La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

II une période traversée de crises majeures. A Berlin ou laffrontement de deux modèles idéologiques.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "II une période traversée de crises majeures. A Berlin ou laffrontement de deux modèles idéologiques."— Transcription de la présentation:

1 II une période traversée de crises majeures

2 A Berlin ou laffrontement de deux modèles idéologiques

3 1.Situation de lAllemagne? de Berlin après la guerre? 2. Description de la caricature: identification des différents éléments 3. Comment lauteur de la caricature rend-il compte de la politique soviétique? Comment expliquer cette évolution de la politique soviétique? Quelle fut la réaction des États-Unis? Analyse de lextrait des Mémoires de Truman

4 « Il était visible que les Russes étaient résolus à nous faire partir de Berlin. Ils venaient de subir des échecs en Italie, en France et en Finlande […] et le programme daide à lEurope commençait à porter ses fruits*. Le blocus était la contre-attaque du communisme international et le Kremlin avait bien choisi son objectif. Berlin, la vieille capitale, qui était et qui est encore un symbole pour les Allemands, constituait peut- être le point le plus sensible de lEurope. Si nous ne parvenions pas à y maintenir nos positions, le communisme sen trouverait redoutablement renforcé dans lopinion publique allemande. Or, notre position dans la capitale était précaire et si nous voulions nous y accrocher, il fallait faire montre de notre force, malgré le risque toujours présent dune réaction russe qui eut conduit à la guerre […] H. Truman*, Mémoires, 1956 *Président des États - Unis de 1945 à 1953 * Le plan Marshall lancé en 1947 par les États - Unis 1. Événement évoqué? Par qui? 2. Relever les expressions qui témoignent dun climat très tendu, à Berlin, entre lURSS et États- Unis? 3. Quelles sont les raisons du blocus daprès Truman? Comment ont réagi les États- Unis? 4. Comment, à Berlin, se manifeste laffrontement Est- Ouest? (apport du document)

5

6

7 Pourquoi la construction dun mur?

8 « En août 1961, jétais à Paris. Je tentais dexpliquer à mes amis ce que moi-même narrivait pas à comprendre. Imaginez la Seine devenue un mur hermétique avec ordre de tirer! Devant et derrière: deux villes complètement indépendantes lune de lautre, rive droite et rive gauche, au choix. Entre temps, les images bouleversantes de familles déchirées nous étaient parvenues par les médias. Des femmes qui tendaient leurs enfants à leur mari, déjà de lautre côté, à travers les fentes de palissades encore accessibles, des gens qui au risque de leur vie, gagnaient la partie occidentale en sautant par la fenêtre, dautres qui, pareils à des taupes, essayaient de souvrir un passage vers Berlin-ouest en se creusant un tunnel. Berlin-Ouest, appât miroitant du miracle économique en plein milieu dun pays socialiste, était devenue intolérable pour lEst. Le mur apparaissait comme la seule possibilité denrayer enfin lexode massif de la population. » Gisela Thiele-Knobloch, Berlin capitale, Autrement 1992

9 « Il ne manque pas de gens au monde qui ne comprennent pas ou qui prétendent ne pas comprendre quel est lenjeu entre le monde libre et le monde communiste. Quils viennent à Berlin! Il y en a dautres qui affirment que lavenir est au communisme. Quils viennent eux- aussi à Berlin! Certains, enfin, en Europe et ailleurs, déclarent que nous pouvons collaborer avec les communistes. Quils viennent à Berlin! Notre liberté éprouve, certes, beaucoup de difficultés et notre démocratie nest pas parfaite. Cependant, nous navons jamais eu besoin, nous, dériger un mur pour empêcher notre peuple de senfuir […] Le mur fournit la démonstration la plus évidente et la plus claire de la faillite du système communiste. Cette faillite est visible aux yeux du monde entier. Nous néprouvons aucune satisfaction en voyant ce mur, car il constitue à nos yeux une offense non seulement à lhistoire mais encore une offense à lhumanité […] Tous les hommes libres, où quils vivent, sont citoyens de Berlin. Cest pourquoi, en tant quhomme libre, je suis fier de dire: Ich bin ein Berliner! John F. Kennedy, président des États- Unis Discours à Berlin, le 26 juin 1963

10 Extrait de laccord quadripartite sur Berlin signé le 3 septembre 1971 par les anciens alliés de 1945 […] Partie II. Disposition relative aux secteurs occidentaux de Berlin Le gouvernement de lURSS déclare que la circulation en transit des personnes et marchandises civiles entre les secteurs occidentaux de Berlin et la RFA, par la route, le rail et la voie deau à travers le territoire de la RDA, ne sera pas entravée, que cette circulation sera facilitée de manière à se dérouler de la façon la plus simple et la plus expéditive […] Le gouvernement de lURSS déclare que les communications entre les secteurs occidentaux de Berlin et les régions de la RDA seront améliorées [...] Les résidents permanents des secteurs occidentaux de Berlin seront en mesure de se rendre en voyage et en visite dans ces régions pour des raisons humanitaires, familiales culturelles, religieuses, commerciales ou touristiques […]

11 9 novembre 1989 chute du mur

12 "Le mur de Berlin, c'est la bastille du communisme, et le 9 novembre 1989, est assuré de rester dans la mémoire historique comme la fin d'un Monde Le Mur a résumé le socialisme forcé, la Guerre froide, le monde divisé en deux camps, l'Europe séparée en deux univers hostiles.[…] Tous les scénarios pour la disparition du mur avaient été envisagés, tous sauf un, celui où, en dehors de toute négociation, le mur tombait de lui-même [...] Le mur ne s'est pas ouvert sous les coups de l'insurrection. L'Union soviétique a tout simplement laissé filer le rideau de fer [...] Libération, décembre 1989

13 A lissue de cette étude sur Berlin, quels arguments faut-il retenir pour comprendre la notion de « Guerre froide »? 1.Un conflit (tension) entre deux puissances pour le contrôle dune ville et au-delà de lEurope et du monde 2.Mais aussi un conflit idéologique entre deux modèles antagonistes, qui se veulent universels 3.Un conflit « sans armes »: compétition économique, répression des dissensions, propagande 4.Un affrontement de longue durée qui connaît des rythmes différents (périodes de tension, périodes de détente) et qui sest terminé par leffondrement dun des deux protagonistes


Télécharger ppt "II une période traversée de crises majeures. A Berlin ou laffrontement de deux modèles idéologiques."

Présentations similaires


Annonces Google