La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Modes ventilatoires Dr X.Combes;SAMU94. Andréas Vesalius (1515-1564) Première ventilation.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Modes ventilatoires Dr X.Combes;SAMU94. Andréas Vesalius (1515-1564) Première ventilation."— Transcription de la présentation:

1 Modes ventilatoires Dr X.Combes;SAMU94

2 Andréas Vesalius ( ) Première ventilation

3 Le Spirophore Eugène Woillez 1876

4 Engström 150 Oxylog

5 Ventilateurs durgence en 2007

6 ? Modes ventilatoires

7 Les courbes Débit-temps Pression temps Pression-Volume

8 Débit (L:min) Temps Pression Temps

9 Volume ou Pression Volumétrique -Volume de consigne -Pression induite Barométrique -Pression de consigne -Volume induit VP

10 Cycles ventilatoires Contrôlés -Déclenchés par le ventilateur Assistés -Déclenché par le patient C A

11 Modes ventilatoires VC VAC VACI VPC AI-PEP

12 Ventilation contrôlée ou VC VC : Vt et Fr fixés I/E réglé Pas de possibilité pour le patient de déclencher un cycle spontanée

13 Le débit inspiratoire généré par le ventilateur est constant A linspiration, la pression dans les voies aériennes supérieures est positive et constitue la pression motrice On doit régler : - le V T = 7-8 ml.kg -1 - la FR = c.min -1 - I / E = 1/2 - FIO 2 = % Paw (cmH 2 0) secondes Débit ( l.min -1 ) 10 Ventilation contrôlée

14 Ventilation Assistée Contrôlée VC + possibilité pour le patient de respirer spontanément Chaque cycle spontané est assisté : le respirateur délivre le Vt préréglé Nécessité de régler le SD

15 Le débit inspiratoire généré par le ventilateur est constant Ventilation Assistée Contrôlée Paw (cmH 2 0) secondes Débit ( l.min -1 ) 10 Paw (cmH 2 0) secondes Débit ( l.min -1 ) 10

16 VC VAC

17 VACI Ventilation Assistée Contrôlée intermittente Vt et Fr fixés Le patient peut respirer spontanément entre les cycles machines Les cycles spontanés peuvent être assistés par une AI

18 VACI VACI-AI

19 Modes Assistés Le respirateur doit dépister les cycles spontanés Ce systéme de détection = le Trigger

20 Le seuil de déclenchement ou Trigger Cest le signal qui permet au respirateur de détecter un cycle spontané Réglage obligatoire dés que le mode est totalement ou partiellement assistée Deux types de Triggers : en pression ou en débit

21 Trigger en pression P 0 EI P seuil 0 EI Débit Insp.

22 Trigger en débit ( flow-by ) pas de déclenchement EI Débit Insp. Débit Exp. Débit Exp. = Débit Insp. EI déclenchement Débit Insp.Débit Exp. Débit Patient Débit Exp. < Débit Insp.

23 Trigger en pression Trigger en débit AI Effets comparés des modes de déclenchement en fonction du mode ventilatoire Aslanian et al. AJRCCM 1998;157:

24 Réglages du Trigger Le plus bas possible Si trop bas Auto déclenchement Fr trop élevée Si trop haut Impossibilité pour le patient de déclencher Ou travail respiratoire trop important

25 Influence du seuil de déclenchement du trigger sur le travail respiratoire * 24 L/min 12 L/min -2 cmH 2 O -5 cmH 2 O Active Work ( j / L) Marini et al. Chest 1985

26 Temps de plateau Plateau : période de fin dinspiration Débit de gaz = 0 Valves inspiratoire et expiratoire fermées Plateau : fait partie de linspiration

27 Plateau teleinspiratoire

28 Intérêt du plateau intérêt « thérapeutique » ? Homogénéisation du volume courant Permet dappréhender la compliance pulmonaire et les résistances inspiratoires Toute modification du temps de plateau influe sur le débit inspiratoire !!!

29 Débit Pression

30 Tins Texp Ttot : Vt

31 Vt : 500 ml Débit inspiratoireTins 20 l/min1.5s 40l/min0.75s 60l/min0.5s 80 l/min0.375s

32 VC et Débit Débit inspiratoire constant Rapport I/E dépend du Débit Débit (L:min)

33 Expiration et VC Phase passive Texpi = 60/Fr - Tins Durée?

34 Durée de lexpiration Normalement 2 secondes Attention si <2 secondes : risque dhyperinflation Si 1 seconde : hyperinflation

35 Fr : 15 min-1 Fr : 25 min-1Fr : 30 min-1

36 FrI/ETinsTexp 151/ /11,5 251/ / /

37 Ventilation en pression contrôlée secondes Débit ( l.min -1 ) secondes déclenchement Paw (cmH 2 0) 10 Débit déccélérant Il en résulte une pression de plateau Cest une pression qui est réglée Le Vt dépend de la compliance pulmonaire On doit régler : - le niveau de pression inspiratoire -Le niveau de pression de fin dexpiration -

38 Paw (cmH 2 0) secondes Débit ( l.min -1 ) 10 Paw (cmH 2 0) secondes Débit ( l.min -1 ) 10

39 VPC V= P X Compliance Vt = P X Compliance Le Vt peut varier en fonction des variations de compliance

40 Ventilation en pression contrôlée Paw (cmH 2 0) secondes Débit ( l.min -1 ) 1010

41 VPC en médecine durgence Nécessite une surveillance volumètrique ++ Variations rapides de ventilation possible Peu adapté à la médecine durgence

42 Aide Inspiratoire secondes déclenchement Débit ( l.min -1 ) Paw ( cmH 2 0 ) 10 Comme en ventilation spontanée, un pic de débit proto-inspiratoire est délivré au patient La pression dans les voies aériennes supérieures est « pressurisée » : cest le niveau daide inspiratoire

43 La pente de lAI Cest la vitesse de pressurisation des Voies aériennes

44 Fin de linspiration en VS AI-PEP Temps max Trigger expiratoire Surpression

45 secondes déclenchement Débit ( l.min -1 ) Paw ( cmH 2 0 ) 10 secondes déclenchement Débit ( l.min -1 ) Paw ( cmH 2 0 ) 10

46 Pression Expiratoire Positive Améliorer loxygénation Éviter le dérecrutement (obése) Sopposer à lAutoPEP (uniquement en VS)

47 Ventilation en volume contrôlé avec PEP Paw (cmH 2 0) secondes PEP = 10 cmH 2 O 0 secondes Débit ( l.min -1 ) 10 La pression expiratoire positive (PEP) permet, en fin dexpiration, de maintenir le poumon ouvert

48 Ventilation et pathologies respiratoires OAP SDRA BPCO ASTHME

49 OAP et VM = éventualité rare…. Moritz F; Ann Emeg Med 2007

50 Non intubated patients (n = 103) Intubated patients (n = 35) P value Etiology (n) CHF COPD ARF < Age (yr, mean ± SD)76 ± 1172 ± M/F (n) Initial clinical characteristics (mean ± SD) Respiratory rate (min -1 ) SpO2 (%)* Heart rate (min -1 ) Systolic blood pressure (mmHg) Air leakage during out-of-hospital time (n) 61 / 42 37± 9 89 ± ± ± / ± 8 84 ± ± ± Blood gas measurements at arrival at hospital (mean ± SD) pH (mmHg) PaO2 (mmHg) PaCO2 (mmHg) 7.3 ± ± ± ± ± ± OAP et intubation en pré hospitalier Bruge P; Am J Emerg Med (in press)

51 Ventilation invasive et OAP VAC FIO2 élevée Vt et Fr standards ( 8ml/kg x 14) PEP

52 OAP Les pressions dinsufflation peuvent être initialement élevées en raison dune compliance pulmonaire basse Il faut privilégier lutilisation dune PEP (à débuter à 5 cmH2O, puis à augmenter en fonction de la tolérance hémodynamique jusquà 10 cmH2O)

53 Effets hémodynamiques de la PEP Baisse de la précharge du VG Baisse de la postcharge du VG Baisse du W du VG

54 Effet de la PEP dans lœdème alvéolaire VA/Q : 1/4 VA/Q : 1/2

55 Syndrome de Détresse Respiratoire Aigue Pathologie aigue Opacités radiologiques bilatérales PAPO < 18 mmHg PaO2/FIO2 < 200 mmHg

56 SDRA Incidence : 13/ hab 7% des patients admis en réanimation 16% des patients ventilés artificiellement Mortalité : 30 à 80% Médicaux/chirurgicaux Age Comorbidités Immunosupression

57 Le poumon du SDRA Ventilation inhomogène Concept du « poumon de bébé » Compliance pulmonaire diminuée Courbe pression volume caractéristique Altération des échanges gazeux

58 Radio de Thorax

59 Imagerie de coupes

60 Poumon du SDRA Pression Volume

61 La distension alvéolaire La ventilation à (trop) haut volume est délétère Concept mécanique Preuves animales (volotraumatisme) Données humaines

62 Le concept de volotraumatisme

63 Caractéristiques mécanique du poumon en cas de SDRA PIsup

64

65 SDRA : réglages FIO2 : qsp Spo2 > 95% Vt : qsp Pplat <30 cm H2O Pep : 10 à 15 cm H2O Fr : 14

66 Pression Pplat Ppic Pplat Courbe Pression-temps

67 Débit

68 Ventilation du BPCO Compliance basse Résistances élevées Phénomène dauto-PEP

69 Débit Pression Pplat Ppic

70 La PEP intrinsèque ou auto-PEP Il persiste un débit expiratoire positif en fin dexpiration Paw (cmH 2 0) secondes Débit ( l.min -1 )

71 Débit

72 Auto-Pep

73 Conséquences de lauto-PEP Augmentation du travail respiratoire Altération des échanges gazeux Retentissement hémodynamique : diminution de précharge

74 0 0 0 Déclenchement normal de linspiration Effort : 1 cmH2O

75 AutoPEP Effort : 11 cmH2O

76 AutoPEP Effort : 3 cmH2O

77 BPCO Il existe une gène à lexpiration. Il faut privilégier un allongement du temps expiratoire avec un I/E réglé à 1/3 En cas de mode assistée (notamment VS AI) il faut régler une PEP de 5 cm H2O pour sopposer à la très fréquente autoPEP qui existe chez ces patients

78 BPCO et PEP SI VC : pas dindication à régler une PEP externe Une PEPexterne nest intéressante que si le patient est en mode assisté

79 En pratique Mesurer la PEPi ou autoPEP Pause télé expiratoire Régler une PEPe = 80% de la PEPi

80 Obèse morbide Lhypoxémie est fréquente chez ces patients Le volume courant ne doit pas être calculé en fonction du poids réel Chez un adulte même présentant une obésité majeure, il ne faut pas dépasser 700 ml de Vt Il est recommandé dutiliser une PEP de 5 à 10 cm H2O

81 Morbid Obesity and Postoperative Pulmonary Atelectasis: An Underestimated Problem Eichenberger A; Anesth Analg. 2002

82 Prévention de ces atélectasies 23 patients ( IMC > 35kg/m2) Un groupe PEP Un groupe contrôle Coussa M; Anesth Analg 2004

83

84 Pelosi P, Anesthesiology 1999 La PEP améliore la mécanique respiratoire des patients obèses durant lanesthésie

85 Ventilation de lobése Demi assis si possible Vt : 600 ml PEPe : 10 cm H2O Manœuvres de recrutement


Télécharger ppt "Modes ventilatoires Dr X.Combes;SAMU94. Andréas Vesalius (1515-1564) Première ventilation."

Présentations similaires


Annonces Google