La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Environnement Global & Société Quelques notions sur le fonctionnement des modèles climatiques : prévisions & conséquences du réchauffement D. Nerini M1.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Environnement Global & Société Quelques notions sur le fonctionnement des modèles climatiques : prévisions & conséquences du réchauffement D. Nerini M1."— Transcription de la présentation:

1 Environnement Global & Société Quelques notions sur le fonctionnement des modèles climatiques : prévisions & conséquences du réchauffement D. Nerini M1 Pro, 2010 Environnement Global & Société Quelques notions sur le fonctionnement des modèles climatiques : prévisions & conséquences du réchauffement D. Nerini M1 Pro, 2010

2 CO2? cest ma tournée! Emissions de CO2 (t/hab/an) 1992 & 2006 [www.cdiac.org]

3 Hérédité ou mauvaise volonté? [www.manicore.com]

4 Sources des GES [GIEC, 2004,

5 Principaux GES Les halocarbures constituent une faible part des GES. Les plus connus sont les CFC (Chlorofluorocarbure) qui ont remplacé lammoniac dans les circuits réfrigérants. Ils sont (normalement) aujourdhui interdits de fabrication et dutilisation. On les a remplacé par des HCFC (reste de lhydrogène).

6 Principaux GES Lozone stratosphérique :3 O2 + => 2O3 + Lozone troposphérique :NOx + COV + => O3 +

7 Autres effets

8

9 Eruption du Mt Pinatubo, Philippines, 1991 plus grosse éruption depuis 1912

10 Autres effets

11 Diminution de la radiation solaire incidente globale Augmentation T° hautes couches atmosphériques Diminution T° basses couches

12 Contributions des diverses actions humaines à la variation de puissance solaire absorbée par le système climatique (234 W/m² avant ère industrielle)

13 Quand on sintéresse au climat… [E. Bard & A léchelle de la semaine, latmosphère domine : on parle de météorologie A léchelle du siècle ou du millénaire, le couple océan atmosphère est dominant Comprendre le fonctionnement de la dynamique à grande échelle dun système climatique nécessite la prise en compte dun grand nombre de processus qui interagissent à des échelles de temps et despace différentes

14 Embrasser les différents phénomènes interagissants à des échelles spatiales et temporelles différentes et qui construisent le climat sous-entend la collaboration étroite entre de nombreuses disciplines scientifiques : - Astrophysiciens (Energie solaire reçue par la Terre) - Dynamiciens des fluides (échange atmosphère/espace) - Chimistes de latm. (composition de lair) - Océanographe physiciens et biologistes (océan) - Biologistes (écologie des sols, forêts, …) - Mathématiciens (anal. num., stats/proba, systèmes dynamiques) - Géophysiciens (paléoclimats, calottes, dérive des continents, …) - Géologues (volcans, dérive des continents) - Biogéochimistes (cycles des éléments N, C, P, O, …) Et évidemment, les sciences-humaines puisque lHomme agit sur certains des compartiments ci-dessus. La climatologie nest donc pas une science mais un ensemble de disciplines scientifiques réunies autour dun thème fédérateur : le climat Simulation climatique

15 PREVISIONS DES V. E. Simulation climatique Hypothèses économiques & démographiques [GIEC, 2007, Modèles Couplés Océan-Atm Modèles Cycle C COUPLAGE

16 Différents scénarios par GES [GIEC, 2007, Les prévisions de températures pour le XXIe siècle sont basées sur des scénarios démissions de GES qui réchauffent latmosphère mais également les émissions de gaz soufrés qui favorisent le refroidissement. Ils sagit de prévisions, non de certitudes, donc associées à des marges derreur

17 Résultats I : concentration CO2 [GIEC, 2007, Scénarios bas Scénarios hauts : Les émissions de 10G terriens évoluent vers celles dun polonais de lan 2000 Tous les scénarios convergent vers une augmentation de la teneur en CO2

18 Résultats II : modèle de climat [GIEC, 2007,

19 Amélioration des modèles La connaissance et la prise en compte des différents processus impliqués dans lévolution de la dynamique du climat saméliorent [GIEC, 2007,

20 Amélioration des modèles Amélioration de la résolution spatiale et temporelle [GIEC, 2007,

21 Calibration des modèles 14 modèles climatiques sont testés simultanément et confrontés à des données de terrain (courbes noires). Intervalles de variabilité à 90% autour de la moyenne pour les modèles intégrant ou pas des forçages anthropiques (GES) [environ 60 simulations] [GIEC, 2007,

22 Calibration des modèles [GIEC, 2007,

23 On envoie la purée : prévision de la T° [GIEC, 2007,

24 On envoie la purée : prévision de la T° Le problème est devant nous!

25 JanvierMarsAvrilMaiJuilletAout La Terre, il y a ans… Seulement 5°C de moins… En moyenne! Le niveau de la mer est 120 m plus bas On va à pied en Angleterre Le climat européen est celui du Groenland daujourdhui Marseille est sous la glace Do you remind?


Télécharger ppt "Environnement Global & Société Quelques notions sur le fonctionnement des modèles climatiques : prévisions & conséquences du réchauffement D. Nerini M1."

Présentations similaires


Annonces Google