différentes mais aussi semblables Le volontarisme, les groupes dintérêt, la méfiances des structures englobantes Partis politiques stables mais fluides Système gouvernemental de plusieurs niveaux et de plusieurs centres de pouvoir Églises, confessions, diversité et pluralisme dans l« uniformité »

10 Les autres niveaux : manuels décole et science de création Le comté Kanawha en West Virginia (1974!) Alice Moore, un individu déclenche un mouvement contre ladoption de nouveaux manuels décole quelle trouvait trop libéraux Culture locale et culture métropolitaine : qui est la minorité ? Mobilisation et protestation Surprise et réaction Un effet permanent ? Le comité de manuels décole de Texas (Texas State Textbook Committee) Mel et Norma Gabler et leur Educational Research Analysts (depuis 1961) Objet principal de leur critique : lenseignement de lévolution dans les manuels décole Réaction : le People for the American Way contremobilise Le marché et les manuels décole La science de création à Arkansas et en Louisiane (entre autres) Le nouveau des états individuels Les lois de 1981 dit « loi pour le traitement équilibré des science de la création et de lévolution » Visent lenseignement scolaire La décision dun Cour local à Arkansas en 1982 : créationisme est religion, non pas science la décision de la Cour Suprême en 1987 : la loi de la Louisiane contrevient le 1 er Amendement


Télécharger ppt "MOBILISATION, ÉLECTIONS ET PARTIS POLITIQUES SRS 2595 – hiver 2012."

Présentations similaires


Annonces Google