La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Bientraitance des personnes âgées. « Tout les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits » Déclaration universelle des droits de lhomme,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Bientraitance des personnes âgées. « Tout les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits » Déclaration universelle des droits de lhomme,"— Transcription de la présentation:

1 Bientraitance des personnes âgées

2 « Tout les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits » Déclaration universelle des droits de lhomme, 1948

3 Maltraitance des personnes âgées Terme utilisé pour la première fois en 1975 dans une revue anglo-saxonne (Burston GR, Granny- battering, Br. Med. J., 1975 ) Terme utilisé pour la première fois en 1975 dans une revue anglo-saxonne (Burston GR, Granny- battering, Br. Med. J., 1975 ) « Chez les personnes âgées, les 2/3 des maltraitances ont lieu à domicile et sont dabord perpétrées par leurs enfants, puis leur conjoint. 1/3 des maltraitances sont commises dans les établissements dhébergement. » « Chez les personnes âgées, les 2/3 des maltraitances ont lieu à domicile et sont dabord perpétrées par leurs enfants, puis leur conjoint. 1/3 des maltraitances sont commises dans les établissements dhébergement. » Elyane Caubet, 1987

4 Maltraitance : définition Maltraiter, cest traiter durement, avec violence, avec inhumanité. Maltraiter, cest traiter durement, avec violence, avec inhumanité. « tout acte ou omission commis dans le cadre de la famille par un de ses membres, sil porte atteinte à la vie, à lintégrité corporelle ou psychique, ou à la liberté dun autre membre de la famille, qui compromet gravement le développement de sa personnalité et/ou nuit à sa sécurité financière » définition par le conseil de leurope en 1975 « tout acte ou omission commis dans le cadre de la famille par un de ses membres, sil porte atteinte à la vie, à lintégrité corporelle ou psychique, ou à la liberté dun autre membre de la famille, qui compromet gravement le développement de sa personnalité et/ou nuit à sa sécurité financière » définition par le conseil de leurope en 1975

5 Maltraitance : définition Mais également : Mais également : Négligences, Négligences, Omissions… Omissions… Avec sous sans volonté de nuire

6 « Si vous êtes américain de plus de 65 ans, que vous avez eu la chance de ne pas avoir été un enfant battu, de ne pas avoir été une femme ou un mari battu, alors il vous reste 10 chances sur 100 dêtre un vieillard battu » « Si vous êtes américain de plus de 65 ans, que vous avez eu la chance de ne pas avoir été un enfant battu, de ne pas avoir été une femme ou un mari battu, alors il vous reste 10 chances sur 100 dêtre un vieillard battu » Council of Scientific Affairs 1987

7 Formes de maltraitance Formes multiples Formes multiples Toutes les facettes de lidentité : Toutes les facettes de lidentité : les violences physiques (15%) les violences physiques (15%) les violences psychiques ou morales (27%) : circulaire du 4 février 1986 relative à lhospitalisation des personnes âgées « le vouvoiement des personnes âgées est de rigueur, sauf si elles-mêmes en décident autrement » les violences psychiques ou morales (27%) : circulaire du 4 février 1986 relative à lhospitalisation des personnes âgées « le vouvoiement des personnes âgées est de rigueur, sauf si elles-mêmes en décident autrement » les violences matérielles et financières les violences matérielles et financières les violences médicales ou médicamenteuses les violences médicales ou médicamenteuses les négligences actives les négligences actives les négligences passives les négligences passives la privation ou la violation de droits (droits civiques, pratique religieuse) la privation ou la violation de droits (droits civiques, pratique religieuse)

8 Épidémiologie 5 % des plus de 65 ans et 15 % des plus de 75 ans en France 5 % des plus de 65 ans et 15 % des plus de 75 ans en France AM DUROCHER Presse Med 2000 ; Mortalité multipliée par 1,7 pour les personnes âgées ayant subi des négligences et par 3,1 pour celles victimes dabus. Mortalité multipliée par 1,7 pour les personnes âgées ayant subi des négligences et par 3,1 pour celles victimes dabus. MS LACHS JAMA 1998 ;

9 ALMA Allo Maltraitance Personne Agées Allo Maltraitance Personne Agées Depuis 1994 Depuis 1994

10 Statistiques dALMA * données 2001 En institution,dans 75% des cas ce sont des femmes, elles ont plus de 80 ans dans 71% des cas. A domicile,dans 73% des cas ce sont des femmes, elles ont plus de 80 ans dans 46% des cas. * 700 appels en 1997 et en 2002

11 Facteurs de risque : en institution les mauvaises conditions de travail : les mauvaises conditions de travail : vétusté des locaux, vétusté des locaux, moyens matériels sous-évalués, moyens matériels sous-évalués, personnel insuffisant, personnel insuffisant, concentration de personnes âgées démentes au sein dune même unité, concentration de personnes âgées démentes au sein dune même unité, lorganisation inadaptée des services (horaires…), lorganisation inadaptée des services (horaires…), le manque de formation et de connaissance sur la personne âgée le manque de formation et de connaissance sur la personne âgée

12 Facteurs de risque : en institution Impuissance à guérir pour les soignants Impuissance à guérir pour les soignants Confrontation avec la mort, la vieillesse Confrontation avec la mort, la vieillesse Exigences de la famille Exigences de la famille Définition de soigner : soccuper avec soins

13 Facteurs de risque : dans la famille Femme (76%) Femme (76%) Très âgée Très âgée Pas de déterminant, social, démographique ou racial. Pas de déterminant, social, démographique ou racial. Toutes catégories socioprofessionnelles Toutes catégories socioprofessionnelles Le plus souvent veuve Le plus souvent veuve Troubles comportementaux Troubles comportementaux Dépendance physique (95%) Dépendance physique (95%)

14 Auteur Conjoint : 22,5 % Conjoint : 22,5 % Fils : 22,5 % / fille : 13,5 % Fils : 22,5 % / fille : 13,5 % Ami : 6,7% Ami : 6,7% Frère/sœur : 5,6% Frère/sœur : 5,6% Petit fils / fille : 3,4% Petit fils / fille : 3,4% Autre membre de la famille : 17% Autre membre de la famille : 17% HICKEY Am J Public Health, 1981 ; 71, HICKEY Am J Public Health, 1981 ; 71, 500-7

15 Dépendant financièrement de la victime (2/3) Dépendant financièrement de la victime (2/3) Dépendant pour lhabitation (1/2) Dépendant pour lhabitation (1/2) Soccupe de la victime depuis 10 ans ou plus Soccupe de la victime depuis 10 ans ou plus Situation dépuisement psychique Situation dépuisement psychique Personnalité pathologique de lauteur (alcoolisation, prise de psychotropes…) Personnalité pathologique de lauteur (alcoolisation, prise de psychotropes…) Contraintes externes: emploi, chômage, travail féminin,habitat... Contraintes externes: emploi, chômage, travail féminin,habitat... Histoire familiale: caractère cyclique de la violence comme mode de communication. Histoire familiale: caractère cyclique de la violence comme mode de communication. Défaillances de structures daide à domicile Défaillances de structures daide à domicile

16 Combattre la maltraitance, signaler sanctions prévues dans le code pénal sanctions prévues dans le code pénal Sévices Sévices (article CP) Escroquerie et vol Escroquerie et vol (articles du CP et du CP) Délaissement Délaissement (article CP) Mais pas de sanctions en cas de vol envers les ascendants (article du CP ) Mais pas de sanctions en cas de vol envers les ascendants (article du CP )

17 Combattre la maltraitance, signaler Tout citoyen a lobligation de révéler aux autorités les violences subies par des personnes vulnérables (article du CP) Tout citoyen a lobligation de révéler aux autorités les violences subies par des personnes vulnérables (article du CP) Si aucune action nest menée pour protéger les personnes vulnérables, des poursuites pour non assistance à personnes en péril sont possibles (article du CP) Si aucune action nest menée pour protéger les personnes vulnérables, des poursuites pour non assistance à personnes en péril sont possibles (article du CP)

18 Combattre la maltraitance, signaler Non applicables aux personnes soumises au secret professionnel Non applicables aux personnes soumises au secret professionnel Mais : Mais : Il peut être levé pour les professionnels qui ont connaissance de mauvais traitements infligés « à un mineur ou à une personne qui n'est pas en mesure de se protéger en raison de son âge ou de son incapacité physique ou psychique » (art CP) Il peut être levé pour les professionnels qui ont connaissance de mauvais traitements infligés « à un mineur ou à une personne qui n'est pas en mesure de se protéger en raison de son âge ou de son incapacité physique ou psychique » (art CP) En référer aux autorités judiciaires, administratives ou médicales En référer aux autorités judiciaires, administratives ou médicales Même sans laccord de la victime si celle-ci est âgée ou ne peut se protéger. Même sans laccord de la victime si celle-ci est âgée ou ne peut se protéger.

19 Plan « Solidarité – Grand Age » juin 2006 En particulier, mesures sur le libre choix du domicile : En particulier, mesures sur le libre choix du domicile : Pouvoir être soigné à la maison Pouvoir être soigné à la maison Avoir plus de services à domicile Avoir plus de services à domicile Créer un « droit au répit » pour les aidants familiaux Créer un « droit au répit » pour les aidants familiaux Créer de nouvelles formes de logements Créer de nouvelles formes de logements Inventer la maison de retraite de demain Inventer la maison de retraite de demain Adapter l'hôpital aux personnes âgées Adapter l'hôpital aux personnes âgées Insuffler une nouvelle dynamique à la recherche et à la prévention Insuffler une nouvelle dynamique à la recherche et à la prévention

20 Plan de développement de la bientraitance et de renforcement de la lutte contre la maltraitance des personnes âgées et des personnes handicapées mars 2007

21 Développer une culture de la bientraitance dans les établissements Mise en place dune Agence Nationale dEvaluation Sociale et Médico-sociale (ANESM) Mise en place dune Agence Nationale dEvaluation Sociale et Médico-sociale (ANESM) Incitation des établissements à mettre en place une démarche damélioration de la qualité (autoévaluation, objectifs clairs, contrôles externes) Incitation des établissements à mettre en place une démarche damélioration de la qualité (autoévaluation, objectifs clairs, contrôles externes) Sensibilisation et formation des personnels, soutien psychologique nécessaire aux personnels Sensibilisation et formation des personnels, soutien psychologique nécessaire aux personnels Renforcement des effectifs, mise en place de critère de recrutement Renforcement des effectifs, mise en place de critère de recrutement Amélioration du cadre de vie des résidents Amélioration du cadre de vie des résidents

22 Renforcer la lutte contre la maltraitance Facilitation des signalements de maltraitance (antennes daccueil téléphonique dans les départements et au niveau national) Facilitation des signalements de maltraitance (antennes daccueil téléphonique dans les départements et au niveau national) Désignation dans chaque DDASS dun « correspondant maltraitance » Désignation dans chaque DDASS dun « correspondant maltraitance » Doublement des inspections dans les institutions Doublement des inspections dans les institutions Application des sanctions Application des sanctions Extension des compétences du comité de vigilance contre la maltraitance aux personnes handicapées Extension des compétences du comité de vigilance contre la maltraitance aux personnes handicapées

23 Protection juridique des majeurs Loi n° 68-5 du 3 janvier 1968 portant réforme du droit des incapables majeurs Loi n° 68-5 du 3 janvier 1968 portant réforme du droit des incapables majeurs Nécessité sociale Nécessité sociale Mais parfois privation de certains droits sans perte des facultés de la personne Mais parfois privation de certains droits sans perte des facultés de la personne

24 Nouvelle loi sur les tutelles mars 2007 Applicable à partir de 2009 : Applicable à partir de 2009 : Prendre en compte les souhaits et les choix des personnes Prendre en compte les souhaits et les choix des personnes le mandat de protection future : désignation dun tiers, afin de la représenter dans les actes de la vie civile le mandat de protection future : désignation dun tiers, afin de la représenter dans les actes de la vie civile limitation de la tutelle aux seuls cas ou la personne est reconnue médicalement incapable dexercer ses droits limitation de la tutelle aux seuls cas ou la personne est reconnue médicalement incapable dexercer ses droits associer au mieux la personne protégée et son entourage à lexercice de la mesure de protection associer au mieux la personne protégée et son entourage à lexercice de la mesure de protection

25 Lutter contre les dérives Lutter contre les dérives fixation des conditions dâge, de moralité, de formation et dexpérience professionnelle pour exercer des mesures de protection judiciaire fixation des conditions dâge, de moralité, de formation et dexpérience professionnelle pour exercer des mesures de protection judiciaire renforcer le contrôle des mandataires judiciaires a la protection des majeurs et durcir les sanctions renforcer le contrôle des mandataires judiciaires a la protection des majeurs et durcir les sanctions mettre fin aux « comptes pivots » mettre fin aux « comptes pivots »

26 De la maltraitance au concept de bientraitance des personnes âgées Traiter avec humanité et respect ces personnes vulnérables que sont les personnes âgées.


Télécharger ppt "Bientraitance des personnes âgées. « Tout les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits » Déclaration universelle des droits de lhomme,"

Présentations similaires


Annonces Google