La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La nasalité vocalique en portugais brésilien: données aérodynamiques Beatriz Raposo de Medeiros USP Universidade de São Paulo Brasil post-doctorante au.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La nasalité vocalique en portugais brésilien: données aérodynamiques Beatriz Raposo de Medeiros USP Universidade de São Paulo Brasil post-doctorante au."— Transcription de la présentation:

1 La nasalité vocalique en portugais brésilien: données aérodynamiques Beatriz Raposo de Medeiros USP Universidade de São Paulo Brasil post-doctorante au LPL, Université de Provence

2 Problématique: 3 propositions différentes pour expliquer la voyelle nasale (VN). Biphonémique: voyelle + consonne nasale Phases: voyelle orale + voyelle nasale + murmure vocalique Proposition de cette étude: Superpositions de gestes: voyelle nasale et le geste du velum

3 Études précedentes: vision phonologique L' approche biphonémique de la voyelle nasale: V + N, par ex., canto (chant) = / kanto/ [kãntu] Viana, 1892; Lacerda & Strevens, 1956; et Almeida, 1976; en PE et Mattoso Câmara, 1970, en PB Mattoso Câmara postulait un archiphonème nasal présent après la voyelle nasale: V + N, par ex., lã (laine) =/laN/ [lã] Plusieurs auteurs Reed Leite 1947, Cagliari 1997, Quicoli 1990, Bisol 2002, ont basé leurs études sur l'idée mattosienne

4 Études précedentes: vision phonétique Cagliari 1977, Sousa 1994, Seara 2000: aspects phonétiques (surtout acoustiques) de la VN en la décrivant et en discutant de sa complexité description de la VN comme une suite de plusieurs phases, le murmure vocalique étant l'une d' elles Medeiros 2006 et 2007 La VN: très variable au cours du temp et sensible au contexte

5 Segmentation possible selon la proposition des phases de la VN k~imv ɐ p

6 Segmentation avec fricative en contexte droit Pas de murmure vocalique

7 Hypothèses initiales Les études acoustiques précedentes (Medeiros) suggèrent que la VN est variable temporellement et contextuellement: le murmure vocalique (MV) n'est pas une consonne nasale. le MV n'est pas une phase de la voyelle nasale le MV napparaît pas devant fricatives, plutôt une phase de transition la necessité des données aérodynamiques pour additionner des informations à propos du phénomène

8 Corpus: 1e groupe C 1 V 1 C 2 V 2 ou V 1 C 2 V 2 V 1 = voyelle nasale [ã], [~i], C 1 = [p], [k],zero, C 2 = [p] ou [f], V 2 = [a] reduit pampa, pimpa panfa, pinfa campa, quimpa canfa, quinfa ampa, impa anfa, infa Cibles: Voyelle nasale, contexte droit /p/ ou /f/

9 Corpus : 2e Groupe C 1 V 1 C 2 V 2, où C 1 = [m] ou [n] accentués ou pas accentué; V 1 = [a], [i]; C 2 = [p]; V 2 = [a] reduit ou accentué. mapa, mipa napa, nipa mapah, mipah napah, nipah Cibles: consonne nasale de onset

10 Méthode EVA 2, Evaluation Vocale Assistée (à l'Hôpital d'Aix) à l'aide de B. Teston 5 sujets brésiliens (PBSE) 20 mots cibles 4 répetitions Présentation aléatoire des phrases porteuses Eu digo __________claramente (Je dis _________clairement) Données: 400 occurrences

11 k ~i p ɐ DAO DAN

12 kãp ɐ

13 La localisation temporelle du pic de DAN de MV à partir d'un seuil défini par la courbe descendante de DAO de /p/ : 30 ms em moyenne Corrélation moyenne entre courbes de DAO et DAN en contexte droit /p/: Le contexte gauche (p, k, nule) n'a pas d'effet sur le contexte droit (moyen de DAO pour /p/ et /f/, p = 0.89)

14 ~if ɐ

15 map ɐ

16 Mesures : Débit d'Air Nasal et Durée Le débit d' air nasal ( DAN) de MV et CN Durée de MV et CN

17 Test Statistique Résultats obtenus par Modele Linéaire Mixte Facteur de groupements: sujets

18 Comparaison entre valeurs de DAN de MV et CN DAN moyen du MV (0.091 dm 3 /s) et DAN moyen de la CN non tonique (0.060 dm 3/s et tonique (0.059 dm 3 /s = NS): p < CN ntonCN tonMV

19 Comparaison entre valeurs de Durée de MV et CN Durée moyenne de la CN tonique (104 ms), non tonique (77ms) et du MV (44 ms): p < CN nton CN ton MV

20 Interprétation des résultats MV: présence et localisation em contexte droit /p/. Indice que le MV n'est pas une phase de la VN. MV versus CN: différence en DAN moyen et durée. Indice d'un schema de courbes: le MV a un pic de nasalité et la CN montre un plateau. Explication articulatoire: gestes synchrones pour la CN et non synchrones pour le MV ( Oliveira & Teixeira 2007; Oliveira e Marin, 2003)

21 Discussion finale La localisation de MV dans le domaine temporel du geste consonantique oral permet de dire que la division de la voyelle en deux phases ou trois phases (Sousa, 1993 et Seara 2000) n'est pas appropriée. La différence temporelle et de DAN entre MV et CN montre qu'il s'agit de segments nasals différents: cohérence avec les résultats articulatoires (Oliveira e Marin, 2003). Les données aérodynamiques ont, donc, apporté des éclaircissements sur le phénomène du MV et seront utiles aussi pour la proposition de gestes superposés de la VN.

22 Études futures La VN et la fricative en contexte droit La sensibilité de la VN au contexte gauche La nasalité tout au cours de la voyelle La nasalité selon la qualité vocalique L'interpretation du partage temporelle du MV et de la plosive après la VN

23 Remerciements Mariapaola D'Imperio Bernard Teston Robert Espesser Leonardo Lancia Alain Ghio Yohan Meynadier CAPES, bourse

24 Scènes non utilisées Comparaison temporelle de /p/ précédé de voyelle nasale (pampa) /p/ précédé de voyelle orale (mapa) Résultat: pVN 125 ms versus pVO 118 ms (p = 0.03) Commentaires: Significativité faible Écart de 7 ms Durée de pVN compatible avec l'attendu pour un /p/. Merci de votre attention et au revoir

25 Bibliographie


Télécharger ppt "La nasalité vocalique en portugais brésilien: données aérodynamiques Beatriz Raposo de Medeiros USP Universidade de São Paulo Brasil post-doctorante au."

Présentations similaires


Annonces Google