La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La lecture analytique. Plan de travail I- Définition de la lecture analytique II- Découvrons des éléments constitutifs du texte III- Les éléments constitutifs.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La lecture analytique. Plan de travail I- Définition de la lecture analytique II- Découvrons des éléments constitutifs du texte III- Les éléments constitutifs."— Transcription de la présentation:

1 La lecture analytique

2 Plan de travail I- Définition de la lecture analytique II- Découvrons des éléments constitutifs du texte III- Les éléments constitutifs du texte IV- Justifions les procédés pour comprendre lobjectif de la lecture analytique V - Objectif de la lecture analytique VI- Trouvons des caractéristiques du texte VII- Les caractéristiques du texte VIII- Sens, hypothèses, implicite et enjeux IX- Démarche de la lecture analytique X- Sens, hypothèses, implicite et enjeux XI- Lecture analytique et histoire littéraire? XII- Lecture analytique et histoire littéraire XIII- Dernière note: lecture analytique et épreuve anticipée de français

3 I- Définition de la lecture analytique Elle consiste à déchiffrer des signes linguistiques pour prendre connaissance dun message.

4 II- Découvrons des éléments constitutifs du texte -Précisez le pronom dénonciation du texte. Est-il fréquent? Pourquoi? -Précisez les temps verbaux du texte. -Précisez le type du texte. Sagit-il dun seul type ou de deux? Lesquels? -Relevez dans le texte une opposition. -Relevez le champ lexical du mode vestimentaire. -Quelle est la nature des phrases dans le texte? Iphis voit à 1'eglise un soulier d'une nouvelle mode, il regarde le sien et en rougit; il ne se croit plus habillé. II était venu à la messe pour s'y montrer, et il se cache ; le voilà retenu par le pied dans sa chambre tout le reste du jour ; il à la main douce et il l'entretient avec une pâte de senteur; il a soin de rire pour montrer ses dents ; il fait la petite bouche, et il n'y a guère de moment où il ne veuille sourire ; il regarde ses jambes, et se voit au miroir : 1'on ne peut pas être plus content de personne qu'il 1'est de lui-même ; il s'est acquis une voix claire et délicate, et heureusement il parle gras ; il a un mouvement de tête, et je ne sais quel adoucissement dans les yeux, dont il noublie pas de s'embellir ; il a une démarche molle et le plus joli maintien qu'il est capable de se procurer, il met du rouge, mais rarement, il n'en fait pas habitude. Il est vrai aussi qu'il porte des chausses1 et un chapeau, et qu'il n'a ni boucles d'oreilles ni collier de perles ; aussi ne l'ai-je pas mis dans le chapitre des femmes. 1. Sorte de pantalon. J. DE la bruyere, Les Caractères, chapitre XIII: « De la mode », 1698.

5 III- les éléments constitutifs du texte Vous venez de découvrir des éléments constitutifs du texte de La Bruyère: Champs lexicaux Modes et temps verbaux Emploi des pronoms personnels Figures de rhétorique Nature des phrases …

6 IV- Justifions les procédés pour comprendre lobjectif de la lecture analytique -Sagit-il dun portrait? Est-il question de femme ou dhomme? -Que suggère ce portrait? -Relevez les détails qui justifient le naturel. -Relevez les détails qui justifient lacquis et le développé. -Trouvez-vous que ce portrait souligne la fragilité des apparences? Comment? Iphis voit à 1'eglise un soulier d'une nouvelle mode, il regarde le sien et en rougit; il ne se croit plus habillé. II était venu à la messe pour s'y montrer, et il se cache ; le voilà retenu par le pied dans sa chambre tout le reste du jour ; il à la main douce et il l'entretient avec une pâte de senteur; il a soin de rire pour montrer ses dents ; il fait la petite bouche, et il n'y a guère de moment où il ne veuille sourire ; il regarde ses jambes, et se voit au miroir : 1'on ne peut pas être plus content de personne qu'il 1'est de lui-même ; il s'est acquis une voix claire et délicate, et heureusement il parle gras ; il a un mouvement de tête, et je ne sais quel adoucissement dans les yeux, dont il noublie pas de s'embellir ; il a une démarche molle et le plus joli maintien qu'il est capable de se procurer, il met du rouge, mais rarement, il n'en fait pas habitude. Il est vrai aussi qu'il porte des chausses1 et un chapeau, et qu'il n'a ni boucles d'oreilles ni collier de perles ; aussi ne l'ai-je pas mis dans le chapitre des femmes. 1. Sorte de pantalon. J. DE la bruyere, Les Caractères, chapitre XIII: « De la mode », 1698.

7 V- Objectif de la lecture analytique Son objectif est dobserver et didentifier des procédés décriture et de composition à partir desquels le sens que lon a perçu, ou que lon cherche, peut être justifié ou trouvé.

8 VI- Trouvons des caractéristiques du texte -Comment évolue le texte? Est-ce une progression ou une chute inattendue? -Quelle relation trouvez-vous entre le 1 er et le dernier mot du texte? -Quel est le ton de La Bruyère dans ce texte? -A quel genre littéraire appartient-il? Iphis voit à 1'eglise un soulier d'une nouvelle mode, il regarde le sien et en rougit; il ne se croit plus habillé. II était venu à la messe pour s'y montrer, et il se cache ; le voilà retenu par le pied dans sa chambre tout le reste du jour ; il à la main douce et il l'entretient avec une pâte de senteur; il a soin de rire pour montrer ses dents ; il fait la petite bouche, et il n'y a guère de moment où il ne veuille sourire ; il regarde ses jambes, et se voit au miroir : 1'on ne peut pas être plus content de personne qu'il 1'est de lui-même ; il s'est acquis une voix claire et délicate, et heureusement il parle gras ; il a un mouvement de tête, et je ne sais quel adoucissement dans les yeux, dont il noublie pas de s'embellir ; il a une démarche molle et le plus joli maintien qu'il est capable de se procurer, il met du rouge, mais rarement, il n'en fait pas habitude. Il est vrai aussi qu'il porte des chausses1 et un chapeau, et qu'il n'a ni boucles d'oreilles ni collier de perles ; aussi ne l'ai-je pas mis dans le chapitre des femmes. 1. Sorte de pantalon. J. DE la bruyere, Les Caractères, chapitre XIII: « De la mode », 1698

9 VII- Les caractéristiques du texte Vous venez de découvrir des caractéristiques du texte de La Bruyère: - Structure du texte - Forme du discours - Registre - Genre littéraire - …

10 Après avoir cherché et identifié des éléments constitutifs du texte de La Bruyère dites: Quelle est, à votre avis, limpression que cherche à faire La Bruyère sur le destinataire? Quelles sont les réactions que La Bruyère veut provoquer chez le destinataire? VIII- Sens, hypothèses, implicite et enjeux

11 IX- Démarche de la lecture analytique Vous venez de justifier vos impressions et vos réactions à partir de lécriture du texte.

12 X- Sens, hypothèses, implicite et enjeux A partir de la lecture analytique on vérifie la présence du ou des sens envisagés sous forme dhypothèses. Cette démarche met en jeu les implicites de texte et conduit à déterminer ses enjeux (son importance, sa portée, son influence, en relation avec des domaines plus larges qui touchent à lhistoire, à la littérature, aux courants artistiques)hypothèses implicitesenjeux

13 XI- Lecture analytique et histoire littéraire? Quel est le thème du texte que vous venez danalyser? A quel contexte appartient-il? Quels liens le rattachent aux conditions de sa production?

14 XII- Lecture analytique et histoire littéraire Tout texte possède des spécificités décriture, de thème et de structure que lon ne peut dissocier dun contexte dont il est à la fois le reflet et le produit, et avec lequel il entretient des relations de réciprocité. La lecture analytique analytique est inséparable de lhistoire littéraire et des différents objets détude qui sy rattachent. Comprendre un texte, cest saisir les liens qui le rattachent aux conditions de sa production, conditions qui peuvent déterminer son genre, son registre, son appartenance à un courant, sa publication. Ainsi un texte peut faire réfléchir sur la nature des êtres, imiter les Anciens, utiliser la littérature à des fins morales …

15 XIII- Dernière note: lecture analytique et épreuve anticipée de français La lecture analytique doit être maîtrisée dans le cadre le lEAF. Il faut en effet savoir construire une lecture analytique pour composer un commentaire de texte. A loral, létude se fait également de manière analytique et méthodique, à partir de lobservation des procédés décriture et en relation avec une question qui guide linterprétation.

16 Les hypothèses -Idée résultant dune observation -Raisonnement pour résoudre un problème -Explication des faits

17 Limplicite Ce qui napparaît pas à la première lecture Ce qui est sous entendu Ce quon déduit

18 Les enjeux Son importance. Sa portée. Son influence, en relation avec des domaines plus larges qui touchent à lhistoire, à la littérature, aux courants artistiques.


Télécharger ppt "La lecture analytique. Plan de travail I- Définition de la lecture analytique II- Découvrons des éléments constitutifs du texte III- Les éléments constitutifs."

Présentations similaires


Annonces Google