La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Ph. Bellissent atelier Toastmasters 26 janvier 20132.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Ph. Bellissent atelier Toastmasters 26 janvier 20132."— Transcription de la présentation:

1

2 Ph. Bellissent atelier Toastmasters 26 janvier 20132

3 Plan Partie 1 : Discours et rhétorique Partie 2 Le statut de largumentation Partie 3 argumentation et inférence Partie 4 Les autres techniques de largumentation Partie 5 Implicite, Doxa, Topoi Ph. Bellissent atelier Toastmasters 26 janvier

4 Largumentation Largumentation est une opération qui prend appui sur un énoncé assuré, largument, pour atteindre un énoncé moins assuré la conclusion. Ph. Bellissent atelier Toastmasters 26 janvier

5 Discours et rhétorique La production dun discours efficace dans sa visée repose sur la rhétorique Celle-ci comprend : -La mise en œuvre de figures pour un beau discours (forme) -La qualité dune argumentation pour convaincre des thèses présentées dans le discours (fond) Ph. Bellissent atelier Toastmasters 26 janvier

6 Les visées du discours Factitive : faire faire Informative : faire savoir Persuasive : faire croire Séductrice : faire ressentir Ph. Bellissent atelier Toastmasters 26 janvier

7 Principe :Tout discours est argumenté Faire la différence entre le raisonnement ( syllogisme) et largumentation Convaincre au-delà de lenchainement des propositions logiques La place de lenthymème Existence dun monde au-delà de la proposition énoncée Validité du toutes choses égales par ailleurs Les arguments Ph. Bellissent atelier Toastmasters 26 janvier

8 Plan Partie 1 : Discours et rhétorique Partie 2 Le statut de largumentation Partie 3 argumentation et inférence Partie 4 Les autres techniques de largumentation Ph. Bellissent atelier Toastmasters 26 janvier

9 Largumentation ne doit pas être considérée comme une suite dénoncés permettant datteindre une vérité par un enchainement de propositions démontrables. Elle est du domaine du vraisemblable Elle ne prouve pas, elle rend plausible une suite de propositions Faire la différence entre le raisonnement ( syllogisme) et largumentation Le statut de largumentation Ph. Bellissent atelier Toastmasters 26 janvier

10 Dès Aristote : Argumentation<> Logique Distinguer la recherche du vrai de la recherche du vraisemblable Logique : le syllogisme Tous les hommes sont mortels (majeure) Socrate est un homme (mineure) Donc Socrate est mortel ( conclusion) NB ce nest pas une simple transitivité Argumentation : lenthymème et lexemple Lenthymème : un syllogisme incomplet LExemple : raisonnement par analogie Caractéristiques de la rhétorique Ph. Bellissent atelier Toastmasters 26 janvier

11 Enthymème : syllogisme incomplet si une proposition est connue de tous inutile de la rappeler Ex / dun incompétent on dit : le ministre est un homme, sous- entendu tout homme est faillible, comme le ministre est un homme, donc… Prop : Tu viens au cinéma Rep : Non jai du travail Rép non formulée : Les divertissements nuisent au travail, or jai du travail, donc… 2e Prop: Viens quand même ça te détendra Prop non formulée : les gens qui travaillent ont besoin de détente Je pense, donc je suis » Descartes. Dans cet énoncé, le premier prémisse est « je pense »; le deuxième prémisse est « tout ce qui peut penser, doit exister »; la conclusion est donc « jexiste ». Enthymème Ph. Bellissent atelier Toastmasters 26 janvier

12 Plan Partie 1 : Discours et rhétorique Partie 2 Le statut de largumentation Partie 3 argumentation et inférence Partie 4 Les autres techniques de largumentation Partie 5 Implicite, Doxa, Topoi Ph. Bellissent atelier Toastmasters 26 janvier

13 Donnée Conclusion Il a gelé les framboises sont rares Loi de passage Le gel détruit les framboises Principe général de largumentation Ph. Bellissent atelier Toastmasters 26 janvier

14 Données Donc, Conclusion des travaux ont votre loyer été effectués est augmenté dans votre immeuble Loi de passage Le locataire doit Réserve prendre sa part des fraisle propriétaire décide de ne pas demander daugmentation Garantie : en vertu du décret de loi Le schéma de Toulmin à moins que R Ph. Bellissent atelier Toastmasters 26 janvier 2013 Le principe de causalité est au cœur de largumentation 14

15 Assertion de départ A1 Assertion darrivée A2 …donc… … par conséquent… Assertion A1 darrivée Assertion de départ A2 … étant donné que… … par ce que… Mais aussi… Assertion de départ A1 Assertion darrivée A2 …, … Les connecteurs Ph. Bellissent atelier Toastmasters 26 janvier

16 si P alors Q il est malade alors il reste au lit P donc Q il est malade donc il reste au lit ^Q donc ^P il ne reste pas au lit donc il nest pas malade ^Pdonc ^Q il nest pas malade donc il ne reste pas au lit Q donc Pil reste au lit donc il est malade Linférence logique Ph. Bellissent atelier Toastmasters 26 janvier

17 Qu en pensez vous ? Ce qui nest pas réactif, nest pas toxique, or les nanoparticules sont très réactives. Elles représentent donc une toxicité potentielle», ….déclare Fabien Thomas… Ph. Bellissent atelier Toastmasters 26 janvier

18 Identité et tautologie 100% des gagnants ont tenté leur chance Réciprocité ou Symétrie Sous avez consenti une exception pou les retraités vous devez le faire pour les actifs Transitivité Le cout élevé du travail nuit à la compétitivité, sans compétitivité les entreprises ferment, le coût du travail fait fermer les entreprises Raisonnement par labsurde Utilisation de la logique Ph. Bellissent atelier Toastmasters 26 janvier

19 Le raisonnement circulaire On déclare que quelque-chose est vrai parce que c'est vrai. Attention : si trop détapes intermédiaires on finit par oublier le caractère circulaire du raisonnement La définition circulaire contient le terme qui doit être défini comme faisant lui-même partie de la définition. Exemples: La Bible est la preuve que Dieu existe, et la Bible ne peut mentir ni se tromper car elle est inspirée de Dieu La télépathie existe, j'ai entendu un témoignage à la télé. Ce qu'en disait le gars à la télé est digne de confiance car il a un frère qui est télépathe, et pourquoi mentirait-on à son propre frère ? Exemple : "Un livre est considéré comme pornographique si et seulement si il contient de la pornographie. Ph. Bellissent atelier Toastmasters 26 janvier

20 … ergo propter hoc Post hoc ergo propter hoc Parce que A s'est déroulé avant B on considère que A est la cause de B La relation de causalité nest pas établie, on confond coïncidence et causalité Ex : Il y a eu un tsunami après de fortes pluies donc elles sont responsables des tsunamis Cum hoc ergo propter hoc A a lieu en même temps que B donc A cause B. Causalité abusive alors quil y a seulement une corrélation entre deux événements Quatre autres possibilités. B peut être la cause de A un troisième facteur inconnu peut être la cause de A et de B une simple coïncidence ( B peut être la cause de A et en même temps A être la cause de B, le système se renforce lui-même, EX: corrélation entre la consommations de glaces et le nombre de morts par noyade. Ph. Bellissent atelier Toastmasters 26 janvier

21 Argumentum ad ignorantiam Si quelque chose n'a pas été prouvé comme faux, il est forcément vrai. Réciproquement, on peut montrer que tant que quelque-chose n'a pas été prouvé comme vrai, il est obligatoirement faux. Exemples : - Étant donné que personne n'a été capable de prouver que les OVNIs n'existent pas, ils doivent exister. - Je crois en Dieu, et si tu n'y crois pas, alors prouve-moi qu'il n'existe pas L'argument d'ignorance Ph. Bellissent atelier Toastmasters 26 janvier

22 Plan Partie 1 : Discours et rhétorique Partie 2 Le statut de largumentation Partie 3 argumentation et inférence Partie 4 Les autres techniques de largumentation Partie 5 Implicite, Doxa, Topoi Ph. Bellissent atelier Toastmasters 26 janvier

23 Arguments Cadrage Autorité Analogique Communauté Doxa Opinion commune Valeurs Lieux Topoi Compétence Autorité négative Témoignage Expérience Dissociation quasi logiques Présentation Définition Association MétaphoreAnalogie Exemple Classsement de largumentation Ph. Bellissent – LASH Ph. Bellissent atelier Toastmasters 26 janvier

24 Un classement logique des techniques dargumentation Des arguments centrés sur : Lethos Autorité Le logos Analogique, cadrage Le pathos Communauté Ph. Bellissent atelier Toastmasters 26 janvier

25 Un classement logique des techniques dargumentation Lautorité Lanalogique Le cadrage La communauté Ph. Bellissent atelier Toastmasters 26 janvier

26 Les arguments dautorité Une valorisation de lorateur (Ethos) Statut de lorateur ( le politique, lexpert) Représentation dune autorité supérieure dont lorateur est le représentant (prêtre, juge) Phronesis (compétence, expérience) Arété (vertu) Eunoia (bienveillance, intérêt pour lauditoire) Ph. Bellissent atelier Toastmasters 26 janvier

27 Les arguments dautorité Expérience : Lorateur est valorisé par des actions passées Témoignage : recours à une justification externe Compétence : lorateur met en avant ses succès Autorité négative : recours à un contre modèle (oui, Hitler était très gentil avec ses chiens, oui il était végétarien) Ph. Bellissent atelier Toastmasters 26 janvier

28 Un classement logique des techniques dargumentation Lautorité Lanalogique Le cadrage La communauté Ph. Bellissent atelier Toastmasters 26 janvier

29 Lanalogie dans largumentation Démontrer que si P alors Q ( thème) Comme P alors Q (analogue) Comme P = P alors Q Utilisation suivant la notion du précédent ( domaine juridique) Réfutation par le fond on montre que les situations nont rien à voir Ph. Bellissent atelier Toastmasters 26 janvier

30 La fausse analogie Quand les éléments utilisés pour faire une analogie ne sont pas comparables dans leur importance, dans leur signification ou leur portée. Exemple: -Si tu acceptes une attestation d'un vendeur certifiant que Georges a acheté ce vélo, alors tu dois accepter qu'une attestation signée par un témoin ayant vu des OVNI est une preuve que les extra-terrestres ont bien visité notre terre. " Dans une analogie, deux objets (ou évènements), A et B sont montrés comme similaires. Il est alors affirmé que puisque A a les propriétés de P, donc B doit avoir les propriétés de P. - Tout comme Galilée a été critiqué et condamné en son temps, vous critiquez et condamnez les praticiens des médecines douces Ph. Bellissent atelier Toastmasters 26 janvier

31 Un cas particulier est transformé en cas exemplaire A valeur dillustration pour faire passer un raisonnement Intérêt de limage concrète pour faire passer un raisonnement abstrait A réfuter en montrant que lexemple ne correspond pas à la situation illustrée Lexemple Ph. Bellissent atelier Toastmasters 26 janvier

32 Un classement logique des techniques dargumentation Lautorité Lanalogique Le cadrage La communauté Ph. Bellissent atelier Toastmasters 26 janvier

33 Les arguments de cadrage Les arguments de cadrage permettent de situer une situation ou un fait dans un contexte (Logos) Définition Présentation Association & Dissociation Ph. Bellissent atelier Toastmasters 26 janvier

34 Usage de la définition dans largumentation Une argumentation repose sur un consensus dans la définition des termes. Si les participants au débat ne saccordent pas, la définition devient un enjeu de largumentation. Différents modes de définition : Définition compréhensive, extensive, raccourcie (slogan), comparaison, analogique, distinguo Que voulez vous dire par là ? Définissez ce dont vous parlez ! Pour moi, une croissance durable cest … Ph. Bellissent – LASH Ph. Bellissent atelier Toastmasters 26 janvier

35 La présentation dans largumentation Un cadrage subjectif où on valorise certains aspects et où on en minimise dautres Pas toujours facile à différencier de la définition Un mouvement de grévistes comme laddition des corporatismes et des égoïsmes Alain Juppé 1995 Ex/ plaidoirie de Badinter sur Patrick Henry… Imaginez cet homme quon va couper en deux Ph. Bellissent – LASH Ph. Bellissent atelier Toastmasters 26 janvier

36 Association/dissociation dans largumentation On établit une relation de proximité entre un individu, une situation un fait positif ou négatif suivant lorientation que lon veut donner à largumentation Parade: accuser damalgame une association abusive Ph. Bellissent – LASH Ph. Bellissent atelier Toastmasters 26 janvier

37 Une utilisation abusive du /et/ est source de mauvais raisonnements Deux propositions disjointes sont réunies en une seule et même proposition. Le auditoire est amené à accepter ou refuser les deux points ensemble, quand lune est acceptable et lautre non. Exemple : Êtes pour l'avortement et contre la vie ? Êtes-vous pour la libéralisation de la vente d'armes et pour la liberté de tuer? Vous êtes contre les sectes et anti-démocratique ! Lusage du /et/ Ph. Bellissent atelier Toastmasters 26 janvier

38 Un classement logique des techniques dargumentation Lautorité Lanalogique Le cadrage La communauté Ph. Bellissent atelier Toastmasters 26 janvier

39 Les arguments de communauté Lorateur recourt à des valeurs, des idées qui sont partagées par lauditoire (Pathos) Il recourt au contexte de communication pour obtenir un accord sur son discours Valeurs Doxa Topoi Ph. Bellissent atelier Toastmasters 26 janvier

40 Plan Partie 1 : Discours et rhétorique Partie 2 Le statut de largumentation Partie 3 argumentation et inférence Partie 4 Les autres techniques de largumentation Partie 5 Implicite, Doxa, Topoi Ph. Bellissent atelier Toastmasters 26 janvier

41 Doxa, une notion classique de la pensée grecque : – lopinion commune partagée par lauditoire – Création dun imaginaire commun pour lauditoire – Représentation ou stéréotype – fait lobjet dun consensus tacite, renvoie de façon implicite aux choix collectifs dans un processus démocratique. – Le français est un fin gourmet, cultivé et expert en amour…mais râleur et individualiste Doxa Ph. Bellissent atelier Toastmasters 26 janvier

42 ÉTHIQUE : IF être reconnu et respecté par la Communauté DISCIPLINE : IF respecter plus haut que soi dans une hiérarchie donnée RESPONSABILITE : IF penser aux conséquences de ses actes JUSTICE : IF qu'à chacun revienne sa part HONNETETE : IF reconnaître ce que l'on doit SOLIDARITE : IF penser à la Communauté PRAGMATIQUE IF préférer ce qui réussit à ce qui échoue FANTAISIE : IF savoir s'affranchir des lois de la logique SINGULARITE : IF être soi-même et pas comme les autres EXEMPLE : IF suivre ou fuir cet exemple QUANTITE : IF suivre l'exemple de la majorité RATIONALITE : IF suivre les lois de la logique EFFORT : INFP reculer devant l'effort ESTHÉTIQUE : IF préférer ce qui est beau à ce qui est laid HÉDONIQUE : IF préférer ce qui est agréable à ce qui est désagréable Ph. Bellissent atelier Toastmasters 26 janvier 2013 Les cinq familles d'arguments selon les doxas 42

43 Topoi : le lieu commun les lieux de la quantité (quelque chose vaut mieux quautre chose pour des raisons quantitatives). (ex : Nos résultats de chiffres daffaires sont en hausse, notre part de marché a augmenté, donc nous somme meilleurs que lannée précédente. Plus de consommateurs ont acheté nos produits, ils sont donc meilleurs). - les lieux de la qualité (quand on conteste la vertu du nombre). ( ex : notre région a reçu moins de visiteurs touristiques, mais de catégorie socio professionnelle supérieure) - les lieux de lordre (supériorité de lantérieur sur le postérieur, tantôt de la cause, des principes, tantôt de la fin ou du but) (ex : cet aéroport, était là avant les constructions dhabitations, donc nous pouvons exercer notre activité même en provoquant des nuisances) - les lieux de lexistant (affirment la supériorité de ce qui existe, de ce qui est actuel, de ce qui est réel, sur le possible, léventuel, limpossible). (ex: voici nos réalisations, nous ne nous sommes pas contentés de promesses) Topoi Ph. Bellissent atelier Toastmasters 26 janvier

44 Bonus !!! De tout un peu… Les fallacies Ph. Bellissent atelier Toastmasters 26 janvier

45 Le faux syllogisme Argument ad hominem Léquivoque: Tout ce qui est rare est cher Largument circulaire Cest vrai parce que cest la parole de Dieu, la parole de Dieu cest ce que dit la Bible, la Bible dit la vérité Fausse alternative la peste ou le choléra Causalité abusive les enseignants ne valent rien car mon fils n a pas eu le bac Faux argument dautorité show biz sur la politique Repérage des arguments fallacieux (I) Ph. Bellissent atelier Toastmasters 26 janvier

46 preuves non valides statistiques dépassées Evaluation non justifiée tous les jeunes sont dangereux Pétition de principe : on tient pour admise la proposition quon doit démontrer je vous conseille cette voiture car cest celle qui vous faut Largument hors sujet : Epouvantail critique sur un autre point que celui dont on parle Laccumulation des argument (le chaudron) Je ne t'ai jamais emprunté ton chaudron, et puis je te l'ai rendu en bon état, et d'ailleurs il était déjà percé Repérage des arguments fallacieux (II) Ph. Bellissent atelier Toastmasters 26 janvier

47 Merci de votre attention Ph. Bellissent atelier Toastmasters 26 janvier


Télécharger ppt "Ph. Bellissent atelier Toastmasters 26 janvier 20132."

Présentations similaires


Annonces Google