La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ENSEMBLE UNIS CONTRE LE SIDA Nous taire relèverait, quels que soient les risques professionnels de notre dissidence, sinon d'un sectarisme criminel, au.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ENSEMBLE UNIS CONTRE LE SIDA Nous taire relèverait, quels que soient les risques professionnels de notre dissidence, sinon d'un sectarisme criminel, au."— Transcription de la présentation:

1 ENSEMBLE UNIS CONTRE LE SIDA Nous taire relèverait, quels que soient les risques professionnels de notre dissidence, sinon d'un sectarisme criminel, au moins d'un scepticisme aussi sincère que dangereux

2 En juin 1995, le Professeur Luc MONTAGNIER préconisait des « mesures » qui « consistent à éduquer afin de « responsabiliser les comportements » : recommander la monogamie réciproque, souligner les dangers des comportements trop précoces et celui de multiples partenaires » préconisait des « mesures » qui « consistent à éduquer afin de « responsabiliser les comportements » : recommander la monogamie réciproque, souligner les dangers des comportements trop précoces et celui de multiples partenaires » (communication à l'Académie de Médecine)

3 En facilitant : la multiplication des partenaires sexuels la multiplication des partenaires sexuels les comportements précoces, les comportements précoces, la contraception a très vraisemblablement joué un rôle indirect majeur dans la propagation du SIDA.

4 La protection assurée par le préservatif n'est que toute relative…. Docteur JANSÉ-MAREC, chef du service de la maternité de l'hôpital franco-britannique de Levallois-Perret notant qu'en France "des idées fausses comme "le préservatif est un excellent moyen de contraception " sont véhiculée chez les adolescents" révèle que l'on voit "sans arrêt aux urgences des accidents de préservatif, des demandes d'IVG pour des échecs de préservatif." Docteur JANSÉ-MAREC, chef du service de la maternité de l'hôpital franco-britannique de Levallois-Perret notant qu'en France "des idées fausses comme "le préservatif est un excellent moyen de contraception " sont véhiculée chez les adolescents" révèle que l'on voit "sans arrêt aux urgences des accidents de préservatif, des demandes d'IVG pour des échecs de préservatif." Docteur Joëlle BRUNERIE-KAUFMAN, gynécologue ("C'est énorme, le taux de préservatifs qui craque [sic]...le préservatif seul est un mauvais contraceptif.") Docteur Joëlle BRUNERIE-KAUFMAN, gynécologue ("C'est énorme, le taux de préservatifs qui craque [sic]...le préservatif seul est un mauvais contraceptif.") Martine AUBRY, en tant que Ministre de la Solidarité ("... pour beaucoup de jeunes, le préservatif a remplacé la contraception orale, alors qu'ils doivent être complémentaires.") Martine AUBRY, en tant que Ministre de la Solidarité ("... pour beaucoup de jeunes, le préservatif a remplacé la contraception orale, alors qu'ils doivent être complémentaires.")

5 Mieux que rien ? « Si ces personnes ont un comportement à risque, cest les responsabiliser que de leur conseiller de se protéger afin de ne pas adopter un comportement suicidaire ou criminel. » Mgr di Falco php php Dans ce climat de "roulette russe", viendrait-il à l'esprit de n'encourager un conducteur alcoolique qu'au seul port de la ceinture de sécurité ? Dans ce climat de "roulette russe", viendrait-il à l'esprit de n'encourager un conducteur alcoolique qu'au seul port de la ceinture de sécurité ?

6 « Interventions prioritaires » pour lOMS 3 avril 2009 : Promotion et soutien de lutilisation du préservatif « Lutilisation correcte et systéma- tique du préservatif masculin réduit le risque de transmission sexuelle du VIH de 80-90%. Daprès les données disponibles, le préservatif féminin offrirait des niveaux semblables de protection. » QUID des 10-20% de « risques » restants ?

7 L'exemple ougandais… (a) " LOuganda fournit l'exemple le plus clair montrant que la prévention de la contamination par le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) est possible si les populations sont mobilisées pour en éviter les risques. En dépit de ressources limitées, on observe en Ouganda un déclin de 70% de la contamination par VIH depuis le début des années 90, associée à une baisse de 60% des cas de rapports sexuels fortuits. La réponse Ougandaise apparaît liée de façon distincte à une information concernant le syndrome dimmunodéficience acquise (SIDA) à travers le réseau social. Malgré un recours notable au préservatif et une promotion des approches biomédicales, les autres pays africains [Kenya, Zambie, Malawi] nont manifesté ni réponses comportementales similaires, ni prévalence dun déclin du même ordre [de linfection par le] VIH. Le succès Ougandais est comparable à celui dun vaccin efficace à 80%. Son renouvellement nécessitera des changements concernant les politiques globales dintervention en matière de SIDA ainsi leur évaluation." STONEBURNER RL et LOW-BEER D, Population-level HIV declines and behavioral risk avoidance in Uganda Science, 2004 Apr 30;304 (5671): 714-8

8

9 L'exemple ougandais… (b) « L'élément distinct expliquant les baisses dans la prévalence du VIH en Ouganda est la réduction des partenaires sexuels. La réponse ougandaise au SIDA a comporté une intervention primaire du VIH dont le résultat clef fut d'en prévenir le risque par une réduction des partenaires. Ce foyer de prévention du VIH pourrait s'avérer plus efficace que d'autres stratégies largement préconisées en Afrique sub-saharienne. » STONEBURNER RL., et LOW-BEER D., Sexual partner reductions explain human immunodeficiency virus declines in Uganda: comparative analyses of HIV and behavioural data in Uganda, Kenya, Malawi, and Zambia., Int J Epidemiol. mai 2004

10 Dr Edward C. GREEN en 2009 (Directeur du Projet de Recherche sur la Prévention du SIDA au Centre dEtudes sur la Population et du Développement à Harvard) cité par Kathryn Jean Lopez in National Review on Line « Nous navons trouvé aucune association entre l'utilisation du préservatif et labaissement des taux d'infection par le VIH, quaprès 25 ans d'une pandémie, nous devrions voir si cette intervention avait fonctionné." « "Il existe une association significative mise en évidence par nos meilleures études, y compris lenquête de la Demographic Health Surveys » financée par les Etats-Unis, entre une plus grande accessibilité et l'utilisation de préservatifs et les taux d'infection par le VIH augmentés (et non pas abaissés). Ceci pourrait être dû en partie à un phénomène connu sous le nom de compensation des risques » " La meilleure et la plus récente des données empiriques montre /…/ que la réduction des partenaires sexuels multiples et simultané est le plus important changement individuel de comportement associé à la réduction des taux d'infection par le VIH (l'autre facteur majeur étant la circoncision masculine )."

11 Ceinture de sécurité et préservatif Condoms and seat belts: the parallels and the lessons R ICHENS, J. I MRIE, J. et C OPAS, A. (2000), The Lancet, 355 (9201). pp Abstract Condoms and car seat belts are applied to the human body to save lives. For both, there is an abundance of evidence of benefit to individuals directly exposed to risk. When evidence of benefit is sought at population level it becomes much harder to show beneficial effects. We look at evidence that suggests that the safety benefits of seat belts are offset by behavioural adaptation, and we ask whether condom promotion could also be undermined by unintended changes in sexual risk perception and behaviour. Résumé Les préservatifs et les ceintures de sécurité sont appliquées au corps humain en vue de sauver des vies. Pour les deux, il existe une abondance de preuves de leur avantage pour des individus directement exposées au risque. Lorsque des preuves de ce bienfait est recherchée à léchelle dune population, il devient beaucoup plus difficile den démontrer des effets bénéfiques. Nous examinons un indice suggérant que la sécurité des prestations de la ceinture de sécurité sont compensées par des comportements d'adaptation, et nous nous demandons si la promotion du préservatif pourrait également être rendue aléatoire par des changements involontaires de la perception des risques sexuels comme des les comportements.

12 Lamour face au sida Lamour face au sidaLamour face au sidaLamour face au sida Les politiques de santé nobtiennent pas de bon résultat. Les victimes sont toujours plus nombreuses. Dans cet essai clair et documenté, ils constatent léchec dune politique de santé et se posent la question du pourquoi et du comment. Pour ces deux spécialistes, il est grand temps de renouveler notre regard sur cette maladie et sur les causes de celle-ci. Le constat est que le préservatif ne suffit pas pour arrêter cette hémorragie. Une politique de prévention plus ambitieuse et plus radicale doit être mise en place pour résorber la pandémie. Face au SIDA, le préservatif ne peut être la seule réponse et au nom de la liberté sexuelle, le seul moyen de prévention, envisageable… Lamour face au sida est un cri dalarme pour prendre conscience de notre responsabilité dans cette lutte qui nous concerne tous. Cest une question vitale !

13 Un message à double tranchant ? Animés par leur bonne volonté, face aux progrès terrifiants de l'épidémie, nombre d'entre nous reculent face au risque, pensent-ils, de favoriser un renoncement non moins inquiétant à toute "vaine protection" ne serait-ce que par "l'inconfort" lié à l'usage de préservatif. /…/ Mais dans ce climat de "roulette russe", est il abusif de leur demander s'il leur viendrait à l'esprit de n'encourager un conducteur alcoolique qu'au seul port de la ceinture de sécurité ? Animés par leur bonne volonté, face aux progrès terrifiants de l'épidémie, nombre d'entre nous reculent face au risque, pensent-ils, de favoriser un renoncement non moins inquiétant à toute "vaine protection" ne serait-ce que par "l'inconfort" lié à l'usage de préservatif. /…/ Mais dans ce climat de "roulette russe", est il abusif de leur demander s'il leur viendrait à l'esprit de n'encourager un conducteur alcoolique qu'au seul port de la ceinture de sécurité ?

14 Une information biaisée par le prosélytisme des groupuscules et des sectes laïcistes Au stricte plan scientifique, le discours qui entoure la prévention du SIDA serait presque simple sans les a priori proprement confessionnels qui l'entourent et viennent l'hypothéquer. Au stricte plan scientifique, le discours qui entoure la prévention du SIDA serait presque simple sans les a priori proprement confessionnels qui l'entourent et viennent l'hypothéquer. Or, le spectre du SIDA offre une opportunité, aux uns d'invoquer "la loi de Dieu," aux autres d'exorciser leurs "tabous" que sont la fidélité conjugale et la chasteté hors du mariage. Contrairement à la monogamie prônée par toute la tradition judéo-chrétienne, le droit au multipartenariat appartient au "système de valeurs" laïciste d'un nouvel intégrisme où Dieu n'a plus sa place. Or, le spectre du SIDA offre une opportunité, aux uns d'invoquer "la loi de Dieu," aux autres d'exorciser leurs "tabous" que sont la fidélité conjugale et la chasteté hors du mariage. Contrairement à la monogamie prônée par toute la tradition judéo-chrétienne, le droit au multipartenariat appartient au "système de valeurs" laïciste d'un nouvel intégrisme où Dieu n'a plus sa place. Dès lors, le préservatif n'est pas qu'un pis-aller de la prévention destiné à ceux dont la volonté obéit à leurs instincts, dans un monde hostile à toute contrainte d'un "ordre moral". Il n'est pas que la manifestation d'une suspicion réciproque. Il fait aussi partie intégrante d'un rituel visant à légitimer le refus sans appel d'une évidence médicale par les sectes laïcistes, refus aussi sacré pour leurs adeptes que celui de toute transfusion chez les témoins de Jéhovah. Dès lors, le préservatif n'est pas qu'un pis-aller de la prévention destiné à ceux dont la volonté obéit à leurs instincts, dans un monde hostile à toute contrainte d'un "ordre moral". Il n'est pas que la manifestation d'une suspicion réciproque. Il fait aussi partie intégrante d'un rituel visant à légitimer le refus sans appel d'une évidence médicale par les sectes laïcistes, refus aussi sacré pour leurs adeptes que celui de toute transfusion chez les témoins de Jéhovah.

15 Un mythe de la modernité aussi contesté que celui du « réchauffement planétaire par les gaz à effet de serre »

16 Le rôle d'un Etat laïc est-il de faire sien tel ou tel particularisme confessionnel ? N'est-il pas de dispenser une information objective et scientifiquement fondée sur les dangers de certains comportements qui menacent la santé de nos concitoyens ?

17 Le SIDA : une fatalité ? SIDA Chute des corps SIDA Chute des corps Révolution = Pesanteur Révolution = Pesanteur des mœurs des mœurs La propagation du VIH est à la multiplication des partenaires sexuels ce que la chute des corps est à lattraction terrestre.

18 Le SIDA : une fatalité ? NON... sauf... … si nous persistons à refuser lunique moyen de prévention efficace à 100% que constitue la monogamie réciproque. Comme en témoigne l'exemple de l'OUGANDA, c'est à la promotion de cette monogamie que devra être consacrée en priorité l'aide au Tiers-Monde destinée à lutter contre sa propagation.

19 FIN


Télécharger ppt "ENSEMBLE UNIS CONTRE LE SIDA Nous taire relèverait, quels que soient les risques professionnels de notre dissidence, sinon d'un sectarisme criminel, au."

Présentations similaires


Annonces Google