La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Club Ambroise Paré Détresses vitales Insuffisance respiratoire aiguë Etat de choc Coma Arrêt cardio-respiratoire 15/05/2012 Docteur J.C. Lecuit praticien.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Club Ambroise Paré Détresses vitales Insuffisance respiratoire aiguë Etat de choc Coma Arrêt cardio-respiratoire 15/05/2012 Docteur J.C. Lecuit praticien."— Transcription de la présentation:

1 Club Ambroise Paré Détresses vitales Insuffisance respiratoire aiguë Etat de choc Coma Arrêt cardio-respiratoire 15/05/2012 Docteur J.C. Lecuit praticien hospitalier SAMU 49 CHU Angers

2 Définition Physiopathologie/étiologie Évaluation Signes alarmants Repères Conduite à tenir Appel C15 2

3 Définition Atteinte de lappareil respiratoire, affectant ses fonctions neuro- musculaires, déchange et de transport de lO2, et rendant impossible le maintien dune hématose normale Dabord compensée ventilation minute (= volume courant x fréquence respiratoire), travail respiratoire débit cardiaque Hypoxémie : PaO2 < 80mm Hg et SpO2 < 95% ± hypercanie : PaCO2 > 45 mm Hg Puis décompensée apparition de signes cliniques respiratoire cardio-vasculaire neurologique altération des gaz du sang (GDS) PaO2 < 60 mm Hg et SpO2 < 90 % PCO2 > 60 mm Hg pH < 7,30 3

4 Physiopathologie Atteinte fonction neuro-musculaire Primitive maladie neuro-musculaire : polyradiculonévrite, myasthénie, etc. intoxication aux psychotropes : Secondaire demande ventilatoire : hyperthermie, effort, etc. compliance système respiratoire : pneumonies, œdèmes pulmonaires, épanchements pleuraux, distension abdominale, etc. résistances voies aériennes : bronchospasme, encombrement bronchique, etc. Hyperinflation dynamique phénomène de trapping (PEPi) Atteinte fonction échange pulmonaire Effet shunt intra-pulmonaire (atélectasies, pneumopathies, œdèmes pulmonaires, etc.) hypoxémie ± corrigeable par O2 Trouble de la diffusion (œdème interstitiel, pneumonies, fibrose, carcinomatoses, etc.) hypoxémie sans hypercapnie corrigeable par O2 Effet espace mort (hypovolémie, insuffisance cardiaque, troubles de la circulation pulmonaire, tachypnée, etc.) hypercapnie ± masquée par hyperventilation réactionnelle à hypoxémie Atteinte de la fonction transport O2 Acidose, hyperthermie, pCO2 affinité pour O2 hémoglobine mais libération O2 au niveau tissulaire 4

5 Examen clinique Interrogatoire Contexte : traumatique, toxique, noyade, autolyse, toxicomanie Terrain : insuffisance respiratoire chronique, asthme, insuffisance cardiaque, maladie neurologique dégénérative, maladie thrombo-embolique Signes cliniques Déformation, asymétrie cage thoracique Qualité sangle abdominale Fréquence respiratoire Type de dyspnée Orthopnée, polypnée, tachypnée (> 25), hypopnée, bradypnée (<15) Dyspnée de Cheyne-Stockes, de Kussmaul Travail respiratoire Dépression inspiratoire des espaces intercostaux inférieurs et du creux sus- claviculaire Balancement thoraco-abdominal Données auscultatoires Bruits respiratoires : symétrie, bruits surajoutés 5

6 Signes spécifiques dinsuffisance respiratoire aiguë Hypoxémie Cyanose Tachycardie Troubles de la conscience tardifs et graves Hypercapnie Troubles de la conscience précoces, flapping Hypertension Hypercrinie (sueurs, hyper sialorrhée, encombrement bronchique) Augmentation du travail respiratoire Tachypnée > 35 Tirage sus-claviculaire, tirage intercostal, balancement thoraco-abdominal Encombrement, bronchospasme Fatigue Bradypnée < 15, respiration irrégulière 6

7 Signes défaillance viscérale secondaire Cœur pulmonaire aigu Foie cardiaque Dilatation gastro-intestinale aiguë Insuffisance rénale Signes étiologiques Infectieuse : pneumopathie Cardiovasculaire : embolie pulmonaire Mécanique : épanchement thoracique … 7

8 Evaluation (1) Voies aérienne (A) Libres et sûres, à risque, obstruées Écouter et sentir les mouvements dair Respiration (B) Fréquence respiratoire Augmentée Volume Courant Expansion thorax Bruits respiratoires, signes en foyer, épanchement Bruits surajoutés stridor inspiratoire ou/et expiratoire wheezing expiratoire geignements expiratoires Travail respiratoire Tirage : intercostal, sus-sternal et sous costal Battements des ailes du nez, mouvements saccadés de la tête, entonnoir xiphoïdien 8

9 Evaluation (2) Respiration (suite) Oxygénation Cyanose centrale (muqueuse buccale, lit unguéal) = SpO2 5%) Inconstante (hypoxie, anémie, méthémoglobinémie, CO, etc.) cyanose périphérique (extrémités) / insuffisance circulatoire mesure saturation transcutanée en O2 (SpO2) Pâleur Circulation (C) Tachycardie croissante État de conscience (D) Agitation, somnolence Ne réagit pas comme dhabitude, ne reconnaît plus ses parents 9

10 Signes alarmants Voies aériennes (A) Fonction respiratoire (B) Respiration Tachypnée extrême, bradypnée, apnée, gasps Bruits respiratoires inaudibles Geignement expiratoire Travail respiratoire Diminution de leffort respiratoire Fatigue Oxygénation Cyanose et pâleur extrêmes sous O2 Fonction circulatoire (C) Bradycardie Troubles de létat de conscience (D) Perte de conscience, perte de contact Hypotonie 10

11 Repères Asthme :critères de gravité FR cycles/min > 30 : adulte > enfant de 1 à 6 ans FC battements/min > 120 : adulte > : enfant de 1 à 6 ans Débit de Pointe L/min (DEP) Critère de gravité Absence damélioration sous traitement Asthme grave DEP < 150 : adulte DEP < 30% valeur théorique quelque soit lâge Asthme sévère DEP < 50% valeur théorique quelque soit lâge (Pouls paradoxal) 11

12 Conduite à tenir (1) Position semi-assise position souvent prise spontanément par le malade Liberté des voies aériennes Oxygène Sous surveillance SpO2 Indication : SpO2 < 90% Cest lhypoxie qui tue le malade, pas lhypercapnie Débit suffisant SpO2 ~ 92% Administration Lunettes ? Sonde 30 % FIO2 pour 6 L/min 02 Masque simple ? Masque à haute concentration 50% FiO2 pour 12 L/min O2 Inhalateur-insufflateur auto remplisseur 85 à 100% FiO2 pour L/min 02 chez adulte, 7-8 L/min chez enfant 12

13 Conduite à tenir (2) Crise dasthme, exacerbation bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) Bêta(2) mimétique Salbutamol (Ventoline) 100 mcg Suspension pour inhalation Crise dasthme, exacerbations de BPCO 1 à 2 bouffées pouvant être renouvelées quelques minutes plus tard sans dépasser 15 bouffées/jour Crise asthme aiguë grave, exacerbation aiguë sévère de BPCO 2 à 6 bouffées à renouveler toutes les 5 à 10 min dans lattente de la prise en charge spécialisée Chambre dinhalation Terbutaline (Bricanyl) 0,5 mg/ml Solution injectable SC, IV et perfusion IV Crise dasthme Adulte : 0,5 mg à répéter si nécessaire Enfant > 2 ans : 0,1 à 0,2 ml/10 kg à répéter si nécessaire Corticoïde Intérêt Action anti-inflammatoire Action synergique avec les bêta-mimétiques Méthylprednisolone (Solumédrol) 1 à 1,5 mg/kgIVD 13

14 CAT (3) Œdème aigu du poumon Trinitine (Natispray) Présentation Solution pour pulvérisation buccale à 0,30 mg de trinitrine chacune Posologie Répéter les doses à intervalle de 1 à 2 minutes jusquà lobtention de leffet désiré avec contrôle de la tension artérielle avant chaque ré-administration Indication PAS > 110 mm Hg Furosémide (Lasilix) Présentation Solution injectable IVD, IM à 20 mg/2ml Posologie 40 mg IVD Indication PAS > 160 mm Hg et signe de surcharge hydro-sodée (œdème) 14

15 Appeler C15 Auxiliaire de régulation médicale Coordonnées affaire Priorisation (P1) Médecin régulateur urgentiste Bilan médical ± renfort médical spécialisé ± application protocoles SAMU 49 15

16 Définition Étiologie Evaluation Signes de décompensation Repères Conduite à tenir Appel C15 16

17 Définition État clinique dans lequel lapport métabolique aux tissus nest plus garanti métabolisme anaérobie production acide lactique (acidose) Compensée Débit Cardiaque = volume éjection systolique x fréquence cardiaque PA = débit cardiaque x résistance vasculaires systémiques Décompensée État de choc 17

18 Etiologie Choc hypovolémique Diminution des volumes circulants Hémorragie, déshydratation Chocs distributifs Distribution inadéquate des volumes circulants Sepsis, anaphylaxie Choc cardiogénique Défaillance cardiaque Infarctus, arythmie, etc. Choc obstructif Obstruction au remplissage ou la vidange cardiaque Pneumothorax sous tension, tamponnade, péricardite constrictive Embolie pulmonaire 18

19 Évaluation (1) Voies aérienne (A) Breathing (B) Toujours prendre en charge voies aériennes et breathing avant circulation Circulation (C) Fréquence cardiaque Varie avec lâge, la fièvre, lanxiété, insuffisance circulatoire Pression artérielle Varie avec lâge Pouls centraux et périphériques (volume déjection) Amplitude Présents/absents Perfusion cutanée Temps de recoloration cutanée < 3 sec Couleur Normalement chaude, sèche et rose cyanose extrémités, pâleur,, marbrures Eruption cutanée Température, plages cutanées froides et dautre chaudes 19

20 Évaluation (2) Circulation (suite) Pré-charge Turgescence veines jugulaires Hépatomégalie, hépatalgies Râles pulmonaires Perfusion rénale Diurèse 1-2 ml/kg/h État de conscience (D) Perfusion cérébrale Convulsion / collapsus Alternance de périodes dagitation, de somnolence ou dirritabilité Interaction avec lenvironnement (parents, soignants) Anomalie du tonus 20

21 Signes de décompensation Circulation (C) Fréquence cardiaque Tachycardie extrême, bradycardie Pression artérielle Collapsus, tardif et brutal chez lenfant Perfusion cutanée Temps de recoloration capillaire > 2sec Sudation profuse Perfusion rénale Oligurie < 1 ml/kg Perfusion cérébrale (D) Alert, Voice, Pain, Un-responsive (AVPU) Altération de la conscience Hypotonie 21

22 Repères Adulte PAS 90 mm Hg PAM 60 mm Hg FC < 90 battements/min, pouls filant FR < 20 cycles/min Enfant FR < 60/min FC cycles/min < 1 an : 80 < FC <180 > 1 an : 60 < FC < 160 PAS (mm Hg) doit être supérieure à 0-1 mois : mois : ans: fois âge en année > 10 ans : 90 22

23 CAT (1) O2 Voie dabord veineux Remplissage Sérum physiologique, macromolécules 20 ml/kg à renouveler 1 fois si nécessaire Purpura fulminans Ceftriaxone (Rocéphine) Antibiothérapie durgence en cas de suspicion clinique de purpura fulminans (fièvre + 1 élément nécrotique) Présentation poudre et solvant pour solution injectable IV, SC, IM à 1 g pour 10 ml à 500 mg pour 5 ml Posologie Adulte : 1 à 2 g IM, à défaut IV Enfant : 50 à 100 mg/kg sans dépasser 1g 23

24 CAT (2) Choc anaphylactique Adrénaline Choc anaphylactique Jamais de macromolécules ± béta(2) mimétique, corticoïde, antihistaminique 24

25 Appeler C15 Auxiliaire de régulation médicale Coordonnées affaire Priorisation (P1) Médecin régulateur urgentiste Bilan médical ± renfort médical spécialisé ± application protocoles SAMU 49 Exemple Syndromes coronariens aigus 25

26 Etiologie Rechercher détresse vitale associée Evaluer profondeur Examiner Conduite à tenir Appeler C15 26

27 Étiologie Conversion tressaillements paupières opposition à louverture des yeux latéralisation chute bras Toxique Alcool : haleine Oxyde de carbone : flamme Médicaments : emballages vides Intoxication aiguë par héroïne (overdose / injection, ingestion) Métabolique Hypoglycémie : sueurs Neurologique Vasculaire : localisation Traumatique : lésions Phase post-critique épilepsie 27

28 Détresse vitale associée ? Respiratoire SaO2 > mm Hg ou SpO2 > 95 % ou Circulatoire Adulte PAS > 120 mm Hg ou PAM > 90 mm Hg [PAM = (PAS + 2 x PAD) : 2] PPC > 70 mm Hg PPC = PAM – PIC Enfant 28 Pression artérielle (mm Hg) en fonction de l'âge AgeP.A.S. normaleP.A.S. limite inférieure P.A.D. limite inférieure <1an ans – 10 ans x âge (ans) x âge (ans)50 >10 ans

29 Profondeur adulte 29

30 Profondeur (enfant) 30

31 Examiner Examen clinique Neurologique : signes localisation Globes oculaires Tonus Réflexes Général Examens complémentaires Température Glycémie capillaire ECG CO Saturation périphérique O2 sang (SpO2) 31

32 CAT (1) : Gestes de premiers secours Mesure de protection Précautions standards Maintien liberté voies aériennes Suppression entraves vestimentaires (col, ceinture, gaine, etc.) Désobstruction buccale manuelle Ouverture pharynx Extension tête* Sub-luxation mâchoire inférieure Canule oro-pharyngée Mise en position latérale de sécurité* * attention traumatisme 32

33 CAT (2) Mise en œuvre des thérapeutiques adaptées Couvrir ou découvrir (selon température) Canule oro-pharyngée O2 Masque haute concentration sans clapets expiratoires Débit selon objectif SpO2 Voie veineuse avec sérum salé isotonique en garde veine Coma hypoglycémique Glucosé 30% Présentation Solution injectable IV à 3 g pour 10 ml ou 6 g pour 20 ml Posologie ampoule par ampoule jusquà obtention réveil Glucagon (Glucagen) Présentation Flacon poudre + seringue pré-remplie de solvant SC, IM, IV à 1m g (1 UI) pour 1 ml Posologie Adulte : 1 à 2 mg Enfant > 25 kg (> 6-8 ans) : 1 mg Enfant < 25 kg ( < 6-8 ans) : 0,5 mg 33

34 CAT (3) Mise en œuvre des thérapeutiques adaptées (suite) Convulsion Diazepam (Valium) Présentation Solution injectable IM, IV, IR à 10 mg pour 2 ml Posologie Adulte : à,1 à 0,2 mg/kg IV Enfant : 0,2 à 0,3 mg/kg IR Nourrisson : 0,5 mg/kg IR Intoxication aiguë par héroïne (overdose) Naloxone (Narcan) Présentation Solution injectable IV à 0,4 mg pour 1 ml Posologie 0,1 mg par 0,1 mg toutes les 2-3 minutes jusquà obtention dune fréquence respiratoire suffisante 34

35 Appeler C15 Auxiliaire de régulation médicale Coordonnées affaire Priorisation (P1) Médecin régulateur urgentiste Bilan médical ± renfort médical spécialisé ± application protocoles SAMU 49 Exemple Régulation des AVC Délai / appel au C15 < 3 heures Critères dinclusion 18 ans < âge < 80 ans Dautres (cf. protocole) 35

36 Réanimation cardio-pulmonaire de base Inhalation de corps étranger Réanimation cardio-pulmonaire spécialisée Causes particulières Appel C15 36

37 Réanimation cardio-pulmonaire(RCP) de base Algorithme 1.Sécurité : mesures de protection 2.Stimuler : état de conscience 3.Alerter les Secours 4.Airway (A) : voies aériennes 5.Breathing (B) : respiration 6.Circulation (C) 7.Défibrillateur automatisé externe (DAE) 8.Réévaluer 37

38 RCP de base 1. SECURITE : mesures de protection Environnement ? Incendie, CO, eau, voie publique, etc. Productions liquides corporels potentiellement infectants Précautions standards Circonstances ? Traumatisme 2. STIMULER : état de conscience Verbale, tactile Est-ce que ça va? Tapoter la tête, la joue dun enfant, ne pas le secouer Réponses à des ordres simples Vous mentendez? Prenez ma main 38

39 RCP de base 3. Alerter les SECOURS Sauveteur seul Enfant et noyé de tout âge Après 1 minute de RCP Tout âge et collapsus brutal devant témoin Demblée pour une défibrillation précoce Plusieurs sauveteurs Quelque soit lâge ou les circonstances Lun débute la RCP pendant que lautre alerte les secours C15 Coordonnées affaire : lieu, téléphone Bilan victime(s) : circonstances, nombre, gravité 39

40 RCP de base 4. AIRWAY : ouvrir les voies aériennes supérieures Manœuvre universelle En labsence de suspicion traumatisme du rachis Extension tête Position chien humant (adulte et enfant) Position neutre (nourrisson) Traction du menton vers le haut Antépulsion de la mâchoire inférieure En cas suspicion traumatisme cervical Ablation corps étranger intrabuccal accessible Évaluer la respiration Voir : soulèvement thorax ou abdomen Écouter : bruits respiratoires Sentir : air exhalé 40

41 RCP de base 5. BREATHING : insufflations Principe Après prise dune respiration profonde Administration lente air exhalé (16 à 17% O2) Sans distendre lestomac En observant la montée et la descente du thorax Pendant 1 à 1,5 seconde 2 fois chez adulte 5 fois chez lenfant de < 8 ans Techniques Bouche à bouche, narines pincées chez ladulte et lenfant Bouche à bouche-nez nourrisson chez le nourrisson Ballon auto-remplisseur En labsence de soulèvement du thorax Repositionner tête Corps étranger ? 41

42 RCP de base Insufflations au ballon auto-remplisseur 42 Temps dinsufflation 1s 2 insufflations en 5s jusquà soulèvement de la paroi antérieure du thorax FiO2 = 1 Adulte - Enfant > 8 ans (puberté) alternées avec les compressions thoraciques 30 compressions / 2 insufflations minimum : 5 cycles en 2 minutes Enfant < 8 ans - Nourrisson alternées avec les compressions thoraciques 15 compressions / 2 insufflations minimum : 10 cycles en 2 minutes

43 RCP de base 6. CIRCULATION Évaluation signes de circulation Pouls central Artère carotide : adulte et grand enfant Artère brachiale ou fémorale : nourrisson Ou signes de vie chez lenfant Mouvements, toux, respiration normale Sinon, compressions thoraciques Principes Compressions rythmiques paroi thoracique antérieure thorax permettant un débit de sang vers les organes vitaux jusquau retour dune circulation spontanée Efficace pour produire un pouls central Pratiquer sur surface dure, voies aériennes maintenues ouvertes Techniques Talon 1 ou 2 mains, selon le nombre de sauveteurs, chez ladulte et le grand enfant 2 doigts ou 2 pouces avec encerclement du thorax, selon le nombre de sauveteurs, chez le nourrisson Rapport compression / ventilation : 30/2 chez ladulte 15/2 chez lenfant quelque soit lâge 43

44 RCP Compressions thoraciques 44 Zone dappui : au milieu du sternum Succession de compression / relâchement sans pause durée de compression = durée de relâchement Mouvement ample, régulier, sans brutalité Adulte - Enfant > 8 ans (puberté) Compressions : minimum 100 /mn, - 5 cm, alternées avec les insufflations 30 compressions / 2 insufflations minimum : 5 cycles / 2 mn Enfant < 8 ans - Nourrisson (< 1 an) Compressions : 120 /mn, - 4 cm, alternées avec les insufflations 15 compressions / 2 insufflations minimum : 10 cycles en 2 mn Compressions thoraciques continues minimum 100 /mn dès le contrôle des voies aériennes par intubation trachéale

45 RCP de base 8. DAE Mise en place tout en poursuivant la RCP Dès quil est disponible DAE avec atténuateur pédiatrique chez lenfant entre 1 et 8 ans (25 kg) si disponible Sinon DAE standard, enfant > 1an (électrodes pédiatriques) et adulte Suivre indications orales et/ou visuelles du DAE Sassurer que personne ne touche la victime pendant lanalyse du rythme Si choc indiqué Sassurer que personne ne touche la victime Choquer Puis reprendre la RCP Si choc non indiqué non Reprendre immédiatement la RCP 45

46 RCP de base 7. EVALUATION A, B, C Poursuivre éventuellement RCP Durée Jusquà larrivée de léquipe spécialisée Jusquà reprise des signes de respiration et de circulation spontanées Jusquà épuisement sinon 46

47 Inhalation de corps étranger Conduite à tenir Manœuvres de désobstruction 47

48 Inhalation corps étranger : conduite à tenir 48 respecter la position adoptée par l'enfant ne pas faire vomir ne pas tenter de manœuvre de désobstruction à l'aveugle évaluer la gravitétoux inefficace inconscient ouvrir les voies aériennes 5 insufflations débuter RCP 15/2 conscient 5 tapes dorsales ± 5 compressions thoraciques < 1 an ou abdominales > 1 an toux efficace encourager la toux continuer à surveiller la détérioration la perte du caractère efficace de la toux ou l'expulsion du corps étranger

49 Inhalation corps étranger : manœuvres de désobstruction < 1 an : manœuvre de Mofenson 5 tapes dorsales ± 5 compressions thoraciques > 1 an : manœuvre de Hemlich 5 tapes dorsales ± 5 compressions abdominales 49

50 Réanimation cardio-pulmonaire (RCP) spécialisée Algorithmes Fibrillation Ventriculaire et Tachycardie Ventriculaire Sans Pouls Activité Electrique Sans Pouls et Bradycardie Asystolie 50

51 RCP spécialisée FV, TVSP RCP A : Airway B : Breathing C : Circulation D : Drug E : ECG F + : Choc Electrique Externe Troubles du rythme AESP : Activité Electrique Sans Pouls Asystolie Bradycardie FV : Fibrillation Ventriculaire RACS : Reprise Acticité Cardiaque Spontanée TVSP : Tachycardie Ventriculaire Sans Pouls 51 FV TVSP

52 RCP spécialisée AESP, Bradycardie RCP A : Airway B : Breathing C : Circulation D : Drug E : ECG F + : Choc Electrique Externe Troubles du rythme AESP : Activité Electrique Sans Pouls Asystolie Bradycardie FV : Fibrillation Ventriculaire RACS : Reprise Acticité Cardiaque Spontanée TVSP : Tachycardie Ventriculaire Sans Pouls 52 AESP bradycarie

53 RCP spécialisée Asystolie RCP A : Airway B : Breathing C : Circulation D : Drug E : ECG F + : Choc Electrique Externe Troubles du rythme AESP : Activité Electrique Sans Pouls Asystolie Bradycardie FV : Fibrillation Ventriculaire RACS : Reprise Acticité Cardiaque Spontanée TVSP : Tachycardie Ventriculaire Sans Pouls 53 Asystolie

54 RCP spécialisée Adrénaline Médicament indispensable dans lACR Pharmacologie Catécholamine endogène Effets alfa + Vasoconstriction splanchnique,, muqueuse et cutanée, augmentation PAS et PAD Effets beta 1 et 2 + Augmentation de la contractilité myocardique et fréquence cardiaque, vasodilatation musculature lisse, relaxation musculature lisse bronchioles Présentation Solution injectable de 1 mg par ampoule de 1 ml Posologie adulte FV, TV 1 mg IV après 3 CEE inefficaces puis toutes les 4 mn si nécessaire AESP, bradycardie 1 mg IV toutes les 2 mn jusquà perception pouls, FC > 40 battements/min Asystolie 1 mg IV toutes les 4 mn jusquà RACS Posologie enfant Asystolie, AESP, FV, TV 0,1 ml/kg dune solution au 1/ (1 mg dans 10 ml de sérum physiologique) ou 10 mcg/kg 54

55 Étiologie Causes particulières Les 4 H Hypothermie Hypovolémie Hypoxie Troubles métaboliques : hyper, hypokaliémie, hypomagnésémie, hypocalcémie Les 4 T Pneumothorax sous tension Tamponnade Thrombose pulmonaire, coronaire Intoxications antidépresseurs tricycliques, antiarythmiques, digitaliques, betabloqueantss, anticalciques 55

56 Appeler C15 Auxiliaire de régulation médicale Coordonnées affaire Priorisation (P1) Médecin régulateur urgentiste Bilan médical ± renfort médical spécialisé ± application protocoles SAMU 49 Exemple Prélèvement dorgane à cœur arrêté ACR survenant dans un rayon de 20 km autour dAngers Délai sans MCE < 30 min < 30 minutes Critères dinclusion 18 ans < âge < 55 ans Dautres (cf. protocole) 56

57 Bibliographie Hygiène et prévention du risque infectieux en cabinet médical ou paramédical Synthèse des recommandations professionnelles HAS et SFTG Juin 2007 Réanimation et urgences pré-hospitalières JM Laborie 2010, Editions Frison-Roche Soins durgence JF Cavellat, JL Chassevent, PJ Lecointre 2005, Editions MASSON Réanimation cardio-pulmonaire European Resuscitation Council : guidelines for resuscitation, 2010 Américan Heart Association : guidelines for cardio-pulmonary resuscitation, 2010 Conseil Français de Réanimation Cardio-pulmonaire, 2011 Réanimation et urgences Collège national des enseignants de réanimation médicale 2002, MASSON 57


Télécharger ppt "Club Ambroise Paré Détresses vitales Insuffisance respiratoire aiguë Etat de choc Coma Arrêt cardio-respiratoire 15/05/2012 Docteur J.C. Lecuit praticien."

Présentations similaires


Annonces Google